Mozilla licencie 250 personnes et réfléchit à un nouveau modèle économique pour ses services

12 août 2020 à 12h30
13
firefox

Impactée par la pandémie du coronavirus, l’entreprise Mozilla se voit dans l’obligation de réduire ses effectifs.

Elle annonce la fermeture de ses bureaux à Taipei et le licenciement d’environ 250 personnes, soit près d’un quart de ses employés.

"Changer le monde, Changer Mozilla"

On suppose que Mitchell Baker, qui a repris les rênes de Mozilla Corporation en avril dernier après les avoir lâchées en 2008, aurait aimé inaugurer son retour d’une autre manière. Malheureusement, dans une publication intitulée Changing World, Changing Mozilla , la P.-D.G. signale que 250 employés de l’entreprise vont être prochainement licenciés. Déjà, en janvier dernier, la firme avait dû se séparer de 70 personnes.

Selon Mitchell Baker, la pandémie de coronavirus "a eu un impact significatif" sur les revenus dégagés par l’entreprise. Celle-ci a rendu caduques les plans élaborés avant la crise. Ainsi, si le confinement a transformé nos usages sur Internet, Mozilla n’a, à l’évidence, pas su en profiter. Précisons que la majorité des revenus du navigateur Mozilla provient de redevances versées par les moteurs de recherche : Google aux États-Unis et en Europe, Baidu en Chine ou Yandex en Russie. La publicité ou encore les abonnements complètent le budget. En outre, sur le marché des navigateurs, largement dominé par Google Chrome, Mozilla Firefox avait souffert du lancement d’Edge en début d’année. Le navigateur de Microsoft n’avait mis que quelques semaines pour le devancer en matière de popularité.

Quoi qu’il en soit, ce congédiement de 250 personnes n’est pas anodin, que ce soit pour les individus concernés – essentiellement des employés travaillant dans les locaux de Mozilla à Taipei – mais aussi pour la société. En effet, cela représente un quart de ses effectifs. Par conséquent, Mozilla n’emploiera à l’avenir plus que 750 salariés.

L’ère du tout gratuit est révolue

Le billet détaille aussi l’orientation future de l’entreprise, articulée autour de cinq axes : produit, technologie, communauté, économie et nouvel "état d’esprit". La P.-D.G. réaffirme les valeurs de son entreprise, qui milite pour un "Healthy Internet" et qui souhaite "construire de nouvelles expériences que les gens aiment et désirent".

Sur l’aspect technologique, elle met notamment en avant le projet Alliance Bytecode censé "apporter la sécurité, l’ubiquité et l’interopérabilité du Web".

Enfin, Mitchell Baker n’hésite pas à qualifier la période au cours de laquelle "tout était gratuit" d’ancien modèle. Afin de consolider ses revenus, Mozilla s’appuiera sur des produits payants tels que son service Mozilla VPN ou encore Firefox Premium , une version du navigateur principalement destinée aux entreprises.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
9
hezediel
facile de dire que c’est à cause du Covid19… quand la boîte est en difficultés depuis 2 ans…<br /> Il faut le dire, ils se font bouffer par Brave.
stratos
Le covid ou des placements inutile comme des bâtiments dans des grandes villes,…<br /> Pour le tout gratuit on sait dans la dernière version android l’option pour envoyer des données a une agence publicitaire est coché par default<br /> brave , pas mal de truc louche derrière aussi bien son financement (don, et token par erratum) et son alliance avec binance.<br /> Je me mefie de brave encore plus que chrome ou autres. a la limite j’ai plus confiance en vivaldi ou opera.
AhOuais
Firefox n’existera plus d’ici 5 à 10 ans… Où les utilisateurs vont-ils aller ?<br /> J’espère pas sur Chrome ou Safari, la seule alternative c’est Brave…<br /> Et quand on voit des commentaires comme ci-dessus on voit que la propagande a été réussie : Opéra, surcouche Chromium offusquée et possédé par des Chinois… Qui avec toute sa tête migrait de Firefox à ça ?<br /> Vivaldi encore je veux bien, mais c’est un Firefox-bis-cheap basé sur Chromium (même problématique : très peu de revenus, et pas de volonté spéciale de protéger la vie privée, il y a des trackers dans Chromium en fait qui y sont encore, alors que Brave les enlève) :<br /> https://supple.support-vision.fr/articles/19#resume-de-l-article-pas-lu-c-est-trop-long
tux.le.vrai
quand je lis les commentaires concernant brave, chrome …<br /> et les révélations, dont celle ci publiée ici même<br /> Clubic.com – 8 Jun 20<br /> Brave : le navigateur, "surpris" à faire de l'affiliation sur des sites de...<br /> Si Brave rencontre autant de succès ces derniers temps, c’est surtout grâce à sa politique de confidentialité béton. Stupeur donc, quand le navigateur est surpris en train d’ajouter automatiquement ses propres codes d’affiliation dans certaines URL.<br /> et bien, le mieux c’est firefox.
stratos
Dans le but d’avoir l’aval des autorités de concurrence américaines, Le navigateur Opera a été sorti de ce consortium chinois qui avait racheté Opera Software. Opera tout court est aujourd’hui norvégien18.<br /> fr.wikipedia.org<br /> Opera<br /> modifier - modifier le code - voir Wikidata (aide) Opera est un navigateur web gratuit et multiplateforme développé par la société norvégienne Opera Software, qui propose plusieurs logiciels relatifs à Internet.<br /> Brave regardé qui a fait les don, des mecs de facebooks et autres qui ont des intérêts et ont des entreprises de big data. Et il n’y a jamais rien de désintéressé chez eux.<br /> Les gens souhaitent la neutralité du web mais brave souhaite remplacer les pub des sites web.<br /> brave est surcouche de chromium comme quasi tous.<br /> Perso PC Firefox ou vivaldi, et smartphone vivaldi ou opéra (ils se ventent pas d’être des chevaliers blancs)
AhOuais
@tuxlevrai je vous invite à lire mon commentaire sur l’article que vous avez mis en lien, peu de temps après le votre. J’attends votre retour constructif <br /> @pierre la version anglaise ne parle pas de ça et indique bien que l’accord a été passé. Mais même si on zappe ça, de toute façon le fait que la surcouche Chromium ne soit pas open source devrait suffire pour vous convaincre en fait.<br /> Concernant les dons pour Brave, si on parle bien de dons et pas de réel financement sans contreparties je ne vois pas où est le conflit d’intérêt. Je veux bien une source évidemment, je n’ai pas trouvé là comme ça.<br /> C’est une surcouche Chromium oui, mais ils ont repris plein de trucs de «&nbsp;ungoogled-chromium&nbsp;» et ces derniers ont même repris des trucs de Brave, mais ça c’est peu connu chez les détracteurs évidemment ! ( https://github.com/brave/brave-browser/wiki/Deviations-from-Chromium-(features-we-disable-or-remove) )<br /> Et sinon vous allez l’air de confondre le concept de neutralité du web avec la publicité tout court, tout en n’ayant pas l’air de comprendre le modèle de Brave en lui même
utopyxte
Le modèle de brave c’est pas de rémunérer ses utilisateurs pour qu’ils utilisent un énième fork de chromium et faire miroiter aux influenceurs qu’ils vont pouvoir se faire beaucoup d’argent avec les dons de bat de leurs abonnés pour qu’ils en fassent un matraquage publicitaire gratuitement, ce grace a une cryptomonnaie écologiquement discutable et au détriment des sites internet?
arbor111
Mozilla devrait créer une sorte de Google Drive open source. Une suite bureautique en ligne, un peu de stockage, un bureau simple, pour quelques euros par mois. Ils feraient un carton.
orionb1
Mozilla ne s’est jamais intéressé correctement aux entreprises. L’idée d’une version premium n’est pas mauvaise sauf qu’un espace cloud + vpn n’est pas du tout ce qui motive un responsable ICT. Le VPN ils en ont déjà un pour la boîte qu’ils gèrent eux même.<br /> Bref, on va pas refaire la liste des nombreuses erreurs de Mozilla. Mais il me parait clair que cette restructuration en est encore une quand je vois ce dans quoi on désinvestit.<br /> Cette fondation pourtant nécessaire de dirige un peu plus vers la faillite en appuyant sur l’accélérateur. J’espère lourdement me tromper. Les gens qui dirigent Mozilla devraient remettre en question leur gestion passée et aussi leur salaire.<br /> Et je me rappelle qu’ils avaient poussé à la démission (cancel) un de leurs dirigeants pour avoir signé une pétition sur un sujet privé. Leur situation serait peut-être différente aujourd’hui s’ils avaient préféré des dirigeants compétents plutôt que purs. Je pense aussi aux autres personnes compétentes qui sont parties sans bruits et sans explication. C’est jamais bon signe …<br /> Si certains sont concernés et veulent commenter ici et nous dire ce qu’ils pensent de la gestion passée et ce qu’il faudrait pour l’avenir. Ce serait intéressant.
orionb1
Il faudrait qu’ils investissent sérieusement dans Thunderbird et puissent proposer quelque chose de concurrentiel à Outlook, SfB, Teams … Les briques existent sûrement en logiciel libre.
arbor111
À une époque Jolicloud (pour ceux qui ont connu) avait créé une sorte de bureau virtuel où l’on retrouvait tous ses liens, toutes ses applis, avec des fonctions dédiées, un agenda, etc. Mozilla serait parfaitement capable de déployer cela. On veut tous un petit bureau virtuel joli (compatible partout) qui permettrait de retrouver ses identifiants, de taper un courrier, quelques photos, etc. Évidemment, c’est Google qui va le lancer le premier.
AhOuais
Encore un qui a plein d’aprioris plutôt incorrects <br /> -&gt; Rémunérer les utilisateurs POUR qu’ils puissent choisir quels sites méritent de l’argent, plutôt que le système actuel où les sites nous volent notre temps/data à nous spammer de pubs sans nous demander notre avis. Ça peut tout simplement tuer le p*te à clic à terme (mais j’en conviens je vais peut être un peu loin pour le coup x)).<br /> Mais ça fait sens mine de rien, car pour que les influenceurs/sites gagnent de l’argent par des dons il faut qu’ils fassent du bon contenu, ça nous changera des tonnes de sites bourrés de pubs avec un bon titre racoleur et aucun contenu véritable <br /> -&gt; Une cryptomonnaie écologiquement discutable ? D’ici 6 mois l’Ethereum va passer en PoS, ça sera immensément moins problématique que le Bitcoin. Et encore une fois c’est sans considérer le monde publicitaire du web actuel avec les vidéos en auto play etc, ça non plus c’est pas bien éco responsable en fait x)<br /> -&gt; Au contraire c’est fait pour les sites internet avant tout, car le courant des bloqueurs (parfaitement justifié vu l’enfer que c’est sans) fait bien plus de dégâts que l’on ne peut croire.
Pierre771
Citation on sait dans la dernière version android l’option pour envoyer des données a une agence publicitaire est coché par default din citation<br /> Je n’ai pas trouvé
stratos
ce que j’avais dans le firefox preview ce qui m’a fais passer a vivaldi.<br /> et toujours présent dans firefox beta celui qui va remplacer l’actuel, dans collecte des données<br /> leanplum, ceux qui ont fait la monétisation de youtube<br /> Leanplum<br /> About | Leanplum<br /> Leanplum’s engagement platform delivers experiences that are timely, tested, and relevant to the customer — building loyalty that fuels business growth.<br /> Opera et vivaldi ils jouent pas les chevaliers blancs, vivaldi dit collecter les données, mais ne les vends pas. Est ce que ca va tenir je sais pas.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Sam Fisher est le prochain à rejoindre le roster de Rainbow Six: Siege
La version web d'Apple Music disponible de nouveau en bêta
L'inquiétude monte à l'international vis-à-vis d'hypothétiques
La sonde OSIRIS-REx s'est entraînée une dernière fois à descendre sur l'astéroïde Bennu
Red Dead Online victime de nombreux bugs depuis la dernière mise à jour
Resident Evil 3 Remake : Capcom ne s'étonne pas des ventes décevantes
Facebook abandonne sa version Lite sur iOS
L'Union européenne lance une enquête sur Apple et son AppStore
Forza Horizon 3 sera bientôt retiré de la boutique en ligne de Microsoft
Oppo plancherait sur des smartphones intégrant la technologie Li-Fi
Haut de page