SiS 745 - EliteGroup K7S6A

le 07 mars 2002 à 17h43
0
00044668-photo-logo-sis.jpg
Il y a quelques semaines nous avions été agréablement, très agréablement surpris même, par le retour au premier plan d'un des anciens du chipset : le taiwanais SiS. Son SiS735 pour plates-formes AMD constituait tout simplement ce qui se faisait de mieux à l'époque. Hélas il ne connu pas exactement le succès qu'il méritait et seul ECS (EliteGroup), avec sa K7S5A, diffusa, à grande échelle, un produit en tirant parti.

Aujourd'hui, SiS est de retour pour nous présenter ce que l'on peut considérer comme une évolution de ce chipset. Une évolution qui donc se destine toujours aux plates-formes AMD, en leur apportant principalement le support de la nouvelle mémoire DDR-333 plus communément appelée PC-2700.


0096000000052352-photo-chipset-sis745.jpg

Le SiS 745, un chipset tout intégré



A la manière de son prédécesseur, ce SiS 745 se caractérise en premier lieu par l'intégration des Northbridge et Southbridge au sein d'une seule et unique puce. Là encore, l'avantage immédiat de ce genre de solution est de faciliter le design de la carte mère tout en permettant de disposer plus facilement et à moindre coût d'un taux de transfert très élevé entre les deux éléments du chipset. Alors que VIA peine à dépasser les 266Mo/s., la technologie employée par SiS (le MuTIOL) permet d'atteindre l'impressionnant 1.2Go/s. !

En dehors de cette singularité et bien évidemment du support de la DDR-333, SiS ne propose rien de bien exaltant. La ressemblance avec le 735 est pour le moins frappante et les spécificités des deux chipsets sont très proches. La gestion des ports IDE est identique (4 périphériques maximum compatibles ATA 33/66/100) de même que celle des USB (6 ports USB 1.1). Le chipset est également capable d'émuler un modem V.90 ainsi que d'exploiter le son AC'97. En revanche, il n'est nulle part fait mention d'une quelconque fonctionnalité réseau.

0207000000052353-photo-diagramme-sis745.jpg

Un bémol pour finir sur ce chipset, la gestion de l'AGP. Sur ses fiches techniques SiS ne parle que d'AGP 4X et si le BIOS mentionne bien le mode du dessous (AGP 2X) il semble bien que d'importants problèmes de compatibilité puissent être relevés avec des Cartes Graphiques un peu anciennes. Faites-donc bien attention si vous devez envisager cet achat.


ECS K7S6A



00C3000000052364-photo-ecs-k7s6a.jpg
Comme cela avait été le cas en ce qui concerne le SiS 735, c'est EliteGroup qui distribue la première carte architecturée autour de ce nouveau jeu de composants. La K7S6A ressemble d'ailleurs beaucoup à son aîné malgré quelques différences en particulier dans l'agencement de certains composants.

Les photos que nous avons pris des différentes parties de la carte mère montrent bien que ces modifications d'agencement ne sont pas toutes des plus heureuses. Il faudra par exemple faire avec la proximité des trois emplacements mémoires DDR pour mettre en place le système de refroidissement du processeur et cela malgré la place dégagée sur les côtés. La même remarque peut être faite à la position des cavaliers de changement du coefficient multiplicateur du processeur.

00D2000000052355-photo-ecs-k7s6a-le-pourtour-du-socket-a.jpg
Autre point relativement négatif qui concernera particulièrement les possesseurs de grandes tours : la position des connecteurs floppy et IDE. Situés sur la partie inférieur de la carte, ils sont dégagés de tout composants et seront donc facilement accessibles. En revanche les nappes de connexion risquent d'être un peu courtes dans les boîtiers les plus grands, notamment pour les lecteurs de CD/DVD.

En dehors de ces quelques remarques d'ordre général, il n'y a pas grand chose à signaler à propos de cette carte. EliteGroup plus particulièrement attaché au marché de l'OEM, n'a pas l'habitude de fournir des accessoires en pagaille. Résultat, aucune extension pour exploiter la gestion des ports FireWire interne au chipset... Dommage. Les programmes livré sont en revanche plus sympathiques : on trouve ainsi PC-Cillin pour protéger son PC contre les virus, un programme censé protéger les Disques durs (Recovery Genius) et deux logiciels orientés multimédia (PCDJ et Language Genius).

Enfin, terminons sur les choix fait en matière de fonctionnalité. Si ECS, nous l'avons dit, a fait l'impasse sur les connecteurs FireWire, il a également choisit de ne pas exploiter les connecteurs USB supplémentaires et aucune extension ne permettra d'en tirer parti. Il faudra donc se contenter des deux ports présents entre les traditionnels PS/2, les ports série (2) et le connecteur parallèle.

00D2000000052356-photo-ecs-k7s6a-un-connecteur-atx-peut-accessible.jpg
00D2000000052357-photo-ecs-k7s6a-un-ergot-pour-le-slot-agp.jpg
00D2000000052358-photo-ecs-k7s6a-des-ide-d-gag-s-mais-un-peu-loign-s.jpg

Des choix d'agencement judicieux, d'autres moins

Les 5 ports PCI et le CNR sont tout à fait classiques, mais un peu moins fréquent tout de même est la présence du petit ergot plastique de fixation sur le port AGP pour assurer un meilleur maintient de la carte graphique. On notera également l'accessibilité des connecteurs WOL (Wake on Lan) et WOM(Wake on Modem) qui compense un peu l'éloignement du connecteur ATX.
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

La néobanque Pixpay se prépare à lancer une offre destinée aux 10-18 ans
Cryptomonnaies : la Banque de France s'intéresse de près aux stablecoins
Audi : un nouveau Q5 55 TFSI e quattro... avec 40 km d'autonomie en
Microsoft détaille ses actions pour rendre le jeu sur Xbox Live plus fair play
L'avenir du stockage : des datacenters plus verts, ultra-rapides et économes en énergie
Les USA soutiendront les directives internationales sur l'éthique de l'IA
Microsoft Surface : un nouveau firmware en vue de la mise à jour Windows 10 de mai
Sony annonce PlayStation Productions, une division pour adapter ses jeux vidéo en films
Huawei sous-estimé par les États-Unis ? C'est ce que pense son fondateur
Après les trottinettes électriques, Usain Bolt dévoile la citadine électrique Bolt Nano
scroll top