🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

En Inde, le gouvernement met fin à l'anonymat en ligne

16 mai 2022 à 08h15
7
Inde © Pixabay
© Pixabay

Mauvaise nouvelle pour celles et ceux qui stockent des informations les concernant en Inde ou sont sensibles au respect de la vie privée en ligne.

En effet, une nouvelle directive étatique va obliger divers services tels que les plateformes d'échanges de crypto-monnaies ou encore les VPN à mettre fin à leur politique de non-journalisation.

Vous vouliez vous faire discret en Inde, c'est désormais de l'histoire ancienne

Le 27 juin prochain, une nouvelle directive va entrer en vigueur en Inde. Une mesure décrétée le 28 avril dernier donne un nouveau pouvoir à l'Équipe d'intervention d'urgence informatique indienne (CERT-IN) pour le moins défavorable aux défenseurs de la vie privée. Ce bureau d'État dépendant du ministère de l'Électronique et des Technologies de l'information est notamment spécialisé dans la lutte contre l'hameçonnage et le piratage. Il va désormais pouvoir bénéficier des données de très nombreux clients de solutions VPN, de plateformes d'échanges de cryptos, les services de stockage Cloud, de datacenters ou encore de fournisseurs de portefeuilles.

Et pour cause, toutes ces structures vont désormais devoir conserver, et cela pendant cinq ans, toutes les données de leurs clients. Identité, adresses IP et mail, mais aussi l'adresse physique et les numéros de téléphone, voilà autant d'informations qui peuvent être transmises au CERT-IN en cas d'injonction de ce dernier. Un sacré pied de nez à la confidentialité, et plus largement aux politiques dites de « non journalisation ».

Il faut dire que de nombreuses structures, notamment les VPN, proposent à leurs clients de les rendre complètement invisibles grâce au no-logs. En d'autres termes, la firme ne collecte pas d'informations sur celles et ceux qui utilisent ses services et ne peut donc, en théorie, ni les employer ni les transmettre. Une possibilité qui va devenir caduque d'ici un mois au sein de la « plus grande démocratie du monde ».

Des centaines de structures pourraient fermer

De nombreuses Indiennes et nombreux Indiens, comme dans tous les pays faisant l'objet de restrictions en ligne par ailleurs, emploient les VPN pour accéder à des contenus en temps normal impossibles à consulter d'où ils se trouvent. En conséquence, de nombreux fournisseurs de VPN locaux pourraient bien mettre la clef sous la porte faute de pouvoir garantir l'anonymat à leurs clients.

Ce qui est également fâcheux, c'est que même celles et ceux qui, par exemple, ont eu un jour - ne serait-ce qu'un seul - un wallet de cryptos, et s'en sont débarrassés depuis, verront également leurs données conservées pour les cinq prochaines années. Le gouvernement, qui cherche notamment à empêcher la population d'accéder à des réseaux sociaux dont l'accès est officiellement prohibé, franchit donc un nouveau pas et accentue la censure.

Source : CyberGhost

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Simon_Kenoby
Je me dis finalement que ce n’est pas une si mauvaise chose: plus les gouvernements vont censurer et réglementer le web, plus les gens vont se tourner vers des solutions décentralisées qui n’appartiennent pas à de grosses boîtes et qui sont plus difficile a contrôler.<br /> Par exemple avoir son wallet bitcoin stocké en local sur son PC plutôt que d’utiliser un wallet en ligne, ce genre de chose…
dredd
Oui, les 1% d’utilisateurs du web qui sont intéressés par les cryptos et ce genre de problématique de riches. Je doute qu’en Inde, ça pousse qui que ce soit à autre chose qu’à fermer sa g… et ne plus trop critiquer ouvertement le gouvernement ultra nationaliste religieux et fascisant en place.
cpicchio
Si cela pouvais accélérer la fin des cryptos monnaies (et toute la spéculation qu’il y a derrière) ce serait une bonne chose !
Space_Boy
du oui et non…si c’est pour dépasser la censure imposer par le gouvernement, c’est pas d’accord avec cet loi. Mais pour combattre le trolling, le spam, et les autres trucs de gangster car anonyme…oui d’accord.
leulapin
Tu crois réellement que la police vise à rendre service à la population en s’attaquant au spam?<br /> Faut sortir de l’enfance à un moment, la seule chose que fait la police c’est de la politique. Si elle rend service à la population c’est pour justifier de sa légitimité à punir mais là clairement la cible ce sont les défenseurs des droits des minorités et les gens opposés au révisionnisme historique d’état en Inde.<br /> Les gangsters sont déjà attaquables même avec une difficulté à les identifier en ligne, ce qui permet de les arrêter se passant dans le monde réel et sont la population qui s’adaptera le plus facilement à ce genre de surveillance de masse.<br /> Les trolls et spammeurs ne relèvent pas d’un cadre légal policier.
poilaucul
A voir si ça va avoir un impact sur les centres de spam et hameçonage qui fleurissent là bas, mais bon la mesure n’a pas été prise pour ces raisons de toute façon.
clafouti
Cela ne concerne que les opérateur de VPN locaux. Les Cyberghost VPN, NordVpn, ExpressVPN, Surfshark, ne seront pas impactés par ces mesures. De manière générale, pour éviter la censure organisée dans un pays, vaut mieux prendre un VPN dont l’origine n’est pas dans le même pays !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Soldes NordVPN : cette offre sur ce VPN est tout simplement incroyable !
Piratage : finalement le service de gestion de flux Xstream-Codes est déclaré « légal »
CyberGhost : le meilleur VPN du marché fracasse les soldes d'été !
VPN pas cher : CyberGhost, NordVPN et Surfshark sont à prix vraiment MINI !
Google alerte sur un nouveau logiciel espion, votre smartphone est-il infecté ?
Safari : cette faille vieille de 5 ans permettait à des hackers d'infecter vos appareils Apple
Pendant les soldes, profitez d'un prix fou sur le VPN de CyberGhost
Le chiffrement du Cloud MEGA mis à mal par des chercheurs
Le spyware Pegasus a été utilisé dans au moins 5 pays de l'UE
Pour les soldes d'été, NordVPN baisse le prix de son VPN, mais pas que !
Haut de page