Colin McRae DiRT 2, du tout-terrain de toute beauté !

0
Depuis des années, la licence Colin McRae a fait la joie des amateurs de rallyes. Avec DiRT, cette célèbre série de jeux de courses automobiles a pris une tout autre orientation en nous proposant, en plus des courses contre-la-montre habituelles, différents types d'épreuves. Avec DiRT 2, Codemasters continue sur sa lancée et compte bien cette année nous en mettre, une fois de plus, plein la vue.

« La version preview que nous avons entre les mains va tout de même nous permettre d'avoir un excellent aperçu »

00D2000002316988-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, arrêtons-nous un instant sur le bord de la piste, car c'est ici que tout commence. Depuis notre van, nous avons la possibilité de gérer nos petites affaires (Missions, Statistiques, Relations, Copilotes), de prendre part à quelques courses multijoueurs, de naviguer dans la zone Extras, ou encore de choisir la prochaine épreuve à laquelle nous voulons participer (DiRT Tour). À l'extérieur de notre maison roulante, nous pouvons choisir ou acheter différents types de véhicules (Rallye, Rallye Cross, Bolide, Baja Série, Raid T1, Trophy Trucks, Buggy Class1), nous tenir informés sur l'actualité des courses, et bien entendu modifier quelques options (Commandes, Affichage, Volant, etc.). Une fois le tour du propriétaire effectué, nous allons enfin entamer notre carrière de pilote.

00D2000002316994-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
Allégée en terme de contenu, la version preview que nous avons entre les mains va tout de même nous permettre d'avoir un excellent aperçu de ce que proposera la version finale du jeu. C'est donc tout naturellement que nous prenons la direction du DiRT Tour après avoir créé le pilote qui va nous accompagner tout au long de cette aventure (jusqu'au choix du prénom que les autres pilotes vont prononcer dans les petites phrases qu'ils vous lanceront en course). Cinq destinations (Mexique, Maroc, Londres, Croatie, Japon), et autant d'épreuves différentes nous attendent désormais (Rallye, Rallye Cross, Trailblazer, etc.). Après avoir choisi le lieu de nos futurs exploits, modifié différents paramètres (niveau de difficulté, gestion des dégâts, réglages véhicules), choisi notre véhicule, nous pouvons enfin entrer dans le vif du sujet.



On est loin d'une simulation, mais pas question de foncer dans le tas pour autant !

00D2000002283158-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
Chaque type d'épreuve nous permet de prendre le volant de différents styles de véhicules au comportement propre. Peu limitée, notre version preview nous donne même la possibilité d'essayer tous les véhicules disponibles dans chaque catégorie. On s'aperçoit alors très vite de l'importance de bien choisir son bolide (trois paramètres de base : vitesse max., accélération, maniabilité) avant d'entrer dans l'arène. Car même si pour le moment la difficulté n'est pas encore calibrée au mieux, un petit point en moins en vitesse ou en accélération peut nous faire perdre la course.

Un élément qu'il faudra prendre en compte dans la version finale puisque, bien entendu, c'est l'accumulation des courses, des gains engendrés, mais aussi le niveau de notre pilote (chaque course donne droit à de l'expérience, tout comme un certain nombre de manœuvres en course) qui nous permettront d'avoir accès à toujours plus de bolides agréables à conduire et rapides sur la piste. La prise en main, parlons-en justement. Ici, il n'est pas question de nous mettre au défi de garder la voiture sur la piste, mais bien de nous permettre de nous battre dans les meilleures conditions contre nos adversaires du moment (leur nombre varie en fonction des épreuves). Des adversaires toujours là pour nous donner du fil à retordre, y compris sur les épreuves de Rallye (véhicules adverses présents sur la piste). Colin McRae DiRT 2 est donc des plus facile à prendre en mains.

00D2000002316998-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
À nous ensuite de faire en sorte de paramétrer au mieux notre bolide, via des réglages réduits à leur plus simple appareil (rapport de boîte : long ou court, appui : élevé ou faible, suspensions : fermes ou douces, garde au sol : basse ou haute, etc.), ou encore de tenir compte des dégâts subis par notre véhicule. Pas question donc de foncer dans le tas dès le premier virage ! On est pourtant loin d'une simulation à proprement parler, même si différents paramètres ne nous permettent pas de placer DiRT 2 dans le rayon des jeux d'arcade. Tout comme Race Driver Grid, le titre de Codemasters vient donc se positionner entre ces deux catégories de jeux de courses automobiles ; des jeux visant à ravir les fans de sport automobiles, et ici, les amateurs de courses tout-terrain avant tout.

« Colin McRae DiRT 2 est un émerveillement à chaque fois que nous prenons le volant »

00D2000001939794-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
Bien entendu, la prise en mains ne fait pas tout. Un jeu se doit d'être accessible mais aussi, surtout quand on joue sur une console dite de nouvelle génération, être agréable pour les yeux. Et là, c'est la claque ! Car il faut bien le dire, le moteur graphique propriétaire de Codemasters a évolué dans le bon sens. Tout est fait ici pour nous en mettre plein la vue dès les premières secondes de course. De la modélisation des véhicules aux reflets enfin gérés en temps réel, aux nombreuses projections d'eau qui nous obligent à utiliser les essuie-glace en vue intérieure, en passant par les décors somptueux des routes sinueuses de Croatie, Colin McRae DiRT 2 est un émerveillement à chaque fois que nous prenons le volant.

Même si nous n'avons accès qu'à très peu de courses dans cette version, ces dernières nous permettent d'apprécier pleinement le travail effectué. Certes, on pourrait chercher la petite bête en parlant de l'aliasing très visible, d'une vue intérieure un peu limite, d'une voiture toujours plus proche d'un aéroglisseur que d'un véhicule à quatre roues ou encore de la piètre qualité de certaines textures (notamment sur les véhicules), mais cela serait passer à côté des nombreuses autres qualités du jeu.

00D2000001939802-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
À commencer par les sensations. La fluidité de l'animation contribue à nous procurer une très bonne impression de vitesse, sans oublier que même si la vitesse peut être grisante, freiner de temps en temps nous empêchera de ruiner complètement notre bolide. À cela, nous pouvons ajouter des adversaires toujours là pour nous compliquer la tâche (difficulté pas encore calibrée dans notre version), une grande variété des épreuves proposées, une ambiance sonore de qualité (entièrement en français, dialogues personnalisés, bruits des moteurs, commentaires des pilotes en courses, etc.), la présence d'un replay immédiat (nombre limité en fonction du niveau de difficulté choisi) permettant de réparer ses erreurs, ou encore de quelques petites options de personnalisation (peintures, jouets tableau de bord, jouets pare-brise).



Conclusion

Vous l'aurez compris, nous avons été complètement emballés par nos premiers tours de roue, même si la version que nous avons eue entre les mains était assez légère en terme de contenu. Certes, il reste un bon nombre de petites choses à améliorer (comme nous l'ont précisé les développeurs), mais force est de constater que ce Colin McRae DiRT 2 envoie d'ores et déjà du lourd ! Reste maintenant plus qu'à espérer que tous les petits soucis rencontrés soient corrigés et, surtout, que le système de progression (dont nous avons eu un aperçu plutôt prometteur) soit à la hauteur de nos espérances. Voilà donc un titre qui risque bien de vous faire passer de longues heures hors des sentiers battus.

00D2000002342888-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
00D2000002342904-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
00D2000002342902-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
00D2000002342892-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
00D2000002342894-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
00D2000002342898-photo-colin-mcrae-dirt-2.jpg
Haut de page