Les services VPN refusent les exigences russes et retirent leurs serveurs du pays

18 mai 2019 à 15h11
0
vpn fotolia

Alors qu'en mars le gouvernement russe avait exigé des dix principaux VPN du pays de bloquer certains sites blacklistés par le Kremlin, ces derniers ont décidé de ne pas se plier sous la menace.

Les dix principaux services de VPN du pays ont dépassé la deadline. Ils avaient en effet jusqu'à mi-mai pour suivre les exigences du gouvernement russe qui les a enjoints à bloquer les sites qu'il a mis sur liste noire, aux premiers rangs desquels les sites pirates et à contenus extrémistes blacklistés dans le cadre du programme « FGIS ». Et le gouvernement avait de solides arguments pour convaincre les VPN : s'ils n'obéissaient pas, ils seraient à leur tour bloqués. Résultat des courses : un seul VPN a décidé de remplir les exigences du gouvernement.

Un seul VPN a décidé d'obéir au gouvernement


ExpressVPN, HideMyAss, NordVPN, Hola VPN, IPVanish, Kaspersky Secure Connection, OpenVPN, TorGuard, VPN Unlimited ou encore VyprVPN : voilà le nom des 10 fournisseurs de VPN qui ont été sommés de bloquer les sites blacklistés par le gouvernement. On y retrouve aussi bien des sites extrémistes que des sites de messagerie comme Telegram. Car c'est bien tout le service d'un VPN (Virtual Private Network) qui est un outil permettant de naviguer anonymement sur la toile et d'en briser les éventuels géoblocages. Si le VPN TorGuard avait fait cavalier seul en retirant ses serveurs du marché russe pour s'opposer à cette décision liberticide, tous les autres VPN visés par le gouvernement ont décidé de lui emboîter le pas. Tous sauf Kaspersky Secure Connection.



Le début d'un « Internet russe indépendant » inquiétant


Le Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse, baptisé Roskomnadzor, a annoncé laisser aux VPN dissidents un délai d'un mois, avant de « restreindre leur accès dans tout le pays ». Cette chasse aux sorcières des VPN n'est pas sans rappeler la création d'un « Internet russe indépendant » en circuit fermé, si ce n'est autarcique. En souhaitant avoir une mainmise sur le trafic internet du territoire et limiter l'accès aux sites étrangers, on comprend mieux pourquoi le Kremlin souhaite mettre les VPN sous sa coupe. Si Kaspersky Secure Connection remplit les exigences du gouvernement, ce dernier pourrait progressivement ajouter bon nombre de sites internet étrangers aujourd'hui disponibles sur liste noire.
Modifié le 18/05/2019 à 15h49
10 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top