Roxio Game Capture HD Pro : offensive réussie ?

Aurélien Audy
09 août 2013 à 16h34
0

Roxio Game Capture HD Pro

Malgré son rachat par Corel en février 2012, l'américain Roxio continue de produire des solutions d'acquisition destinées notamment au marché du jeu vidéo. Que deux produits au catalogue, mais un qui semble particulièrement intéressant sur le papier : le Game Capture HD Pro. Oui, on finit par en perdre son latin à côté du Game Capture HD d'Elgato...

012C000006276154-photo-roxio-1.jpg
012C000006276156-photo-roxio-2.jpg


Le boîtier, son potentiel

00B4000006276158-photo-roxio-3.jpg
Le nom ressemble à celui choisi par Elgato, mais l'apparence également. Le Game Capture HD Pro adopte en effet un format « de poche » (15 x 8 x 2,5 cm, donc un peu plus grand) et fait ainsi un clin d'œil aux joueurs nomades. La connectique est, là aussi, placée de part et d'autre du boîtier, mais dans la longueur cette fois. Et pour cause, l'appareil de Roxio embarque deux véritables rangées de prises composantes (RCA femelles), une en entrée, l'autre en sortie ! A quoi s'ajoutent une entrée et une sortie HDMI, ainsi que le port USB pour relier le boîtier au PC. Deux petites LED renseignent sur l'entrée utilisée, tandis qu'un plus gros voyant matérialise la mise sous tension du Game Capture HD Pro. Une connectique généreuse donc, mais aucun câble fourni (sauf l'USB), c'est la - première - douche froide !

00C8000006276160-photo-roxio-4.jpg
00C8000006276162-photo-roxio-5.jpg
00C8000006276164-photo-roxio-6.jpg


Le boîtier gère la capture en 1080p à 30 im/s et 15 Mbps au maximum. Mais uniquement via l'HDMI. En YUV, ce petit Roxio bloque sur du 1080i à 60 im/s. Ce qui nous met la puce à l'oreille, c'est que le pass-through est lui aussi limité au 1080i à 60 im/s en YUV, et uniquement quand l'ordinateur est allumé. Roxio va faire des déçus... Quelqu'un qui sortirait habituellement de sa PS3 vers son téléviseur en 1080p via du YUV devrait à chaque fois reconfigurer les paramètres d'affichage de la console, en décochant le 1080p, sans quoi le signal ne passe tout simplement pas. Le boîtier de Roxio cherche, teste différentes résolutions, en vain. Il faut entrer en HDMI pour accéder au pass-through en 1080p à 60 im/s, mais alors renoncer à la capture sur PS3. Le 720p à 60 im/s est assuré sur n'importe quelle connectique.

L'encodage des flux vidéo est opéré en H.264/AVC et encapsulé en .M2TS. Encore un conteneur problématique ? Moins que le .TS. Disons que pour partager il faudra convertir là encore, mais de base, les lecteurs multimédia digèrent mieux ce type de fichier. L'occupation du CPU est un peu supérieure à celle du boîtier d'Elgato, puisqu'elle grimpe à environ 40 % sur notre configuration de test, sur une capture en 1080. La latence entre la prévisualisation et l'affichage est en revanche nettement plus faible, une demi-seconde environ. Plus faible également que sur le HD PVR2 d'Hauppauge.

Le logiciel et les résultats

Le logiciel éponyme fourni ouvre sur la fenêtre « capturer » ou « monter et partager ». Le ton est à peu près comme chez la concurrence, en blanc sur fond noir, mais ici le contraste fatigue davantage la vue, et le logiciel s'avère moins bien pensé. On retrouve le choix du périphérique d'acquisition, l'entrée vidéo, le choix du format d'enregistrement qui n'en est pas un puisque seul le M2TS figure si on fait dérouler le menu, un curseur de qualité à peine visible et peu évocateur et le paramétrage du nom de fichier et de sa destination.

La zone de visualisation peut faire apparaître (à l'extérieur de la zone, c'est pratique ça, tiens...) des informations temporelles et de taille sur la capture en cours, ainsi que des réglages d'image. Aucune mention sur la nature du signal d'entrée détecté en revanche. C'est aussi là qu'on va moduler le volume d'enregistrement et de prévisualisation, et qu'on lancera les captures d'écran (photo). Les options de capture sont divisées en trois zones : Général, où on modifie résolution et débit d'encodage (qu'on saisit à la main sans savoir le maximum géré par la carte), Raccourcis et Flux en temps réel. Dans ce dernier onglet, le joueur va régler son streaming pour le seul service proposé, Justin.tv, en ajoutant au besoin un périphérique audio supplémentaire pour sa voix.

Interface du logiciel Roxio
Interface du logiciel Roxio
Interface du logiciel Roxio
Interface du logiciel Roxio
Interface du logiciel Roxio
Interface du logiciel Roxio


Maintenant, côté montage et partage, c'est un peu une usine à gaz que nous propose Roxio. Un bon point pour qui n'a pas déjà de logiciel de montage vidéo et voudrait s'y mettre, mais une tractopelle pour tuer une mouche s'il s'agit simplement de couper sa vidéo avant de la publier sur YouTube. Affichage en storyline ou timeline, gestion des transitions, effets multiples, ajout de texte et de sons, traitement d'image, rotation, incrustations... l'outil est complet, un peu trop jugeront certains. Une fois le montage réalisé, il ne reste plus qu'à partager. Les seuls ponts qu'effectue le logiciel Roxio vont vers YouTube et Facebook. Probablement suffisant pour une majorité des utilisateurs. Et pour les autres, il suffira d'exporter leur travail et de le charger sur le service de leur choix, en dehors de l'écosystème de Roxio.

00C8000006276178-photo-roxio-capture6.jpg
00C8000006276182-photo-roxio-capture8.jpg
00C8000006433966-photo-roxio-gchdp-partage.jpg


La qualité de capture

Pas de grande surprise ici, les résultats du boîtier sont cohérents avec la théorie de l'encodage. L'image est plus nette et colorée que chez Hauppauge, mais un peu plus compressée que chez AverMedia et à plus forte raison que chez Elgato, leader incontesté de notre panel. L'extension M2TS pour laquelle a opté Roxio ne cause pas tous les problèmes vus sur le conteneur TS choisi par Hauppauge, c'est un bon point. Mais le bémol de la limitation au 1080i en YUV demeure. Sur WipEoutHD (dont vous pouvez ), c'est pénalisant.







Conclusion

Le Game Capture HD Pro est le moins cher (à peu de chose près) de nos quatre boîtiers d'acquisition. Avec son format compact, sa connectique bien fournie et sa qualité de capture très honorable, le petit Roxio se pose en alternative plus abordable de l'autre boîtier portant presque le même nom chez Elgato. Oui, mais voilà, pour ce prix, à fleur de la centaine d'euros, l'acheteur se retrouve sans le moindre câble (sauf USB) et avec une capture et un pass-through limités au 1080i en YUV. Et si on peut reconnaître que la présence d'un logiciel de montage assez complet constitue un pas de Roxio dans la direction du client, l'interface générale de pilotage des opérations souffre de lacunes que ne connaît pas Elgato. Le boîtier de Roxio pourra cependant séduire les utilisateurs jouant sur Xbox 360 ou PC, et disposant déjà de la câblerie nécessaire.

Roxio Game Capture HD Pro

5

Les plus

  • Faible encombrement / double YUV
  • Qualité de capture très correcte
  • Logiciel de montage inclus / Prix
  • Pass-thru 1080p@60 en HDMI

Les moins

  • YUV bridé au 1080i (capture et Pass-Thru)
  • Aucun câble fourni (sauf USB)
  • Quelques lacunes de l'interface
  • Encapsulage M2TS (moins gênant que TS)

Qualité de capture7

Connectique9

Logiciel7

Fonctionnalités8



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top