Abit BE6 (Slot 1)

01 juin 2018 à 15h36
0
015E000000043397-photo-abit-logo.jpg
Fort de ses 1 million de BH6 vendus à travers le monde, Abit revient ici même avec une nouvelle carte mère au format Slot 1 : la BE6. Les cartes de la marque ayant eu un succès très important auprès des overclockeurs que nous sommes, d'autres constructeurs reprennent le filon : aujourd'hui la concurrence s'organise et plusieurs modèles de cartes comme celles de MSI ou Asus reprennent les innovations d'Abit (Jumperless, modification du voltage...). Abit gardera-t'il longtemps cette place de leader avec la BE6 ?

Présentation de la carte

A première vue, pas de grand changement avec cette carte. La configuration adoptée est toujours de 5 ports PCI pour 2 ISA qui conviendra parfaitement à la majorité d'entre nous. Ne possédant qu'un modem à la norme ISA et n'envisageant pas d'acquérir de nouvelle carte à la norme, je me retrouve avec un slot qui ne me servira à rien. Néanmoins ceux possédant encore quelques Cartes sons, réseau ou modem à cette norme ne se sentiront pas exclus. Concernant la mémoire, 3 emplacements DIMM sont disponibles largement suffisant pour peu de ne pas avoir investi dans des barettes SDRam de 16 Mo :). La chose qui frappe le plus est la présence de 4 connecteurs IDE. Deux obéissants à la norme UDMA 33 alors que les deux restant sont compatibles avec la norme UDMA 66 (nous reviendrons sur ce point plus tard). 8 périphériques IDE pourront ainsi trouver place sur la BE6. Sinon la carte est compatible avec le mode Suspend to RAM (mise en veille consommant juste de quoi assurer le rafraichissement de la mémoire), le Wake on Lan (WOL ou réveil par réseau) et le Wake on Ring (réveil par modem). A noter qu'Abit fournit avec la carte une sonde thermique qui vous permettra de mesurer la température d'un élément au choix (CPU, chip graphique...). Un peu gadget mais quand c'est fourni, pourquoi s'en priver ?

00043398-photo-abit-be6.jpg

Soft Menu II

Le classique système jumperless d'Abit est au rendez-vous. Le coefficient multiplicateur va de 2 à 8 par tranche de 0.5 alors que les fréquences de bus 66, 75, 83, 100, 103, 105, 110, 112, 115, 120, 124, 133, 140, 150Mhz sont supportées. Les plus grandes innovation par rapport à la BX révision 2 sont l'apparition de fréquences intermédiaires entre le 103 et le 112, de 112 à 117 et de 117 au bus 124 MHz très appréciables pour certains overclocking de Pentium II ou III à bus "original" de 100 MHz. Ainsi on a le droit au 110, 115 et 120 MHz. Au niveau des ratios PCI, ils sont de 1/2 de 66 à 75 MHz, de 1/3 de 100 à 120 MHz et de 1/4 de 124 à 150. Par contre toujours pas de fréquence de bus entre 83 et 100 qui auraient été fort appréciables pour les possesseurs de Celeron dont le bus 100 MHz était hors de portée. Le voltage lui aussi est modifiable allant ainsi 0.3 Volt au dessus de la valeur par défaut. Enfin, le temps de latence du processeur est lui aussi réglable : tout pour le bidouilleur !

L'Ultra DMA 66

A l'intérieur de la boite de la carte se trouve 3 cables : 1 pour le lecteur 3 1/2, un autre pour le lecteur de disque dur et un troisième destiné au disque Ultra DMA 66. Et oui, pour profiter de cette technologie un changement de cablage a été nécessaire ;). Un seul changement au niveau de l'installation est seulement imposé : l'extrémité bleu du cable doit être connectée à la carte mère. Sinon, le prix de ce genre de cable semble assez élevé : des prix de 100 Fr ont filtré... Avant de passer au chapitre des performances de cette norme, comment le support de l'Ultra DMA 66 est il possible sur une carte mère BX ? Tout simplement par l'ajout d'un controleur externe à ce chipset. Abit a ainsi placé un controleur HighPoint HPT366 qui fonctionne de manière totalement indépendante du chipstet BX. Lors de l'initialisation de la carte mère, la détection des unités installées sur les ports UDMA 33 s'effectue puis c'est au tour de celles branchées sur l'UDMA 66. Avec cette technique 8 périphériques IDE sont connectables bien que celà soit assez superflu (ce n'est pas je pense le but recherché..). Passons maintenant à la mesure des performances effectués à l'aide d'un disque dur 9.1 Go UDMA 66 avec le logiciel HD Tach (version 2.6). Processeur PII 450, 96 Mo de Ram carte mère Abit BE6 sous Windows 98.

Quelques centaines de Ko en plus là où on nous chante un doublement des performances, pour parler de publicité mensongère il n'y a qu'un pas ;). La seule augmentation visible est celle du test de Burst read qui met en jeu la vitesse du cache : la bande passante est ici en mesure de s'exprimer. Il faut néanmoins répéter que dans des conditions réelles d'utilisations les scores obtenus aux tests de "Max read speed" (vitesse maximale en lecture) et de "Average read speed" (vitesse moyenne en lecture) sont les deux tests à prendre le plus en considération. Mon avis personnel est plus que mitigé sur l'UDMA66. Cette norme finira par s'imposer mais j'ai l'impression que les constructeurs feraient mieux d'augmenter la vitesse de rotation de leur disque plutôt que d'augmenter la bande passante. C'est comme faire rouler une deux cheveaux sur une autoroute à 5 voies : on ferait mieux de changer le moteur (ou même de voiture ;) ). On retrouve ainsi des vitesses de 10 000 tours/minute en SCSI avec le plus de performances qui va avec mais celà à un prix...

Overclocking

J'avais à ma disposition 3 CPUs : un Celeron 300A, un 333 et un 366.

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'y a pas eu de grand changement au vu de ces 3 tests. Dommage que la carte ne possède pas de fréquence entre le 83 et le 100. Ainsi, à 450 MHz sur le Celeron 300 A on sent bien que quelques MHz de moins assureraient une parfaite stabilité au système.

Conclusion

Que penser de la BE6 ? Pour moi, il est clair qu'elle ne nécessite pas de changer votre carte mère BX si vous possédez quelques choses de valable (MSI 6163, Abit BH6...). Pour ceux qui sont sur le point de changer de carte mère, la BE6 se trouvant à un prix raisonnable (900 Fr en tant que nouveauté) elle vaut le détour surtout si vous envisagez l'overclocking de Processeurs avec des bus supérieurs à 100 MHz. Quant aux possesseurs de Celeron, ils regretteront l'absence de fréquence intermédiaires entre le 83 et le bus 100 MHz. Nous ne reviendrons pas sur le support de l'UDMA66, presque inutile au vu des performances des disques actuels.

NB : Merci à Gros Bill pour le prêt de la carte BE6 et du disque dur UDMA 66 !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NoPub n'aura pas de pub
Prise de bénéfices massive sur l'anglais LastMinute
Rumeurs de fusion entre Yahoo et EBay
Surenchères dans les sites de vente aux enchères
L'Intranet : Bienvenue dans l'Entreprise en ligne
Steam Deck : Valve dévoile le packaging de sa console
Un pack immanquable à moins de 680€ avec le Google Pixel 6, les écouteurs Pixel Buds A et le Nest Hub 2
AMD : les Radeon RX 6500 XT lancées en janvier, les RX 6400 en mars
Facebook : la double authentification va devenir une règle, d'abord pour les comptes à risque
La Ford Focus hybride dévoile des tarifs à partir de 29 000 euros
Haut de page