Journée mondiale de la sauvegarde des fichiers : et si on revoyait les fondamentaux ?

On peut avoir confiance en sa machine, en son bureau, en son Cloud ou en son domicile. Mais il est diablement important de procéder à une, voire plusieurs sauvegardes de ses données, car nul n'est à l'abri de tout perdre.

Avec une économie qui est en train de se numériser totalement ou presque, l'accès aux données à toute heure et tout instant est devenu capital. En ce mercredi 31 mars, Journée mondiale de la sauvegarde des données 2021, ou World Backup Day dans sa version originale, il est bon de rappeler comment protéger ses fichiers, images, vidéos ou autres données en cas de piratage, de panne, d'incendie (il y en a des dizaines de milliers chaque année) ou tout simplement en cas d'erreur humaine.

Ne jamais se croire à l'abri

Sans volonté aucune « d'afficher » OVHcloud, l'entreprise a malgré elle mis en lumière l'importance de la sauvegarde des données informatiques, certaines acteurs ayant tout perdu, parce qu'ils n'avaient pas été plus précautionneux que cela avant l'incendie survenu dans la première partie du mois de mars du côté de Strasbourg. L'incendie n'est pas la seule catastrophe pouvant survenir. Les virus et autres cyberattaques sont évidemment en première ligne. 

Cette semaine, Kaspersky nous informe par exemple que 18 % des Français ayant été victimes d'un ransomware ne parviennent finalement pas à récupérer la totalité de leurs données personnelles, et ce, même s'ils paient la rançon (chose à ne faire sous aucun prétexte) censée leur donner à nouveau accès à leurs données.

En tout cas, quelle qu'en la cause, il faut avoir conscience que personne, individu ou entreprise, n'est aujourd'hui totalement protégé d'une perte de données. En revanche, il existe des solutions on ne peut plus simples, auxquelles on ne pense parfois pas, pour se prémunir de tout incident. Et ainsi éviter les fâcheuses conséquences, afin d'assurer une continuité de service pour les professionnels ou de ne pas tout voir s'envoler pour les particuliers.

Les recommandations utiles pour sauvegarder ses données et maximiser la sécurité

Évidemment, mieux vaut ne pas attendre le 31 mars chaque année pour procéder à une sauvegarde complète de vos données. Et il existe différents moyens aujourd'hui de s'assurer de la bonne protection de ces dernières, à la fois physiques et dématérialisés.

Le premier réflexe peut être de procéder à une sauvegarde locale. Au fil des ans, le CD et le DVD ont été complétés par la clé USB , le disque dur et le NAS . La solution de la sauvegarde locale physique offre une certaine sécurité à l'utilisateur, mais elle ne le protège pas contre d'éventuelles catastrophes (incendie, inondation…) et interventions extérieures (vol, destruction…). Une clé USB peut ainsi très vite se perdre ou être chipée.

La meilleure chose à faire peut être de s'assurer d'une sauvegarde locale et d'une sauvegarde en ligne. Le Cloud n'est pas exempt de tout reproche, mais il possède aussi ses avantages et limite grandement le risque de vol ou de perte de données.

Évidemment, il y a l'épineuse question du stockage des informations et du manque de contrôle sur ces dernières, mais c'est aujourd'hui le prix à payer, souvent, pour ne pas être débordé par des sauvegardes physiques parfois assez contraignantes. « La meilleure solution serait donc de mélanger les sauvegardes locales et en ligne. Vous bénéficierez ainsi des avantages des deux solutions et vous vous assurerez que vos données soient bien sauvegardées pour éviter d’être la victime des blagues habituellement faites le 1er avril » avance Benoît Grunewald, expert en cybersécurité chez ESET France.

Pour se protéger face aux attaques informatiques, segmenter ses sauvegardes est une autre judicieuse recommandation, de même que le lancement de tests réguliers de restauration des données sur vos sauvegardes.

Pour limiter le risque de perte de données dans le Cloud, il serait bon de développer davantage, à l'avenir, des modèles qui favorisent une approche multi-cloud, l'hébergement en ligne de demain. « La mise en place de standards permettant d’organiser la sauvegarde des données entre différents clouds est sans aucun doute la clé de la reprise de contrôle des entreprises sur leurs données » réagit à ce sujet Yann Lechelle, directeur général de Scaleway.

Modifié le 31/03/2021 à 14h04
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
9
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

WD Blue 1 To : boostez votre PC avec ce SSD M.2 à moins de 100€ sur Amazon
Cette double clé USB SanDisk Ultra 256 Go est vraiment pas chère sur Amazon
Android : Oppo envisagerait de proposer 4 années de mise à jour
Test de Subnautica Below Zero : la profondeur des grands jeux
Kodi 19.1 est dispo : des correctifs à gogo, de la vidéo au réseau
Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Intel lance officiellement sa 11e génération de processeurs mobiles
Haut de page