Star Peace

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
18 janvier 2001 à 16h53
0
Monte Cristo s'est fait une spécialité des jeux de gestion. Avec des titres comme WallStreet Traders 2001, ils ont montré qu'ils étaient capables d'un réalisme impressionnant. S'inspirant de softs comme SimCity, ils tentent, depuis début décembre, de prendre position sur le marché des jeux massivement online avec Star Peace.


Sim City like ? Mais encore...

Lorsqu'on regarde une capture d'écran de Star Peace il faut bien avouer que la ressemblance avec Sim City 3000 est assez frappante. L'éditeur a d'ailleurs choisi de miser là-dessus pour faire connaître son produit. Il ne faut cependant pas s'y tromper et dès la lecture du manuel on se rend compte qu'il est ici beaucoup plus question de la gestion et du développement d'une compagnie que de prendre en main le devenir d'une cité.


Cliquez sur les images pour agrandir

L'histoire développée dans Star Peace prend comme prétexte la dilapidation des ressources naturelles et la disparition prochaine de la vie sur Terre. Un scientifique suédois a découvert un accès à des mondes parallèles sur lesquels les humains pourront migrer. Pour éviter un développement anarchique, le contrôle de ces accès est confié à une société (la FIVE), qui prête 100.000.000$ à chaque nouvel investisseur pour démarrer.

L'idée des mondes parallèles permet bien sûr d'avoir plusieurs serveurs répartis aux quatre coins du monde. Pour l'instant il n'y en a qu'en Amérique du Nord, Europe et Asie avec pour chacun d'eux plusieurs planètes afin d'offrir un plus grand espace de jeu.


Un concept d'une richesse inouïe

Tout le monde connaît le style Sim City. Sa grande richesse bien sûr, mais aussi ses limitations qui engendrent une profonde lassitude après la création de 3-4 villes. Le gros problème venant du fait que le jeu ne se renouvelle pas assez. Star Peace ne peut évidemment pas connaître de tels défauts du fait du nombre de joueurs participant simultanément.

En fait les nombreux joueurs à travers le monde disposent comme vous d'un capital de base de 100.000.000$. Avec cet argent chacun est libre d'employer la stratégie qu'il veut pour développer sa compagnie. Certains préféreront les investissements immobiliers alors que d'autres se lanceront dans l'agro-alimentaire. Le nombre de bâtiments disponibles est tout simplement énorme et pour ne pas risquer la faillite il est vivement conseiller de faire bien attention aux besoins de la population.


Cliquez sur les images pour agrandir

En effet tout l'intérêt de Star Peace réside dans les interactions entre les joueurs. Lorsque vous mettez en chantier un nouveau supermarché, vous enrichissez un autre joueur en lui achetant tout le matériel de construction nécessaire. Une fois le bâtiment achevé vous allez commencer à gagner de l'argent grâce à la vente, par exemple, de produits alimentaires. Mais il faut bien produire cette nourriture et vous allez devoir vous fournir chez quelqu'un d'autre et contribuer une fois de plus à son développement.

Les interactions sont quasiment infinies, et donnent au jeu une profondeur inégalée. Tout ce que vous allez entreprendre aura des répercussions sur votre entreprise bien sûr, mais aussi sur les autres joueurs et sur les habitants de la ville.

Une réalisation passable

Pour donner vie à tout ce petit monde, les développeurs ont donc choisi une représentation dans le style Sim City 3000. Il est vrai que ce genre de vue à l'avantage d'être joli tout en restant lisible. Si le jeu est plutôt détaillé, avec tout un tas de petites animations et des bâtiments assez soignés, on est toutefois déçu. Déçu car Star Peace ne peut en effet soutenir la comparaison avec son prédécesseur, pourtant nettement plus vieux ! Les graphismes y étaient plus haut en couleur et paraissaient moins monotones.


Cliquez sur les images pour agrandir

Passons rapidement sur les bruitages qui sont très peu nombreux et ne se font donc pas remarquer. Ils ne sont pas mauvais, mais bien peu d'événements sont identifiables par leur seule empreinte sonore ! Les musiques m'ont en revanche vraiment tapé sur les nerfs. C'est pratiquement toujours le cas avec les jeux de ce genre. Reconnaissons que ce ne sont pas les pires et que le compositeur a fait preuve d'un certain talent. Mais les habitudes ont la vie dure, et au bout d'une heure de jeu, un petit tour dans les options m'a permis de couper l'insupportable mélodie !

Pour terminer sur l'aspect réalisation, venons en à l'interface. Un effort tout à fait louable a été fait pour la rendre le plus simple possible. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est dépouillée, mais je ne suis pas entièrement satisfait. Il faut à mon sens trop de clics de souris pour réaliser des actions aussi simples que la construction d'un logement. La consultation des journaux se fait via trois sous-menus successifs. Enfin il n'est pas possible de consulter certaines infos (profil personnel, journaux...) tout en gardant un oeil sur la carte générale... Dommage !


De gros problèmes à résoudre

La réalisation technique du soft n'est pas parfaite mais à la décharge des designers, il faut souligner que le jeu reste lisible et dans l'ensemble assez bien foutu... C'est bien là l'important ! En revanche j'ai très vite vu venir d'autres problèmes beaucoup plus gênants.

Au dos de la boîte est inscrite, comme d'habitude, la configuration minimale. On nous conseille d'avoir une connexion internet 28.8Kbps ou plus rapide. J'en rigole encore ! Personnellement je dirais : "une connexion ADSL est le strict minimum !". Pour faire simple, le jeu est dramatiquement lent. La moindre action nécessitant un rafraîchissement de l'écran, il peut parfois s'écouler 50 secondes avant que la construction d'un bâtiment ne soit visible. D'après les commentaires lus sur les forums de Starpeace.net ce problème ne semble pas affecter tout le monde. Il paraît toutefois délicat de savoir à l'avance si votre connexion vous permettra de jouer dans de bonnes conditions.


Cliquez sur les images pour agrandir

En plus de ces problèmes de lenteur capablent de rendre marteau le plus calme des bonzes tibétains, le jeu est criblé d'une multitude de petits bugs qui nous font passer du simple énervement à l'exaspération en un rien de temps. Un exemple parmi tant d'autres. La construction d'un bâtiment est refusé pour je ne sais quelle raison obscure, alors j'essaye de construire ailleurs. Le programme m'en empêche à nouveau, m'affirmant que je n'ai pas assez d'argent ! En fait il était cette fois dans son droit, pour la bonne et simple raison que ma première construction avait finalement commencée ?!?!

Des exemples comme celui-là on pourrait en trouver des dizaines, au point que je me demande si le beta-test est vraiment terminé ! En voici donc une petite liste, pas du tout exhaustive !
- impossible de construire certains bâtiments alors que j'avais terminé la recherche correspondante
- il y a des erreurs d'affichages, des tournures de phrases plus que douteuses
- les serveurs sont en rade assez régulièrement (les fameuses éclipses !) et leurs sauvegardes peuvent se faire toutes les 10 minutes
- pour finir j'ai rencontré des refus de connexions, de nombreux plantages et des lags à n'en plus finir !

Avis aux anglophobes ! J'ai gardé le meilleur pour la fin. A l'achat, le jeu semble intégralement en français. Mais si vous regardez attentivement la boîte vous verrez que les copies d'écrans sont toutes issues de la version anglaise ! En fait, le jeu est un mélange très complexe des deux langues. Vous aurez ainsi droit à des descriptifs complets dans la langue de Shakespeare...


Conclusion

Alors voilà un jeu gênant ! Incroyablement intéressant et doté de possibilités innombrables, il aurait dû être le Ultima On Line / EverQuest des fans de jeux de gestion. Mais les trop nombreux problèmes que j'ai rencontré m'ont empêché de l'apprécier. Alors bien sûr il est sûrement très difficile de mettre au point un tel soft, bien sûr les problèmes vont certainement être corrigés petit à petit. Toujours est-il que moi, je préfère attendre Star Peace 2 !

Graphismes : 13/20
Son/musique : 10/20
Intérêt : 04/20 à 17/20, selon votre connexion et votre patience !
Durée de vie : Infinie si le jeu était jouable !
Modifié le 20/09/2018 à 15h34
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Intel prépare un tout nouveau processeur mobile
Logitech lance la QuickCam Traveler (MAJ)
Abit SA6R-EP et SA6-EP
Deux versions du chipset VIA KT133A ?
Nouvelles informations sur le NV20
Cibox revient avec un PC ... à monter !
ST s'empare de Ravisent
Alliance contre les pirates du réseau
Zone prix : Cyrix et DDR
Une nouvelle extension pour les Sims
Haut de page