Sacrifice

08 janvier 2001 à 13h34
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
Sacrifice est certainement l'un des titres les plus surprenants de ces derniers mois, alors que nous venons à peine de nous remettre de l'avalanche de jeux d'action, ça fait du bien de trouver un peu d'originalité pour commencer l'année !

Un jeu Shiny Entertainment



Résumer Sacrifice peut sembler assez simple : jeu de stratégie en temps réel matiné de séquences d'action. S'arrêter à ce constat serait pourtant faire injure au travail des développeurs qui se sont vraiment creusé la tête pour renouveller un peu le genre du RTS (Realtime Strategy - Stratégie Temps Réel).

Lorsque l'on sait que c'est Shiny Entertainement qui est derrière Sacrifice, on comprend mieux pourquoi ce jeu est original : ils ne font jamais rien comme tout le monde. Effectivement, on peut ne pas les aimer mais une chose est sûre, chaque genre qu'ils abordent n'est plus tout à fait le même une fois leur forfait accompli (Earthworm Jim, Messiah...).

Il ne faut cependant pas trop en demander et les histoires narées pas les jeux Shiny sont souvent basiques, mais là n'est pas le plus important. Afin de se mettre dans le bain, voici tout de même le scénario qui sert de prétexte à Sacrifice.


Cliquez sur les images pour agrandir

L'ensemble du jeu n'est qu'un grand FlashBack puisque vous jouez le rôle d'un magicien qui raconte son histoire à une sorte de sage. Arrivé on ne sait comment sur un monde qui lui est étranger, votre personnage sert les dieux de ce monde. Ces dieux (au nombre de cinq) se querellent du fait de l'arrivée d'un certain "prophète". Ils vous donnent alors des missions à accomplir et selon le maître que vous avez choisi les sorts disponibles et les créatures à votre service ne seront pas les mêmes. Ces missions, assez variées, sont au nombre de 10 mais sachez que selon le dieu choisi elles seront différentes et comme vous pouvez changer de maître entre chaque, le jeu peut être refait un grand nombre de fois.



Interface simplissime, prise en main immédiate



Comme dans les jeux précédemment cités (ou encore MDK), la patte Shiny est tout à fait reconnaissable, tant dans les graphismes que dans l'interface. Sacrifice est avant tout un jeu de stratégie temps réel, pourtant au contraire de titres comme Age Of Kings, l'interface est minimaliste. Il suffit de jeter un oeil aux copies d'écran pour s'en rendre compte. Vous n'avez en tout et pour tout que 4 éléments sur l'écran. Une portion dédiée au contrôle des unités, une autre pour la gestion de vos sorts (n'oubliez pas que vous jouez un magicien), une troisième pour vérifier votre vie et votre mana et une dernière pour afficher la carte stratégique.

Résumé en quelques lignes les possibilités qui vous sont offertes n'est pas chose aisée. Essayons malgré tout d'être concis : pour mener à bien les missions qui vous sont confiées, vous pourrez compter sur votre magicien bien sûr, mais comme il ne tient pas la route en cas de combat et qu'un simple bébé dragon aura tôt fait de le piétiner, vous pourrez compter sur un grand nombre de créatures à invoquer.

Au contraire des ténors du genre, ici point de minerai à récolter, les ressources s'appellent Mana et Ames. Avoir toujours plus de mana nécessite de créer des manaliths chargés de "capter" cette énergie à partir de sortes puits laissant échapper une fumée bleutée. En plus de ces "mines" de mana, il faudra des manahoars pour vous la transférer. Ce sont des créatures que vous avez invoquées, qui vous suivent partout (même sur le champs de bataille) et qui sont aussi efficaces qu'elles sont nombreuses.

L'autre élément vital, les âmes, se récupère sur les cadavres de vos ennemis (il faut alors user du sort de conversion) ou sur vos propres troupes décédées. Ces âmes vous serviront à engendrer les fameux manahoars, ainsi que de nouvelles créatures pour vous aider dans les combats. Comme le nombre d'âmes est limité, il faudra trouver l'équilibre qui vous permettra de vous imposer.

Voilà pour le principe de fonctionnement du jeu. Bien sûr plus vous avancerez dans le jeu, et plus vous aurez de sorts et d'unités différents. Bien sûr plus les sorts sont puissants, plus ils consomment de mana. Et bien sûr les ennemis ne vous laisseront pas faire aussi facilement.

Si vous n'avez rien compris, sachez enfin que Sacrifice dispose d'un des meilleurs didacticiels qu'il m'ait été donné de voir dans un jeu de ce type. Il est aussi efficace que celui d'Age Of Kings pour guider le néophyte, et moins prise de tête pour le joueur occasionnel.


Cliquez sur les images pour agrandir

Ce didacticiel vous permet de vous familiariser avec l'interface du soft, qui est originale à plus d'un titre. Vous n'avez aucune icône à votre disposition et tout ce gère à la souris. Le clic gauche servant à sélectionner et actionner telle ou telle unité, alors que le clique droit donne accès aux différentes commandes par une arborescence de menus très bien conçue.

Enfin, tout au long des missions un familier (une espèce de moucheron immortel) vous accompagne et suit vos déplacement pour vous donner des conseils ou faire des commentaires sur la situation.
Modifié le 19/09/2018 à 16h43
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top