Overclocking de l'Athlon XP

26 janvier 2002 à 19h03
0
00EC000000029097-photo-processeur-amd-athlon-xp-2000.jpg
Les amateurs d'overclocking vous le diront, les Processeurs AMD ont toujours cet avantage de permettre le changement de leur coefficient multiplicateur, alors que les produits Intel n'autorisent plus cette modification depuis l'apparition des Pentium 233 MMX. Cependant, l'arrivée de l'Athlon XP rend les choses quelques peu différentes.

En effet, il y a quelques mois les amoureux de l'overclocking avait déjà dû avoir recourt à quelques astuces pour modifier le coefficient de leurs processeurs Duron / Athlon (voir ce dossier) et malheureusement la situation ne s'est pas simplifiée avec l'arrivé des Athlon XP, loin de là même, puisque ces derniers sont encore plus difficiles à "débloquer".

Heureusement Clubic vient au secours des fanas de l'overclocking qui souhaitent pousser leur Athlon XP dans ses derniers retranchements, grâce à ce dossier qui nous l'espérons, vous simplifiera ce qui a été pour certains un véritable casse tête. Nous allons, comme nous l'avions fait pour notre dossier overclocking dédié au Duron, procéder pas à pas afin que vous puissez, depuis l'achat jusqu'à la manipulation finale, faire les meilleurs choix.


Quel Athlon XP ?

00C8000000050524-photo-athlon-xp.jpg
La première question qui se pose lors de l'achat d'un processeur Athlon XP est la même que celle qu'on se pose pour les autres processeurs : quelle fréquence choisir ? Nous allons tenter de répondre à cette question.

AMD a décliné aujourd'hui son processeur Athlon XP en six versions, ou fréquences différentes :

- Athlon XP 1500+ (fréquence réelle 1333 MHz). Prix : 160€
- Athlon XP 1600+ (fréquence réelle 1400 MHz). Prix : 165€
- Athlon XP 1700+ (fréquence réelle 1466 MHz). Prix : 185€
- Athlon XP 1800+ (fréquence réelle 1533 MHz). Prix : 220€
- Athlon XP 1900+ (fréquence réelle 1600 MHz). Prix : 300€
- Athlon XP 2000+ (fréquence réelle 1666 MHz). Prix : 420€

Si vous êtes très orientés vers l'overclocking, nous vous conseillons d'opter pour un modèle 1500+ ou 1600+ qui sont proposés à des prix très attractifs et qui possède un potentiel "overclocking" élevé. Les plus pointilleux pourront également songer à acheter un modèle 1800+, lequel leur garanti de dépasser la fréquence de 1600MHz pourvu qu'ils optent pour un système de refroidissement adéquat.

Les modèles 1900+ et 2000+ peuvent être écartés de notre sélection car leurs prix sont clairement trop élevés. A dire vrai, ils sont plutôt destinés aux utilisateurs réticents à l'overclocking.


La semaine de production du processeur

Si la fréquence initiale de fonctionnement de l'Athlon XP n'est pas vraiment un critère déterminant pour l'overclocking, la semaine de production du processeur a, elle, son importance. Vous le savez peut-être déjà, mais les processeurs, qu'ils soient de marque Intel ou AMD, ne se valent pas au niveau overclocking et cela même si leurs fréquences initiales sont indentiques. En effet, cette aptitude est surtout conditionnée par la semaine de fabrication dont est issu le processeur.

Certaines semaines la qualité des processeurs fabriqués sera moins bonnes que d'autres. Cela ne veut pas dire que les processeurs seront moins performants, mais simplement qu'ils seront moins aptes à supporter l'overclocking. En règle générale, plus les processeurs sont équipés d'un core issu d'une semaine de production récente, plus leur aptitude à supporter l'overclocking est élevée.

Sur le schéma ci-dessous nous avons encadré la partie importante pour identifier la semaine de production dont est issu votre processeur :

00ED000000051817-photo-semaine-athlon-xp.jpg

00FA000000051296-photo-athlon-xp-verts.jpg
Le chiffre ici encadré est le suivant : « 0142 » ce qui signifie tout simplement que le processeur est issu de la semaine de production 42 de l'année 2001. Afin d'obtenir les core les plus récent essayez d'obtenir des processeurs issus des semaines de production de l'année 2002.

On notera également qu'AMD a récemment changé la couleur de ses processeurs Athlon XP, les plus récents sont désormais de couleur verte végétale, alors que les "anciens" modèles étaient marron. Selon nos confrères d'outre-atlantique, les modèles "verts" supportent mieux l'overclocking. Ceci serait simplement dû au fait que, plus récents, ils sont équipés des dernières versions du core.
00C8000000051208-photo-abit-kr7a-raid.jpg
Aujourd'hui, il existe un très grand nombre de Cartes mères susceptibles d'accueillir les derniers bébés d'AMD. Devant cette variété il faut pourtant faire un choix, qui dépendra en particulier du jeu de composants qui équipe cette dernière et pour exploiter au mieux les capacités de l'Athlon XP on préférera d'ores et déjà les cartes mères compatibles avec la mémoire DDR : évitez donc les chipsets SDRAM.

Des nombreux chipsets supportant la mémoire DDR, nous retiendrons plus volontiers deux modèles : le KT266A de VIA et le nForce de nvidia. Ce dernier présente toutefois un certain problème : puisqu'il n'existe qu'avec une solution GeForce2 MX intégrée, son coût de revient est bien supérieur au KT266A. A l'avenir ce problème devrait être réglé par l'arrivé du nForce415. Dépourvu de solution graphique intégrée, il sera certainement proposé à un tarif plus proche de celui du KT266A.

En attendant, nous allons diriger notre analyse sur les cartes KT266A. On peut globalement se tourner vers trois cartes : la MSI K7T266 Pro2 qui offre de nombreuses fonctionnalités (USB 2.0, RAID ...) et qui est capable de monter assez en haut en fréquence de bus, l'Abit KR7A qui grâce à ses options et à sa stabilité reste la reine de l'overclocking, et l'EPoX 8KHA+ qui propose également de nombreuses options dédiée à l'overclocking.
00FA000000049530-photo-amd-duron-morgan-1-ghz-2.jpg
Nous allons maintenant entrer dans le vif du sujet, à savoir l'overclocking de l'Athlon XP. Contrairement aux derniers Processeurs Athlon, l'Athlon XP possède des ponts "L1" coupés et donc seul le coefficient multiplicateur attribué à la fabrication du processeur est disponible.

De plus la technique dite du "crayon à papier" autrefois utilisée sur les processeurs Duron et Athlon, ne fonctionne plus sur les Athlon XP. AMD a en effet rajouter quelques protections "électriques" sur son dernier processeur qui provoque l'échec de cette technique qui avait l'avantage d'être simple et rapide.

Il va donc falloir procéder d'une autre façon pour relier ces fameux ponts L1, et ce afin que vous puissiez avoir accès à tous les coefficients multiplicateurs pour overclocker votre Athlon XP comme bon vous semble. Commençons si vous le voulez bien par identifier ces fameux ponts L1, pour cela nous les avons encadrés sur la photo du processeur ci-dessous :

015E000000051816-photo-athlon-xp-ponts-l1.jpg

Nous allons donc maintenant nous intéresser à cette partie, et uniquement à cette partie du processeur. La manipulation va tout d'abord consister à "nettoyer" ces ponts, pour cela il va falloir saisir le processeur sur les bords et frotter légèrement avec une gomme les ponts concernés, en l'occurrence les ponts L1.

Vous allez alors vous apercevoir que chaque pont est composé de deux points de connexion et d'une petite crevasse qui les séparent. La première phase pour relier les ponts L1 va consister à remplir ces petites crevasses. C'est donc à cette phase de la manipulation que nous allons avoir besoin de quelques fournitures qui sortent de l'ordinaire.

0124000000051825-photo-kit-highspeed-pc.jpg
Pour remplir ces crevasses de nombreux bidouilleurs préconisent de la colle forte, cependant il semblerait que certaines colles attaquent directement la surface du processeur. D'autres préfèrent le T-Pex qui semble être plus inoffensif. Mais nous nous allons plutôt pencher pour un kit complet dédié aux ponts L1 de l'Athlon XP qui nous permettra de faire des manipulations moins risquées.

Vous pouvez trouver ce kit sur le site de HighSpeed PC. Pour information sachez que nous avons pu commander à deux reprises ce kit directement à partir du site Internet de HighSpeed PC et qu'il nous est parvenu en moins d'une semaine.

Le kit se compose de trois fioles qui nous permettront de réaliser complètement l'opération : l'une sera justement réservée au remplissage des crevasses, l'autre permettra de relier les points de connexions de chaque pont, quant à la troisième fiole elle permet, en cas de mauvaise manipulation, de nettoyer les ponts L1.

Vous trouverez également dans ce kit une petite épingle qui nous permettra d'appliquer les différents contenus des fioles, ainsi qu'une loupe qui nous permettra d'effectuer un travail de précision.Passons maintenant à la phase pratique, nous allons dès à présent remplir les cinq crevasses qui séparent les dix points de connexion des ponts L1. Pour cela il est important de protéger les points de connexions ainsi que les autres inscriptions « dorées » qui sont présentes aux alentours des crevasses. Pour cela nous allons placer quelques morceaux de scotchs afin que ces parties ne rentrent pas en contact avec la substance.

Voici pour information ou doivent être placés les différents morceaux de scotchs (parties grisées) :

00F1000000051818-photo-pont-l1-athlon-xp-clean.jpg

00F1000000051819-photo-pont-l1-athlon-xp-scotch-s.jpg

Comme vous pouvez le voir sur le schéma, les inscriptions L1, L3, la flèche ainsi que les dix points de connexions doivent être recouverts. Une fois les crevasses isolées de cette façon il vous suffira d'appliquer, à l'aide de l'épingle, un peu du contenu de la fiole "Gap Filler" dans les crevasses afin qu'elles soient totalement remplies. Laissez ensuite reposer quelques minutes.

00DF000000051821-photo-athlon-xp-ponts-l1-blancs-photo.jpg

Enlevez alors les différents morceaux de scotchs et nettoyez délicatement à l'aide d'un coin de mouchoir les éventuels surplus. Si jamais un point de connexion est rentré en contact avec la substance, essayez de le nettoyer au mieux. L'essentiel est qu'au final les crevasses soient bien remplies et que les points de connexion soient encore visibles.
00C5000000051822-photo-athlon-xp-ponts-l1-blancs-photo-2.jpg
Les crevassses de votre processeur étant remplies, nous allons maintenant passer à la phase la plus difficile de la manipulation : relier les ponts à l'aide de la pâte conductrice (Conductive Grease) du kit.

Comme pour la manipulation précédente, il va falloir protéger à l'aide de morceaux de scotchs les parties sensibles (inscriptions L1 et L3, petite flèche dorée, ainsi que les ponts L3 situés en dessous des ponts L1) du processeur. Voici ce que vous devrez obtenir une fois que vous aurez "protégé" ces différentes parties :

00F1000000051820-photo-athlon-xp-ponts-l1-blancs.jpg

Comme vous l'aurez remarqué, cette fois-ci les points de connexion ne doivent pas être recouverts, ce qui est logique étant donné que nous allons maintenant nous efforcer de les relier verticalement.

Les points de connexions étant particulièrement petits la principale difficulté sera ne pas créer de connexion entre deux ponts voisins. Pour éviter cela, il est conseillé de prendre pour chaque pont une très petite quantité de substance sur l'épingle, puis d'en déposer sur les deux points de connexions qui composent le pont.

Ceci étant fait, il ne nous reste plus qu'à tracer un "trait" fin reliant les deux points. Il est important de préciser qu'il n'est pas nécessaire, pour faire une connexion, d'utiliser beaucoup de substance, une très fine couche suffit. La taille des points de connexion et des ponts étant particulièrement minuscule l'utilisation de la loupe sera quasi-indispensable.

Voici ce que vous devriez obtenir une fois la manipulation terminée :

00F1000000051823-photo-athlon-xp-ponts-l1-blancs-reli-s.jpg

00F0000000051824-photo-athlon-xp-ponts-l1-blancs-reli-s-photo.jpg
Cette opération est extrêmement délicate et loin d'être facile à réaliser. Essayez, par conséquent, de prendre votre temps et de rester le plus calme possible. En cas de fausse manipulation, pas de panique, plongez un coton-tige dans la fiole "Cleaning Agent" et nettoyez délicatement les ponts, puis réitérez l'opération. Tâchez cependant "d'économiser" cette précieuse fiole qu'est le "Cleaning Agent". Elle ne contient malheureusement que très peu de liquide, juste assez pour quelques nettoyages.

Si vous êtes parvenu à relier correctement les ponts, vous allez désormais pouvoir enlever les différents morceaux de scotchs et tester votre processeur. Pour cela il suffit de remettre le processeur dans son Socket surmonté de son radiateur et de démarrer le système. Allez ensuite dans le BIOS de votre carte mère pour y changer le coefficient multiplicateur. Si le changement est pris en compte, alors bravo vous avez réussi ! Dans le cas contraire, quelque chose cloche dans votre réalisation, il ne vous reste plus qu'a tout recontrôler et à recommencer la procédure.

Atteindre la fréquence de bus optimale

005A000000048667-photo-overclocking.jpg
Comme vous le savez certainement, il est toujours plus intéressant en terme de performances d'augmenter la fréquence de bus du système plutôt que d'augmenter directement le coefficient multiplicateur du processeur. Cela pour une seule et unique raison : l'augmentation de la fréquence de bus "overclocke" l'ensemble des bus du système (mémoire, AGP, PCI ...).

Cette augmentation n'est cependant pas de tout repos et soumise à quelques contraintes. Certains composant de votre PC ne supporteront pas forcément ces hautes fréquences. Il en est de même pour la mémoire ou le chipset. Notre but va donc être de trouver la fréquence de bus maximale supportée par votre système afin que vous puissiez jouir des meilleures performances qui soient sans perdre en stabilité.

Pour ce faire, il suffit d'utiliser le plus petit coefficient multiplicateur autorisé par cotre carte mère. Ensuite, il faudra augmenter la fréquence de bus par pas de 5MHz et vérifier à chaque augmentation avec, par exemple, un test d'envrion 30 minutes sous un jeu 3D gourmand. Si un plantage survient, revenez à la fréquence stable précédente : c'est à peu près le maximum supporté par votre machine.

00ED000000050971-photo-athlon-xp-1900.jpg
Une fois que vous aurez trouvé la fréquence de bus non-officielle maximale que votre système supporte, il ne vous restera plus qu'à ajuster le coefficient multiplicateur de votre processeur en conséquence. Pour cela il faudra, en utilisant la fréquence de bus maximale supportée par votre système, augmenter par pas de 0.5 le coefficient multiplicateur de votre processeur et tester pendant une heure la stabilité de votre système sous un bench ou un jeu 3D.

Une fois qu'un plantage survient ou que votre système ne veut plus démarrer, il vous suffira d'augmenter par pas de 0.25 ou de 0.50 le voltage de votre processeur afin de stabiliser le système. Concernant l'augmentation du voltage du processeur, il est important de préciser que celui-ci ne peut être préconisé que dans le cas ou votre processeur est particulièrement bien refroidi (voir paragraphe consacré à ce sujet). Si malgré les augmentations du voltage votre système continue à planter, alors revenez au dernier couple coefficient multiplicateur / voltage stable : vous avez alors trouvé la fréquence optimale supportée par votre processeur.
00FA000000028458-photo-ventilateurs-akasa-taisol-aqua-690-cgk760092.jpg
Comme vous avez certainement pu vous en apercevoir l'Athlon XP chauffe beaucoup et ce même lorsqu'il est à sa fréquence officielle. C'est pourquoi si vous souhaitez "overclocker" votre Athlon XP, il sera nécessaire de refroidir efficacement la bête. Nous n'allons pas nous attarder sur les systèmes réservés aux très gros bidouilleurs comme le WaterCooling, certes efficaces, mais difficile à mettre en place et extrêmement onéreux.

Passons donc directement aux systèmes classiques, ceux destinés à "monsieur tout le monde", c'est à dire le classique couple radiateur / ventilateur. L'Athlon XP nécessitant d'origine un ventilateur efficace, nous vous conseillons pour l'overclocking le célèbre Taisol Aqua690 qui a l'avantage d'être performant et peu cher (environ 28€). En réalité son seul défaut réside dans fait qu'il est un peu trop bruyant, surtout si vous laissez votre boîtier ouvert en permanence.

Toutefois si vous souhaitez vraiment disposer d'un refroidissement optimal et que vous pouvez fermer les yeux sur le prix du système, vous pouvez vous orienter vers un Alpha 8045 plus performant que l'Aqua690 mais aussi bien plus cher (environ 45€).

Pensez ensuite bien à retirer le "malabar rose" placé en standard sur la surface qui sera en contact avec le processeur, le plus simple étant d'utilisez une pièce de monnaie ou un ongle long. Evitez par contre d'employer une lame. Elle pourrait rayer la plaque de cuivre du radiateur. Nettoyez ensuite la plaque avec de l'alcool à 90°.

00FA000000051603-photo-arctic-silver-3.jpg
Il faut ensuite appliquer de la pâte thermique sur le core du processeur. Opez de préférence pour de la pâte de qualité, comme les célèbres Artic Silver II ou Artic Silver Alumna. Faites attention à ne pas trop en mettre, une fine couche placée simplement au niveau du core suffira largement. Inutile de vider le tuber, cela ne refroidira pas mieux, bien au contraire !

Une fois le radiateur installé n'y touchez plus, ou retirez-le si vous souhaitez effectuer des modifications sur le radiateur ou sur le processeur. Bougez le radiateur lorsqu'il est placé sur le processeur pourrait endommager le "core" de celui-ci et le rendre alors inutilisable.

Performances

Afin de refleter les performances gagnées après l'overclocking d'un Athlon XP nous avons effectué un simple Benchmark sous 3DMark2001 qui a l'avantage d'être basé sur le moteur 3D Max FX, utilisé notamment dans le jeu Max Payne.

Le benchmark a été effectué à la fois sur un Athlon XP 1500+ standard (fréquence réelle de 1333 MHz), et sur ce même Athlon XP une fois overclocké à la fréquence de 1575 MHz (150*10.5) avec un voltage de 1.775V à l'aide d'une carte mère Abit KR7A. La configuration de test était également dotée d'une carte graphique GeForce3 Ti500, de 512 Mo de RAM DDR266 et d'un disque dur 75GXP.

Voici sans plus attendre, les résultats que nous avons obtenus :

01FB000000051826-photo-athlon-xp-overclocking-benchs.jpg

Comme vous pouvez vous en apercevoir l'overclocking nous permet un gain de performances très appréciable de plus de 10 FPS dans le bench Loby de 3DMark 2001, effectué en 800x600 pour ne pas être limité par la carte graphique.


Conclusion

00C8000000050524-photo-athlon-xp.jpg
Comme cela a été démontré dans cet article, l'overclocking de l'Athlon XP permet d'obtenir une augmentation des performances perceptible surtout dans les applications 3D mais au prix de manipulations qui sont loin d'être faciles à réaliser. Par conséquent, l'overclocking de l'Athlon XP ne s'adresse qu'aux bidouilleurs et aux utilisateurs qui souhaitent tirer profit de tout le potentiel de leur nouveau processeur.

Malheureusement, l'architecture K7 utilisée dans l'Athlon XP commence à montrer ses limites et les Processeurs d'AMD rencontrent de plus en plus de difficulté pour monter en fréquence. Par conséquent les overclocking obtenus avec les systèmes de refroidissement traditionnels et les Athlon XP sont de plus en plus limités. Il faudra donc attendre l'arrivé de l'Athlon XP gravé en 0.13 micron, prévu pour le premier semestre 2002, pour pouvoir enfin atteindre la symbolique barre du 2 GHz.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Duke Nukem Forever : des détails sur la démo
Compilo lance le recrutement de clients « Géolocalisés »
Vivendi Universal lorgne sur les sonneries et logos pour portables
The Wall Street Journal Online s’offre un lifting de 28 millions de dollars !
Etat des lieux des Intranets en France : de gros progrès à faire !
ATI Radeon 8500 128 Mo DDR
Les spindles de DVD-R arrivent
i845G : un chipset plein de surprises
Prix des nouvelles cartes Hercules
La fin de la pénurie de Pentium IV
Haut de page