Trois cadres photo pas comme les autres

09 mars 2007 à 16h46
0

Des cadres photo pas comme les autres

Depuis quelques mois, des cadres photo « pas comme les autres » ont fait leur apparition. Plutôt qu'une unique photo imprimée dans un labo et qui dormira plusieurs années sous une vitre en attirant de moins en moins les regards, ces cadres affichent de nombreuses photos en les renouvelant sans cesse. Les photos ne sont en effet plus imprimées, mais affichées sous forme de diaporama sur l'écran LCD qu'abrite le cadre. Alors que l'offre s'élargit, nous nous sommes intéressés à trois modèles : les Parrot Photo Viewer 7 pouces, Philips 9FF2CWO et Telefunken Digicadre 8 pouces.

Le principe des cadres photo numériques est plus généralement de nous permettre de profiter de nos photos non seulement sans avoir à les imprimer, mais également sans avoir recours à l'ordinateur. N'importe qui, à condition de disposer de photos stockées sur une carte mémoire, pourra les afficher sous forme de diaporama sur le cadre. Tous (à la seule exception des modèles Parrot ?) disposent en effet d'un lecteur qui leur permet de lire les photos sitôt la carte sortie de l'appareil, cette façon de procéder étant la plus simple pour transférer ses photos. La plus simple, mais pas la seule, les photos pouvant également être chargées depuis l'ordinateur lorsque celui-ci est relié au cadre par USB. Des trois modèles que nous testons, seul le cadre photo Parrot fait l'impasse sur cet accessoire puisqu'il se focalise sur le transfert des images sans fil, via Bluetooth. On le verra plus en détail au fil du test : si tous ces cadres s'inscrivent dans les mêmes grandes lignes, ils se distinguent également les uns des autres de bien des façons. Alors que l'un permet de créer plusieurs diaporamas à projeter en fonction des moments de la journée, un autre fait l'impasse sur cette notion d'album. Alors que certains proposent des transitions nombreuses et variées, un autre se cantonne aux effets les plus classiques, etc. Nous vous invitons à découvrir ces différences et bien d'autres au fil des pages qui suivent.


 Parrot Photo Viewer 7 poucesPhilips 9FF2CWOTelefunken Digicadre 8 pouces
 S342227W130S466210W200S405371W150
Taille / Résolution7 pouces / 720 x 480 pixels9 pouces / 800 x 480 pixels8 pouces / 800 x 600 pixels
Connectique BluetoothCF I, SD, MS, MS Pro, MMC et xDSD,
MMC, CF, MD, MS,
MS Pro, MS Duo et
MS Pro Duo
Formats lus / Vidéo ?Jpeg / NonJpeg / NonJpeg / Non
Mémoire interne64 Mo18 Mo128 Mo
Dimensions 192 x 146 mm / 415 g260 x 199 x 108 mm / 970 g252 x 210 x 39 mm / 848 g
Prix conseillé179 euros280 euros199 euros

Des avantages et des inconvénients d'un cadre photo numérique

000000C800462877-photo-cadre-philips-9ff2cwo-transition.jpg
Recadrons d'entrée de jeu les choses, en précisant que ces modèles numériques ne prétendent pas venir détrôner les cadres photo classiques. Petits, onéreux et incapables de se passer d'électricité, ils ne sont pas pensés pour concevoir la décoration de toutes les pièces d'une maison ! Les cadres photo numériques sont plutôt prévus pour figurer dans les pièces à vivre, et pour ne fonctionner qu'aux heures pendant lesquelles elles sont habitées. Qu'en est-il de leurs avantages et inconvénients ?

Un cadre numérique est plus convaincant qu'un cadre photo classique dans la mesure où :
  • l'affichage se renouvelle constamment ;
  • il n'occasionne aucun coût d'impression ;
  • il permet de profiter de ses photos même sans imprimante et sans ordinateur.
Il est en revanche moins convaincant qu'un cadre photo classique dans la mesure où :
  • il affiche souvent des bandes blanches autour des photos, voire les recadre « sauvagement » ;
  • il occasionne une consommation électrique ;
  • il faut penser à l'allumer et à l'éteindre ;
  • il est plus vulnérable qu'un cadre classique, dont on peut toujours changer la vitre le cas échéant si elle est brisée ;
  • l'affichage qui se renouvelle fréquemment peut être considéré comme trop distrayant ;
  • la photo affichée ne sera vraiment lisible que de face (sous les autres angles, l'écran vire au noir - il solarise - ou perd en luminosité) ;
  • ses dimensions sont très limitées, les modèles s'échelonnant globalement entre 3 et 10 pouces ;
  • il est cher.
La liste assez conséquente des points négatifs montre bien que ces cadres sont loin d'être complètement convaincants, la caractéristique qui les handicape le plus étant sans aucun doute leur prix, élevé et surtout difficile à comprendre. Alors qu'un écran LCD de 19 pouces se négocie autour de 200 - 250 euros, la plupart des cadres photo - pourtant de dimensions bien moindres -, flirtent également avec les 200 euros. Même si le principe est séduisant (des photos qui se renouvellent sans cesse et dont on profite sans avoir à les imprimer), cela fait cher pour un accessoire (il ne s'agit pas d'autre chose).

Parrot Photo Viewer 7 pouces

Parrot se fait remarquer par des cadres de petites dimensions (les deux modèles de la gamme sont construits autour de dalles de 7 ou 3 pouces) et dont la connectique sort de l'ordinaire. Ce spécialiste des systèmes mains libres utilisant la norme Bluetooth est en effet l'un des rares à faire le pari du transfert d'images sans fil, et ce au point de faire l'impasse sur le lecteur de cartes.

00342227-photo-cadres-photos-num-riques-parrot-photo-viewer-marron-salamandre-clone.jpg
00FA000000466261-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg

Le Parrot Photo Viewer 7 pouces


Tour d'horizon et prise en mains

Des trois cadres regroupés dans ce comparatif, le plus ressemblant à un cadre photo traditionnel est bien le modèle Parrot. Mis à part le câble d'alimentation qui fait partie intégrante du cadre (aucune utilisation autonome n'est possible, on y reviendra), rares sont les éléments qui viennent indiquer que l'on a affaire à un modèle électronique. On trouve tout au plus, situées au dos du cadre, trois commandes (menu principal, gauche et droite) qui permettront de naviguer dans les menus en l'absence de télécommande.

000000C800467749-photo-cadre-photo-parrot.jpg
000000C800467750-photo-cadre-photo-parrot.jpg
000000C800467751-photo-cadre-photo-parrot.jpg


Comme les autres modèles, le cadre Parrot peut être fixé au mur, et ce très simplement grâce à la fixation présente à l'arrière. Très plat (on ne peut pas en dire autant du modèle Philips ni du Telefunken), il aurait une fois fixé tout de l'apparence d'un cadre « normal » s'il n'y avait ce fil blanc qui l'alimente pour le trahir. Accroché sur un mur blanc, il pourra se faire presque oublier. Ceux dont les murs sont de couleur préféreront en revanche le poser sur un meuble. Pour le faire tenir ainsi debout, il faut fixer à l'arrière la tige métallique avec laquelle il est fourni. On notera également qu'un réglage « inclinaison automatique » activé par défaut permettra au cadre de réorienter automatiquement les photos selon que vous le positionnez en mode portrait ou paysage.

Maintenant que le cadre a trouvé sa place, il reste à l'alimenter en photos ! En l'absence de lecteur de cartes et de port USB, la seule façon d'effectuer le transfert des images est de se connecter au cadre via Bluetooth. Si vous disposez d'un téléphone ou d'un ordinateur portable récent, il y a fort à parier qu'il sera équipé d'une interface Bluetooth et que le transfert ne sera donc pas un problème. Il vous sera en revanche difficile d'envoyer des fichiers depuis votre appareil photo, les rares modèles capables de transférer des images par ondes radio étant les Ricoh Caplio 500SE et Kodak Easyshare V610. Dans les faits, les petites dimensions du cadre (7 pouces, ce n'est jamais que 17,8 cm de diamètre), et à plus fortes raisons celles de celui qui le suit dans la gamme (3 pouces), le disposent à l'affichage des petites images issues de téléphones portables. La manipulation se fait d'ailleurs très simplement, le cadre étant reconnu sans difficultés et le transfert des images se faisant rapidement. Le seul point qui pose alors problème est la qualité intrinsèque des images produites par un photophone (et ce même si les modèles récents témoignent de beaux progrès) : a-t-on vraiment plaisir à exposer des images pas très réussies ?

00FA000000466262-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg
00FA000000466263-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg

Le cadre est détecté sans difficultés, et le transfert de l'image s'effectue en quelques secondes


On terminera ce tour d'horizon en mentionnant le bouton « On / Off » présent sur le câble d'alimentation, dont la fonction est d'activer l'économiseur d'écran

Du côté de l'affichage

Ce cadre vous permet de créer quatre diaporamas : l'un est constitué de toutes les photos du cadre disposées dans leur ordre d'apparition, tandis que les trois autres permettent de sélectionner les images que l'on souhaite voir affichées ainsi que l'ordre dans lequel on souhaite les voir apparaître. Dans les deux cas (diaporama intégral ou personnalisé), il est possible de peaufiner le diaporama en choisissant les transitions (fondu, mosaïque...) et le minutage (10 secondes, 30 secondes, 1 minute...), voire en optant pour un affichage « aléatoire ».

00FA000000466264-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg
00FA000000466265-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg
00FA000000466266-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg

Le cadre Parrot vous permet de créer jusqu'à 4 diaporamas différents


La création d'un diaporama personnalisé débute avec la sélection des images, qu'il suffit de cocher au moyen d'une simple pression sur la touche centrale. Les étapes suivantes sont ensuite débloquées de façon à nous permettre de choisir les transitions évoquées ainsi que l'ordre d'apparition des photos.

00FA000000466305-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg
00FA000000466306-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg
00FA000000466267-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg

Une fois les images sélectionnées, choisissez les transitions et l'ordre dans lequel elles seront affichées


Que penser de ce fonctionnement par rapport à celui des autres cadres ? On note que la navigation dans les menus est plus simple que dans le cadre du modèle Philips, même si dans les deux cas on se prend à regretter l'absence de télécommande ou d'écran tactile. Le cadre Parrot permet ensuite de créer plusieurs diaporamas, alors qu'un modèle comme celui de Telefunken est étranger à la notion « d'album » ou de diaporama personnalisé. Plus ergonomique et simple que le Philips, ce cadre est également donc plus complet que son second concurrent.

On notera également, pour finir sur ce chapitre, que l'écran n'est pas très lumineux. Par ailleurs et d'une façon générale, les photos risquent d'être moins agréables à regarder, pour la simple raison que les clichés fournis par un téléphone portable sont encore d'une qualité moindre que ceux délivrés par un appareil photo, et que rares sont ceux qui passeront par la case retouche, pourtant si précieuse pour révéler le potentiel des clichés.

Les transitions

Au nombre de quatre, les transitions sont vite revenues, sans compter qu'elles paraissent un peu fades au regard de celles que propose le cadre Philips. Ce manque de variété ne gênera toutefois pas ceux qui apprécient les transitions sobres et classiques.

00FA000000466303-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg
00FA000000466304-photo-parrot-photo-viewer-7-pouces.jpg

Deux des quatre types de transition dont se contente le cadre Parrot


Conclusion

Cette conclusion débutera par un avertissement : attention, si vous êtes séduits par le design de ce cadre, à être sûrs de vouloir un cadre auquel on ne peut transmettre des informations que par Bluetooth. Cette interface sans fil n'est en effet ici pas du tout gadget (ce qu'elle est bien souvent par ailleurs). Le transfert d'image ne peut se faire que par ce biais, les cadres Parrot étant dépourvus de lecteur de carte, et même de port USB ! Ces modèles seront donc à réserver aux possesseurs de PDA, téléphones et/ou d'ordinateurs portables. De cet avertissement découle une question (qui s'adresse particulièrement aux utilisateurs de téléphones portables) : avez-vous des photos dignes d'être ainsi affichées ? En effet, ce cadre court le risque d'être desservi par la faible qualité des images prises avec un téléphone portable, gâchant un peu le plaisir qu'il y a à exposer ses photos. Du côté de l'ergonomie, on regrettera (mais, somme toute, à peine) l'absence de télécommande, tant les réglages sont bien ordonnés et la navigation simple au moyen des trois touches disposées à l'arrière du cadre. Simple mais également sobre, ce cadre ne trahit au final son appartenance numérique que par la présence du câble d'alimentation dont il est inséparable. Si ce cadre était autonome (et au passage totalement adepte du « sans fil »), il ressemblerait à s'y méprendre à un « vrai ».

Parrot Photo Viewer 7 pouces

4

Les plus

  • Jusqu'à 3 diaporamas programmables
  • Fonction de mise en veille

Les moins

  • Images transmises juste par Bluetooth
  • Pas de lecteur de cartes, ni d'USB
  • Pas d'utilisation autonome

0

Construction8

Diaporama5

Fonctions5

Philips 9FF2CWO

Dans ce secteur du cadre photo numérique, Philips bénéficie d'une aura particulière, dans la mesure où il fait partie des premiers à en avoir commercialisé, le modèle annoncé en juillet 2005 étant particulièrement sobre et séduisant (voir cette brève). La gamme comprend aujourd'hui quatre cadres faisant appel à deux design différents : une version « moderne » fournie avec quatre façades interchangeables (rouge, argent, blanc et noir) et une version « classique » qui est celle que nous testons (les façades interchangeables sont cette fois en option). Chacun de ces designs est décliné en deux formats - 7 et 9 pouces -, ce qui nous donne donc les quatre cadres évoqués plus haut.

00FA000000466210-photo-cadres-photos-num-riques-philips-9ff2cwo.jpg
Le cadre Philips 9FF2CWO


Tour d'horizon et prise en mains

Il n'y a rien d'ostensiblement « numérique » dans l'apparence de ce cadre, la façade en bois évoquant au contraire un cadre tout ce qu'il y a de plus classique. Seule la face arrière détonne quelque peu du fait du revêtement en plastique blanc. Elle cessera toutefois d'être visible une fois le pied retiré et le cadre fixé au mur, comme il est possible de le faire au moyen du dispositif de fixation murale fourni. Dans le cas d'un cadre ainsi fixé, les questions de l'alimentation et de l'autonomie se posent vraiment : soit vous choisissez d'alimenter le cadre sur secteur, auquel cas on remarquera le fil blanc du câble, soit vous comptez sur la batterie interne, et vous avez devant vous environ 1h20 mn d'affichage. Aucune des deux solutions n'étant vraiment probante, il y a fort à parier que ce cadre (comme les autres modèles) trouvera plutôt sa place sur un meuble. On peut toutefois retenir en sa faveur qu'il est le seul des trois cadres de ce comparatif à permettre une utilisation autonome, même si cette autonomie est de courte durée.

0096000000463575-photo-cadre-photo-philips-d-tails.jpg
0096000000463574-photo-cadre-photo-philips-d-tails.jpg

0000009600463573-photo-cadre-photo-philips-d-tails.jpg
0000009600463571-photo-cadre-photo-philips-d-tails.jpg
0000009600463572-photo-cadre-photo-philips-d-tails.jpg

Les façades sont simplement clipsées sur le cadre. Le cadre peut être fixé au mur grâce au dispositif fourni.


Une fois posé sur un meuble, ce cadre peut être orienté façon portrait au paysage : il suffit alors de faire pivoter le pied chromé pour lui faire prendre la position voulue, sachant que les images sont aussitôt réorientées. La « personnalisation » ne s'arrête pas là, puisque la façade peut à son tour être modifiée. Celle imitation bois de notre modèle peut laisser la place à une autre (proposée en option) qui se fixera très simplement grâce au système d'aimants.

La connectique est simple et uniquement composée d'un port mini-USB et d'un lecteur de cartes CF, SD, MMC et xD. Insérez une carte dans le lecteur puis sélectionnez une, plusieurs ou toutes les photos puis cliquez sur « Menu photo ». Effectuez ensuite le transfert ou la copie des images, de la carte vers un album stocké sur la mémoire interne ou inversement. A cette occasion, il vous sera également possible d'appliquer quelques modifications aux images, du type noir et blanc, sépia, formes (bannière, rompu...), pivoter et rogner.

00FA000000466223-photo-cadre-photo-num-rique-philips-9ff2cwo.jpg
00FA000000466227-photo-cadre-photo-num-rique-philips-9ff2cwo.jpg
00FA000000466228-photo-cadre-photo-num-rique-philips-9ff2cwo.jpg



En l'absence de télécommande, la sélection se fait à l'aveugle en utilisant le joystick à cinq directions et les deux touches présentes à l'arrière du cadre. Ce n'est pas toujours commode, le risque principal étant d'appuyer sur l'interrupteur au lieu de la touche « Menu », ce qui arrivera plus d'une fois. La sélection est en revanche aussi simple que ce qui est indiqué : un clic sur OK pour sélectionner / désélectionner une image, ou une pression prolongée (3 secondes) pour les sélectionner toutes. Sachez enfin que le Philips 9FF2CWO ne sera pas gêné par la présence de dossiers voire de sous-dossiers sur la carte : il ira chercher toutes les photos, où qu'elles se trouvent et quelles que soient les arborescences.

On regrette lors de l'étape de création d'un nouvel album, et donc de saisie d'un nom, que l'écran ne soit pas tactile, ce qui permettrait une saisie plus rapide. Toutefois, rien ne vous oblige à configurer le cadre et à créer un ou plusieurs albums. Ceux-ci ne seront utiles que si vous ne voulez pas immobiliser votre carte mémoire dans le cadre, et / ou que vous voulez pouvoir disposer de diaporamas variés et bien précis en fonction des moments de la journée.

00FA000000466221-photo-cadre-photo-num-rique-philips-9ff2cwo.jpg
00FA000000466222-photo-cadre-photo-num-rique-philips-9ff2cwo.jpg

Le Philips 9FF2CWO vous permet de créer plusieurs diaporamas à projeter en fonction des moments de la journée


Du côté de l'affichage

Même si le cadre semble faire erreur au niveau de l'orientation des vignettes, il n'en est rien lorsque l'on passe à l'affichage, les images étant automatiquement orientées dans le bon sens. En revanche, les choses se gâtent au niveau du cadrage, le cadre rognant la plupart des images. Pour s'avoir comment il se comportera avec vos photos aux formats 4/3, 3/2 et 16/9, nous vous proposons trois séries d'images qui mettent en vis-à-vis la photo originale et sa reproduction sur le cadre Philips 9FF2CWO.

Différences de cadrage entre l'image originale et celle affichée sur le cadre


00C8000000462883-photo-cadres-4-3.jpg
000000C800462881-photo-cadre-philips-9ff2cwo-4-3.jpg

Ici une photo 4/3 au format portrait...

000000C800462882-photo-cadres-4-3.jpg
000000C800462880-photo-cadre-philips-9ff2cwo-4-3.jpg

... suivie d'une photo 4/3 au format paysage



00C8000000466319-photo-cadre-philips-affichage-3-2.jpg
000000C800466326-photo-cadre-philips-affichage-3-2.jpg

Ici une photo 3/2 au format portrait...


000000C800466318-photo-cadre-philips-affichage-3-2.jpg
000000C800466325-photo-cadre-philips-affichage-3-2.jpg

... suivie d'une photo 3/2 au format paysage



00C8000000466353-photo-cadre-philips-affichage-16-9.jpg
000000C800467198-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg

Ici une photo 16/9 au format portrait...


000000C800466352-photo-cadre-philips-affichage-16-9.jpg
000000C800467197-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg

... suivie d'une photo 16/9 au format paysage


De ce petit exercice, on apprend que seules les photos 3/2 (celles que produisent la plupart des appareils reflex) sont les seules dont le cadrage est respecté (et que le cadre affiche sans ajouter de bandes blanches), en encore à conditions qu'elles aient la même orientation que le cadre. Les photos 4/3 (celles que produisent la majorité sinon tous les compacts numériques) seront quant à elles systématiquement recadrées. Ayez à l'esprit ce problème lorsque vous lancez un diaporama, et choisissez autant que possible des photos ayant la même orientation que le cadre de façon à éviter ce problème de bandes blanches qui viennent occuper une large partie de l'écran.

Pour éviter ces inconvénients, ou plutôt réduire les désagréments, faites un détour par le menu « Diaporama ». Vous pourrez alors modifier la couleur de l'arrière-plan (blanc, noir ou gris), choisir sa fréquence, opter pour un unique type de transition (glissé, fondu, escargot...) et préciser l'ordre de défilement des photos (séquentiel ou aléatoire).

000000C800467229-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg
000000C800467225-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg

000000C800467226-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg
000000C800467230-photo-cadres-photo-num-rique-philips-cadres-photo-num-rique-philips.jpg

Au moyen du menu « Diaporama », personnaliser votre diaporama


Ces réglages ne sont toutefois pas la panacée : les différents types de montages se contentent de répéter l'image de trois à six fois, certains montages sont assortis de bandes blanches disjointes tandis que les photos sont plus que jamais recadrées. C'est bien sûr en dernier lieu une question de goût, mais le digicadre de Telefunken nous a semblé, pour ce qui est de l'affichage multiple, beaucoup plus convaincant.

000000C800467244-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg
000000C800467245-photo-cadres-photo-num-rique-philips.jpg

L'affichage multiple (qui répète l'image plusieurs fois) est moins attrayant que celui du cadre Telefunken. Par ailleurs, les bandes toujours présentes ne parviennent pas à se faire oublier en se fondant dans le cadre


Les transitions

Par défaut, le Philips 9FF2CWO lance un diaporama aux transitions aléatoires et plutôt variées (nous en avons recensé 14 différentes). Agréables, ces transitions peuvent être sélectionnées au moyen du menu « Diaporama » évoqué plus haut, le cadre permettant de les utiliser toutes de façon aléatoire, ou bien de n'en retenir qu'un seul type.

000000C800462876-photo-cadre-philips-9ff2cwo-transition.jpg
000000C800462877-photo-cadre-philips-9ff2cwo-transition.jpg

000000C800462878-photo-cadre-philips-9ff2cwo-transition.jpg
000000C800462879-photo-cadre-philips-9ff2cwo-transition.jpg

Les transitions sont originales et variées


Conclusion

Séduisant et à première vue très convaincant, le 9FF2CWO de Philips déçoit un peu lorsque l'on passe à la pratique. Il n'est déjà pas tout à fait simple d'utilisation : alors qu'un modèle comme le Telefunken fait débuter le diaporama sitôt une carte insérée dans le lecteur, lui nous oblige à bien des manipulations dans les menus avant de pouvoir profiter de nos images. L'écran n'étant pas tactile et Philips ne fournissant pas de télécommande, ces manipulations à l'aveugle deviennent rapidement malaisées au point que plus d'une fois on éteindra le cadre en appuyant par mégarde sur l'interrupteur. Mais passons sur le fonctionnement pour nous intéresser à l'affichage, et découvrir un nouvel aspect un peu décevant du cadre. De nombreuses photos sont sauvagement recadrées tandis que le mélange de photos orientées aux formats paysage et portrait se révèle malheureux, ces dernières étant alors entourées de larges bandes blanches. Plutôt que de se précipiter pour lancer un diaporama, il sera opportun de prendre le temps de sélectionner soigneusement ses photos (en ne gardant que celles ayant la même orientation) et de faire un détour par le menu « Diaporama » de façon à personnaliser l'affichage (transitions, durée d'affichage, etc.). C'est au prix de quelques efforts que l'on pourra profiter d'un diaporama de qualité, et d'autant plus agréable que le 9FF2CWO est lumineux et qu'il restitue des images riches en couleurs.

Philips 9FF2CWO

6

Les plus

  • Construction soignée
  • Façades interchangeables
  • 1h20 mn d'autonomie /Variété de transitions
  • Peut servir de lecteur de cartes

Les moins

  • Cher / Pas de télécommande
  • Affiche des bandes blanches
  • Rogne les photos

0

Construction9

Diaporama7

Fonctions8

Tefefunken Digicadre 8 pouces

La gamme de Telefunken est composée de deux cadres, les Digicadre 8001 et 7001. Ces deux modèles proposés depuis novembre 2006 ont évolué sans pour autant changer de référence ni de prix. Au lieu de 16 Mo de mémoire interne pour les premiers cadres, les actuels Digicadre 8001 et 7001 disposent pour leur part de 128 Mo. Quelles différences entre ces deux modèles ? La taille et la résolution de l'écran, le Digicadre 8001 disposant d'une dalle de 8 pouces pour 800 x 600 pixels, contre 7 pouces pour 640 x 480 pour le Digicadre 7001.

00FA000000405371-photo-telefunken-digicadre.jpg
Le Tefefunken Digicadre 8 pouces


Tour d'horizon et prise en mains

L'apparence est plus résolument moderne que celle des deux autres modèles. Le cadre en acrylique noire offre ici une surface plane, une vitre venant recouvrir à la fois l'écran et l'encadrement, celle-ci pouvant être retirée de façon à être nettoyée.

A la différence du Philips 9FF2CWO, le Digicadre 8 pouces de Telefunken est fourni avec une télécommande. Plate et assez compacte, elle n'est pour autant pas des plus jolies et des plus discrètes, sans compter que son apparence est en total décalage avec celle du cadre. A condition de rester dans l'axe du cadre, elle sera efficace jusqu'à trois mètres environ. Elle présente toutefois un inconvénient, celui de réagir après avec un certain retard qui viendra ralentir toutes les manipulations.

000000C800467746-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800467747-photo-cadre-photo-telefunken.jpg

000000C800467748-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800463600-photo-cadre-photo-telefunken.jpg


La connectique est assez riche. Outre un lecteur de cartes huit formats, le Digicadre 8 pouces offre un mini port USB et un port USB. On trouve également à l'arrière une série de touches qui serviront en cas de perte de la télécommande, une molette pour le réglage de la luminosité ainsi que plusieurs dispositifs pour l'accrochage : un pas de vis qui permet de fixer le cadre sur un trépied, ou encore une encoche pour la fixation murale.

Pour lancer un diaporama, le plus simple sera sans doute de placer une carte dans le lecteur. Pour que celle-ci soit prise en compte, il vous faudra peut-être éteindre le cadre puis le rallumer. C'est fait, et le diaporama s'est lancé automatiquement ? Rendez-vous donc dans les paragraphes suivants pour savoir ce que l'on peut attendre du Digicadre 8 pouces en matière d'affichage et de transitions.

Du côté de l'affichage

Une bonne surprise nous attend sitôt la première photo affichée, et qui se confirme à mesure que les suivantes défilent : le Digicadre 8 pouces ne pratique pas de recadrage sauvage ! Que vos photos soient au ratio 4:3, 3:2 ou 16:9, elles seront respectées et affichées telles que vous les avez prises. Cette façon de faire réjouira ceux qui ont pris le soin de faire des cadrages soignés, sans compter qu'elle peut être considérée comme étant la moindre des politesses ! La seconde bonne surprise est qu'ici les images sont entourées de bandes noires et non pas blanches, comme dans le cas du cadre Philips. Le résultat est beaucoup plus discret dans la mesure où elles se fondent dans le noir de l'encadrement.

000000C800467738-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800467739-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800467740-photo-cadre-photo-telefunken.jpg

Les photos, quel que soit leur format, ne sont pas recadrées


L'un de nos rares regrets viendra du fait qu'il n'est pas possible de garder en mémoire plusieurs diaporamas. Le Digicadre 8 pouces ne connaît pas en effet pas la notion d'album utilisée par le cadre Philips. Ceux qui souhaitent néanmoins varier les diaporamas (l'un pour les soirées avec des Photos de famille, l'autre pour les autres moments de la journée avec des photos reposantes, etc.), ne pourront le faire qu'en modifiant à chaque fois le contenu de la carte.

Les transitions

Le Digicadre 8 pouces donne à chacun les moyens de personnaliser son diaporama. Les transitions sont variées mais toutefois moins nombreuses que celle du cadre Philips sur lequel on en recense 14. Egalement un peu moins inventives, ces transitions font appel aux effets de fondu, bandes verticales, croix, mosaïque, briques et atténuation. Un dernier réglage baptisé « aléatoire » commande au cadre de diffuser tous ces effets au hasard, les photos passant alors dans le désordre et non dans l'ordre de la carte.

000000C800467743-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800467744-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800467745-photo-cadre-photo-telefunken.jpg

Les transitions, au nombre de 6, sont un peu moins inventives que celles du cadre Philips


Le Digicadre 8 pouces ne se contente par ailleurs de permettre de personnaliser le diaporama au moyen des effets que nous venons de mentionner. Il permet également de choisir la durée d'affichage des photos (3, 5, 10, 30 ou 60 secondes).

000000C800467741-photo-cadre-photo-telefunken.jpg
000000C800467742-photo-cadre-photo-telefunken.jpg

Choisissez un effet et une durée d'affichage


Enfin, ceux qui ne voudront pas perdre de temps à configurer un diaporama pourront se contenter des réglages par défaut qui incluent l'affichage multiple. Dans ce mode, le cadre affichera de 2 à 4 photos en même temps, l'affichage se renouvelant photo par photo (et non toutes d'un coup). Les bandes noires venant discrètement s'intercaler entre toutes les photos, les différences de formats déjà évoquées (4:3, 3:2, 16:9, carré ou autre) ne sont en rien un problème lorsque des images aux ratios différents sont affichées en même temps.

00FA000000463381-photo-cadre-telefunken-affichage-multiple.jpg
00FA000000463382-photo-cadre-telefunken-affichage-multiple.jpg

L'affichage multiple est sobre et convaincant


Conclusion

A l'inverse du modèle Philips, le Digicadre 8 pouces de Telefunken nous conduit de bonne surprise en bonne surprise. Cela commence à l'ouverture de la boîte, lorsque l'on découvre une télécommande (les deux autres modèles en sont privés et obligent à des réglages à l'aveugle), et cela se poursuit lorsque l'on insère une carte dans le lecteur et qu'un diaporama débute aussitôt, sans qu'aucune manipulation ne soit nécessaire. Des trois cadres, c'est assurément le plus simple d'utilisation et le plus ergonomique. L'impression favorable ne s'arrête pas à ces points : lorsque l'on lance un diaporama, personnalisé ou avec les réglages par défaut, on a la bonne surprise de découvrir que le Digicadre ne rogne pas les photos. Contrairement au modèle Philips, il les affiche sans recadrage, et vient habiller de noir l'espace resté libre entre chaque dans le cas d'un affichage multiple. Ces bandes noires qui bordent les photos viennent alors se fondre dans le noir du cadre pour produire un ensemble très cohérent. Des trois cadres, celui de Telefunken est clairement celui dont les diaporamas nous ont paru les plus convaincants. Le design ayant enfin son mot à dire dans le choix d'un cadre, il faut noter ici que ce modèle - bien que sobre -, est peut-être le moins passe-partout des trois en raison de son apparence résolument plus moderne. Il capte également tous les reflets, sans compter que c'est le seul qui ne pourra être personnalisé (le Philips peut faire appel à d'autres encadrements proposés en option tandis que le modèle Parrot est décliné en de nombreux coloris). Mais si son apparence vous plait, et sachant qu'il est toutes proportions gardées peu onéreux, ce Digicadre 8 pouces a tout du bon choix.

Telefunken Digicadre 8 pouces

8

Les plus

  • Fourni avec une télécommande
  • Affichage multiple / Pas de recadrage
  • Diaporama débute immédiatement
  • Peut faire office de lecteur de cartes

Les moins

  • Prend les reflets
  • Pas d'utilisation autonome

0

Construction7

Diaporama8

Fonctions8

Conclusion

00FA000000463382-photo-cadre-telefunken-affichage-multiple.jpg
Le cadre photo numérique étant un produit décoratif, le design est une question de première importance ! Beaucoup feront d'abord leur choix sur ce critère, la question des fonctionnalités ne venant qu'ensuite. Tout sobre et convaincant qu'il est par ailleurs, le modèle Telefunken est sur ce point desservi par le manque de variété de la gamme, qui ne comporte qu'un modèle semblable à lui mais de plus petites dimensions. Ce cadre noir ne peut être personnalisé, à la différence du modèle Parrot qui est décliné en six coloris (zèbre, cuir rouge, alezan, noir ivoire, chêne naturel et salamandre) et du modèle Philips dont la façade imitation bois peut être remplacée par une autre proposée en option. Ceci dit, si le design moderne du cadre Telefunken vous plait, ne vous arrêtez pas au fait qu'il ne puisse être personnalisé, ce modèle ayant d'autres atouts dans son sac pour convaincre.

C'est notamment des trois cadres celui dont les diaporamas sont les plus convaincants : contrairement au 9FF2CWO de Philips, il affiche les photos sans les rogner et place entre chaque photo (dans le cadre d'un affichage multiple), des bandes noires discrètes qui viennent se confondre avec l'encadrement. De son côté le cadre Philips recadre les photos et assortit toutes celles qui sont au format portrait de deux bandes blanches latérales : dans le cas d'un diaporama qui marie les deux orientations (portrait et paysage), on a alors droit à un résultat quelque peu décousu. Le 9FF2CWO de Philips parvient toutefois à faire oublier ces inconvénients en offrant les transitions les plus nombreuses et les plus variées (14 au total), suivi en deuxième position par le Telefunken. Plus modeste, le cadre Parrot se contente pour sa part de cinq effets parmi les plus classiques.

Ce qualificatif de modeste lui convient en effet bien, tant ce cadre est discret : fin (on n'en dira pas autant des deux autres modèles), c'est celui qui ressemble le plus à un cadre photo classique. Deux caractéristiques le desservent néanmoins : la présence du câble d'alimentation dont il ne peut se défaire (dommage pour un cadre qui mise par ailleurs sur le « sans fil ») et le fait d'être dépourvu de lecteur de carte et de port USB. Alors que les deux autres modèles peuvent prétendre faire office de lecteur de cartes externe lorsqu'ils sont reliés à l'ordinateur, lui se cantonne à son rôle d'affichage. C'est le moins polyvalent et c'est un peu dommage, car lorsque l'on met 150 euros et plus dans un accessoire, le fait qu'il puisse rendre des services supplémentaires prend de l'importance.

Un de ces cadres vous intéresse ? Retrouvez-le dans le Comparateur de prix de Clubic.com.
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparez les prix du Philips 9FF2CWO
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparez les prix du Parrot Photo Viewer 7 pouces
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparez les prix de la Tefefunken Digicadre 8 pouces
... et retrouvez bien d'autres modèles dans la rubrique cadres photo du comparateur de prix.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Forfait mobile : quels sont les offres les plus compétitives du moment ?
Le meilleur forfait du moment : Free 90 Go pour moins de 10€
Google : le moteur de recherche se dote d'un mode sombre
WhatsApp, Signal : pourquoi tout le monde panique soudainement au sujet de ses données ?
Antivirus : sécurisez vos appareils au meilleur prix avec Bitdefender Total Security
CyberGhost VPN : la solution à tous vos besoins de confidentialité est à -83%
Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Haut de page