Netflix entre en guerre contre Smartflix, les proxies et les VPN

15 janvier 2016 à 10h42
0
Face à la multiplication des systèmes permettant de déverrouiller son catalogue à l'échelle mondiale, le service de SVOD Netflix vient de faire une annonce radicale dans un billet de blog La plateforme compte désormais lutter activement contre les proxies et autres services de contournement.

Désormais disponible quasiment partout à travers le monde, depuis l'annonce début janvier de son arrivée dans 130 nouveaux pays, Netflix se retrouve de plus en plus confronté aux solutions qui permettent d'accéder aux contenus proposés localement au sein de son catalogue. En effet, selon les pays et les droits qui s'y appliquent, les contenus disponibles sur le service ne sont pas les mêmes. En France, par exemple, la chronologie des médias exclue de nombreux films sortis en salle il y a moins de trois ans, mais qui sont proposés dans d'autres pays, y compris des films français.

Pour contourner ces limitations, il existe des solutions officieuses. L'une des plus prisées d'entre elles a longtemps été l'utilisation d'un proxy, permettant d'identifier la connexion d'un utilisateur comme étant localisée dans un pays différent, et d'accéder de ce fait au catalogue de Netflix proposé dans le pays en question. Lorsqu'on voyage, il est en effet possible d'accéder au contenu local avec son compte. Un proxy permet de simuler cela.

Smartflix, ou la discorde



Mais début janvier, c'est un autre service officieux qui a grandement fait parler de lui : Smartflix, une application qui se propose tout simplement de permettre l'accès à la totalité du catalogue de Netflix à l'échelle mondiale grâce à « l'utilisation optimisée de proxies ». Si l'usage de VPN (proxies) s'est vu facilité pour le grand public ces dernières années, Smartflix pousse encore plus loin le concept. Actuellement en bêta, le service devrait même passer payant par la suite, demandant aux internautes de payer un supplément en marge de Netflix pour élargir son contenu.

0320000008311360-photo-smartflix.jpg

Une situation qui n'est assurément pas du goût de Netflix. Dans un billet de blog, David Fullagar, le vice-président en charge de l'acheminement de contenu sur la plateforme, explique que l'usage de ce type de services commence à poser de sérieux problèmes, à commencer par des questions de légalité. « Dans le futur, nous espérons pouvoir proposer le même catalogue de films et de séries partout. Mais dans l'immédiat, compte tenu des pratiques historiques en matière de licences dans les différents territoires, les émissions de télévision et les films que nous proposons dans les différents pays varient à divers degrés. Nous devons donc continuer de respecter et faire respecter les licences en vigueur dans les pays. »

Contre-déblocage



« Les technologies de déblocage continuent d'évoluer, et nous évoluons avec elles » poursuit David Fullagar. « Cela signifie que, dans les prochaines semaines, ceux qui utilisent des proxies et des débloqueurs ne pourront qu'accéder aux contenus proposés dans le service où ils sont actuellement. »

Cela signifie tout simplement que des programmes comme Smartflix, mais également des plugin comme Hola Unblocker, par exemple, ne devraient plus fonctionner avec Netflix. L'une des éventualités, c'est qu'un compte créé en France ne pourrait avoir accéder qu'au contenu du pays de l'inscription initiale, et ce même si l'internaute français se connecte à son compte depuis l'étranger. La plateforme pourrait également décider de bloquer les adresses IP des services comme Smartflix, mais la démarche serait plus compliquée lors de l'utilisation d'un simple VPN.

0320000008285472-photo-packshot-netflix.jpg

Le VPN, ce « petit astérisque »



La politique de Netflix devrait donc être durcie et pourrait pénaliser prochainement les utilisateurs qui ont l'habitude de profiter d'un voyage pour accéder à une version différente du catalogue du service. Néanmoins, on imagine que la situation est épineuse pour le service, au niveau légal, et que les ayants-droit ne doivent pas être étrangers à cette décision.

En avril 2015, Red Hastings, le patron de l'entreprise, évoquait la possibilité de proposer un jour un catalogue international de contenus. A l'époque, il considérait l'usage de VPN comme un moindre mal en comparaison au piratage, « le vrai problème ». Le paradoxe, c'est qu'en bloquant l'utilisation de proxies, Netflix pourrait motiver des utilisateurs à pirater les contenus auxquels il n'aura pas accès par ce biais. On a le sentiment que le serpent se mord la queue.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top