SiS 745 - EliteGroup K7S6A

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
07 mars 2002 à 17h43
0
00044668-photo-logo-sis.jpg
Il y a quelques semaines nous avions été agréablement, très agréablement surpris même, par le retour au premier plan d'un des anciens du chipset : le taiwanais SiS. Son SiS735 pour plates-formes AMD constituait tout simplement ce qui se faisait de mieux à l'époque. Hélas il ne connu pas exactement le succès qu'il méritait et seul ECS (EliteGroup), avec sa K7S5A, diffusa, à grande échelle, un produit en tirant parti.

Aujourd'hui, SiS est de retour pour nous présenter ce que l'on peut considérer comme une évolution de ce chipset. Une évolution qui donc se destine toujours aux plates-formes AMD, en leur apportant principalement le support de la nouvelle mémoire DDR-333 plus communément appelée PC-2700.


0096000000052352-photo-chipset-sis745.jpg

Le SiS 745, un chipset tout intégré

A la manière de son prédécesseur, ce SiS 745 se caractérise en premier lieu par l'intégration des Northbridge et Southbridge au sein d'une seule et unique puce. Là encore, l'avantage immédiat de ce genre de solution est de faciliter le design de la carte mère tout en permettant de disposer plus facilement et à moindre coût d'un taux de transfert très élevé entre les deux éléments du chipset. Alors que VIA peine à dépasser les 266Mo/s., la technologie employée par SiS (le MuTIOL) permet d'atteindre l'impressionnant 1.2Go/s. !

En dehors de cette singularité et bien évidemment du support de la DDR-333, SiS ne propose rien de bien exaltant. La ressemblance avec le 735 est pour le moins frappante et les spécificités des deux chipsets sont très proches. La gestion des ports IDE est identique (4 périphériques maximum compatibles ATA 33/66/100) de même que celle des USB (6 ports USB 1.1). Le chipset est également capable d'émuler un modem V.90 ainsi que d'exploiter le son AC'97. En revanche, il n'est nulle part fait mention d'une quelconque fonctionnalité réseau.

0207000000052353-photo-diagramme-sis745.jpg

Un bémol pour finir sur ce chipset, la gestion de l'AGP. Sur ses fiches techniques SiS ne parle que d'AGP 4X et si le BIOS mentionne bien le mode du dessous (AGP 2X) il semble bien que d'importants problèmes de compatibilité puissent être relevés avec des Cartes Graphiques un peu anciennes. Faites-donc bien attention si vous devez envisager cet achat.


ECS K7S6A

00C3000000052364-photo-ecs-k7s6a.jpg
Comme cela avait été le cas en ce qui concerne le SiS 735, c'est EliteGroup qui distribue la première carte architecturée autour de ce nouveau jeu de composants. La K7S6A ressemble d'ailleurs beaucoup à son aîné malgré quelques différences en particulier dans l'agencement de certains composants.

Les photos que nous avons pris des différentes parties de la carte mère montrent bien que ces modifications d'agencement ne sont pas toutes des plus heureuses. Il faudra par exemple faire avec la proximité des trois emplacements mémoires DDR pour mettre en place le système de refroidissement du processeur et cela malgré la place dégagée sur les côtés. La même remarque peut être faite à la position des cavaliers de changement du coefficient multiplicateur du processeur.

00D2000000052355-photo-ecs-k7s6a-le-pourtour-du-socket-a.jpg
Autre point relativement négatif qui concernera particulièrement les possesseurs de grandes tours : la position des connecteurs floppy et IDE. Situés sur la partie inférieur de la carte, ils sont dégagés de tout composants et seront donc facilement accessibles. En revanche les nappes de connexion risquent d'être un peu courtes dans les boîtiers les plus grands, notamment pour les lecteurs de CD/DVD.

En dehors de ces quelques remarques d'ordre général, il n'y a pas grand chose à signaler à propos de cette carte. EliteGroup plus particulièrement attaché au marché de l'OEM, n'a pas l'habitude de fournir des accessoires en pagaille. Résultat, aucune extension pour exploiter la gestion des ports FireWire interne au chipset... Dommage. Les programmes livré sont en revanche plus sympathiques : on trouve ainsi PC-Cillin pour protéger son PC contre les virus, un programme censé protéger les Disques durs (Recovery Genius) et deux logiciels orientés multimédia (PCDJ et Language Genius).

Enfin, terminons sur les choix fait en matière de fonctionnalité. Si ECS, nous l'avons dit, a fait l'impasse sur les connecteurs FireWire, il a également choisit de ne pas exploiter les connecteurs USB supplémentaires et aucune extension ne permettra d'en tirer parti. Il faudra donc se contenter des deux ports présents entre les traditionnels PS/2, les ports série (2) et le connecteur parallèle.

00D2000000052356-photo-ecs-k7s6a-un-connecteur-atx-peut-accessible.jpg
00D2000000052357-photo-ecs-k7s6a-un-ergot-pour-le-slot-agp.jpg
00D2000000052358-photo-ecs-k7s6a-des-ide-d-gag-s-mais-un-peu-loign-s.jpg

Des choix d'agencement judicieux, d'autres moins

Les 5 ports PCI et le CNR sont tout à fait classiques, mais un peu moins fréquent tout de même est la présence du petit ergot plastique de fixation sur le port AGP pour assurer un meilleur maintient de la carte graphique. On notera également l'accessibilité des connecteurs WOL (Wake on Lan) et WOM(Wake on Modem) qui compense un peu l'éloignement du connecteur ATX.

Des performances en demi-teinte

SiS avait réalisé un sacré coup d'éclat lors de la sortie de son SiS 735, la question qui était sur toutes les lèvres étaient de savoir si avec l'aide de la nouvelle DDR-333, le constructeur taiwanais était capable de réaliser un tel exploit et de mettre une nouvelle fois l'ensemble de ses concurrents d'accord... En attendant l'arrivée du KT333 !

00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
La comparaison des différents chipset s'est déroulée de manière relativement classique. Nous avons donc utilisé les habituels logiciels de mesure (CPUMark, Sandra 2001, DiskMark, Quake3 et 3D Mark 2001) sur notre configuration "de base".
- Athlon 1.33GHz sur bus 133MHz
- 256Mo de DDR PC2100 CAS 2.5
- 256Mo de DDR PC2700 CAS 2.5
- Carte graphique GeForce2 GTS 64 Mo
- Carte son Sound Blaster Live!
- Disque dur 40 Go UDMA100
- pilotes SiS v1.09
- Pilotes VIA 4en1 v4.37

En ce qui concerne les cartes en présence, il y avait MSI K7N420 (nForce), l'Abit KR7A (KT266A), l'ECS K7S5A (SiS 735) et bien évidemment notre star du jour l'ECS K7S6A (SiS 745) pour laquelle nous avons choisi de faire figurer à chaque fois les résultats obtenus avec de la mémoire DDR-266 et de la DDR-333 afin de bien souligner l'éventuel bénéfice réalisé.

022E000000052359-photo-ecs-k7s6a-ziff-davis-cpumark.jpg

Le premier de nos test est le sempiternel CPUMark chargé de mettre en évidence la puissance brute du microprocesseur employé. Nous employons toujours notre bon vieux Athlon 1.33GHz, il semble donc normal que les résultats ne mettent pas en évidence de différence notable, malgré une relative domination de la carte nForce.

022E000000052360-photo-ecs-k7s6a-sisoft-sandra-2001.jpg

Nettement plus intéressants, les résultats du test "mémoire" de SiSoft Sandra 2001 devaient, en théorie, mettre en avant les performances du système articulé autour de la mémoire la plus véloce : la DDR-333 du SiS 745. Pourtant ce n'est très clairement pas le cas puisque le VIA KT266A comme le nForce de nVidia se trouvent devant.

Plus surprenant encore, l'écart proprement infime qui sépare la DDR-266 de la DDR-333... Il est pour ainsi dire nul et prouve ce que la théorie indiquait aux plus experts d'entre nous à savoir que le bus EV6 des Athlons ne peut exploiter le gain de bande passante apporté par la mémoire DDR-333. Les Athlons exploitent, en effet, un bus à 133MHz DDR ce qui nous donne un taux de transfert de l'ordre de 2.1Go/s. soit exactement ce qu'offre la PC2100.

022E000000052361-photo-ecs-k7s6a-quake3-arena.jpg

022E000000052362-photo-ecs-k7s6a-3d-mark-2001.jpg

Les outils de mesure favoris des joueurs permettent d'apporter exactement les même conclusions que le test réalisé sous Sandra 2001. Le classement des chipsets est effectivement le même et la déception de la DDR-333 est à nouveau bien présente. On remarquera tout de même les progrès réalisés par rapport au vieillissant SiS 735 et qui permettent au 745 d'être très proche du KT266A.

022E000000052363-photo-ecs-k7s6a-ziff-davis-diskmark.jpg

Enfin, nous terminons cette séance de tests par celui de l'interface disque. Depuis quelques temps on peut dire que les chipsets font généralement jeu égal. Notre SiS 745 se comporte très convenablement en améliorant ce qui constituait l'une des rares faiblesses de son aïeul. Des différences avec le KT266A ou le nForce subsistent, mais elles restent relativement discrètes et c'est surtout le choix du disque dur qui fera la différence.

Overclocking

Le BIOS surprendra certainement les habitués de la K7S5A par la quantité de ses options. Rarement une carte mère n'aura permis autant de modifications dans les réglages mémoire. De nombreuses modifications qui ne serviront pas au dixième des utilisateurs mais qui feront certainement plaisir aux passionnés.

Il faut en revanche souligner certaines lacunes et en particulier la plus gênante d'entre-elles : le coefficient multiplicateur ne se modifie pas dans le BIOS mais à l'aide de cavaliers d'ailleurs assez mal situés. Placés juste à côté des emplacements mémoire il ne seront pas très accessibles une fois la carte mère mise en place.

005A000000048667-photo-overclocking.jpg
Le reste des réglages est plus classique et tout en contentant les "overclockeurs" occasionnels, ils feront quelques déçus parmi les plus acharnés. Le choix du voltage du CPU est vaste (de 1.1V à 1.85V par pas de 0.025V) mais les fréquences de FSB sont un peu plus limitées. Rien de catastrophique toutefois, puisqu'il sera possible d'utiliser de nombreuses combinaisons exploitant différents ratios FSB/SDRAM/PCI : 100/100/33, 100/133/33, 103/103/34, 107/107/36, 110/110/37, 112/112/34, 124/124/31, 133/100/33, 137/103/34, 133/133/33, 133/166/33, 137/137/34, 143/143/37, 147/147/37, 150/150/30 et 166/166/33.

Malgré tout ces réglages nos essais n'ont pas été très concluants. Le manque de fréquences entre 137 et 150 se fera particulièrement sentir comme en témoigne les résultats de nos Athlons de test (un 1.33GHz et un XP1600+) qui n'ont pu dépasser un FSB de 143MHz. Il ne nous a, hélas, pas été possible de déterminer si cette limitation était due au chipset ou à la mémoire même si de fortes présomptions mettent en cause le système de refroidissement du SiS 745 (la mise en place de pâte thermique permettrait peut-être d'améliorer les choses).


Conclusion

La conclusion la plus évidente et qui risque de décevoir nombre de passionnés était hélas tout à fait prévisible : la DDR-333 n'apporte strictement rien dans le cadre d'une utilisation "conventionnelle". Tout à fait prévisible, en effet puisque le bus EV6 des Athlons n'est pas à même de saturer la bande passante offerte par la DDR-266. Il paraissait donc évident que l'avantage apportée par la DDR-333 ne serait pas exploité par les AMD actuels.

Mise à part cette déception qu'il faut donc relativiser, le chipset SiS 745 est plutôt une bonne surprise. Pas aussi révolutionnaire que son ancêtre, il en conserve toutefois l'intérêt principal : de bonnes performances pour un coût modeste. Les résultats sont là pour le prouver, il est presque aussi puissant que le KT266A de VIA alors qu'il revient beaucoup moins cher aux fabricants de Cartes mères.

EliteGroup peut donc renouveler son offre tout en conservant le "prix plancher" qu'il proposait avec la K7S5A. Bien sûr on regrettera qu'ECS ne propose pas toutes les extensions (FireWire et USB) en standard, qu'il n'ait pas soigné davantage la conception de sa carte mais dans l'ensemble il n'y a en fait pas de réels reproches à faire. Proposée autour de 125€, cette K7S6A devrait rapidement baisser et constituer l'une des solutions les moins coûteuses du marché sans sacrifier les performances sur l'autel du prix.

01A6000000052365-photo-ecs-k7s6a-plus-moins.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Chipset  SiS645DX annoncé
EliteGroup et le SiS745 en test sur Clubic.com
Le Nasdaq enregistre un bénéfice net 2001 en hausse de 73,6%
Jospin serait-il
TV-Radio.com et Mood Media proposent la Web Radio aux sites d’entreprise
Nouveau mulot chez Kensington
Le Simputer, l'ordinateur du tiers monde
Un moniteur TV chez Philips
<B>Petites Annonces Informatiques sur Clubic</B>
Matrox revient dans la course !
Haut de page