Test de Scratches : World Of Lovecraft ?

le 26 juin 2006 à 10h15
0
00F0000000317238-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
Je m'appelle Michael Arthate et je suis écrivain de romans d'épouvante. Il y a quelques temps, une effroyable aventure m'est arrivée et je pensais n'avoir jamais à revivre ces terribles moments. C'était sans compter sur le désir d'un jeune studio de développement nommé Nucleosys, qui tenait absolument à faire connaître au grand public ma tragique histoire dans l'ancienne propriété des Blackwood, cet antre de la peur. Je ne voulais plus me souvenir, ni entendre ces grattements effrayants, ce rire machiavélique et ce masque maudit. Oh mon Dieu ! Ce masque...

Où le héros se demande si ça le « scratchouille »


Pourtant, tout avait bien commencé. Fort du succès de mon premier roman, je m'étais acheté une imposante demeure victorienne dans laquelle je comptais bien continuer ma nouvelle œuvre. Je ne me doutais pas un seul instant que j'allais vivre les trois jours les plus terrifiants de mon existence. J'arrivais donc serein dans l'ancienne demeure des Blackwood et me dirigeais vers l'entrée. Je traversais le parc agréablement agencé et remarquais un vieux garage sur ma droite, alors que sur ma gauche, le chemin menait (je le découvris un peu plus tard) à une vieille chapelle et une serre à l'abandon. Quelque chose me paraissait étrange, mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus. Devant la bâtisse, j'ouvrais la porte et pénétrais dans les lieux. Je réalisais soudain ce qui me perturbait. Tout était immobile, figé. Mis à part les nuages dans le ciel et la porte qui s'ouvrait tel un jeu nommé Résident Evil, rien n'était animé. J'avais également un sentiment étouffant, comme si les lieux dans lesquels j'évoluais ne pouvaient pas dépasser l'équivalent d'une résolution en 800x600 sur un moniteur d'ordinateur.

00F0000000317244-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00F0000000317250-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00F0000000317254-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
Une bâtisse plutôt agréable mais aux charmes trompeurs. Que de mystères entourent cette propriété !

Le téléphone sonnait et je m'empressais de répondre. C'était Jerry, un ami promoteur immobilier, à qui j'avais acheté la maison. Il s'avéra que Jerry était l'une des rares personnes, avec Barbara mon assistante, susceptible de me fournir des indications et précisions importantes sur ce que j'aurai à faire pour résoudre l'étrange mystère qui n'allait pas tarder à me tomber dessus. J'aurais pu décider de mener ma propre enquête sans aide, mais le choix m'était laissé de bénéficier d'indices supplémentaires ou pas, chose plutôt appréciable, car je ne pensais pas avoir en face de moi autant de problèmes à surmonter. Et le premier de ceux-ci était la coupure électrique. Je devais donc, en toute logique, commencer par là. J'explorais alors le bâtiment pour trouver ma chambre. La maison était grande avec de nombreuses pièces sur deux étages, un grenier, une cave et une petite tour où je trouvais de vieux journaux très utiles. Enfin, je découvris à l'extérieur, une ancienne crypte. Durant les quelques jours de mon aventure, je ne devais pas explorer d'autres endroits.

Où le héros se rend compte que ça le « scratchouille »


00F0000000317237-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
Des journaux forts utiles
L'atmosphère des lieux était étouffante. Un phénomène étrange ne me permettait pas de me mouvoir simplement de façon fluide. Je devais déplacer ma vue dans une direction, par à-coups, pour y voir quelque chose. Je passais beaucoup de temps à déplacer mon regard dans tous les sens pour ne rien rater du contenu de chaque pièce. Mes déplacements étaient quelque peu laborieux, mais, avec le temps, je m'y étais habitué. Je fouillais de partout, explorant le moindre recoin du manoir. Quand je ne savais plus quoi faire, je téléphonais à Jerry. Seulement il n'avait pas réponse à tout et, tant que je n'avais pas accompli toutes les tâches nécessaires à ma progression, il m'était impossible d'avancer plus avant. Une force invisible me guidait de façon très linéaire dans ces lieux.

Rapidement, je me retrouvais avec de nombreux objets sur moi qui, je le supposais fortement, allaient m'être utiles à un moment ou à un autre. J'en combinais parfois certains pour en obtenir d'autres plus utiles encore. Malheureusement pour moi, les situations que je rencontrais n'étaient pas toujours évidentes, et je parcourais plusieurs fois de long en large les divers lieux, afin de trouver le moindre indice qui m'avait échappé, ou d'accomplir l'action que je n'avais pas encore faite. Non pas que j'avais énormément d'énigmes à résoudre, ce qui n'était pas du tout le cas, mais, fréquemment, et surtout en raison du manque d'indications sur ce que j'avais à faire, je me retrouvais en train de me demander ce que je devais bien pouvoir accomplir. Je me demande encore pourquoi je ne tenais pas un journal précis de ce que j'avais encore à réaliser et de ce que j'avais déjà fait.

00F0000000317255-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00F0000000317261-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00F0000000317248-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
Le calme apparent des lieux laisse rapidement la place à l'angoisse et l'horreur

C'est durant ma première nuit que des évènements étranges commencèrent à se produire. Je dormis mal cette nuit là. Après un affreux cauchemar, je m'étais réveillé et j'entendais d'étranges grattements. Je me mis à chercher leur origine et me retrouvais alors embarqué dans un mystère dépassant tout ce que j'aurais pu imaginer. S'agissait-il d'un terrible envoûtement ? Mais j'entendais régulièrement dans ma tête des musiques qui accroissaient mon stress et mon angoisse. Ces dernières, associées à l'atmosphère pesante des lieux, arrivaient réellement à faire battre mon cœur de plus en plus vite. Je découvris, au fur et à mesure de mes lectures des documents, écrits ou photographiques, laissés par les précédents occupants, que de terribles évènements s'étaient déroulés en ces lieux. Que venaient faire ces descriptions affreuses de cultes africains innommables et cette histoire de meurtre ? Y avait-il un lien avec les grattements et cette pièce à la décoration africaine qui m'attirait tant ?

00F0000000317251-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
Indispensable pour ne pas se sentir trop seul
Je me posais alors une autre question. Pourquoi ne pouvais-je pas garder sur moi ces documents importants, sources de précieux renseignements et indices ? Cette force mystérieuse me l'empêchait et, en cas d'oubli, je devais retourner sur les lieux où je les avais trouvés auparavant. Seul dans cette maison, je n'entendais de vois que lors de mes communications téléphoniques. Heureusement, elles étaient claires et précises. J'arrivais même à plaisanter un peu avec Jerry et Barbara malgré mon angoisse croissante. Les quelques bruits que j'entendais étaient conformes à ceux que l'on est en droit d'entendre dans une vieille demeure de ce genre. Plus je découvrais de choses sur le passé des occupants de cette demeure et sur ce culte africain mystérieux, plus je pensais à mon Maître, celui qui m'a fait devenir écrivain d'épouvante, Howard Philip Lovecraft. Qu'elle ne fut pas ma surprise de découvrir, bien caché dans la chapelle, le fameux, non pas Necronomicon, mais De Vermiis Mysteriis, livre que je pensais uniquement issu de son imagination torturée. J'estime même que Stephen King aurait pu faire un excellent roman avec tout ce que j'avais découvert.

Conclusion


À sa place, c'est Nucleosys qui a saisi l'occasion de réaliser ainsi leur premier jeu d'aventure. Mais, en raison de ses quelques défauts de jeunesse, je trouve que mon histoire est moyennement retranscrite. Je m'étais habitué au style de mes déplacements, mais j'avais du mal avec le peu d'indications sur ce que je devais faire, le manque d'animations dans les nombreux lieux, l'impossibilité de conserver des documents importants et les rares fois où j'entendais quelqu'un parler à voix haute. Je regrettais, il est vrai, d'avoir été vraiment dirigé de façon rigide et linéaire. Mais, malgré tout, j'étais captivé par ce mystère, par cette atmosphère de plus en plus oppressante relevée de main de maître par des thèmes musicaux que n'auraient pas reniés les compositeurs de musiques de films d'horreur.

Scratches

Les plus
+ L'ambiance oppressante
+ Les musiques essentielles
+ Le scénario classique mais captivant
Les moins
- Résolution limitée au 800x600
- Le mode de déplacement
- Très peu d'animation
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
2


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Scratches

00D2000000317263-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317262-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317257-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317260-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317259-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317258-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317256-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317253-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317252-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317249-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317247-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317246-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317245-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317243-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317242-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317241-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317240-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
00D2000000317239-photo-scratches-dans-l-antre-de-la-peur.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h38
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Huawei : forte baisse des ventes mondiales attendue en cas de maintien de l'interdiction
Opel Corsa F électrique : les specs du modèle dévoilés avant le lancement officiel
La Commission européenne vote un ensemble de lois pour réguler les drones en Europe
COMPUTEX 2019 - ASUS : comment suivre la conférence anniversaire en direct ?
Spotify : vous pouvez désormais programmer l'extinction automatique sur Android
PC Windows 10 : 5 bonnes raisons de franchir le pas
Pour Musk, les structures spatiales O'Neil envisagées par Jeff Bezos sont vouées à l'échec
Une IA arrive à animer des personnages sur des photos ou des peintures
Revolut travaille sur des coffres collaboratifs, à défaut de proposer des comptes communs
COMPUTEX 2019 - NVIDIA : comment suivre la conférence en direct ?
scroll top