Dropbox : le roi des acquisitions chez les start-up

Par
Le 14 septembre 2015
 0
Dropbox serait particulièrement actif sur le marché des acquisitions alors qu'il n'est pas encore entré en bourse.

En 2008, Dropbox lançait publiquement son service de stockage et de synchronisation. Depuis, la société reste l'un des leaders sur le marché même si elle doit désormais faire face à la concurrence de grandes sociétés telles que Microsoft, Apple ou Google. Après avoir snobé un rachat par Apple, Dropbox n'est toujours pas entrée en bourse. L'année dernière l'entreprise était valorisée à 10 milliards de dollars.

Le cabinet CB Insights s'est intéressé à un phénomène de plus en plus répandu : les start-up faisant l'acquisition d'autres start-up. En 2010, 147 rachats de cette nature ont été effectués contre 337 en 2011, 394 en 2012 et 530 en 2014. En 2015, 450 rachats de ce type ont déjà été finalisés et ce chiffre pourrait atteindre 700 avant la fin de l'année.

035c000008165452-photo-cb-insights.jpg


Pour les jeunes pousses, il s'agit de concentrer leurs activités similaires avec celles de leurs concurrents ou d'embaucher les jeunes talents le plus rapidement possible.

Dropbox a effectué 23 acquisitions contre 13 pour Livingsocial, 9 pour Hootsuite et Automattic, ou encore, 8 pour Airbnb et 7 pour Pinterest. Parmi les jeunes pousses ayant rejoint les bancs de Dropbox, notons le spécialiste de la photo Snapjoy, la messagerie Zulip, le lecteur AudioGalaxy, la solution professionnelle MobileSpan, la start-up Sold, la suite d'applications bureautiques CloudOn ou encore TapEngage, Endorse, DropTak, Loom, Bubbli ou Mailbox.

En guise de préparation pour son entrée en bourse, Dropbox multiplie actuellement ses initiatives auprès des entreprises et a récemment ouvert des bureaux à Paris.

Avant leur entrée en bourse respective, Twitter et Facebook se positionnaient en leaders avec, au compteur, 31 rachats.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top