🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Final Fantasy XV : 10 infos à connaître sur le plus attendu des J-RPG

01 juin 2018 à 15h36
0
Après pas moins de dix ans de développement, Final Fantasy XV s'apprête enfin à sortir sur PS4 et Xbox One. Le J-RPG développé par Square Enix aura connu une conception chaotique et compliquée. Voici quelques informations incontournables à connaître sur le jeu.

Le développement de Final Fantasy XV (FF15) a débuté en 2006, et c'est dix ans plus tard qu'il débarque enfin sur PS4 et Xbox One, alors que ces consoles étaient bien loin d'être sorties à l'époque. Si les fans les plus assidus de la franchise de Square Enix ont largement eu le temps de s'informer et se documenter sur Final Fantasy XV et sa genèse, les moins adeptes seront peut-être passés à côté de certaines informations et anecdotes. Voici donc dix infos à connaître sur Final Fantasy XV.

C'est le Final Fantasy au temps de développement le plus long

Ce ne sera une surprise pour personne : Final Fantasy XV est le titre de la franchise qui aura passé le plus de temps en développement. Ce constat saute encore plus aux yeux lorsqu'on compare les dix années qu'a duré sa production, au temps de développement des précédents volets, disons, contemporains, de la franchise : trois ans pour Final Fantasy VII (94-97), deux ans pour Final Fantasy VIII (97-99), deux ans pour Final Fantasy IX (98-2000), deux ans pour Final Fantasy X (99-2001), quatre ans pour Final Fantasy XII (2002-2006), et quatre ans pour Final Fantasy XIII (2005-2009). Entre-temps, des épisodes intermédiaires et également multijoueur ont été développés et édités, la licence étant alors toujours présente dans le commerce et dans les consoles des joueurs.

Mais tout de même : FF13 et FF15 ont vu leur développement débuter quasiment en même temps, alors que FF13 est sorti en décembre 2009 au Japon, puis en mars 2010 en Europe. En attendant que Final Fantasy XV arrive entre les mains des joueurs, Final Fantasy 13 aura eu le temps de devenir une trilogie avec deux suites, Final Fantasy XIII-2 (2011) et Lightning Returns : Final Fantasy XIII (2013). A l'origine de son développement, Final Fantasy XV devait, par ailleurs, s'appeler Final Fantasy Versus XIII, Square Enix voulant jouer sur l'opposition des deux univers. Mais avec un développement marqué par des remaniements variés au fil des ans, et le jeu se faisant franchement désirer, il a finalement été renommé à l'occasion de l'E3 2013.

0320000008510712-photo-final-fantasy-xv.jpg

Les combats sont en temps réel

Avec Final Fantasy XV, Square Enix abandonne les combats en tour-par-tour qui ont longtemps été une marque de fabrique pour la franchise : fini les combats où ennemis et alliés campent à des positions fixes, attendant leur tour pour attaquer, lancer un sort ou utiliser un objet. Désormais, le joueur contrôle le personnage de Noctis, qui peut évoluer au milieu de ses ennemis et attaquer n'importe lequel d'entre eux, de la manière qu'il souhaite. A ses côtés, ses acolytes Prompto, Ignis et Galdiolus agissent de façon indépendante, et la démo Episode Duscae, sortie en 2015, a donné le ton, en montrant que ce n'était pas toujours pour le mieux.

Face aux critiques de certains joueurs, Square Enix a revu sa copie et a prévu un système de mise en pause durant les combats, afin de s'offrir un délai de réflexion pour mieux agir dans l'action. Nommée Wait Mode, cette fonctionnalité a été détaillée dans une vidéo présentée à l'occasion de l'E3 2016 (voir ci-dessous). De façon générale, le système de combat de Final Fantasy XV est considéré par son réalisateur, Hajime Tabata, comme plus facile à prendre en main que celui des précédents titres de la franchise. « Compte tenu des différences entre les fans des Final Fantasy traditionnels et ceux qui ne le sont pas, il est important que le jeu soit accessible pour les deux groupes » a-t-il déclaré.



  • Précommander Final Fantasy XV aux meilleurs prix

Un monde immédiatement ouvert

L'exploration est au cœur de la proposition de Final Fantasy XV, et c'est clairement l'un des open worlds les plus immenses que l'on ait pu voir dans l'univers du jeu vidéo. Le monde de FF15 offre la particularité d'être accessible très rapidement, dès que l'aventure commence. Une fois la phase d'introduction terminée, les quatre compères ont accès à une voiture, la fameuse Regalia, qui leur permet de déambuler dans le vaste monde. Voilà qui change de Final Fantasy XIII, où il fallait subir des dizaines d'heures de couloirs avant d'accéder à la liberté.

Hajime Tabata a expliqué que les différentes zones habitées du jeu sont reliées par des zones à traverser, le tout, avec des temps de chargement réduits. « Si ces environnements n'étaient pas connectés, cela semblerait loin de la réalité. Vous constaterez que vous pouvez marcher, conduire ou prendre le train pour voyager dans le monde sans temps d'attente. Vous aurez la sensation de vivre un vrai voyage. » Les différentes zones sont également inspirées de lieux qui existent sur Terre, notamment au niveau de l'ambiance et des influences architecturales. De quoi s'offrir de belles promenades, mais gare à ne pas se frotter à des ennemis trop forts pour votre niveau.


0320000008510710-photo-final-fantasy-xv.jpg

Pas de personnages aux pouvoirs magiques

Si la saga Final Fantasy nous a habitués, au fil des épisodes, à rencontrer ou jouer avec des personnages dotés de pouvoirs magiques, Final Fantasy XV en fait totalement abstraction. On croise bien sûr, dans son univers, de multiples créatures fantastiques et, si le titre mise sur un certain réalisme, on reste dans la fantasy. Mais la magie, telle qu'on pouvait concrètement la voir dans les précédents volets, n'apparaît pas dans FF15.

Le compteur traditionnel de MP (Magic / Mana Points) sert à lancer des attaques spéciales, dont la nature reste parfois hors-norme... Pour autant, rien de bien grandiloquent, et les nostalgiques de la magie sauce Final Fantasy devront se tourner vers les anciens volets pour en apprécier la saveur. Malgré tout, le gameplay dynamique, l'utilisation de combos durant les combats et les nombreux objets à effet que l'on peut utiliser durant les phases d'action, font que la magie ne manque pas particulièrement à Final Fantasy XV pour imposer son tempo.

0320000008510708-photo-final-fantasy-xv.jpg


Une expérience en réalité virtuelle (mitigée)

A l'occasion de l'E3 2016, Square Enix a dévoilé durant la conférence Sony une démo de Final Fantasy XV en réalité virtuelle. Cette dernière, exclusive au PlayStation VR (PSVR), propose de participer à un combat contre un énorme monstre, du point de vue du personnage de Prompto. Au final, l'expérience se résume à appuyer sur les boutons des PS Move pour tirer sur le monstre en le visant, tandis qu'un autre bouton permet de se déplacer dans l'environnement, notamment pour éviter les assauts de la créature.

Avouons-le franchement, l'expérience en elle-même n'est pas passionnante, et comme trop souvent sur PSVR, l'aliasing est omniprésent. La démo se termine en quelques minutes, le dernier plan plaçant le joueur dans une voiture aux côtés de la mécanicienne Sydney. Au final, l'expérience s'avère décevante et on imagine mal comment jouer plus que quelques instants, en réalité virtuelle, à un jeu comme FF15.

  • A ce sujet : le PlayStation VR est disponible

0320000008510706-photo-final-fantasy-xv.jpg

Un gameplay animal

Lorsque Noctis est en balade dans une ville, il peut s'asseoir et se reposer ; pendant ce temps, le joueur peut temporairement prendre le contrôle... d'un chat ! L'occasion de se promener avec un point de vue très différent, de façon totalement décalée. A noter que cet aspect du gameplay, dévoilé fin 2015, avait été précédé par le même type de possibilité, cette fois-ci avec un chien. Les deux modes sont baptisés Cat Cam et Dog Cam ; ils n'apportent pas grand-chose à la proposition initiale et on ne sait pas s'ils seront finalement disponibles dans la version commerciale du jeu.

Le Cat Cam présenté à partir de 4,03 min


Un film en parallèle...

Square Enix est bien décidé à faire de la sortie de Final Fantasy XV un événement transmédia, et a donc pris la décision de développer son univers dès sa sortie. En même temps que la sortie du jeu, le film Kingsglaive : Final Fantasy XV est disponible en DVD et Blu-ray chez Sony. Réalisé par Takeshi Nozue, qui avait co-réalisé Final Fantasy VII : Advent Children et supervisé les cinématiques de FF15, le film se déroule en parallèle du jeu et s'intéresse aux actions des soldats d'élite du roi Regis, nommés Kingsglaive. Ces soldats se vouent corps et âme à la protection du souverain de Lucis, et se retrouvent confrontés à la menace de l'Empire.

Visuellement magnifique, ce long-métrage en images de synthèse s'offre un casting voix prestigieux en anglais puisque l'on y trouve Lena Headey et Sean Bean, tous les deux connus pour leur présence dans la série Game of Thrones (ils jouent les rôles, respectivement, de Cersei Lannister et de Ned Stark). Pour Takeshi Nozue, « Avoir des acteurs connus à l'international est bien entendu une façon d'intéresser un public plus large à travers le monde, mais c'est aussi l'assurance d'avoir une interprétation de grande qualité ». A noter que si, en Europe, le film sort directement en DVD, Blu-ray et achat numérique, il a bénéficié d'une sortie en salles au Japon, tout comme ça avait été le cas il y a 10 ans pour Advent Children.


...et une série animée

En marge du film Kingsglaive, on trouve également Brotherhood : Final Fantasy XV, une série d'animation en 5 épisodes, réalisée par Soichi Masui au sein du studio A-1 Pictures. Contrairement à Kingsglaive qui se déroule en parallèle du jeu vidéo, cette mini-série d'animation prend place avant celui-ci, et raconte la rencontre entre le prince Noctis Lucis Caelum et ses compagnons de voyage Gladiolus Amicitia, Prompto Argentum et Ignis Scientia.

La série est non seulement dotée d'un nombre d'épisodes réduits, mais ces derniers sont aussi très courts et durent entre 12 et 15 minutes. Ils sont proposés gratuitement sur Internet, ce qui n'est pas négligeable. On les trouve sur le compte YouTube de Final Fantasy XV, et le premier épisode est disponible ci-dessous avec des sous-titres français.



Une Avalanche à la rescousse

Avalanche n'est pas que le nom d'un groupe d'écoterroristes dans Final Fantasy VII, c'est aussi le nom d'un studio de développement dont certains titres sont édités par Square Enix, le plus récent étant Just Cause 3. Basé à Stockholm, le studio a collaboré au développement de Final Fantasy XV. On ne sait pas exactement depuis quand, mais cette association a été officialisée durant l'été 2015.

0226000008398422-photo-final-fantasy-xv.jpg

Compte tenu du retard accumulé durant la production de FF15 et l'expérience d'Avalanche Studios en matière de monde ouvert - on leur doit aussi Mad Max sorti l'année dernière - on imagine que c'est sur ce point que sont intervenus les développeurs. Il s'agissait sans doute du meilleur moyen pour Square Enix de parvenir à tenir les délais et à enfin sortir son jeu en 2016.

Vers une sortie PC ?

Pour le moment, Final Fantasy XV n'est prévu que sur PS4 et Xbox One, mais Square Enix n'écarte pas la possibilité de le sortir sur PC plus tard. Hajime Tabata a expliqué en 2015 que rien n'était gravé dans le marbre et que le studio voulait attendre que le titre soit sorti sur consoles pour étudier les possibilités de sortie sur PC. Il faudra très probablement s'armer de patience.

0320000008510740-photo-final-fantasy-xv.jpg


  • Précommander Final Fantasy XV aux meilleurs prix

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L’Arcep demande à SFR de couvrir les zones blanches
Une Tesla Model S piratée par une simple appli
On a essayé la balance Withings Body Cardio
Amazon : 970 commandes par minute lors du Black Friday
Codes promo, bons plans : Clubic passe la seconde !
Une nouvelle vidéo fait planter tous les iPhone
Lenovo pourrait racheter l'activité PC de Samsung
Que pensez-vous de Minecraft ? (votre avis)
Des batteries qui se rechargent en quelques secondes
Black Friday : attention aux fraudes et arnaques
Haut de page