Withings WS-50 : le pèse-personne intelligent

0

Pèse-personne Smart Body Analyzer Withings

Autre acteur français à s'être lancé dans l'aventure des objets connectés, Withings a opté pour la surveillance... de ses enfants et de son propre corps. En dehors du Babyphone déjà testé qui est un peu à part, les autres produits de la gamme Withings concernent la santé : balance, tensiomètre et capteur d'activité. Ici nous testons la toute dernière balance en date : la Smart Body Analyzer WS-50. De prime abord, il s'agit d'un pèse-personne classique, assez élégant et bien fini, mais classique. Sauf que sous l'épaisse plaque de verre se cachent des composants pas forcément communs...

012C000005866654-photo-withings-sba-2.jpg
012C000005866656-photo-withings-sba-3.jpg


La WS-50 relève évidemment la masse et elle indique l'indice de masse corporelle, par simple calcul (masse divisée par la taille, renseignée par vos soins, au carré). La balance dispose de quatre capteurs de poids : si on se place mal sur la balance ou qu'on se penche trop en avant ou arrière, des flèches apparaissent à l'écran pour signaler la mauvaise position. Mais c'est aussi une balance impédancemètre, qui va donc pouvoir calculer le taux de masse grasse par analyse de l'impédance bioélectrique. Pour faire simple, la balance envoie un faible courant électrique dans vos pieds (qui doivent donc être nus et secs) et détermine la composition de votre corps en fonction de la résistance qu'il oppose au courant. Plus il y a de muscles, d'os et d'eau, plus le courant se propage vite, plus il y a de graisse, moins il parvient à traverser les tissus. Attention, les personnes équipées d'un pacemaker ne doivent pas utiliser cette balance, le courant électrique pouvant créer des interférences.

012C000005866660-photo-withings-sba-5.jpg
012C000005866662-photo-withings-sba-6.jpg

La masse ou encore l'indice de masse corporelle, fonction de la taille renseignée


La balance peut par ailleurs mesurer le rythme cardiaque, toujours si l'utilisateur reste pieds nus et un peu plus longtemps en position. Withings ne donne pas de précision sur la méthodologie, on sait juste que la technologie est brevetée. Et si on monte sur la balance en chaussures ? Les mesures de la masse grasse et du rythme cardiaque sont annulées. Si quelqu'un d'autre que les personnes enregistrées monte sur la balance ? Elle détecte que c'est une personne inconnue, mais enregistre tout de même les mesures effectuées. Il est possible de les renseigner ultérieurement, via son interface Web personnelle. Le cycle de fonctionnement de la balance se termine par un relevé de la température ambiante et de la qualité de l'air par la quantité de CO2. Une Netatmo qui donne le poids en somme !

012C000005866664-photo-withings-sba-7.jpg
012C000005866666-photo-withings-sba-8.jpg

En chaussures, la WS-50 ne peut pas déterminer le taux de graisse ou le rythme cardiaque. Un cycle se termine par l'analyse de l'air ambiant


L'installation de la machine est simple et bien expliquée dans la notice concise qui accompagne l'objet : il faut télécharger l'application mobile iOS ou Android (ou l'assistant PC/Mac), appairer balance et smartphone en Bluetooth (pour que la balance récupère les informations de votre Wi-Fi) et se créer un compte Withings.

00C8000005866828-photo-withings-boutons.jpg
00C8000005866658-photo-withings-sba-4.jpg
00C8000005866684-photo-withings-sba-interface8.jpg

Pour installer la balance via Bluetooth depuis un smartphone, il faut appuyer sur le bouton représentant deux anneaux imbriqués. L'autre bouton sert à choisir l'unité de masse voulue. Entre les deux, les capteurs de CO2. Notez que la machine fonctionne avec 4 piles AAA fournies. On peut également l'installer en Wi-Fi depuis un ordinateur.


Là aussi, l'interprétation des mesures, mais surtout la mise en forme des données va jouer un rôle essentiel. À l'instar de Netatmo ou Fitbit, Withings a soigné son interface, Web comme mobile.

00C8000005868596-photo-withings-ws-50-app1.jpg
00C8000005868598-photo-withings-ws-50-app2.jpg
00C8000005868600-photo-withings-ws-50-app3.jpg


Une fois connecté, on retrouve son tableau de bord avec deux zones de graphique, qui affichent par défaut l'évolution des mesures de poids et de masse grasse (mais on peut choisir la mesure qu'on veut modéliser). Il est également possible d'exploiter des données issues d'applications tierces partenaires comme RunKeeper ou Endomondo ou même de lier la balance au tensiomètre fabriqué par Withings. Enfin, la WS-50 permet de partager ses données avec la terre entière. Pas sûr que l'idée de mettre son poids sur les réseaux sociaux séduise tout le monde. Mais le partage avec son médecin est une idée pertinente (encore que, il faudrait demander ça au médecin en question)...

0096000005866674-photo-withings-sba-interface3.jpg
0096000005866678-photo-withings-sba-interface5.jpg
0096000005866670-photo-withings-sba-interface10.jpg
0096000005866680-photo-withings-sba-interface6.jpg


Notre avis

Le pèse-personne WS-50 coûte 130 € environ : une somme conséquente quand on sait que la plupart des balances impédancemètre non connectées dans le commerce oscillent entre 30 et 50 €. Le côté connecté au Web ne présente pas grand intérêt ici, en revanche la modélisation automatique des données en courbes d'évolution fait sens. C'est donc plutôt le côté informatisation des données par le smartphone ou l'ordinateur qui s'avère pertinent : était-ce bien la peine de passer par les serveurs de Withings ? La finition du produit est irréprochable, le design léché et les caractéristiques spéciales (calcul de la position sur la balance, mesure du rythme cardiaque et de la qualité de l'air) pourront faire la différence par rapport à des concurrentes comme la Terraillon Web Coach. En résumé, c'est très bien, mais pas indispensable et cher.

Fitbit : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

Withings WS-50

Les plus
+ Appareil bien fini / design
+ Impédancemètre / différentes mesures
+ Gestion utilisateurs multiples
+ Modélisation évolution poids
Les moins
- Prix élevé !
- Intérêt d'être connecté au Web ?
- Nécessité de se créer un compte
Installation
Utilité
Interface
Rapport qualité/prix
4
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
L'exclusivité console PS5 Godfall laisse fuiter une nouvelle vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top