Au-revoir le Laser : Souris Microsoft BlueTrack

Par
Le 23 septembre 2008
 0
0000004101540410-photo-logo-microsoft.jpg
Après quelques semaines de teasing sur ses sites Internet, Microsoft levait le voile en début de mois sur sa nouvelle technologie BlueTrack à destination des souris. La division matérielle du géant des logiciels a en effet développé un tout nouveau système de repérage optique succédant à la technologie laser, avec pour avantage numéro un, de garantir le fonctionnement de ses souris sur une plus grande variété de surfaces.

Pour étrenner cette nouvelle génération de capteur optique, Microsoft lance deux nouvelles souris : la Microsoft Explorer Mouse et la Microsoft Explorer Mini Mouse. Si la première est une souris sans fil rechargeable à destination des ordinateurs de bureau, la seconde a été conçue pour les ordinateurs portables alors que toutes deux profitent naturellement du capteur avec technologie BlueTrack. Dans les lignes qui suivent nous vous présenterons la technologie BlueTrack, sa mise en œuvre ainsi que les deux premières souris qui en bénéficient. De quoi saluer définitivement le laser ?

0000014001593990-photo-microsoft-explorer-mini-mouse-bluetrack-2.jpg


Technologie Microsoft BlueTrack


0000005001593780-photo-logo-microsoft-bluetrack-technology.jpg
Instigateur de la première souris à capteur optique, la division matérielle de Microsoft est connue et réputée pour les nombreuses innovations qu'elle a pu introduire dans le monde des périphériques. Toutes n'ont peut-être pas eu le succès escompté, mais l'on retiendra quand même que Microsoft fut le premier à proposer une souris sans boule, avec capteur optique donc, alors qu'il fut également le premier à intégrer une molette sur ses souris avant de rendre ladite molette multi-directionnelle. La technologie BlueTrack, en développement depuis 18 mois chez Microsoft, s'inscrit dans cette longue série d'innovations et si le recul manque encore pour savoir si BlueTrack fera effectivement date dans les annales de l'informatique, la technologie a tout de même quelques avantages certains.

000000fa01647434-photo-electronique-microsoft-explorer-mouse-bluetrack.jpg

Electronique Microsoft BlueTrack


Avec BlueTrack, l'idée principale est de remplacer l'illumination au laser des souris actuelles par un faisceau lumineux plus large et ce dans le but avoué d'éclairer la surface de glisse de manière plus importante. En élargissant le faisceau, Microsoft s'assure que les rebonds de la lumière sur la surface seront plus nombreux, particulièrement si la surface en question contient des aspérités (comme un tapis ou de la moquette par exemple). D'après les tests effectués par Microsoft, la technologie BlueTrack, qui reste pour l'heure propriétaire, assure un fonctionnement de la souris sur des surfaces pourtant difficiles comme le bois, le granite, le marbre ou la moquette et les tapis.

Questionné sur le choix de la couleur du faisceau d'illumination, un faisceau à LED bleue, Mark Depue, ingénieur chez Microsoft, répond que le bleu est l'une des couleurs qui offre le meilleur contraste avec un bruit nettement moindre pour un suivi des mouvements aussi précis que possible. Et d'insister sur l'aspect uniforme de l'illumination puisque les ingénieurs de Microsoft ont déployé moult efforts pour que l'intensité lumineuse soit la même sur toute la largeur du faisceau afin d'éviter d'avoir des zones plus lumineuses que d'autres. De plus, l'illumination bleue serait moins sensible aux poussières que les illuminations laser traditionnelles.

01646924-photo-sp-cification-microsoft-bluetrack.jpg

Schéma de fonctionnement de la technologie BlueTrack


Pour le reste, la technologie BlueTrack est architecturée de manière traditionnelle avec une source lumineuse, dont nous avons évoqué les particularités, et un capteur relié à une optique spéculaire de type grand-angle. Ici, Microsoft indique que l'usage d'une optique grand angle permet d'obtenir des images toujours nettes de la surface au contraire des optiques utilisées dans les souris conventionnelles, et qui peuvent parfois produire des images floues. Pour résumer le fonctionnement de BlueTrack, la LED bleue illumine la surface et le rebond de cette illumination est enregistré par un capteur placé derrière l'optique que nous évoquions à l'instant. Chaque seconde plusieurs images de la surface sont prises et analysées par le capteur et les différences entre les images se traduisent par un déplacement équivalent du pointeur. Le capteur en question a été développé par Microsoft dans ses laboratoires de Fort Collins : il s'agit d'une puce CMOS de quatrième génération qui permet à la souris d'atteindre une résolution optique de 1 000 dpi, du moins sur les modèles Explorer Mouse et Explorer Mini Mouse qui nous occupent ici.

000000fa01647082-photo-microsoft-bluetrack-arri-re-souris.jpg

Souris Microsoft avec technologie BlueTrack : vue de dos !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top