Qwant : à force de voir trop grand, le moteur de recherche n'est toujours pas rentable

25 novembre 2020 à 14h07
25
Qwant

Qwant fait parler de lui... Mais pas uniquement d'une façon qui pourrait l'arranger. Soucis de gestion en interne, dépendance technologique, viabilité du moteur de recherche : visiblement, il ne faudrait pas être trop regardant sur les pratiques et la véritable nature de ce moteur de recherche.

C'est dans une enquête dévoilée par Médiapart que Qwant est à nouveau épinglé pour des pratiques et un fonctionnement qui comportent bien des zones d'ombre.

Protéger votre vie privée... mais se développer à tout prix

Lancé en 2013, Qwant est tout de suite qualifié de « moteur de recherche qui respecte votre vie privée ». À la tête du « Google français » se trouvent alors Éric Léandri, Jean-Manuel Rozan et Patrick Constant. Leur objectif est de proposer à l'internaute un moteur de recherche qui ne le « trace » pas : ainsi Qwant est par exemple dans l'incapacité de vous proposer des publicités ciblées en fonction de votre historique de navigation. Et par conséquent, il pourrait proposer aux utilisateurs des pages de recherches au contenu identique.

Voilà donc, en d'autres termes, une pratique que l'on pourrait qualifier d'éthique, et une alternative qui se targuait au passage d'agacer la concurrence, notamment américaine.

Son modèle économique étant basé sur les revenus publicitaires, Qwant a dû multiplier ses sources d'investissement au début de sa période de développement. À base d'investisseurs, les financements se sont rapidement accumulés, de nombreuses entreprises sont entrées au capital, à hauteur d'au moins 40% en ne comptant que les acquisitions du groupe allemand Axel Springer, et de la Caisse des dépôts et consignations... Au final, la liste des investisseurs est plutôt longue et il y figure même un nom apparaissant également dans les « Paradise Papers », comme le dévoile Médiapart.

Pour assurer la poursuite du développement de la PME, les équipes de Qwant ont également fait en sorte que le moteur de recherche soit adopté et supporté par plusieurs organisations, dont des institutions telles que l'Assemblée nationale, ou des grandes entreprises comme France Télévisions. À ces aides se sont alors rajoutés de multiples soutiens, dont celui d'Emmanuel Macron, alors Ministre de l'Économie.

Voir grand, trop grand ?

Jusque récemment, Qwant a été largement soutenu, mais cela n'a vraisemblablement pas suffit à l'aider à atteindre l'objectif économique fixé. Celui de 2018 était de 10 ou 15 millions d'euros de chiffre d'affaires : il n'a pas été atteint. Ces difficultés économiques sont également marquées par un report incessant de l'équilibre financier de l'entreprise.

Selon la première déclaration d'Éric Léandri, cet équilibre aurait dû être trouvé en mars 2018, échéance reportée ensuite à fin 2018... et désormais à la fin de l'année 2019. Voilà qui amène largement à penser que la société a voulu voir trop grand. Or, très vite, de nombreux doutes s'installent.

Notamment en ce qui concerne l'indépendance technologique revendiquée par le moteur de recherche. En effet, suite aux quelques difficultés rencontrées à son lancement, en 2013, Qwant a fait appel à Bing, moteur de recherche appartement à Microsoft, pour fournir des résultats à ses utilisateurs.

Par ailleurs, se retrouvant en difficulté économique, Qwant a également voulu renchérir en termes de services proposés. En plus du moteur de recherche, l'entreprise a en effet développé plus d'une dizaine de produits : Qwant Sport, Qwant Games, Qwant Care, Qwant Arts, Qwant Med, mais aussi Qwant Music, Qwant Masq, Qwant Maps et d'autres encore. Or, certains arrivent avec du retard, à l'instar de Qwant Mail et Qwant Pay, toujours en attente alors qu'ils auraient dû être lancés en septembre 2018, il y a presqu'un an maintenant !

En somme, tout ne tourne pas très rond chez Qwant, y compris en ce qui concerne la relation entre les salariés et leurs responsables : les travailleurs remettent en cause les chiffres rendus publics par l'entreprise, et n'hésitent pas non plus à dénoncer les actions de celle-ci, notamment en matière de mauvaise communication.

Reste qu'à l'heure où nous écrivons ces lignes, Qwant ne semble pas avoir formulé de réponse ou de commentaire auprès du journal d'investigation en ligne. Preuve, s'il en fallait, qu'en matière de communication, il y a toujours du pain sur la planche pour le moteur de recherche.

Source : Médiapart
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
20
Nebe01
C’est bien possible, c’est vrai qu’ils en ont fait un peu trop, à trop vouloir ressembler à Google.<br /> Néanmoins, je m’en sers très régulièrement car je continue de croire qu’ils sont meilleurs que d’autres sur la vie privée.<br /> Par contre au niveau des résultats de recherches, je vois de moins de moins de différence avec précisément Google…
z-spy
Pour ma part, j’ai arrêté d’utiliser qwant quand ils ont lancé un partenariat avec crosoft, j’utilise starpage, je ne sais pas si c’est un bon compromis ?
manu0086
Qwant est une supercherie… son moteur de recherche repose complètement sur Bing, ils ne font que tricoter autour. Normal que les employés commencent sérieusement à s’énerver et à déprimer. Entre les promesses et les actes, y’a un monde abyssal.
z-spy
Même si je ne suis pas un fan de spy Google, je dois avouer que pour des recherches poussées ils sont quand même les meilleures.<br /> Je ne l’utilise quand je n’ai pas de réponse pertinentes avec d’autres moteurs.
metamorphosis
Si cela se concrétise niveau validation des informations, ça craint carrément. Plus aucun intérêt à utiliser Qwanr du coup surtout si il y a bing derrière…
Hulk69
Le vrai scandale ce sont les somme des subventions
Kodamaster
Depuis que cette affaire a été mise à jour, j’utilise Lilo pour les recherches simple et Google pour les recherches plus approfondies, en passant par TOR (c’est toujours ça de pris).
nonogt
Médiapart, hein…
Hulk69
Le plus gros de l’investigation viens de next impact d après ce que j ai compris
obyoneone
moteur de recherche à la ramasse, pas de réponses sur beaucoup de recherches (essayez “oo shutup”, par ex)<br /> les 1ères réponses sont vers des sites commerciaux, il faut bien chercher pour voir le site fabricant.<br /> duckduckgo pour moi, à l’instar de google, il ne censure pas les recherches “en contradictions avec les droits d’auteur”, entre autre…
philouze
"son moteur de recherche repose complètement sur Bing, ils ne font que tricoter autour. "<br /> C’était vrai au début, ce serait faux aujourd’hui, qwant a sa propre indexation qui se compte en milliards de pages.<br /> Et pour le coup cet index dépasse leurs capacités et son stockage est effectué sur… un cloud microsoft, que Qwant affirme “totalement cloisonné” .<br /> J’espère qu’une indépendance totale viendra
philouze
“moteur de recherche à la ramasse, pas de réponses sur beaucoup de recherches (essayez “oo shutup”, par ex)”<br /> 1- c’est une recherche extrêmement pointue que le grand public ne va sûrement pas taper<br /> 2 -cette requête renvoie des résultats tout à fait sensés et comparable à Google<br /> exemple doublement mauvais, donc
Popoulo
Content que vous ayez enfin ouvert les yeux sur cette arnaque qu’est ce moteur de recherche.<br /> @Hulk69 : t’inquiète pas, cela ne sera pas perdu pour tout le monde.
keyplus
ca me gene pas que ca soit une interface à partir du moment ou ca m anonymise
stratos
Bing en 2013 au début, forcement mettre au point un moteur d’indexation est compliqué et le temps d’avoir quelque chose de performant est LONG<br /> A partir du moment ou Qwant ne fournit pas de données privées je vois pas ou est le probleme d’avoir utilisé bing a ses début.<br /> duckduck go, est dans ce cas aussi qu’une interface, car il va afficher les recherches en utilisant yahoo, bing, …<br /> Startpage permet juste d’être anonyme mais affiche les résultats de google.<br /> Donc tout le reste prôné est tras loin d etre des anti google.<br /> Le seul truc qui me fait pas passer a qwant sont les résultats pas toujours précis, mais il y a un contrat maintenant avec azure de microsoft, à voir ce que ça va donner. Car le service Map arrive egalement en utilisant open street map<br /> Tout n’est pas parfait mais google n’était pas ce qu’il est aujourd’hui, et pour une fois il y a un “projet européen” on va pas se plaindre, toujours pas un OS européen par exemple sur linux, pour remplacer MS dans toutes les administrations et offrir au citoyen une alternative voir très peu cher.
stratos
et il a fallu 13 ans il me semble a spotify (concurence pas aussi forte) pour enfin devenir rentable comme pleins d’autres choses (twitter 2019 rentable), qwant ne fait pas exception.
Yannick2k
Qwant… je l’ai un peu utilisé sur mon smartphone avec Firefox Focus, mais les résultats sont pas trés pertinants, encore moins quand on cherche qql chose de précis… dur de faire mieux que Google ^^<br /> et même en mode ‘français’ ça me donnait des résultats du monde entier…
manu0086
Sauf que Spotify entrait sur un nouveau créneau…<br /> Qwant ne fait que reprendre à sa sauce l’existant en prenant pour modèle Google et leurs services… tout en prônant être “anti-google”… c’est drôle, ou pas.<br /> Qwant reste une entreprise privée, qu’elle soit française, japonaise, chinoise ou américaine n’y change rien.<br /> Avant de s’attaquer à de nouveaux services, il fallait réellement devenir un bon moteur de recherche, mais ce n’est clairement pas leur objectif… le tapage médiatique et la politique passe avant pour leur patron, dommage… ils resteront un petit moteur.
Madmark5555
+1
atahonfl
Comme Numerama à l’époque, devenu depuis un site de propagande mondialiste… Même dirigeant, même résultat.
molotofmezcal
Mais justement pour beaucoup, le problème est que l’interface est moche et pas ergonomique.<br /> Moi a la limite la justesse des recherches, tant que c’est pas non plus a la ramasse je peux faire avec, par contre il me faut une jolie interface sobre claire et ergonomique.
philumax
j’ai juste une question : qui est Mediapart?<br /> j’entends parler de ce truc là, depuis longtemps, mais je sais toujours pas de quel chapeau il sort.<br /> j’ai 64 ans et je connais pas ce truc!là, je demande aux contributeur de Clubic : d’ou sort ce truc?<br /> Mars, Venus, Jupiter, plus loin?
playAnth95
Un site web journalistique qui ont pour habitudes de faire des investigations très poussées et sont à l’origine de plusieurs scandales politiques, dernièrement les révélations des dîners aux homard payés par l’argent publique à l’ex ministre de l’écologie, De Rugy…
philumax
bonjour.<br /> merci.<br /> d’ou ils sortent les sous pour faire ça?<br /> à plus.
fabricelab
Même si c’est bing qui est en arrière plan, l’anonymat peut être gardé car c’est Qwant qui envoi les requêtes à Bing.<br /> De même pour la rentabilité, leur modèle économique nécessitera du temps.<br /> Google n’est pas devenu si avancé en 5 ans.
orionb1
Google était de très loin bien plus avancé en cinq ans
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Motorola One Zoom : photos et spécificités en fuite, un zoom hybride 5x au programme
L'avion spatial de l'US Air Force passe le cap des 719 jours de vol en orbite
Death Stranding : Hideo Kojima explique qu'il est question
Marianne, série d'horreur française proposé par Netflix, a une bande-annonce
Qantas teste les premiers vols directs de New-York vers Sydney : 19 heures de vol au programme
Mario Kart Tour est en préinscription et dispo dès le 25 septembre prochain
Android 10 : déploiement prévu dès le 3 septembre
🔥 Bon plan Fnac : ultraportable Acer Swift 5 14
Fairphone 3 : le smartphone éthique annonce sa mise à jour
Overwatch pourrait bien arriver prochainement sur Switch
Haut de page