The Nations

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
15 juillet 2001 à 16h25
0
0096000000049330-photo-the-nations-ecran-d-accueil.jpg
Aussi connu sous le nom d'Alien Nations II, ce jeu se veut bien sûr être la suite du titre à succès publié en avril 2000 par Infogrames. Reprenant le principe du célèbre Settlers de Blue Byte, The Nations préfère se baser sur les premiers volets (1 & 2) de la série du développeur allemand, faisant l'impasse sur les évolutions des deux dernières parties, plus orientées stratégie temps réel.

Cette proximité d'un jeu aussi réussi en son temps que Settlers n'est jamais simple à assumer. On le comparera immanquablement à son prédécesseur avec une pointe de nostalgie pour celui qui a inité le genre et un certain sens critique envers le "plagieur". Pourtant il serait dommage de s'arrêter à ce bête constat tant The Nations dispose de qualités qui lui sont propre.


0096000000049341-photo-the-settlers-ii.jpg

The Settlers 2001 ?

Dire que The Nations est proche de The Settlers est presque une lapalissade tant les points communs sont évidents pour n'importe qui, dès le premier coup d'oeil donné au jeu. Les trois civilisations ne doivent pas vous faire penser que le jeu pourrait se rapprocher d'un quelconque StarCraft. Ici les peuples ne sont variés que graphiquement parlant : les bâtiments ont des fonctions identiques, et les métiers acessibles à votre population sont les mêmes.

006E000000049342-photo-the-nations-les-pimmons.jpg
006E000000049343-photo-the-nations-les-amazones.jpg
006E000000049344-photo-the-nations-les-sajikis.jpg

Pimmons, Amazones et Sajikis sont à vos ordres

Ces trois peuples sont : les Pimmons , les Amazones et les Sajikis. Si les bâtiments et unités ont finalement les même fonctions quelque soit la tribus que vous choisissiez, on peut tout de même voir quelques traits caractéristiques. Les Pimmons sont des humanoïdes tout bleus, un peu ventripotents et très feignants ! Les Amazones représentent une drôle de société dans laquelle tout le monde est beau et bronzé... Enfin les Sajikis constituent une espèce d'insectes géants agressifs.

0096000000049345-photo-the-nations-un-didacticiel-parfait.jpg
Le choix du peuple vous conduira vers une campagne, différente à chaque fois, de dix missions. Mais avant cela il est vivement conseillé aux débutants de foncer sur le didacticiel. Très bien fait, il vous permettra de vous familiariser avec les commandes et surtout avec les principes du jeu plutôt déroutants pour les néophytes. Divisé en étapes correspondants à autant de notions importantes, il se fait rapidement et permet de commencer dans de bonnes conditions les campagnes proprement dites.

En plus des batîments dits "vitaux" (fermes, boulanger, bûcherons, tailleurs de pierres...), vous aurez à votre disposition tout une liste de bâtiments secondaires pour mettre du "beurre dans les épinards". Il y a par exemple le laboratoire, qui en abritant un scientifique vous permettra de découvrir de nouvelles structures. On trouve aussi l'herboriste qui fournira des plantes médicinales pour soigner votre peuple ou le temple qui vous donnera l'opportunité d'appeler les dieux à l'aide.


0096000000049331-photo-the-nations-et-la-nuit-tombe.jpg

Micro-management

Le mot est laché et il résume vraiment bien le principe de The Nations : micro-management. Sous des dehors plutôt enfantins se cache en fait un titre très riche où tout acte a son importance. La gestion de votre colonie se fera en surveillant tous les indicaturs mis à votre disposition. Il faudra ainsi prendre soin de la santé de vos sujets, tout en leur offrant le maximum de motivation possible.

0096000000049346-photo-the-nations-construction-d-une-nouvelle-maison.jpg
Il faudra prendre garde à toujours pouvoir suivre la croissance de la population sous peine de vous retrouver avec de nombreux sans-logis. Mais d'un autre côté le nombre d'habitants étant la clef de la réussite, il est indispensable de ne pas freiner cette croissance. Du nombre de bras disponibles dépendra effectivement vos possibilités d'extension, et donc de succès.

Les nombreux résumés de la situation de votre colonie vous permettront de voir simplement et rapidement ce qui manque à votre peuple et d'y remédier. Chacun de vos sujet dispose ainsi d'une fiche récapitulative qui décrit son nom, sa famille, son travail mais aussi tout ce qu'il a fait dans la journée ou ce qui le rend heureux / malheureux.

0096000000049347-photo-the-nations-une-colonie-parfaitement-ordonn-e.jpg
Parvenir à résoudre tout ses problèmes d'intendance nécessite la prise en compte des chaînes de production. Ces dernières constituent effectivement l'élément clef du jeu. Il faut comprendre comment elles fonctionnent, savoir quelle fabrique à besoin de quelles ressources et arriver à acheminer les différentes denrées sans faire de détours excessifs.

Pour cela un bon système vicinal est indispensable. Les premières parties seront certainement un peu brouillon et vous risquez de trouver que vos transporteurs mettent beaucoup de temps pour traverser votre colonie... c'est normal ! Il ne faut pas espérer tout réussir du premier coup, mais on finit par trouver assez vite comment optimiser les déplacements de ses ouailles et on se rend rapidement compte de l'importance des routes !

Et la baston ?

Voilà sans doute le point qui risque de décevoir les amateurs de stratégie temps réel. En effet The Nations privilégie à la manière du Settlers de Blue Byte l'aspect production. Exit donc les formations militaires, la production d'armées ou l'établissement de votre suprématie stratégique.

0096000000049337-photo-the-nations-laboratoire-des-amazones.jpg
0096000000049338-photo-the-nations-seule-moyen-d-obtenir-des-planches-la-scierie.jpg
0096000000049339-photo-the-nations-le-temple-pour-influencer-les-dieux.jpg

Labo, temple, scierie, autant de bâtiments cruciaux

C'est tout juste si vous pourrez voir quelques petits affrontements entre des troupes frontalières. Pas question non plus de submerger votre adversaire (même en mode réseau) avec un monceau d'unités. Ici la stratégie est donc basée sur le développement, l'occupation du territoire, le plus rapidement et le mieux possible. C'est la seule manière d'obtenir le contrôle des ressources vitales à votre colonie et de développer celle-ci au mieux.

0096000000049340-photo-the-nations-vestiges-d-une-civilisation-pass-e.jpg
Le seul véritable intérêt des unités armées et des bâtiments militaires est le contrôle et l'extension des frontières. Placer un barraquement aux limites de votre territoire vous permettra non seulement d'étendre votre contrôle sur des zones lointaines mais surtout de voir ce qu'il s'y passe, de voir si un adversaire ne serait pas déjà en train d'occuper la zone.


Tout beau, tout mignon !

L'équipe de développement a fait un travail vraiment remarquable. La réalisation technique est quasiment parfaite et prouve s'il en était besoin qu'il est tout à fait possible de faire quelque chose de magnifique sans avoir systématiquement recours aux effets graphiques les plus tape à l'oeil, aux explosions ou autres jeux de lumières sauvagement bariolés histoire de provoquer des crises d'épilepsie chez tous les photosensibles de France et de Navarre ;)

0096000000049332-photo-the-nations-zoom-le-plus-large.jpg
0096000000049333-photo-the-nations-zoom-niveau-moyen.jpg
0096000000049334-photo-the-nations-zoom-le-plus-proche.jpg

Un zoom aussi "doux" qu'efficace

Alors voilà The Nations est un jeu graphiquement très simple et pourtant très réussi. Les décors sont riches avec une multitude de détails et il faut voir les lapins ou les atilopes gambader sur les prairies pour s'en rendre compte. L'ensemble est entièrement animé, et même les arbres bougent avec le vent. La finesse des personnages est également très appréciable et ce quelque soit le mode de zoom sélectionné. En effet en plus de choisir différentes résolutions, il est aussi possible de jouer sur un zoom pour se rapprocher ou non de l'"action".

0096000000049336-photo-the-nations-cr-puscule-sur-le-temple-des-sajikis.jpg
La bande sonore est également très jolie. Les bruitages sont tous parfaitement adaptés, et la musique sait rester suffisament discrète pour ne pas gêner le joueur tout en l'accompagnant tout au long du jeu. Rarement un soft de ce genre n'a pu se vanter de réussir à ne pas énerver le joueur avec sa bande son, mais c'est toutefois le cas avec The Nations.

Les autres titres JoWooD nous avaient habitués à se contenter d'une configuration presque ridicule au regard de ce qui se fait chez la concurrence. The Nations fait un peu figure d'exception en nécessitant une machine plus classique. La qualité graphique y est évidemment pour quelque chose mais malgré cela un simple Pentium III 500 MHz devrait vous permettre de vous en sortir très bien pourvu que vous disposiez de 64 Mo de mémoire et surtout d'une bonne carte graphique (avec 32 Mo si possible).


Conclusion

0096000000049335-photo-the-nations-un-jeu-sauvegarder.jpg
Rafraichissant est le mot qui convient le plus parfaitement à The Nations. Il parvient à reprendre le principe de The Settlers tout en l'enrichissant et le dépoussiérant suffisament pour en faire un titre à part entière, tout à fait digne d'intérêt. Les trois civilisations offertes ne sont certes pas très différentes et le style de jeu n'est évidemment pas novateur.

Mais qu'importe puisqu'on s'amuse vraiment beaucoup. Les campagnes sont assez longues sans être vraiment difficiles, s'adressant de ce fait à pratiquement tous les joueurs. La prise en main est immédiate pour tout les habitués de ce genre de jeu, les autres pouvant se préparer à l'aide du didacticiel bien conçu.

Voilà donc un excellent jeu à mettre à l'actif de JoWood qui avec ce The Nations et The Sting! testé précédemment dispose maintenant de produits de très grande qualité... Pourvu que ça dure ;)

Graphisme : 16/20
Bande son : 15/20
Intérêt : 16/20
Durée de vie : 1-2 mois en solo, davantage encore en réseau
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Max Payne terminé !
Les Etats-Unis souhaitent un règlement rapide du dossier Microsoft
Accord statégique entre Philips et AOL-Time Warner
Tiscali se retire de la course à l’UMTS en Italie
Le portail AOL Mobile accessible depuis les portables Wap SFR
Creatures Isles : l'add-on officiel Black & White
Alien vs Predator 2 : le site !
Carte mère i845 pour la mi-août ?
Carte mère Asus TUV4X
Microsoft change d'avis à propos du MP3 dans WinXP
Haut de page