Steam, GOG, Epic Games Launcher : les bonnes pratiques pour jouer en sécurité

31 mars 2021 à 13h33
Sponsorisé par
Avira
6
Sponsorisé par Avira

Les « launchers » (ou lanceurs de jeux) tels que Steam , GOG ou Epic Games Launcher comptabilisent plusieurs centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde. Comme tous les services web à succès, ils constituent une cible de choix pour les cybercriminels. Des vols de données (identifiants, numéros de cartes bancaires…), à la diffusion de jeux vidéo piratés, en passant par des bonus malveillants, ou encore des faux sites de fans, les joueurs doivent rester particulièrement vigilants.

Malgré la crise du Covid-19, le marché du jeu vidéo a atteint plus de 159 milliards de dollars en 2020, soit 4,8 % de plus qu’en 2019. Outre la sortie de nouvelles consoles et de jeux vidéo, les éditeurs ont énormément amélioré et facilité l’accès aux jeux via Internet et les mobiles. Résultat, ils attirent chaque jour de nouveaux utilisateurs qui ne sont pas toujours au fait des règles de sécurité indispensables à adopter pour éviter les mauvaises surprises. Voici nos conseils pour jouer en toute sécurité.

Garder son système et ses jeux à jour

Outre l’utilisation d’une solution de sécurité pour protéger son ordinateur comme Avira, garder son système et ses applications à jour fait partie des règles d’hygiène informatique absolument indispensables à respecter.

Les mises à jour permettent de réparer les erreurs et corriger les éventuelles failles de sécurité pouvant être exploitées par des hackers pour mener des attaques malveillantes. Les « launchers » (ou lanceurs, en bon français) et les jeux vidéo ne font pas exception à cette règle. Dès lors qu’un éditeur publie une mise à jour ou un correctif, il est très important de l’appliquer au plus vite.

Utiliser l’authentification à double facteur

De nombreux éditeurs de jeu tels que Sony, Ubisoft ou encore Nintendo ont été victimes de piratages massifs qui se sont soldés par des fuites de données de millions d’utilisateurs. Pour faire face à ce fléau, la plupart d’entre eux proposent désormais un mode d’authentification à double facteur (ou A2F). Il est généralement nécessaire d’activer cette fonction lors de l’inscription au service ou via les paramètres de son compte.

Cette méthode consiste à ajouter une étape d’identification supplémentaire à la simple saisie de ses identifiants (nom/adresse e-mail et mot de passe).

Pour pouvoir accéder à son compte, l’utilisateur doit indiquer un code de sécurité envoyé par SMS sur son numéro de téléphone ou plus rarement sur son adresse e-mail. Une protection qui a fait ses preuves et qui limite considérablement les risques de piratage.

Authentification double facteur © The Digital Artist / Pixabay

Limiter les informations personnelles

Les données des internautes valent leur pesant d’or. Que cela soit à travers des piratages de grande ampleur, des campagnes de phishing, l’exploitation de failles de sécurité, ou du social engineering (ingénierie sociale en français), les cybercriminels emploient toutes sortes de méthodes pour s’emparer de nos données. C’est la raison pour laquelle, il est important de publier le moins d’informations personnelles possibles sur Internet et notamment sur les plateformes de jeu en ligne.

Lors de l’inscription, il est conseillé d’utiliser une adresse e-mail secondaire dédiée (ou jetable) et un pseudo qui ne permettent pas de vous identifier.

Cela permet de préserver son adresse e-mail principale et de limiter les risques en cas de piratage du site de l’éditeur.

Si vous recevez un faux e-mail d’un opérateur de téléphonie ou d’une administration vous invitant à cliquer sur un lien sur une adresse de messagerie que vous utilisez uniquement pour jouer, vous comprendrez tout de suite qu’il s’agit d’un phishing. Pour la même raison, mieux vaut éviter d’enregistrer sa carte bancaire sur les plateformes de jeu.

phishing

Ne pas désactiver son antivirus pour gagner 1 FPS

Tous les conseils ne sont pas bons à suivre… Il n’est pas rare de voir sur des forums ou des blogs des tutoriels expliquant comment optimiser les PC afin de gagner des FPS. Dans la majorité des cas, il est conseillé aux joueurs de désactiver complètement leur solution antivirus afin d’octroyer un maximum de ressources aux jeux.

Une mauvaise idée, car non seulement leur système se retrouve sans protection et exposé à toutes sortes de risques, mais le gain de ressources est quasiment imperceptible.

Contrairement à certaines idées reçues les solutions antivirus, comme Avira par exemple, consomment en réalité très peu de ressources de l’ordinateur. D’innombrables joueurs en ont déjà fait les frais et reconnus avoir subi une attaque après avoir interrompu leur antivirus pour jouer.

Rester vigilants sur les forums et avec les autres joueurs

En jouant en réseau durant des heures avec des coéquipiers des quatre coins du monde, les gamers tissent des liens via les chats (espaces de discussion) avec de parfaits inconnus dont ils ne savent in fine absolument rien.

Une aubaine pour certains cybercriminels qui profitent de l’occasion pour glaner peu à peu des informations à des fins malveillantes, ou inviter les joueurs à cliquer sur un lien de sites internet ou de téléchargements vérolés. Une fois que le piège se referme, il est déjà trop tard.

Comme il est très difficile de savoir à qui l’on a vraiment à faire derrière son écran, il faut toujours rester vigilant et ne jamais dévoiler des informations personnelles (date de naissance, adresse, situation familiale et professionnelle…) qui peuvent potentiellement permettre à un hacker de mener des attaques d’ingénierie sociale pour deviner le mot de passe d’un compte, etc. En règle générale, il faut aussi se méfier des joueurs trop curieux ou qui proposent des téléchargements.

GOG Galaxy 2 © GOG

Acheter des bonus uniquement sur les stores officiels

Beaucoup de jeux vidéo proposent des bonus (aussi appelés « mods ») divers et variés pour agrémenter les parties : des vies supplémentaires, des options d’optimisation pour plus de confort, des objets ou des armes qui augmentent les chances de victoire, etc. Ces bonus représentent une manne financière qui attire des escrocs de tout poil. Là encore, il faut rester vigilant et ne pas faire confiance à de parfaits inconnus ou des offres trop alléchantes. Pour cela, il faut vérifier l’origine des sites, consulter les avis des autres utilisateurs (attentions aux faux avis qui pullulent sur les forums), et privilégier les sites connus et reconnus par la communauté.

Avant de donner ses informations bancaires pour acheter un mod, il faut évidemment s’assurer à minima que le site marchand dispose d’un certificat d’authentification et que l’adresse Internet commence bien par le protocole : «https ». Il garantit d’une part l’identité du site, mais également que les échanges soient cryptés afin de ne pas diffuser pas ses coordonnées bancaires en clair sur la toile.

Steam collection © Capture d'écran

Oublier les jeux piratés !

Même si la tentation peut être grande de télécharger GTA V, Call of Duty et bien d’autres sans débourser un centime, il faut savoir que certains jeux piratés ou craqués dissimulent des charges malveillantes. Outre les jeux vidéo piratés, les réseaux P2P et les forums pullulent de générateurs de clés, de déverrouilleurs, de patchs en tous genres ou même de mods très recherchés vérolés. Derrière ces cadeaux empoisonnés se cache une cybercriminalité très organisée qui fait tout pour encourager les joueurs à tomber dans leurs pièges et télécharger leurs fichiers.

Les victimes se comptent malheureusement par dizaines de milliers chaque année et les dégâts peuvent être très importants. Le simple fait de télécharger et décompresser un fichier suffit aux hackers pour installer un ransomware, verrouiller ses données, et exiger une rançon. Le jeu n’en vaut vraiment pas la chandelle…

Avira Antivirus Gratuit
  • Interface dans l'ère du temps
  • Riche en fonctionnalités... pour une version gratuite

Avira affiche de nets progrès en termes de détection tout en proposant un éventail de fonctionnalités assez impressionnant. La nouvelle version bénéficie d'une nouvelle interface, mais qui reste malheureusement polluée par de nombreuses publicités et sollicitations intempestives.

Avira affiche de nets progrès en termes de détection tout en proposant un éventail de fonctionnalités assez impressionnant. La nouvelle version bénéficie d'une nouvelle interface, mais qui reste malheureusement polluée par de nombreuses publicités et sollicitations intempestives.

Modifié le 02/04/2021 à 16h13
Article proposé et conçu par La Rédaction Clubic en partenariat avec Avira
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

VLC 3.4 pour Android : signets, lecteur audio amélioré et bien d'autres nouveautés
Windows 11 : l'app pour savoir si votre PC est compatible est de retour
Windows 11 : déplacer ou ne pas déplacer la barre des tâches, telle est la question (la plus posée par les utilisateurs)
ColorOS 12 : quelles sont les nouveautés au programme pour les smartphones OPPO, OnePlus et realme ?
Mozilla teste l'implémentation de Bing comme moteur de recherche par défaut dans Firefox
OVHCloud s'apprête à entrer en Bourse
Rendre le processeur Apple M1
Un pass sanitaire
Sélection rentrée antivirus : les meilleures offres du moment chez Bitdefender et Norton
Bon Plan Antivirus : Bitdefender Total Security protège vos appareils avec 60% de réduction
Haut de page