Sony HX20V : toujours le meilleur ?

Par Aurélien Audy
le 05 juillet 2012 à 18h49
0

Sony Cybershot HX20V


Le HX9V testé l'année dernière avait marqué la rédaction... et le marché des compacts à zoom puissant. Ce parce qu'il apportait un franc renouveau dans le milieu, des fonctionnalités novatrices et efficaces introduites sur les hybrides NEX de la marque (et copiées ensuite par les concurrents), le tout dans un boîtier ergonomique agréable et facile à utiliser. La lourde tâche de faire au moins aussi bien incombe aujourd'hui au HX20V !

0190000005267516-photo-sonyhx20v.jpg

Le Sony HX20V


Prise en main et ergonomie du HX20V



0096000005267520-photo-sonyhx20v-2.jpg
Les changements avec le HX9V ne sont ici que cosmétiques. A peine plus gros (107 x 62 x 55 mm), 10 g plus lourd, le HX20V ne se distingue de son ainé qu'à quelques détails mineurs près. La texture du grip de poignée (plus adhérent), l'aspect du sélecteur de modes (mieux cranté, plus ferme), la forme du grip de pouce et... c'est à peu près tout ! Le boîtier est toujours aussi bien fini et toujours aussi agréable à manipuler. Le grand écran de 3 pouces en 921 000 pixels est splendide (le plus beau avec celui du S9300 de Nikon) et fort heureusement, Sony a rectifié le tir sur la colorimétrie de l'affichage, désormais fidèle !

012C000005267526-photo-sonyhx20v-5.jpg
012C000005267530-photo-sonyhx20v-7.jpg

La poignée grippée avec le sélecteur de modes et les commandes arrières


Le flash pop-up a sur le papier gagné en puissance. On retrouve sinon la touche Custom (personnalisation) sur le dessus du boîtier, la connectique mini HDMI latérale, la prise micro USB sous le boîtier et la batterie de 960 mAh. L'autonomie passe en revanche de 410 à 320 vues (normes CIPA). Attention appréciable : le HX20V embarque 105 Mo de mémoire interne. De quoi faire un peu plus que les 2 ou 3 photos proposées habituellement sur les autres compacts. Enfin l'interface demeure la même : claire, pratique, bien agencée. Bon point pour ce Sony : la fluidité des menus a été améliorée ! En revanche, nous déplorons que Sony n'ait toujours daigné incorporer de ratio d'image 3:2... ça serait pourtant si simple ! Et le HX20V ne propose pas non plus de format RAW...

Performances du HX20V : réactivité et optique



Le HX9V était réactif, le HX20V l'est aussi. On retrouve exactement les mêmes performances dans la plupart des domaines, avec quelques améliorations en prime, comme le démarrage passant de 2,7 secondes à 2 secondes pile. Le recyclage du flash, toujours pas réglable mais encore un peu plus puissant qu'avant, est à peine plus rapide quand on le sollicite fortement. Latence au déclenchement, mise au point au grand-angle et délai entre deux images restent au même très bon niveau que sur le HX9V. Seule la mise au point au téléobjectif a été légèrement ralentie du fait de l'allongement de la focale maximum. Enfin, la rafale enregistre toujours 10 photos à 10 im/s, mais comme le capteur s'est alourdi en pixels, le temps de digestion du buffer passe désormais à 10 s (au lieu de 6 s précédemment), où l'appareil est alors immobilisé.

05283140-photo-samsung-wb850f-timings.jpg
Mesures exprimées en secondes : la plus petite est la meilleure


00C8000005267522-photo-sonyhx20v-3.jpg
D'un zoom 16 X sur le HX9V, nous passons ici sur un 20 X équivalent à un 25-500 mm. Sony se paie même le luxe d'agrandir (symboliquement) les ouvertures maximales à f:3,2-5,8. La superbe stabilisation optique reste bien évidemment de la partie. Cette débauche de focale nécessite-t-elle un quelconque compromis sur la qualité ? Pas vraiment ! Le centre de l'optique est toujours très piqué, certainement le plus de notre sélection. Les bords perdent un peu mais moins que la plupart des autres super zooms. Il n'y a vraiment qu'à la plus longue focale que l'homogénéité baisse un peu, avec un centre toujours bien net, mais des bords qui floutent doucement. Côté aberrations chromatiques, l'optique Sony G donne des résultats très corrects : la plupart des images en sont exemptes. Et quand il y en a, ça reste discret.

000000E605285246-photo-sony-hx20v-aberrations.jpg
000000E605285248-photo-sony-hx20v-aberrations-extrait.jpg

Quelques aberrations à droite sur cette image très contrastée prise au 500 mm mais c'est léger


La distorsion forcément présente à 25 mm reste relativement bien corrigée par les algorithmes de traitement de l'appareil.

Qualité d'image et hautes sensibilités




Le HX20V adopte le même CMOS rétro-exposé de 18,2 MPix que le WX100 testé par nos soins dès sa sortie. En conséquence, les résultats du HX20V peuvent parfaitement se calquer sur ceux du WX100. Très propres car intelligemment lissés jusqu'à 400 ISO, encore tout à fait praticables à 800 ISO. Ce n'est qu'à 1 600 ISO où le brouillage des textures va contraindre l'utilisateur à limiter ses ambitions de tirage (A4 maximum, ce qui est encore bien). A 3 200 ISO, il ne reste que le 10x15 cm comme débouché ou l'affichage écran / Web.

Bon point par rapport à la concurrence : le HX20V atteint 6 400 et même 12 800 ISO en pleine résolution... mais cette prouesse tient à un procédé dit Extra High Sensivity qui va réduire la résolution pour combiner plusieurs pixels (afin de réduire le bruit), enchaîner plusieurs vues en rafale puis réinterpoler l'image combinée. Bien tenté, mais le résultat n'est pas convaincant.



Comme sur le WX100 et le HX9V, le HX20V propose toujours les fameux modes Crépuscule sans trépied et Anti flou de mouvement avec la réussite qu'on leur connaît, nous n'y reviendrons pas. Idem pour la qualité globale des images, bien exposées, avec une colorimétrie fidèle et une balance des blancs juste. Toujours aussi satisfaisant !

000000E605285244-photo-sony-hx20v-pas-d-aberration.jpg
000000E605285266-photo-sony-hx20v-t-l-1.jpg

Deux exemples où le HX20V a fait les bons choix d'exposition en mode P, en surexposant un peu la première pour la bonne cause


Fonctionnalités et vidéo



Rien de bien neuf ici, il faut dire qu'on ne peut pas innover à tous les coups. Le HX20V fait l'impasse sur le Wi-Fi (peut-être la prochaine édition...), sur les modes A et S, sur le réglage du flash, mais tout le reste y est. Panoramique à main levée comme aucun autre (mode pleine résolution en 10 480 x 4 096 pixels), HDR (un tantinet trop violent), flou d'arrière-plan le plus efficace de tous les appareils qui proposent la fonction, et un GPS fonctionnel, même si dans ce dernier domaine, Sony s'est fait voler la vedette par Panasonic et Samsung.

0280000005285252-photo-sony-hx20v-panoramique.jpg
0000012C05285250-photo-sony-hx20v-flou-arr-plan.jpg

Une grosse panoramique (réduite pour les besoins du site) et la fonction flou d'arrière plan


Enfin, Sony produit toujours la meilleure qualité de vidéo du marché dans ce segment de compacts, désormais à égalité avec Panasonic qui a fait faire un joli bond à son TZ30 alors que le HX20V est lui strictement identique au HX9V. AVCHD en 1 080p à 50 im/s, encodé à 28 Mbps, c'est-à-dire peu ou prou comme le TZ30. L'audio est un petit cran au-dessus chez Sony, grâce à un encodage à peine supérieur (256 Kbps). La stabilisation fait des merveilles, on entend en revanche la motorisation du zoom lors du tournage de séquence. C'est léger, mais audible.

Conclusion


Sony partait d'une excellente base, le HX9V, de laquelle le constructeur nous a concocté une mise à jour tout aussi excellente. L'appareil est agréable à manipuler, presque ludique par moment, rapide, complet et il produit des images plaisantes, même quand on monte un peu dans les sensibilités. Sony tient un bon dosage réduction du bruit / conservation des textures, que seul Canon parvient à dépasser, avec une résolution moins grande. Le zoom est une bonne surprise : plus polyvalent que jamais et aussi qualitatif qu'avant. Bref, il n'y a que le positionnement tarifaire un peu supérieur à la moyenne qui pourrait faire pencher la balance chez la concurrence parce que sinon, c'est encore la meilleure offre dans ce marché des compacts à zoom puissant.

Appareil photo Sony : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Sony Cybershot HX20V

Les plus
+ Zoom 20X de bonne facture
+ Gestion des hautes sensibilités
+ Nombreux modes efficaces (dont pano)
+ Ergonomie / écran / GPS / vidéo
Les moins
- Pas de ratio d'image 3:2, ni RAW
- Prix supérieur à moyenne
- Pourquoi 18 MPix ?
- Pas de réglage du flash
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités
5

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Appareil photo

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Les Google Glass 2 sont disponibles pour les entreprises
Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
scroll top