Heden Caméra IP Cloud v5.6 : motorisée et dans le nuage

Par
Le 21 mars 2014
 0

Heden Caméra IP Cloud v5.6

La Caméra IP Cloud v5.6 est une nouvelle itération de la VisionCam v5.5 que nous testions il y a un peu moins de deux ans. Rien de bien nouveau du côté des spécifications, les changements sont à trouver au niveau de l'interface, revue et en partie basée sur le cloud.

035c000007245864-photo-heden1.jpg

Heden Caméra IP Cloud v5.6


Design et ergonomie


A l'instar de la Foscam FI8910W, la Caméra IP Cloud v5.6 est Pan & Tilt, c'est-à-dire motorisée sur deux axes. Elle couvre un champ de 330° à l'horizontal et 120° à la verticale. La motorisation est ici particulièrement silencieuse, un bon point quand on ne veut pas éveiller les soupçons ou maintenir une patrouille permanente (un balayage continu automatique). Niveau design, le noir mat attire moins le regard que le blanc brillant de notre Foscam. Mais l'encombrement est à peu de choses près le même, c'est-à-dire conséquent. Le socle de la caméra intègre des emplacements de fixation ainsi qu'un pas de vis : la caméra peut donc être attachée où bon vous semble (vis et chevilles fournies). Notez que la construction plus légère de la caméra fait que le seul câble d'alimentation provoque des glissements de la base. Si en plus vous raccordez un câble Ethernet, mieux vaudra fixer la caméra.

01a4000007245874-photo-heden5.jpg
01a4000007245872-photo-heden4.jpg

Heden indique que sa lentille couvre un angle de champ de 60° : ça nous paraît bien réaliste. Le cadrage est effectivement plus serré qu'avec les autres caméras. Ça n'est pas grave pour un modèle motorisé, d'autant qu'on profite d'une image exempte de distorsion... mais pas d'aberrations chromatiques. Le capteur intégré est de type CMOS 1/4'' avec une résolution VGA. L'objectif est bordé par 12 LEDs infrarouges, portant la vision nocturne à 10 m (au maximum)! Bref, les similitudes entre Heden et Foscam ne manquent pas.

0000015e07245868-photo-heden2.jpg
0000015e07245870-photo-heden3.jpg

La v5.6 communique en Wi-Fi b, g, n et en Ethernet 10/100 Mbps. Mais aussi via ses deux haut-parleurs intégrés, puisque la gestion de l'audio est bidirectionnelle. Ceux qui veulent shunter les haut-parleurs (de fort mauvaise qualité) pourront sortir par la fiche jack. Autre nuance ici : la connectique à quatre broches pour raccorder la caméra à une alarme externe. Et la cellule de détection des mouvements est bien entendu de la partie.

Heden Caméra IP Cloud v5.6
Caractéristiques principales
Visualisation distante Web (DynDNS), appli
Photo/vidéo commandée
à distance
Photos depuis interface Web, photo et vidéo depuis appli
Audio Bidirectionnel
Partage de flux Oui
Alertes emails - appli - SMS Oui - Oui - Non
Réglage sensibilité détection
- taille zone
Oui - Non
Modification de l'orientation Oui
Réglages d'image Résolution, FPS, fréquence, luminosité, contraste
infrarouge - réglage expo Oui - Oui
Détection audio - liaison alarme Non - Oui
Compatibilité FTP - DDNS Non - Oui
Zoom numérique Non


A propos de la phase d'installation


Rien de bien sorcier ici, le processus décrit pas à pas amène rapidement à une caméra opérationnelle. On installe le logiciel VisionCam v5.6 après avoir raccordé la caméra en Ethernet au réseau. On effectue la recherche de périphérique depuis le logiciel et c'est prêt ! Enfin, presque... Puisque pour aller plus en avant dans le paramétrage (Wi-Fi, détection, etc.), il reste à double cliquer sur le nom de la caméra préalablement ajoutée. L'interface principale du logiciel n'est qu'une fenêtre de visualisation, où l'on balade l'objectif, on écoute et voit ce qu'il se passe et on déclenche à la demande des captures d'images et de vidéos, enregistrées en local. Ce qui a été grandement simplifié, c'est le paramétrage de l'application VisionCam (iOS et Android), reposant elle sur une plateforme de cloud. On saisit dès la première fois les paramètres inscrits sur l'étiquette collée sous la caméra, et la détection se fait automatiquement. Plutôt appréciable !

01a4000007245952-photo-heden-instal.jpg
01a4000007246610-photo-heden-visioncam.jpg

Administration et fonctionnalités


L'interface Web de la caméra Heden est... une interface Web, c'est-à-dire sans fioritures, un brin austère mais efficace. D'autant qu'elle est en français. Elle rassemble les informations sur le dispositif, les paramètres d'heure et de date, la configuration des alarmes et des notifications par email, les réglages de réseau (filaire, sans fil et DDNS), de la motorisation, et le partage de flux avec d'autres utilisateurs. Heden a fait l'impasse sur le FTP, c'est dommage. Et le paramétrage de la détection ne comprend ni zonage (focus sur une zone où l'on veut que la détection se fasse), ni détection sonore. Tout ce que l'on peut faire, c'est demander à la caméra d'envoyer un email avec une salve de six images. Quand la caméra veut bien obtempérer... En effet, lors de nos tests, les envois ont fonctionné un moment, puis plus rien. Impossible de recevoir la moindre alerte ! Il nous a fallu restaurer les paramètres d'usine et tout reparamétrer pour que les alertes ressuscitent. La fiabilité n'est toujours pas une grande force d'Heden. La vidéo ne peut être capturée qu'à la demande, depuis l'application mobile ou le logiciel PC. Ou alors il faut passer par un NAS.

0113000007245910-photo-heden-web.jpg
0113000007245914-photo-heden-web1.jpg
0113000007245916-photo-heden-web2.jpg


Les paramètres d'image sont identiques à ceux proposés par Foscam : résolution, fréquence de rafraîchissement, framerate (30 fps max), luminosité, contraste et géométrie (retournement horizontal ou miroir). A noter que par défaut, les clichés sont trop sombres et contrastés. Il faut donc faire machine arrière pour obtenir des résultats plus lisibles.

La visualisation des flux se fait par une interface très similaire à celle de Foscam, là-encore. Seules les icônes changent à vrai dire. Ah si, les utilisateurs de Internet Explorer vont pouvoir installer un autre navigateur, parce que l'interface Web est alors déplorablement bâclée. C'est la grande différence avec Foscam. Et à l'instar de la TV-IP762IC de TRENDnet, le Wi-Fi n'est pas non plus des plus puissants sur la Caméra IP Cloud v5.6 d'Heden. Il faudra là-aussi veiller à utiliser du filaire ou à ne pas trop s'éloigner du routeur.

01a4000007245912-photo-heden-web0.jpg
01a4000007245862-photo-heden-interface-web-sur-ie.jpg

Sur Chrome puis sur IE

Qualité des résultats


Les résultats sont... difficiles à observer. Si on met bout à bout le fait que la détection s'est montrée particulièrement hasardeuse, et que pour pouvoir récupérer les enregistrements pilotés depuis le smartphone (Nexus 5), il faut à chaque fois le redémarrer pour que les fichiers apparaissent dans l'explorateur Windows, il faut être motivé ! Passés outre ces difficultés, nous découvrons des résultats très proches de ce que donne la Foscam FI8910W. Des clichés peu détaillés, mais qui feront l'affaire si le sujet ne bouge pas trop. En dépit des 30 im/s dont on dispose en visualisation, les enregistrements plafonnent, eux, à 20 im/s, en 640 x 480 pixels, avec un débit à peine inférieur (1,7 Mbps), en Motion Jpeg.

01a4000007245876-photo-snapshot.jpg
01a4000007245856-photo-heden-de-jour.jpg

01a4000007245860-photo-heden-vision-nocturne.jpg
01a4000007245858-photo-heden-en-mouvement.jpg

Scène de test, image statique de jour, en vision nocturne, puis de jour en mouvement

La caméra d'Heden se montre bien réactive également, si tant est que la source du Wi-Fi n'est pas trop éloignée. La transition entre vision nocturne et diurne est instantanée, la latence d'affichage très faible. Mais la motorisation répond moins bien et l'envoi des alertes... nous n'y reviendrons pas. Ou peut-être est-ce la détection qui fonctionne mal ? Le résultat est qu'on peut difficilement se fier à cette caméra.

Le bon point en revanche, c'est l'application mobile VisionCam (iOS et Android). Pourquoi ? Parce qu'elle permet, à défaut d'être vraiment esthétique, de faire tout ce qu'on pourrait espérer : visualiser, capturer, bouger la caméra, paramétrer les envois d'email et la détection. Et quand la détection fonctionne, l'application envoie une notification dans la foulée (sous réserve qu'elle tourne en tâche de fond sur le smartphone). Bref, une véritable interface de pilotage autonome !

0000015e07245880-photo-heden-appli-visioncam-2.jpg
0000015e07245888-photo-heden-appli-visioncam-6.jpg
0000015e07245878-photo-heden-appli-visioncam-1.jpg
0000015e07245882-photo-heden-appli-visioncam-3.jpg

Conclusion

Avec sa Caméra IP Cloud v5.6, Heden fait du neuf avec du vieux. Et le problème, c'est que le vieux l'emporte... Le matériel n'a pas changé depuis la v5.5 (qui elle-même n'introduisait pas grand-chose par rapport à la v2.2). Soit, il n'est pas moins performant que celui de Foscam (exception faite du Wi-Fi, bien meilleur chez ce dernier). Mais niveau fiabilité, Heden n'est pas au point. Et pour une solution de vidéosurveillance, c'est embêtant. La détection et/ou les alertes ont un comportement trop hasardeux pour que l'on puisse sereinement confier à cette caméra le soin de surveiller son nid douillet. L'application VisionCam basé sur un service de cloud est certes très bien sentie, mais ça ne compense pas les lacunes de la Caméra IP Cloud en v5.6. Foscam fait bien mieux pour moins cher, la sentence est levée !

Heden Caméra IP Cloud v5.6

Les plus
+ Réactivité (si bonne connexion)
+ Liaison alarme externe
+ Motorisée / haut-parleurs
+ Application mobile complète
Les moins
- Résolution faible
- Détection/alertes hasardeuses
- Pas de FTP
- Construction légère
Qualité d'image
Fonctionnalités
Ergonomie
Réglages
2



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top