Impression, scanner, fax : 5 machines à tout faire

02 août 2005 à 16h13
0
Elles impriment, elles numérisent, elles photocopient et parfois même elles envoient des fax. Très polyvalentes, les multifonctions ont le vent en poupe. Une étude GFK portant sur le premier trimestre 2005 fait état d'une croissance de 47 % en volume et 20 % en valeur par rapport au premier trimestre 2004. 620 000 multifonctions ont déjà été vendues sur les 5 premiers mois de l'année 2005. Face à ces concurrentes qui pour un prix moyen de 140 euros (tous modèles et tous constructeurs confondus) proposent autant de fonctions, on comprend que les classiques A4 se retrouvent en perte de vitesse.

Les constructeurs sont peu nombreux à proposer ce genre de produits, et c'est sans surprise que l'on retrouve ici les grands noms de l'impression : Canon, Epson, et Lexmark, mais également Brother, moins connu du grand public. Les modèles que nous vous présentons sont tous des moyens de gamme. S'il fallait parler en terme de segment de prix, on pourrait distinguer les plus et les moins de 150 euros. La seconde catégorie représente 25 % des ventes de multifonctions, mais elle stagne et le report des ventes se fait sur le premier segment. Nous avons donc fait le choix de vous présenter 5 modèles représentatifs de ce segment des plus de 150 euros. Les produits que l'on y trouve sont plus variés qu'en entrée de gamme et présentent souvent une ou plusieurs caractéristiques qui peuvent faire la différence : un lecteur de cartes externes, une cartouche photo, un mode bureautique plus affirmé avec la présence d'un fax par exemple.

Brother MFC 410

012C000000138177-photo-brother-mfc-410.jpg
Peu connu du grand public, Brother est pourtant un fabricant à part entière. D'origine Japonaise, il compte parmi les rares constructeurs propriétaires de leurs technologies, à savoir l'impression laser monochrome et l'impression jet d'encre. En entrée de gamme grand public, Brother propose 2 types de produits :
  • Les « consumer laser », proposées à partir de 129 euros, faites pour le haut débit bureautique (impression uniquement en noir et blanc) avec une cadence de l'ordre de 16 à 20 pages à la minute.
  • Les multifonctions jet d'encre, avec un premier prix à 99 euros, qui comportent des 3-en-1 et des 4-en-un. La MFC 410 appartient à cette seconde gamme.

Interface

En apparence, c'est de la PSC 1610 que la MFC 410 se rapproche le plus : plate et grise comme elle, mais plus étroite, voire presque carrée. L'interface est simple, mais la touche quadri directionnelle un peu trop souple. Très sobre et classique dans sa présentation, c'est sous le capot que cette MFC 410 se fait remarquer. L'accès aux cartouches ne se fait pas par l'avant, mais par le côté, un bras venant maintenir le couvercle en position ouverte. Seconde « surprise », comme sur le modèle Epson, la prise USB est à rechercher à l'intérieur, tandis qu'un passe câble guide ensuite le cordon vers l'extérieur. Autre sujet d'étonnement, qui nous fait frôler le désagrément : le bac à papier. Déjà, c'est un bac « tiroir » qui s'extraie complètement de l'imprimante, mais c'est surtout un accessoire dont la construction laisse vraiment à désirer : tout en plastique, fragile et léger, il n'inspire aucune confiance. Enfin, pour clore le sujet, signalons qu'il ne faut pas être pressé lorsque l'on souhaite une impression : la MFC 410 est effectivement la plus lente à la mise sous tension.

00C8000000137322-photo-brother-mfc-410-interface-6.jpg
00C8000000137321-photo-brother-mfc-410-interface-5.jpg
00C8000000137320-photo-brother-mfc-410-interface-4.jpg
00C8000000137318-photo-brother-mfc-410-interface-2.jpg
    

00C8000000137323-photo-brother-mfc-410-interface-7.jpg
00C8000000137319-photo-brother-mfc-410-interface-3.jpg
00C8000000137317-photo-brother-mfc-410-interface-1.jpg
00C8000000137324-photo-brother-mfc-410-interface-8.jpg
    


Impression

Que propose la MFC 410 à ceux qui souhaitent imprimer des photos ? Comme toutes les autres à l'exception de la Lexmark, elle dispose d'un lecteur en façade qui permet d'imprimer directement depuis la carte de l'appareil. Mais quitte à proposer un lecteur, on aurait aimé qu'il se révèle plus complet : ici manquent les formats MMC et CF II notamment. Deux options sont proposées lors de l'impression de photos : « Photo » et « Le plus haut ». Si la qualité s'en ressent quelque peu, c'est surtout le temps de traitement qui est significatif : 4,15 mn. dans un cas et 17,10 mn. dans l'autre !

En mode brouillon, le résultat surprend. La Brother MFC 410 est dans la moyenne de ses concurrentes en terme de vitesse, mais délivre des copies pâles à l'excès. Pour un rendu supérieur, il faudra renforcer le contraste au moyen du panneau de contrôle. Dernière remarque au sujet de l'impression : la MFC 410 a tendance à lancer des nettoyages intempestifs : gourmands en encre, ils obligent également à patienter en attendant un tirage, et sur le moment, c'est sans doute ce que l'on appréciera le moins.

Numérisation

L'interface logicielle pour la numérisation est sobre certes, mais les options de numérisation personnalisée sont, sinon pauvres, au moins sommairement documentées dans l'interface et il est par exemple impossible de sélectionner une résolution ou le détramage. Numériser en noir et blanc un document composite (texte / graphiques / photos) relève du parcours du combattant, car seul le mode texte numérise en noir et blanc. Enfin, les fichiers s'ouvrent alors dans une application de type texte qui fait perdre tout le bénéfice de la mise en page.

0190000000137891-photo-brother-logiciel-scanner.jpg


Conclusion

Alors que la plupart se limitent à des fonctions de copie / impression / numérisation, la Brother MFC 410 est la seule avec la Lexmark X71710 à ajouter un mode fax pour devenir une véritable 4-en-1. Cette caractéristique pousse évidemment à les comparer directement et de manière générale c'est la Lexmark qui semble s'imposer. Plus compacte, plus design que sa consoeur, la Brother semble effectivement « s'économiser ». Elle est certes proposée à 30 euros de moins (169 euros contre 199 euros), mais sa construction ne respire pas la robustesse et chacune de ses fonctions laisse un peu à désirer : copies trop pâles, impression photo trop lente, interface logicielle vraiment trop élémentaire. Polyvalente et plutôt bon marché, voilà ce que l'on peut retenir de cette Brother MFC 410. Malgré un lecteur de cartes et des cartouches d'encre séparées, sa vocation reste essentiellement bureautique. C'est une bonne multifonction pour ceux qui ont des besoins limités et ne cherchent aucun domaine d'excellence.

En octobre 2005, Brother renouvellera sa gamme de multifonctions. La MFC 410 sera remplacée par la 425 CN qui apporte peu d'améliorations (ce n'est pas nous qui le disons) en dehors de la reconnaissance du format MMC et d'un traducteur de langue. En quoi ce traducteur consiste-t-il ? C'est un système qui, à partir d'un document texte numérisé, propose une traduction du document vers 7 langues au choix. On le trouvera donc à la rentrée, sur toutes les nouveautés du constructeur.

Brother MFC 410

2

Les plus

  • Cartouches couleur séparées
  • Plate et sobre
  • Polyvalente (fax)
  • Présence d'un port Ethernet

Les moins

  • Prise USB interne
  • Bac papier trop « cheap »
  • Lecteur de cartes peu polyvalent
  • Longue à s'initialiser

0

Qualité photo5

Qualité bureautique5

Ergonomie5

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony Ericsson W800, musique non-protégée seulement
Voyage Au Centre De La Lune en démo sur Clubic
Le W800i de Sony Ericsson ne supporte pas les musiques protégées
Creative officialise l'arrivée du lecteur multimédia portable Zen Vision
Oracle rachète un éditeur indien de progiciels financiers
5 multifonctions en test sur Clubic
OpenGL 2.0 et OpenGL ES 2.0 officialisés
Kodak inaugure une nouvelle gamme, la série P
Une belle vidéo pour attendre la démo de F.E.A.R.
Yahoo! se penche sur l'actualité en vidéo
Haut de page