Gelid DarkForce

19 avril 2013 à 17h00
0
00C8000005921142-photo-logo-gelid.jpg
Gelid est une marque qui a fait sa renommée dans les solutions de refroidissement, des ventilateurs aux ventirads. Mais il y a un peu plus d'un an, la marque a tenté de se diversifier en proposant le Darkforce, son premier boîtier moyen tour.

Hélas pour la marque, son produit n'a pas reçu un excellent accueil, plus en raison de son positionnement tarifaire que de déficiences de sa conception. Résultat, le boîtier est aujourd'hui quasiment introuvable en France, même s'il reste ça et là quelques boutiques sur le Net qui le commercialisent.

Le constructeur nous ayant toutefois fait parvenir, il y a plusieurs mois, un exemplaire, nous avons choisi de tester le Darkforce, afin de savoir si oui ou non, nous devions regretter ce produit.

Présentation[/anchor]

Gelid DarkForce
Caractéristiques générales
MatièreAcier, plastique
CouleurNoir
FormatMicro-ATX, ATX
Dimensions (HxPxL)505 x 530 x 207 mm
Poids9,2 Kg
Capacité d'accueil
Emplacements 5,25"4 (3)
Emplacements 3,5 / 2,5"6 (7) / 6
Slots d'extension8
Accessoires
Ventilateurs1 x 120 mm à l'arrière (extraction)
1 x 120 mm en façade (aspiration)
Ports en façade1 x USB 3.0
2 x USB 2.0
1 x eSATA
1 x Sortie casque
1 x Entrée micro
Autres6 emplacements supplémentaires :
2 x 140 mm en haut et en bas
1 x 120 mm à droite et en façade
Le Gelid est un boîtier à l'apparence très classique, qui rappelle d'autres modèles. Le Fulmo de Enermax par exemple ? Il faut dire que les ressemblances sont nombreuses, voire troublantes. Que le coloris, les matériaux ou la hauteur des deux boîtiers soient exactement les mêmes, et que les deux marques aient fait le même choix (discutable) d'un emplacement ventilateur derrière la carte-mère, passons. Mais que les panneaux de connectique, le rack de branchement à chaud, le profil ou l'aspect général soient à ce point similaires indique une « inspiration » assez nette.

Toutefois, le Darkforce se distingue du Fulmo sur plusieurs points. Tout d'abord, la paroi latérale gauche du boîtier de Enermax, tapissée d'emplacements pour ventilateurs, est ici remplacée par un plexiglas. Un élément un peu passé de mode il faut l'avouer : la preuve, seuls le DarkForce et le boîtier de Spire en sont pourvus.

Ensuite, la peinture utilisée par Enermax nous semble de meilleure qualité que celle qui recouvre le DarkForce. Comme le boîtier de Cooler Master, celui de Gelid a reçu de notre part une jolie rayure, sans que nous l'ayons pour autant brutalisé. Autre élément différenciant, la présence d'un connecteur eSATA qui manque au Fulmo, tandis que ce dernier dispose d'un bouton pour l'éclairage des ventilateurs en façade que le DarkForce ne possède pas.

Les différences existent donc en apparence, mais globalement, nous avons affaire à deux boîtiers très similaires. Qu'en est-il à l'intérieur ?



Ventilation[/anchor]

Au niveau de la ventilation, les choses sont au contraire assez différentes. Car si le Fulmo dispose d'un potentiel impressionnant de ce point de vue, le Gelid est plus modeste. Par défaut, seuls deux ventilateurs sont présents : un à l'avant en aspiration, et l'autre à l'arrière, en extraction. Tous deux affichent un diamètre de 120 mm. Notez que pour préserver le flux d'air créé par le ventilateur en façade, Gelid a eu la bonne idée de rendre les cages de stockage amovibles.

Sachez toutefois que Gelid a prévu quatre autres emplacements 120 mm : un à l'avant, un situé dans la partie basse du boîtier et deux autres au sommet du Darkforce. Un emplacement supplémentaire, compatible 120 ou 140 mm, est disponible à l'arrière de la carte-mère. Notez que la marque a eu la bonne idée de disposer deux panneaux de connecteurs trois broches, chacun d'entre eux proposant quatre possibilités de branchement. De quoi accueillir donc huit ventilateurs, soit deux de plus que ce que propose le boîtier.

Une excellente inspiration devant le manque de connecteurs de certaines cartes-mères, mais une idée qui ne va pas assez loin à notre goût. Il aurait en effet été très judicieux d'associer à ce panneau de connecteurs une possibilité de moduler la tension d'alimentation, afin de contrôler la vitesse de l'ensemble des ventilateurs présents au sein du Darkforce. Malheureusement, Gelid n'a pas fait ce choix.

Concernant l'amortissement des vibrations du bloc d'alimentation, on retrouve le même dispositif (patins et mousses latérales) que sur le Fulmo, tandis que les mêmes filtres en métal mesh protègent, avec une efficacité toute relative, l'ensemble des ouvertures du boîtier.



Montage[/anchor]

A l'image de l'apparence extérieure du boîtier, l'intérieur du Darkforce ressemble fort à celui du Fulmo. Petit indice qui ne trompe pas : la présence d'un scratch pour maintenir le bloc d'alimentation, que nous ne retrouvons que dans le boîtier d'Enermax.

Le Darkforce se distingue toutefois par un plus grand nombre de passe-câbles, qui sont aussi mal fixés que sur le Fulmo, ou encore par l'utilisation de vis (trop dures pour être dévissées avec les doigts) pour fixer les cartes-filles, en lieu et place du dispositif sans outil d'Enermax.

De même, si le système de fixation des lecteurs optiques est identique à celui du Fulmo, Gelid a choisi un des plus classiques racks amovibles pour les disques durs ou les SSD. Malheureusement, il faudra s'armer d'un tournevis pour fixer vos unités de stockage, quelles qu'elles soient.

Enfin, si l'espace présent derrière la carte-mère et dédié à la gestion des câbles est équivalente, il est mieux exploité sur le Fulmo que sur le Darkforce. Pourquoi ? Parce que Gelid a choisi de gainer les câbles USB par exemple, ce qui prend une place folle. Et entraîne quelques difficultés au moment de la fermeture de la paroi.



Performances[/anchor]


Comme nous le précisions plus haut, le Darkforce est dépourvu de système de régulation de sa ventilation. Du coup, même si ce boîtier se situe dans la moyenne de ce comparatif en matière de nuisances sonores, c'est à prendre ou à laisser. En revanche, malgré ses deux ventilateurs, le Darkforce s'en sort très bien au niveau du refroidissement, puisqu'il affiche dans l'ensemble les meilleurs résultats parmi nos sept boîtiers, à égalité avec le Corsair Carbide 300R.

Conclusion[/anchor]

Sans être un coup de maître, le premier boîtier de Gelid n'est pas inintéressant. Il faut dire que la marque a été chercher l'inspiration (ou le savoir-faire) chez un constructeur aguerri et disposant d'une sérieuse expérience en la matière (Enermax). Toutefois, on distingue ça et là quelques approximations qui sont autant d'erreurs de jeunesse que Gelid pourra corriger, si la marque décide un jour de se relancer sur le marché.

Mais plus que ces défauts, c'est avant tout le positionnement tarifaire qu'il faudra revoir à la baisse, puisqu'il est probablement à lui seul la cause de l'échec du Darkforce. Quand le Fulmo d'Enermax était commercialisé à 75 euros, le Darkforce était proposé à 90 euros.

Gelid Darkforce

Les plus
+ Capacité de refroidissement
+ Connectique en façade riche
+ 8 connecteurs de ventilation
+ Filtres omniprésents...
Les moins
- ... mais grossiers et inamovibles
- Pas de régulation / Bruyant
- Vis obligatoire pour les HDD / SSD
- Cable management mal pensé
Design
Ergonomie
Refroidissement
Silence
2.5
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top