La néobanque Revolut enregistre des pertes record et modifie certains tarifs

13 août 2020 à 12h25
19

La néo-banque britannique enregistre une croissance exceptionnelle en 2019 mais le coût d'acquisition pèse lourd dans ses comptes.

Revolut a connu une belle année 2019 avec 181 millions de chiffre d'affaires, soit une multiplication par trois par rapport l'année précédente.

Une croissance remarquable mais qui coûte cher

Seulement pour soutenir cette croissance et augmenter sensiblement son nombre de clients (13 millions comptabilisés au 31 juillet 2020), l'entreprise a dû dépenser énormément et cela se ressent dans ses comptes.

Revolut annonce des pertes estimées à 117 millions d'euros sur l'année 2019. "Ces pertes étaient attendues", explique la néo-banque dans un communiqué. "Elles reflètent les investissements continus dans la croissance et les offres de produits". Revolut dépense énormément d'argent, que ce soit dans les effectifs multipliés par quatre en 2019, ou encore dans l'émission des nouvelles cartes bancaires.

L'entreprise, valorisée aujourd'hui à 5,5 milliards de dollars et qui a tout récemment annoncé une nouvelle levée de fonds de 500 millions de dollars, subit également les effets de la crise du coronavirus. Les commissions interchange, prélevées à chaque paiement par carte bancaire, ont chuté en même temps que les mesures de confinement étaient mises en œuvre.

Des frais tous azimuts pour encourager les utilisateurs avancés à passer aux formules payantes

L'heure est donc aux économies et cela va passer dès aujourd'hui par une nouvelle grille tarifaire moins généreuse pour les clients de l'offre Standard, qui disposent d'un compte et d'une carte bancaire gratuits.

Des frais de 0,5 % seront appliqués pour plus de 1 000 euros changés dans une autre devise, contre 6 000 euros auparavant. Revolut augmente également les frais de change ponctionnés le week-end, qui passent de 0,5 % à 1 %.

De plus, les virements dans les pays extérieurs à l'espace SEPA sont payants. Après un premier virement, Revolut prélèvera 0,5 euros de commission. Pour les virements dans d'autres devises, la facture s'élève à 3 euros pour des virements réalisés en dollars et à 5 euros pour des envois d'argent dans d'autres devises.

L'objectif de ces augmentations est évidemment d'augmenter le revenu par client sur les offres gratuites mais surtout de convaincre les utilisateurs les plus assidus de passer aux offres Premium et Metal, respectivement à 7,99 et 13,99 euros par mois, et qui permettent d'éviter la plupart de ces frais bancaires.

Source : MoneyVox

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
16
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Cyberattaque : la France est dans le viseur de hackers chinois
Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !
Intel serait en pourparlers pour racheter GlobalFoundries, deuxième plus gros fondeur au monde
Xbox : une mise à jour de l'application familiale pour mieux contrôler les dépenses des enfants
PrintNightmare : le patch ne suffit pas, il faut éditer la base de registre...
La Commission européenne repousse son projet de taxe numérique à octobre
Droits voisins : l'Autorité de la concurrence inflige une amende de 500 millions d'euros à Google
Intel : bientôt une usine en France ?
JEDI : poursuivi en justice par Amazon, le Pentagone annule son énorme contrat avec Microsoft
TSMC fait +20 % sur ses revenus annuels malgré les pénuries
Haut de page