L'augmentation des cas de Covid-19 fait exploser les cyberattaques contre les organismes de santé

07 janvier 2021 à 08h35
6
hopital.jpg © Pixabay
© Pixabay

Les attaques informatiques contre les hôpitaux et autres établissements de santé se sont multipliées ces derniers mois, et ce, dans le monde entier.

Très forte à la fin du mois d'octobre, la menace cybercriminelle contre les hôpitaux et les organismes de soins de santé a depuis franchi un, voire plusieurs, paliers. Au mois de novembre, et la pression n'a pas tendance à redescendre, les attaques informatiques contre ces établissements ont progressé de 45 % dans le monde, selon les dernières analyses du spécialiste Check Point. En comparaison, la progression des cyberattaques sur la période a été deux fois supérieure à celle des autres secteurs industriels, qui fut, elle, de 22 %.

Des attaques qui explosent, et des ransomwares toujours plus efficaces

Les attaques contre les hôpitaux et les organismes de soins de santé prennent différentes formes. Il peut autant s'agir de ransomwares que d'attaques par déni de service (DDoS), de réseaux de zombies ou d'exécution de code à distance.

Les rançongiciels (souvent le redouté Ryuk ou Sodinokibi) restent le moyen le plus utilisés par les hackers pour piéger leurs cibles. Ce sont eux qui connaissent l'augmentation la plus importante, d'autant plus que compte tenu de la criticité du secteur médical, la moindre tentative transformée de ransomware a de sévères répercutions.

Un hôpital qui subit une attaque peut voir sa capacité à fournir des soins atténuée, ce qui peut, par effet ricochet, avoir de graves conséquences sur la santé des patients et le personnel soignant déjà sous pression avec la pandémie de Covid-19. Les centres hospitaliers sont davantage ciblés car plus à même, selon les pirates, de répondre à leurs exigences, au regard du caractère urgent de leur activité. En novembre, le nombre moyen d'attaques hebdomadaires dans le secteur de la santé a atteint 626, contre 430 en octobre. Une preuve de la croissance des cyberattaques.

Les pirates profitent de la pression qui pèse sur le secteur hospitalier

Le pic des attaques informatiques contre les établissements et organismes de santé était situé en Europe centrale en novembre, avec une augmentation de 145 %. L'Asie de l'Est (+137 %) et l'Amérique latine suivent (112 %). On retrouve, plus loin, l'Europe et l'Amérique du Nord, avec des hausses de 67 % et 37 %.

De façon un peu plus ciblée, le pays à avoir connu l'augmentation la plus impressionnante est le Canada, avec une croissance de 250 % des attaques envers le secteur de la santé, suivi de l'Allemagne (+220 %). Check Point relève pour la France une hausse de 26 %.

Cette recrudescence des cyberattaques n'a, hélas, rien de surprenant. Les pirates veulent gagner beaucoup d'argent, et vite. Et la pression qui pèse sur les hôpitaux a tendance à pousser ces derniers à payer leurs rançonneurs pour récupérer le plus rapidement possible leurs pleines capacités. L'un des principaux hôpitaux de Düsseldorf en Allemagne garde le douloureux souvenir d'une femme qui n'avait pu être sauvée à temps, la faute à un changement d'hôpital qui a été fatal, provoqué par un service informatique qui était tombé sous l'attaque des hackers.

Le danger est d'autant plus important que les attaquants utilisent une variante de Ryuk spécifiquement dédiée aux établissements de soins et de santé, ce qui rend les attaques plus efficaces encore.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Gizmo64
Vraiment sans scrupules, c’est abusé…
leaskim
L’histoire de l’hosto allemand, c’est un piège à journalistes. On ne transfère pas une personne en état critique, on sait soigner sans informatique. Encore heureux.
nirgal76
Et ça sera pire quand on se fera pirater nos puces 5G injectées dans le vaccin ! faudra un antivirus pour le vaccin ?
thudner-aurel
Pour avoir pris Ryuk dans la gueule c’est pas drôle
LeToi
On sait faire un soin urgent sans informatique, mais pour le reste de la prise en charge on r’ a quand même besoin. Donc oui on peut être amenés à transférer quelqu’un en cas de panne pour le suivi et il peut y avoir des complications ensuite…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

RED by SFR frappe fort avec son forfait mobile de 80Go !
Les architectures Intel Xe-LP et Xe-HPG n'ont pas de prise en charge native de DirectX 9
Les noms de code des cartes graphiques AMD RDNA 3 révélés : comme un côté « poissonnier »
Le SSD PCI Express 5.0 Samsung 990 PRO M.2 listé par le PCI-SIG
Un bug de Windows 11 pourrait endommager vos données sur des PC récents
Aspirateur robot, tablette... découvrez notre sélection de produits à prix réduits !
G.Skill prépare de la mémoire DDR5-6000 certifiée AMD EXPO pour les Ryzen 7000
Les prix des processeurs AMD Ryzen 7000 et des cartes mères MSI X670 dévoilés
Pas de changements en vue pour le stockage de l'iPhone 14 Pro ?
Stockage en ligne : pCloud revient en force avec une offre hallucinante à ne pas louper
Haut de page