🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Anarchy Online

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 septembre 2018 à 15h35
0
0096000000050270-photo-anarchy-online-panneau-publicitaire.jpg
Depuis le 27 juin, les joueurs américains ont accès au monde d'Anarchy Online le premier jeu de rôle massivement multijoueurs (MMORPG) dit de "seconde génération". Il aura fallu attendre un petit peu plus de 3 mois et un accord de distribution entre Funcom et Focus pour le voir débarquer en France, le 28 septembre dernier.

Commençons par le commencement (pas mal comme idée, non ?) et plantons le décors qui sert de canevas à Anarchy Online. An de grâce (enfin ça reste à prouver) 29.475, Rubi-Ka, un pauvre caillou perdu dans l'univers est le théâtre de l'affrontement entre une méga-corporation venue en assurer l'exploitation minière, Omni-Tek, et un groupe de rebelles plus ou moins organisés, le Clan. Vous, joueurs, prendrez part au conflit et jouerez un rôle qui pourra être décisif pour l'avenir de ce grain de poussière.


Science-fiction

Les quelques lignes précédentes ne laissent pas de doutes sur la teneur du jeu, il s'agit d'un des premiers MMORPG de cette envergure basé sur un univers de science-fiction. Ce qui n'est pas un mal, parce que franchement l'heroic-fantasy des Asheron's Call, Everquest ou Ultima Online, ça va cinq minutes. Avec Anarchy Online, pas de magiciens en mal de sortilèges, pas de villages terrorisés par un dragon malveillant, mais un monde technologique d'une taille gigantesque.

0096000000050285-photo-anarchy-online-les-nombreuses-comp-tences.jpg
Les habituelles arcanes magiques laissent en effet la place à la nano-technologie qui permet de modifier les organismes humains pour leur apporter de meilleurs réflexes ou une force plus grande par exemple. Dans ce monde futuriste, la place de Rubi-Ka est un peu à l'image de celle d'Arrakis dans Dune... Une planète recélant un minerai important, qui attire donc la convoitise des plus grandes corporations au désespoir des autochtones.


Entrée en matière délicate

Une fois la boîte du jeu achetée ou les quelques 600 Mo de la démo téléchargés (sur Clubic, bien sûr ;)), il est plus que temps de se lancer dans l'aventure. Enfin, c'est ce que tout joueur doté d'un minimum de curiosité ferait, maintenant libre à vous d'aller au ciné ou de compter fleurette à quelques jeunes donzelles... Enfin je m'égare ! Je disais donc, qu'il était plus que temps de se lancer dans l'aventure.

0096000000050274-photo-anarchy-online-cr-ation-du-personnage.jpg
La première phase est évidemment celle de la création du personnage, sans cet élément on va dire que l'aventure serait un petit peu moins intéressante. Le module de création est relativement complet et surtout assez simple à comprendre. On a le choix entre 4 races (Solitus, Opiflex, Nano, Atrox) et 2 sexes (non pas d'hermaphrodite, ni de drag-queen... Quoique ?) auxquels il est ensuite possible d'ajouter divers traits caractéristiques : taille, poids, profession (médecin, soldat, bureaucrate, ingénieur, métaphysicien...) et de définir un nom.

Ceci effectué il vous faudra faire un choix qui conditionnera en grande partie le reste de l'existence de votre personnage : son allégeance. Il faudra donc lui faire intégrer les rangs du Clan ou ceux d'Omni-Tek. Il est toujours possible de rester Neutre mais vous aurez tôt ou tard à faire ce douloureux (ah bon ?) choix, alors autant le faire de suite. Sachant que si vraiment le camp en question ne vous convient pas, vous pourrez toujours changer au cours du jeu.

01C2000000050286-photo-anarchy-online-les-diff-rentes-races.jpg

Quelque soit votre appartenance, vous devrez démarrer dans une sorte de camp d'entraînement destiné à vous permettre de vous familiariser avec les commandes. Si l'idée en elle-même n'est pas sotte, la façon dont c'est mis en place laisse vraiment à désirer puisqu'on le perçoit davantage comme une contrainte. Il est nécessaire d'être au moins de niveau 1 pour avoir le droit de réaliser votre mission et encore celle-ci n'est là que pour vous permettre de récolter assez de points d'expérience pour atteindre la ville, véritable point de départ du jeu.

0096000000050271-photo-anarchy-online-zone-d-entra-nement.jpg
0096000000050272-photo-anarchy-online-zone-d-entra-nement.jpg
0096000000050273-photo-anarchy-online-zone-d-entra-nement.jpg

Zone d'entraînement Omni-Tek

Ce point de départ assez spécial, est donc nécessaire pour se familiariser quelques peu avec les commandes du jeu. D'ailleurs un garde est là pour vous protéger en cas d'opposition trop forte (les espèces de lemmings du début sont "redoutables" pour un apprenti-héros), et un guide répondra aux questions les plus élémentaires. Il faut dire que le manuel du jeu est loin d'être explicite et ne comporte finalement que très peu d'indices pour maîtriser l'interface.

L'entraînement est malgré tout une étape peu intéressante. On ne peut pas dire qu'une fois terminé on sache vraiment utiliser son personnage, pas plus qu'on ne se sente prêt à affronter les dangers de mère Nature. En fait, la meilleure méthode d'apprentissage reste sans aucun doute de se trouver quelqu'un de sympa en ville pour faire ses premiers pas en bonne compagnie.
0096000000050275-photo-anarchy-online-porte-ouest-de-la-cit-de-tir.jpg

Y'a des hauts, y'a des bas...

Sitôt gagnés trois ou quatre niveaux, vous aurez certainement envie de vous essayer aux joies de la vie en liberté, un conseil toutefois évitez d'y aller plus tôt, vous risqueriez votre vie inutilement. Il est en plus préférable de faire ses premiers pas en ville avec d'autres joueurs de faible niveau rencontrés sur le terrain d'entraînement : vous aurez quelques contacts et on gagne des points d'expérience beaucoup plus vite en groupe.

0096000000050276-photo-anarchy-online-omni-1-et-le-bronto-burger.jpg
Les membres du Clan arriveront dans la cité de Tir, alors que les "omni-tekkiens" seront téléportés dans Omni 1. En fait les différences sont relativement faibles entre les deux factions. Les cités de la corporation sont plus grandes, mieux organisées et plus riches en magasins eux-mêmes mieux fournis, mais rien de véritablement décisif. D'autant que le fonctionnement du jeu est exactement le même d'une faction à l'autre. Ce qui fait avancer le joueur reste la progression de son personnage, l'acquisition de nouveaux objets et la maîtrise des technologies les plus avancées. Deux méthodes existent : l'exploration libre, ou, beaucoup plus efficace, la réussite de missions préalablement choisies, via des terminaux informatiques.

0096000000050277-photo-anarchy-online-choix-d-une-mission.jpg
Le système des missions est un autre point des plus étranges pour un jeu de ce type. Il faut se connecter à un terminal informatique (différent pour les missions solo ou multi), définir quelques critères et choisir une mission. On se rend ensuite au lieu indiqué sur la carte pour se trouver téléporté vers la zone de la mission. Si cela présente l'avantage de toujours trouver quelque chose à faire très facilement cela ne facilite pas vraiment les contacts, d'autant que sur le lieu de la mission, vous ne rencontrerez jamais aucun autre joueur humain.

Funcom doit enrichir ce système de jeu très peu de temps après la sortie en Europe (en particulier par l'ajout d'un grand scénario d'aventure sur quatre ans). On l'espère vivement car pour le moment les missions d'Anarchy Online ne se renouvellent pas assez et la lassitude gagne vite si on ne fait pas l'effort de discuter avec d'autres joueurs.

Heureusement qu'il y a les autres joueurs justement. Un jeu de ce type compte évident sur l'aspect communautaire pour se développer et pour le moment celle d'Anarchy Online est plutôt sympa. Bien sûr encore réduite par rapport à Everquest, elle permet tout de même de bien rigoler en rencontrant des gens de tout poil qui souvent seront de très bon conseillés pour les débutants. Ils vous aideront par exemple à choisir les bonnes compétences à améliorer en cas de passage de niveau, vous diront les armes "préférées" de telle ou telle profession et n'hésiteront pas former une petite équipe pour aller "casser" du monstre...

0096000000050278-photo-anarchy-online-rencontre-dans-une-boutique.jpg
0096000000050279-photo-anarchy-online-ma-fine-quipe-en-plein-combat.jpg
0096000000050280-photo-anarchy-online-des-gens-sympa-sur-rubi-ka.jpg

Une communauté assez nombreuse et très sympa


Réussite technique

En tant que premier jeu de seconde génération, Anarchy Online se devait d'être une réussite technique irréprochable. Bien que là encore, le pari ne soit pas totalement tenu, Funcom a néanmoins fait de l'excellent travail et le jeu est vraiment très beau, surtout si on le compare aux autres titres du genre et même à Everquest (le plus beau d'entre eux).

0096000000050281-photo-anarchy-online-vue-la-troisi-me-personne.jpg
Les développeurs nous ont préparé deux types de vue : à la troisième personne, ou à mon sens plus réaliste pour ce type de jeu, subjective. Quelque soit celle pour laquelle vous opterez, le jeu sera toujours aussi joli avec de nombreux détails et des effets de lumières très agréables. Les personnages et les créatures sont assez bien modélisés et les décors quoique un peu dépouillés sont tout à fait suffisants pour que l'immersion soit satisfaisante.

Le jeu gère évidemment les cycles jour/nuit ainsi que la météo dont les effets sont nettement visibles. L'impression de jeu non-finalisé qui ressortait des missions est toutefois encore perceptibles dans la réalisation technique. Si la bande son ne souffre aucune critique, tout juste un relatif manque d'originalité, le graphisme n'est pas exempt de tout reproche. Il arrivera ainsi assez régulièrement d'avoir des bugs mineurs d'affichage (tête qui disparaît quelques secondes après un changement de zone, bugs de portes), de sentir le jeu "ramer" surtout sur une petite machine ou même d'assister à de rares retours sous Windows.

L'aspect technique reste tout de même le point fort du jeu et il donne largement confiance dans le reste. Si on ne voit pas trop comment un jeu moche et mal-foutu peut se transformer en succès, on imagine très bien les quelques problèmes de gameplay d'Anarchy Online trouver un heureux dénouement. Il est tellement agréable d'arpenter les vastes étendues de Rubi-Ka...

0096000000050282-photo-anarchy-online-de-tr-s-beaux-effets.jpg
0096000000050283-photo-anarchy-online-les-plaines-du-nord.jpg
0096000000050284-photo-anarchy-online-course-dans-les-rues-de-rome.jpg

Une réalisation graphique de qualité


Conclusion

Anarchy Online n'est pas, en l'état actuel des choses, le jeu extraordinaire auquel je m'attendais, il faut bien le reconnaître. Ses immenses possibilités sont indéniables mais il faut aussi admettre que pour le moment trop d'éléments sont à revoir pour en profiter pleinement, sachant qu'il est de toute façon limité aux anglophones (même si le manuel dans la boîte est en français, il est indispensable d'avoir au moins quelques notions d'anglais).

Nous l'avons dit, il existe encore de nombreux bugs mais c'est surtout le relatif manque d'objectifs qui pourra gêner les joueurs potentiels. Les missions ne sont pas vraiment intéressantes (en particulier au début du jeu) et surtout elles sont très répétitives. On regrettera aussi l'absence de scénario "de grande envergure" opposant les tenants d'Omni-Tek et ceux du Clan, que Funcom a cependant promis pour cet automne au plus tard (nous vous en tiendrons évidemment informés).

Même en faisant abstraction des univers respectifs, Anarchy Online ne soutient pas la comparaison avec le trio des anciens MMORPG. Ceux-ci ont toutefois le net avantage de l'ancienneté et gageons que d'ici peu de temps le titre de Funcom aura d'autres arguments à faire valoir... C'est tout le mal qu'on lui souhaite même s'il faut faire vite, les prétendants à la succession se bousculent au portillon.

Anarchy Online reste, malgré tout ses défauts, un jeu prenant doté d'un univers plutôt bien ficelé et qui dispose d'un atout de taille, puisqu'il est le seul de sa catégorie à proposer un univers de science-fiction.

Graphisme : 15/20
Bande son : 14/20
Intérêt : 14/20
Durée de vie : En théorie 4 ans
Prix : 13$/mois (soit 14.2€ ou 93.4F)
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les premières cartes Radeon des fabricants tiers
GeForce2 Titanium chez Gainward
SiS735 chez Asus ?
Supinfo Paris lance le Supinfo-Training Center dédié aux TIC
NTT DoCoMo lance la 3G au Japon !
Multitudes d'animations pour Warcraft III
Vidéos de Grand Theft Auto 3
Les fabricants de processeur misent sur le cuivre
Gigabyte passe au VIA KT266A
Sortie de la Linux Mandrake 8.1
Haut de page