Casino Tycoon

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
15 novembre 2001 à 13h18
0
0096000000051010-photo-casino-tycoon.jpg
Monte Cristo est plutôt prolifique en ce moment, et alors que nous étions il y a encore peu de temps à la tête d'une entreprise farfelue (Crazy Factory), l'éditeur nous convie aujourd'hui à découvrir sa nouvelle simulation : Casino Tycoon.

Avec un titre aussi explicite on peut, sans risquer de tuer le suspens, déjà annoncer qu'il s'agit d'un jeu de gestion offrant au joueur le contrôle sur l'ensemble des activités d'un casino de grand luxe. Monte Cristo s'est très rapidement fait le spécialiste des simulations économiques en tout genre passant de la compagnie aérienne (Airline Tycoon) à la start-up (Start-Up) et du réalisme d'un Starpeace au délire d'Economic War. Aujourd'hui c'est une simulation pour le moins originale que l'éditeur français nous propose puisque jamais un jeu traitant des casinos ne l'avait abordé sous l'angle de la gestion.


Nous sommes en terrain connu

Après une séquence d'introduction vraiment minimaliste et pour cause, il n'y en a pas, nous arrivons sur une page d'accueil, qui d'ailleurs se caractérise aussi par sa simplicité. De là nous avons le choix entre accéder aux options, démarrer une nouvelle partie ou charger une sauvegarde. Avant de commencer une nouvelle partie, il est conseillé de passer par le didacticiel même si dans l'ensemble le jeu est assez simple d'accès mais nous y reviendrons plus tard.

0096000000051011-photo-casino-tycoon-le-didacticiel.jpg
0096000000051012-photo-casino-tycoon-choix-du-sc-nario.jpg
0096000000051013-photo-casino-tycoon-du-monde-au-black-jack.jpg

Le didacticiel et les différents scénarios

Ce didacticiel extrêmement court, se propose de vous initier à l'interface du jeu. Il montre les différentes commandes du jeu, les écrans de statistiques disponibles et les objets qu'il est possible d'intégrer à son casino. Enfin il nous indique comment démarrer une partie en mettant en place les éléments nécessaire au bon commencement d'un casino.

Ceci fait vous pourrez donc choisir entre un "défi" ou une partie libre. Cette seconde option est de loin la meilleure manière de comprendre le fonctionnement du jeu. Vous y démarrerez un casino à partir de rien, simplement avec votre capital de base et pourrez donc vous familiarisez avec les mécanismes inhérents au programme pour être capable de générer des bénéfices.

0096000000051014-photo-casino-tycoon-des-voleurs-qu-il-faudra-liminer.jpg
Les 9 "défis" sont des scénarios prédéterminés qui vous feront endosser l'étriqué costume de "solutionneur de problèmes". Que ce soit une perte de bénéfices, de la délinquance ou une reconversion délicate? Ces 9 casinos sont tous destinés à disparaître si vous n'intervenez pas pour redresser la barre. Il est par conséquent nécessaire de bien comprendre les principes de base de Casino Tycoon avant de s'y lancer.


Un petit air de Theme Hospital

Monte Cristo est clairement un des spécialiste du jeu de gestion. Les nombreux jeux du genre qu'il a développé ont tous en commun une certaine esthétique et des commandes finalement assez proches. Avec Casino Tycoon, s'il s'attaque à une simulation encore jamais faite, il ne fait pas vraiment dans l'originalité puisque par bien des aspects, on peut y voir des airs de Theme Hospital.

0096000000051015-photo-casino-tycoon-construction-d-un-restaurant.jpg
Evitons les malentendus immédiatement, Casino Tycoon ne possède pas l'humour du titre de Bullfrog, il faut dire que ce n'était clairement pas le but des développeurs. Même s'il n'en pas la drôlerie, le soft de Monte Cristo dispose de nombreuses ressemblances avec Theme Hospital.

L'interface se compose en effet de deux barres. La première (en bas de l'écran) est dévolue aux informations en tout genre que vous pouvez recevoir et sera donc l'indicateur privilégié de la bonne santé de votre établissement. Vous y apprendrez l'état de vos finances, le nombre de visiteurs actuels, leur niveau de satisfaction et le principal reproche fait à votre casino.

La seconde barre regroupe toutes les actions qu'il vous sera possible de réaliser et de nombreuses informations de gestion. C'est à partir de là que vous sélectionnerez les constructions (maintenance, toilettes, conciergerie...) à faire dans le casino, que vous achèterez les machines à sous, les tables de croupiers (en tout une bonne quinzaine de jeux différents) et que vous choisirez la moquette et le papier peint les plus adéquats. Vous aurez également des tableaux statistiques regroupant toutes sortes d'informations sur vos finances.

Des parties "bon enfant"

Une fois quelques machines à sous mises en place vous pourrez voir les premiers clients dépenser leur argent chez vous. Quelques minutes plus tard vous devriez même avoir la joie de vous rendre compte que votre casino est d'ores et déjà profitable. Vous pourrez alors commencer à envisager des extensions en ajoutant diverses constructions (bar, restaurant...) et en agrandissant votre bâtiment par l'achat de nouvelles parcelles de terrain.

0096000000051019-photo-casino-tycoon-inviterez-vous-un-clone-de-jackson-ou-de-copperfield.jpg
Le succès aidant, votre casino prendra de l'importance et vous pourrez être amené à en transformer l'entrée, symbole de la catégorie de votre établissement. Passer à un niveau supérieur vous permettra par exemple de disposer de "jeux à thèmes" en rapport avec le style de casino choisi en début de partie (Asie ou Monte Carlo).

La partie continue ensuite tranquillement. Vous devez régulièrement vous occupez de satisfaire les besoins de vos clients qui se plaignent d'un manque de restaurant, des files trop longues aux caisses ou qui veulent de la place pour s'asseoir, des toilettes plus nombreuses. Si vous ne faites pas attention à ce genre de détails, les clients déserteront bientôt vos machines à sous et la faillite viendra rapidement mettre un terme à vos activités.

Le jeu se déroule de manière assez simple. Les mécanismes se comprennent aisément et les trois niveaux de difficulté permettent de trouver chaussure à son pied. Les parties libres sont évidemment les plus agréables, mais les "défis" permettent de se changer les idées avec des objectifs plus ciblés et parfois vraiment ardus pour une durée de vie tout à fait correcte.


Trop sobre graphiquement ?

Globalement le jeu fonctionne bien et les parties s'enchaînent avec le plus grand plaisir, il y a cependant un point assez fondamental qui risque bien de priver Casino Tycoon d'une partie du public PC : sa réalisation. Non qu'il soit moche, il me semble que le qualificatif le plus approprié serait : quelconque.

0096000000051016-photo-casino-tycoon-mon-nouveau-chez-moi.jpg
0096000000051017-photo-casino-tycoon-ce-restaurant-a-de-l-allure.jpg
0096000000051018-photo-casino-tycoon-rhaaaa-les-machines-sous.jpg

Un graphisme sympa mais il manque quelque chose

En effet malgré l'adoption d'un moteur 3D en lieu et place de la traditionnelle vue isométrique, le graphisme général n'est pas vraiment "à tomber". Dans le coin inférieur gauche de l'écran se trouve constamment une petite commande permettant d'orienter le jeu comme bon nous semble et on s'aperçoit rapidement que finalement les modes les plus agréables pour jouer sont loin d'être spectaculaires.

La résolution peut au choix être de 640x480, 800x800 ou 1024x768, cependant même le dernier mode n'est pas un exemple de finesse. Il n'y a rien de catastrophique et le plus important (la lisibilité) est conservé, mais on aurait bien aimé quelque chose de plus agréable, de plus joli. De la même manière les possibilités pour décorer son casino ne sont pas assez nombreuses et font que les casinos ont un peu tous la même tête.

0096000000051020-photo-casino-tycoon-une-option-de-vue-subjective-existe.jpg
La bande son n'est pas plus mauvaise mais son extrême discrétion ne permet pas de vraiment lui attribuer une bonne note. Elle se limite effectivement à quelques bruitages d'ambiance comme le bruit des machines à sous, de la roulette ou les réparations de vos agents de maintenance.

Cette réalisation simple a l'avantage de parfaitement fonctionner sur d'humbles configurations et le jeu passera impeccablement avec un processeur cadencé à 450MHz et "seulement" 64Mo de mémoire. Pas non plus besoin de carte 3D dernier cri et une simple ATI Rage 128 8Mo fera l'affaire.


Ces petits détails qui gâchent (un peu) le plaisir

Casino Tycoon est dans l'ensemble plutôt bien maîtrisé et le concept autant que le déroulement du jeu se tiennent. Nous venons de voir que la réalisation n'était pas vraiment tape à l'oeil mais après tout ce n'est pas catastrophique pour ce genre de jeux et c'est semble-t-il un choix de développement. En revanche le jeu comporte pas mal de petits défauts inoffensifs seuls mais qui, mis les uns à côté des autres, gâchent un peu les parties.

0096000000051021-photo-casino-tycoon-v-rifiez-les-d-sirs-de-vos-clients.jpg
Il n'est par exemple pas possible de faire de pause tout en conservant le casino à l'écran pour réfléchir à tête reposée à l'ajout d'extensions. C'est d'autant plus dommage qu'il n'y a pas non plus de possibilité d'annuler une construction suite à une erreur de position. On est dans ce cas obligé de revendre l'élément... Evidemment beaucoup moins cher qu'il nous a coûté.

On regrettera aussi qu'il n'y ait pas davantage de compétition dans le jeu. Les parties sont très sympas, on fait notre casino, on prospère et engrange des montagnes d'euros mais finalement cela manque quelque peu d'objectifs ou au moins de tensions dans les parties. On aurait par exemple bien aimé avoir d'autres casinos concurrents sur lesquels déverser notre haine par l'intermédiaire de saboteurs ou autres gentillesses.

La proximité d'avec Theme Hospital a déjà été évoquée tout comme le manque d'humour de Casino Tycoon en comparaison du titre de Bullfrog. Au risque de me répéter, je vais encore insister sur cela. En effet le jeu n'est pas vraiment un soft de gestion pure, car il est trop simple, mais il manque aussi clairement d'humour pour s'attirer les faveurs d'un public que la gestion n'intéresse que très moyennement. De ce fait le jeu de Monte Cristo est difficile à cerner.

0096000000051022-photo-casino-tycoon-atelier-de-maintenance.jpg
Enfin il manque bien sûr un mode réseau et même s'il n'est pas évident de trouver comment implémenter une telle option à ce genre de jeux, cela lui aurait donné de quoi prolonger encore sa durée de vie.


Bilan

Edité par Monte Cristo, ce Casino Tycoon est en fait l'oeuvre d'un studio de Seattle : Cat Daddy Games. Ces américains sont des habitués du genre et cela se voit, ils ont déjà à leur actif des titres qui n'ont pas atteint nos rivages comme Ski Resort Tycoon ou Golf Resort Tycoon.

Si Casino Tycoon n'est pas le jeu de gestion ultime, il ne comporte pas de réel défaut. Bien sûr la réalisation est un peu limite et l'humour quasiment inexistant, mais il n'en est pas moins un jeu accrocheur, bien ficelé et doté d'une bonne progression. Le "jeu libre" plaira aux plus entreprenants alors que les autres iront plutôt voir du côté des "défis" pour un challenge davantage guidé.

Sans être le jeu de l'année, Casino Tycoon fera donc passer de bonnes heures de détentes aux amateurs de jeux de gestion. Il risque en revanche de rebuter les autres joueurs par sa réalisation trop moyenne et son niveau de réalisme est un peu trop élevé pour le conseiller aux plus jeunes.

Graphisme : 12/20
Bande son : 13/20
Intérêt : 13/20
Durée de vie : 1-2 mois
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Xbox est lancée !
Intel va livrer de la mémoire DDR avec le i845-B
VIA P4X266A production mi-décembre
Liste des cartes SiS645
Liste des jeux 'optimisés' NVIDIA
Return To Castle Wolfenstein en gold
Nouveau patch pour Anarchy Online
DivX 4.11 disponible
Stats Counter-Strike sur Clubic : débat terminé
AMD annonce le Duron 1200
Haut de page