🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Oni

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
19 septembre 2018 à 16h43
0
0062000000047208-photo-miss-konoko.jpg
En ce moment quand un fan de jeux video entends Bungie, il pense immédiatement à Halo, un titre très attendu malgré le peu de chose qu'on a pu en voir. Ce n'est pourtant pas de cet hypothétique hit dont nous allons parler mais du titre que les développeurs de Marathon ont décidé de sortir pour nous faire patienter : ONI.

Premier rôle : Konoko

Au premier coup d'oeil, Oni n'est pas le jeu qui épate la galerie. Il reprend une banale vue à la troisième personne (de dos) et se présente comme un bête jeu d'action où tuer d'abord et discuter ensuite semble le leitmotiv.

Le scénario n'est d'ailleurs lui non plus pas bien original. En 2032, Big Brother est une réalité sur une Terre gouvernée par une gigantesque coalition. Alors que tout le monde devrait nager dans le bonheur, une grande partie de la population vit sous la menace directe d'une organisation criminelle très puissante : le Syndicat du sinistre Muro.

0096000000047210-photo-les-lumi-res-de-la-ville.jpg
0096000000047211-photo-akira.jpg
0096000000047212-photo-pas-inqui-tude-konoko-ne-risque-rien.jpg

Cliquez sur les images pour agrandir

Vous interprétez le rôle de Konoko. Une jeune femme tout à fait particulière. Car en plus d'être l'un des meilleurs agent de la TFCT, Konoko est victime d'une sorte d'amnésie. Au fur et à mesure des missions qu'on vous confie pour éradiquer le Syndicat vous en apprendrez un peu plus sur le monde en général et sur vous-même en particulier...


0096000000047209-photo-faut-pas-l-emmerder.jpg

Où est Lara ?

Au vue des première images, on se dit que ça a vraiment l'air d'un Tomb Raider like. En plus il faut bien avouer que le côté jolie jeune femme qui court partout n'arrange rien à l'affaire. Mais attention, si Konoko est mignonne comme tout, elle sait aussi rudement bien se défendre. Alors je préviens les pervers de faire attention, elle n'irait pas quatre chemins et vous mettrait une raclée en deux temps trois mouvements.

En effet le jeu crée l'évennement grâce à sa gestion des combats. La plupart du temps vous aurez à faire des pieds et des mains pour être respecté, et tout ces affrontements se dérouleront à la manière d'un Street Fighter ou d'un Tekken. Vous avez à votre disposition toute une panoplie de combinaisons et enchaînements divers qui vous permettront de venir à bout de tout les adversaires. Vous en apprendrez d'ailleurs de nouveaux petit à petit.

0096000000047213-photo-entrainement-au-fusil-plasma.jpg
0096000000047215-photo-tu-le-vois-mon-flingue.jpg
0096000000047214-photo-un-petit-coup-de-sniper.jpg

Cliquez sur les images pour agrandir

Que les artificiers se rassurent, Konoko sait aussi jouer du flingue et au fur et à mesure des missions vous trouverez largement de quoi vous satisfaire. Une limitation cependant, notre héroïne ne peut pas porter plus d'une arme à la fois... A vous de faire le bon choix. Sachez aussi que les munitions sont en quantité très limitées et qu'il faudra donc savoir se rationner pour ne pas en manquer au moment clef !

Déroulement du jeu

Le déroulement du jeu en lui-même, est on ne peut plus classique. Au début de la mission vous aurez droit à un petit briefing vous présentant les ennemis potentiels et surtout les objectifs à atteindre.

0096000000047216-photo-air-force-one.jpg
0096000000047217-photo-il-y-a-de-l-orage-dans-l-air.jpg
0096000000047218-photo-en-bien-mauvaise-posture.jpg

Cliquez sur les images pour agrandir

Ensuite vous êtes livrez à vous mêmes avec un compas pour vous situer le prochain objectif à remplir. Avec cette boussole, il n'y a aucun risque de se perdre... On sait toujours la direction à prendre ! Certains diront que ça ôte tout intérêt à l'aventure, je me contenterais de répondre que l'intérêt est ailleurs.

En effet, vous aurez déjà fort à faire avec les ennemis sans avoir en plus à vous préoccuper de la carte ! Il n'y a donc pas de plan et les seuls casse-tête du jeu prennent la forme de bornes qu'il faut activer pour ouvrir les portes... Si il y a quand quelques pièges un peu prise de tête, dans le plus pur style Lara Croft. Ce sont ces lasers rouges qui déclenchent des tourelles lorsqu'ils sont interrompus.


0096000000047222-photo-la-pi-ge-le-plus-aga-ant-du-jeu.jpg

Moche ? Vous avez dit moche ?

Alors que les jeux actuels misent avant tout sur la réalisation, les gars de chez Bungie ont vraiment fait le contraire. Ce n'est pas pour dire que leur concept est révolutionnaire, mais plutôt que leur soft est moche !

Non vraiment, à part les personnages plutôt réussis, le jeu est très en retard. Premièrement, il règne une impression de vide. Pas un pot de fleur, pas une poubelle dans les couloirs... A croire que les gens n'ont plus besoin d'aller aux toilettes en 2032, parce qu'on peut les chercher pendant longtemps !

Cet aspect dépouillé se retrouve aussi dans les textures. Incroyablement ternes et monotones, elles sont grossières et pixéllisent dès qu'on s'en approche. La bande son est du même niveau et il règne un grand silence pendant les parties. J'exagère un peu mais en dehors des combats (qui sont toutefois très fréquents), c'est Waterloo morne plaine... La musique est sympa mais les voix sont à dormir debout ! Il n'y aucune conviction dans ces textes !

0096000000047219-photo-des-textures-bien-mornes.jpg
0096000000047220-photo-ca-fait-mal.jpg
0096000000047221-photo-dans-les-gencives.jpg

Cliquez sur les images pour agrandir

Si l'aspect technique peut sembler très rebutant il n'en est pourtant rien du fait des animations. Absolument parfaites, elles viennent soutenir magnifiquement l'action déjà très prenante. Finalement, on ne se rend même plus compte des graphismes et on s'attache plutôt à voir le ballet auquel se livre les protagonistes.

Enfin j'émettrais quelques réserves quant à la durée de vie du soft. Si le jeu est assez long (merci les sauvegardes automatiques), je ne crois pas qu'Oni fasse partie de ceux qu'on s'amuse à refaire pour le plaisir. Au bout d'un moment, l'aspect découverte des possibilités de Konoko s'estompe et on finit par se rendre compte que certains combos sont plus efficaces. Dès lors on n'utilise plus que ceux-là et je ne vois pas comment on pourrait avoir envie de refaire une jeu qui n'a plus aucun secret.


0096000000047223-photo-konoko-est-lumineuse.jpg

Conclusion

En définitive Oni n'est assurément pas le jeu qui va ralier tout les types de joueurs. Il mérite cependant qu'on s'y attarde car il mêle adroitement le jeu de baston très traditionnel (et il n'y en pas beaucoup de bons sur PC) et le jeu à la troisième personne.

La réalisation n'est pas très réussie, mais bien animé et bien rythmé Oni accroche vraiment le joueur... Jusqu'au petit matin !

Graphismes : 14/20
Sons/musiques : 13/20
Intérêt : 16/20
Durée de vie : 5-6 semaines
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ICQ 2001
Winamp 3 : il est proche
Le prix des cartes à base de NV20
Nouveau bios Abit KT7/KT7A
Bus AMD LDT dans les chipset Crush de NVIDIA
L'Athlon mobile arrive
Accord Mobipocket / Casio France
Interliant coupe la ligne à Digiweb et PopList
Cyril ZIMMERMAN : Hi-Media, nouveau géant de la communication en ligne
3 millions de dollars de plus pour Enition
Haut de page