F1 2001

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
16 octobre 2001 à 11h14
0
La formule 1 est l'un des sports les plus suivis dans le monde, seulement dépassée par la Coupe du Monde de football et les jeux olympiques. Bien qu'aux Etats-Unis la formule Indy et le Nascar aient davantage les faveurs du public, un éditeur de la stature d'Electronic Arts ne pouvait pas faire très longtemps l'impasse sur ce sport. C'est donc tout naturellement qu'EA Sports avait sorti l'an passé son F1 2000, dont voici aujourd'hui la nouvelle mouture.

F1 2000 avait remporté un certain succès et sans être à proprement parler encensé par la critique, il avait reçu davantage que des encouragements, prouvant s'il en était encore besoin le savoir-faire d'EA Sports. La question qui se pose aujourd'hui est de savoir dans quelle mesure, l'éditeur a su innover et transformer ce brillant premier essai en référence du jeu vidéo.


Licence officielle

C'est pour EA Sports une habitude et pour les joueurs un élément de réalisme supplémentaire bien agréable. La licence officielle de la FIA permet à F1 2001 de présenter l'ensemble de la saison de formule 1. Cela comprend donc les véritables noms de pilotes et des écuries avec les modélisations appropriées mais cela permet aussi de bénéficier des véritables tracés des circuits.


Au départ...

Nous aurons donc la possibilité de jouer sur tous les parcours inscrits au championnat du monde de cette année comme les mythiques Monaco et Indianapolis, mais aussi SPA-Francorchamps, Hockenheim, A1 Ring, Interlagos, Suzuka, Sepang, Silverstone, Monza, Saint-Marin, Catalogne, Adélaïde, Montréal et Budapest.

La saison 2001 dans son ensemble peut bien sûr être jouée mais il est aussi possible de ne faire qu'un seul grand prix, juste pour s'amuser. Nous avons également droit à des essais libres (afin de peaufiner sa technique) et à un mode vraiment très bien pensé : l'école de conduite. Vous y apprendrez évidemment à piloter votre formule 1, cela à l'aide de lignes sur la piste, chargées de vous guider dans la trajectoire et vous aider à freiner / accélérer aux bons moments. Les pistes sont découpées par tronçons afin de bien identifier les difficultés de chaque circuit et l'apprentissage peut se faire sur une monoplace, une "biplace" ou une "triplace", cette dernière rendant évidemment les manœuvres encore plus délicates du fait du poids supplémentaire.

Très difficile, cette école de pilotage vaut tous les didacticiels et tous les manuels du monde. C'est facile à comprendre, pas trop prise de tête et franchement efficace. Les progrès effectués sur chacun des circuits sont bien réels, on parvient sans peine à mémoriser les bonnes trajectoires et les véritables courses n'en sont que plus intéressantes.


Des options par milliers

Alors que la version Playstation 2 du jeu se destine avant tout à un public amateur de courses "arcade", la version PC est plus orientée simulation. Le style de conduite y est donc totalement différent et les possibilités de réglages nettement plus nombreuses. Vous pourrez modifier à peu près n'importe quoi sur votre monoplace : la boîte de vitesse, l'aérodynamisme, la pression et le type de pneus, les amortisseurs, la garde au sol, j'en passe et des meilleurs.




Les plus acharnés seront donc aux anges, d'autant qu'ils pourront bien sûr enregistrer leurs paramètres favoris pour chaque course. Ceux qui ne veulent pas se prendre la tête pourront toutefois s'amuser en réglant simplement quatre jauges simplifiant grandement le paramétrage des véhicules. Ce double-système est bien pensé et devrait permettre à tout un chacun d'y trouver son compte.

Une fois le choix de l'écurie, de la course et les réglages de la monoplace effectués, il est plus que temps de se lancer dans le bain afin de voir un peu de quoi a l'air ce cru 2001. Premier constat, le contrôle du véhicule est difficile. Un peu présomptueux, j'avais prétendu pouvoir jouer dès le début sans qu'aucun assistant ne vienne se mêler à ma conduite... Résultat : j'ai ravagé ma voiture dès le premier virage. Il faut dire qu'en plus j'ai eu la mauvaise idée de rester sur un contrôle au clavier. Une erreur qui ne sera pas rééditée, vive le volant !

Nous reviendrons tout à l'heure sur les problèmes de contrôle et sur la machine nécessaire pour faire tourner le bébé, afin de nous occuper pour le moment de la course. Sur la machine de tests et avec les réglages au maximum (en 1024x768 toutefois) la claque graphique est de taille ! Sans vraiment battre son homologue de chez Ubi Soft, ce F1 2001 parvient sans problème à se hisser au même niveau. Les effets de reflets et de lumière sont certes moins nombreux mais la précision et la qualité des textures sont vraiment stupéfiantes.

Un petit coup d'accélérateur, quelques coups de volant et nous voilà dans la première ligne droite de Monza : l'impression de vitesse est proprement incroyable ! EA Sports a fait très fort, c'est saisissant ! La monoplace tressaute légèrement en réponse aux imperfections de la route, les hurlements du moteur nous accompagnent jusqu'au freinage et au dépassement d'un concurrent un peu attardé. Vous disposez de toutes les informations nécessaires directement sur le petit écran de votre tableau de bord et pourrez donc sans problème contrôler chaque élément de votre course (temps intermédiaires, classement, avaries, réservoir...) : une manière intelligente et discrète de nous donner toutes ces informations afin de ne pas gâcher le spectacle qui s'offre à nous !

Ce F1 2001 est assurément la meilleure représentation d'une course de formule 1 sur PC. C'est magnifique mais surtout c'est vraiment grisant, le comportement des véhicules semble aussi tout à fait réaliste (pour quelqu'un de peu expérimenté les assistants de pilotage ne sont pas de trop tant il est délicat de conserver son engin sur la piste) et l'intelligence des autres pilotes (réglable) n'est pas mauvaise du tout une fois la barre placée assez haute. Certains lui reprocheront peut-être un petit manque d'agressivité mais on est loin de la médiocrité et des incohérences d'un F1 Racing Championship dans ce domaine (adversaires mous et irresponsables).

Les différents grands prix offrent donc des défis intéressants que vient couronner le Championnat du Monde. L'épreuve marathon ne se jouera bien sûr pas d'une traite et devrait occuper le joueur amateurs de réglages fins pendant un long, un très long moment.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top