Les souris de l'été 2004

07 juillet 2004 à 11h05
0
L'été arrive à grand pas et si l'appel de la plage n'a pas encore pris le dessus il y a de fortes chances pour que vous soyez coincé au bureau victime d'une chaleur accablante et d'un patron tyrannique. D'ailleurs, la simple évocation de ces maux vous rappelle que vos mains sont moites, que votre coude colle au bureau et que, pour couronner le tout, les patins de votre souris n'arrêtent pas de se décoller... Peut être serait-il temps de changer votre animal de compagnie préféré pour un vrai mulot capable de vous procurer des sensations de glisse plus agréables ?

Alors que Logitech et Microsoft sont sur le point de dévoiler leurs nouvelles collections de périphériques de pointage, nous avons retenu pour ce comparatif trois modèles représentatifs de l'offre milieu de gamme actuelle : la Logitech MX510, la Logitech Cordless Click Plus ! et la Microsoft Wireless Optical Mouse 2.0. De quoi augurer d'un match au sommet puisque chacun des trois périphériques semble avoir des atouts redoutables pour s'imposer face à ses concurrents.


0000012C00093248-photo-souris-mise-en-situation.jpg


Logitech MX510 Performance Optical Mouse

00055207-photo-logitech-mx700-logo.jpg
Lancée à l'occasion du dernier CeBIT, la Logitech MX510 est une souris principalement destinée aux joueurs endurcis et acharnés. Disposant d'un fil, cette souris optique se démarque des souris conventionnelles, qu'elles soient Logitech ou non, par l'utilisation d'un capteur optique d'une précision redoutable. Celui-ci supporte des accélérations de 15 G - soit plus d'un mètre à la seconde - et capture quelques 5.8 mégapixels à la seconde pour une rapidité et une fluidité de mouvement à nul autre pareil. Avec la MX510, les principes fondateurs des souris optiques restent inchangés. On retrouve donc une diode dont le faisceau lumineux se réfléchit sur la surface de glisse, permettant au capteur optique d'obtenir une image de votre bureau à une fréquence régulière. Les informations ainsi obtenues sont transmises à l'ordinateur qui les transforme en mouvements. Plus le nombre d'images que peut capturer le capteur de la souris est grand, plus sa précision est élevée. Si avec les MX500 / MX700, précédentes références en la matière, le capteur optique voyait son débit limité à 4.7 mégapixels par seconde, la MX510 monte jusqu'à 5.8 mégapixels. Précisons également que le capteur de Logitech dispose d'un avantage décisif sur celui de Microsoft du fait d'une taille d'image supérieure. Logitech emploie en effet une matrice de pixels de 30x30 alors que Microsoft reste à 22x22 avec sa technologie IntelliEye 3.0. Sachez enfin que la MX510 dispose d'un capteur optique dont la résolution annoncée est de 800 dpi.

Avec une telle résolution, la transmission radio aurait pu souffrir de temps de latence et c'est pourquoi vu le public ciblé, Logitech a opté pour une liaison filaire via l'interface USB. Interface qui devrait s'avérer suffisante pour tirer profit des 12 bits de bande passante de la MX510. Comme à chaque test de souris, il est important de se demander si les avancées technologiques mises en avant par le constructeur sont réellement perceptibles à l'usage. Nous abordions nos essais de manière plutôt sceptiques mais la MX510 a rapidement eu raison de nos à priori. En effet la souris s'avère sensiblement plus rapide que sa grande sœur la MX700 et offre une fluidité dans les déplacements à peine croyable. Nous avons pu apprécier ses qualités avec des jeux comme Far Cry et Splinter Cell Pandora Tomorrow où le maniement de la MX510 est des plus agréables. Il semble notamment que les mouvements rapides suivis d'un cadrage pour tirer sont plus efficaces qu'avec notre MX900 de référence. Nous n'irons pas jusqu'à dire que la MX510 peut vous assurer la victoire mais il ne fait aucun doute que la souris devient pour ce type de jeu un allié redoutable. Cela est d'autant plus vrai que les dernières versions des pilotes MouseWare désactivent la courbe d'accélération qui leur est spécifique pour toujours plus de précision dans vos jeux.

Le chapitre technique étant clos il nous faut passer au design de la MX510. Cette souris est physiquement identique aux MX500 et MX700 de Logitech. On retrouve donc une forme tout en rondeur avec une encoche sur le côté gauche pour un bon maintient de la souris par le pouce. Epousant parfaitement la paume de votre main (NDLR : attention, de votre main droite cependant), la Logitech MX510 arbore un revêtement holographique réfléchissant qui dissimule à ses extrémités deux boutons. Chaque modèle MX510 arbore une finition unique qui lui est propre dans des tons de bleu. Pour ce qui est des boutons, la souris en propose huit : avec les boutons page précédente et page suivante judicieusement positionnés au dessus de votre pouce, la roulette cliquable, les boutons de défilement rapide et le bouton 'Quick Switch' qui permet de rapidement changer d'application. Disposant d'un socle translucide la souris est munie de cinq patins et sa finition est tout bonnement irréprochable. La MX510 est en effet très agréable à manipuler grâce à l'utilisation sur ses flancs d'un revêtement caoutchouté au contact très appréciable.

0000010400093072-photo-souris-logitech-mx510.jpg
000000B400093073-photo-souris-logitech-mx510-2.jpg

Souris Logitech MX510 Performance Optical Mouse

Logitech livre une version spéciale de ses pilotes MouseWare pour exploiter la MX510. Il s'agit de la version 9.80 qui n'est compatible, une fois n'est pas coutume, qu'avec ce modèle. Les pilotes sont identiques à ceux proposés habituellement par Logitech et proposent des fonctions on ne peut plus classiques comme le réglage du défilement des lignes, la personnalisations de chacun des boutons... Notez que les boutons page précédente et page suivante, sont ici opérationnels sous Firefox.

000000B400093070-photo-souris-mx510-drivers-1.jpg
000000B400093071-photo-souris-mx510-drivers-2.jpg

Pilotes MouseWare 9.80

Logitech Cordless Click ! Plus Optical Mouse

00055161-photo-logo-logitech-aqua.jpg
Egalement annoncée à l'occasion de l'édition 2004 du CeBIT, la Logitech Cordless Click ! Plus est une Souris optique sans fil milieu de gamme, destinée aux droitiers. Le capteur optique n'est plus l'argument principal de vente, pas plus d'ailleurs que la fluidité des mouvements dans les jeux, la souris étant principalement destinée à un usage bureautique. La grande nouveauté introduite par ce nouveau modèle vient de sa molette multidirectionnelle. A écouter les représentants de Logitech, la compagnie suisse a préféré ne pas suivre immédiatement Microsoft sur la voie de la roulette 3D, préférant prendre son temps pour peaufiner au mieux le système. Il faut dire que la roulette multidirectionnelle de Microsoft pèche sur divers points du fait d'un fonctionnement libre sans aucun cran et une sensation plutôt bancale lorsque la molette est inclinée de manière horizontale. La nouvelle molette de Logitech, baptisée Tilt, corrige tous ces points et s'avère très agréable. Bien qu'adoptant un revêtement en caoutchouc lisse, son défilement horizontal est cranté et son inclinaison verticale provoque un petit cliquetis très sympathique. Contrairement à la roulette de Microsoft, la nouvelle génération de roulette de son concurrent suisse semble plus robuste et son utilisation sur le plan horizontal profite d'un angle d'inclinaison plus restreint qui permet de ne pas enfoncer la roulette au lieu de l'incliner. Cette nouvelle roulette signée Logitech a donc tout pour plaire, à tel point que nous avons hâte de la retrouver sur les prochains modèles haut de gamme du constructeur. Si la roulette de la Cordless Click ! Plus est aujourd'hui imbattable il n'en va pas de même de la souris en elle-même.

000000F000093074-photo-souris-logitech-cordless-click-plus-optical-mouse-1.jpg
000000B400093075-photo-souris-logitech-cordless-click-plus-optical-mouse-2.jpg

Souris Logitech Cordless Click! Plus Optical Mouse

Arborant un design des plus agréable, la robe de la Cordless Click ! Plus est composée de trois couleurs : une base en plastique noir, un revêtement gris-bleu et un pourtour argenté qui englobe les deux boutons principaux, la molette et le bouton 'Zoom' étant pour leur part confinés dans un encart chromé. Question boutons, la dernière-née de Logitech en comporte six avec les boutons page précédente et page suivante, le bouton Quick Switch, la molette et les habituels boutons gauches et droits. Dotée de quatre patins et d'un capteur optique la Cordless Click ! Plus nécessite deux piles LR6 1.5 Volts pour fonctionner et dispose d'une autonomie s'échelonnant entre deux et quatre mois en fonction de votre utilisation. Logitech propose avec ce dernier modèle un nouveau type de récepteur radio nettement moins encombrant que la précédente génération. Il s'agit en effet d'un stick, de la taille d'une clef mémoire, qui se branche dans le port USB. Logitech livre naturellement un adaptateur PS/2 mais aussi et c'est plus original, un socle visant à transformer le 'mini-receiver' en objet décorant votre bureau. Ajoutons que le récepteur radio dispose de la technologie Fast-RF qui permet d'offrir le même niveau de performance et de réactivité que les souris filaires sans induire de latence supplémentaire grâce à l'utilisation d'une fréquence radio plus large.

000000DC00093076-photo-souris-logitech-cordless-click-plus-optical-mouse-3.jpg
000000A000093267-photo-souris-stand-logitech.jpg

Récepteur radio Logitech nouvelle mode et son support

Le problème avec la Cordless Click ! Plus, si problème il y a, vient de sa finition nettement inférieure à ce à quoi nous à habitué Logitech par le passé. La base de la souris fait cheap et sa prise en main est bien moins confortable que celle de la MX510 ou de la Microsoft Wireless Optical Mouse. Tout est une affaire de goûts mais le flanc droit de la souris est en son sommet bosselé et le renfoncement qu'il offre n'est pas assez grand pour l'auriculaire alors que l'annulaire ne trouve pas de place naturelle d'où une position très inconfortable. Les boutons gauche et droit offrent un certain répondant, mais les boutons page précédente et page suivante sont un peu mous, au contraire du bouton de changement d'application lui plutôt dur à enfoncer. Au-delà de ces problèmes d'ergonomie dont l'appréciation peut varier selon les utilisateurs il nous faut préciser que nous avons trouvé la souris plutôt pataude durant nos tests. Elle semble en effet moins rapide qu'une MX700 et sa fluidité n'a rien de comparable à la MX510 alors même qu'elle dispose d'un capteur optique d'une résolution de 800 dpi. L'explication vient du fait que le capteur est limité à 2000 images par seconde, ce qui se ressent assez nettement pour ceux d'entre nous qui ont déjà utilisé une MX700 ou une IntelliMouse Explorer 3.0. Il faudra donc passer par un réglage manuel des paramètres d'accélération pour rendre le maniement de la souris plus rapide et plus confortable. Par rapport à la Wireless IntelliMouse Optical que nous testons plus loin, le mouvement de la souris Logitech est plus saccadé et le pointeur suit plus difficilement les mouvements de votre poignet.

Plus surprenant, les Claviers DiNovo. Offrant des fonctionnalités similaires à celles proposées par les habituels pilotes MouseWare, les SetPoint se distinguent par une fonctionnalité inédite baptisée 'zoom'. Celle-ci s'active lorsque vous enfoncez la molette et permet d'effectuer un zoom sur n'importe quelle application active en actionnant la roulette, pour grossir rapidement une zone précise. Plus lourds que les habituels pilotes MouseWare, les SetPoint semblent avoir quelques soucis de compatibilité avec les vieilles machines. Sur une de nos configurations, à base d'Athlon 1.33GHz et de chipset VIA KT266A, les pilotes étaient totalement inopérants et leur fonctionnement erratique nous à forcer à les désinstaller rapidement.

000000A000093107-photo-souris-logitech-setpoint-1.jpg
000000A000093109-photo-souris-logitech-setpoint-3.jpg
000000A000093108-photo-souris-logitech-setpoint-2.jpg

Logitech SetPoint


Ici non plus, les boutons page précédente et page suivante ne fonctionnent pas avec Firefox 0.9.1, dommage ! Dernier regret : les SetPoint ne permettent pas de réassigner le comportement de la molette en défilement horizontal. Inutile donc d'espérer pouvoir transformer le défilement horizontal des ascenseurs en un raccourci spécifique avec certains jeux ou applications (on formulera le même constat à l'encontre des pilotes Microsoft).

Microsoft Wireless Optical Mouse

Dernière souris de ce mini-comparatif, la Wireless Optical Mouse représente l'offre milieu de gamme de Microsoft. Cette souris est actuellement déclinée à toutes les sauces avec divers habits plus ou moins tendances. S'inscrivant dans la volonté de Microsoft de trancher avec les habituelles souris beiges ou grises, la Wireless Optical Mouse dispose, comme son nom l'indique, d'un capteur optique et d'une liaison radio. Le capteur optique profite de la technologie IntelliEye 3.0 et est donc capable de traiter quelques 6000 images par seconde pour une précision élevée. Le circuit d'alimentation de la souris est plutôt élaboré puisque Microsoft annonce une autonomie de six mois avec l'utilisation de deux piles LR6. La souris peut par ailleurs fonctionner avec une seule pile contrairement à ses concurrentes signées Logitech. Disposant de deux boutons, la souris accueille la roulette multidirectionnelle de Microsoft. Celle-ci n'a pas encore évoluée et présente les mêmes défauts que nous mettions en exergue lors d'un précédent test. Dépourvue d'un quelconque crantage le défilement vertical de la souris donne l'impression de tourner dans le vide ce qui est particulièrement désagréable. En outre, la construction de la molette fait qu'en l'actionnant que ce soit de manière verticale ou horizontale il est très facile de la cliquer par mégarde. Malgré ces défauts évidents la roulette reste pratique puisqu'elle permet de naviguer facilement dans les documents Word et plus encore les tableaux Excel en se déplaçant de manière tridimensionnelle à l'intérieur des documents.

0000010400093199-photo-souris-microsoft-wireless-optical-mouse.jpg
000000B400093200-photo-souris-microsoft-wireless-optical-mouse-2.jpg

Microsoft Wireless Optical Mouse


En ce qui concerne l'ergonomie, la Wireless Optical Mouse est plutôt réussie grâce à un design ambidextre qui s'avère bien fini et globalement confortable. Dotée d'une base en plastique noir translucide la souris est habillée d'un revêtement de plastique dont la couleur varie en fonction du modèle. Microsoft décline en effet sa Wireless Optical Mouse en versions de couleurs bleue, rouge, grise, mais aussi avec des textures très modes comme un revêtement matrix ou un revêtement lunaire. Disposant de quatre patins la souris glisse plutôt bien et sa précision nous semble supérieure à celle développée par la Logitech Cordless Click ! Plus, sans toutefois atteindre celle de la MX510. Finalement le plus gros reproche que l'on pourra adresser à cette souris ne vient ni de son ergonomie ni de sa précision, deux paramètres plutôt soignés par Microsoft, mais du manque physique de boutons. Alors même que Microsoft a été le premier à concevoir des souris à cinq boutons en lançant les boutons pages suivantes et pages précédentes, la marche arrière opérée par le constructeur est déroutante tant et si bien que l'absence de ces boutons devient critique. Microsoft livre sa Wireless Optical Mouse avec la version 5 de ses pilotes IntelliPoint, qui bien que de plus en plus dépouillés restent parfaitement fonctionnels tout en étant moins buggués que les pilotes Logitech.

000000A000093214-photo-souris-drivers-microsoft-intellipoint-5-0-3.jpg
000000A000093213-photo-souris-drivers-microsoft-intellipoint-5-0-2.jpg
000000A000093212-photo-souris-drivers-microsoft-intellipoint-5-0-1.jpg

Pilotes Microsoft IntelliPoint 5.0

Conclusion

Force est de constater que l'offre milieu de gamme en matière de souris a fortement évoluée ces dernières années. Le capteur optique équipe dorénavant tous les types de souris et la liaison sans fil n'est plus un luxe réservé à une élite. Le design est également omniprésent et des trois souris que nous avons testées il est bien difficile de choisir la plus belle, les constructeurs ayant particulièrement soigné le look de leurs périphériques de pointage. La molette multidirectionnelle commence à se populariser et celle de Logitech est à n'en pas douter plus aboutie que celle de Microsoft. De nos deux souris sans fil, il est bien difficile de dire laquelle est la meilleure. Esthétiquement Logitech l'emporte haut la main sur Microsoft avec une souris originale et agréable à l'œil. La molette de Logitech est bien supérieure à celle de Microsoft et le constructeur helvétique n'est pas avare de boutons, lui ! Hélas la Cordless Click ! Plus est desservie par une prise en main peu confortable, un pilote perfectible et une précision en deçà de celle de la Wireless Optical Mouse 2.0. Du coup la Wireless Optical Mouse 2.0 a quelques atouts à faire valoir et ce bien que sa molette soit très désagréable au toucher et qu'elle ne dispose que de trois boutons...

Mais la grande gagnante de ce comparatif est bien entendu la Logitech MX510. Inattendue, cette souris a tout pour plaire : un design confortable et évolué qui a déjà fait ses preuves, une précision redoutable, une vitesse de déplacement fulgurante et un grand nombre de boutons le tout pour un prix qui reste raisonnable. Il ne manque plus à cette souris qu'une connexion radio pour être le mulot de compétition idéal. En attendant l'avènement de nouveaux modèles il est clair que la MX510 est le meilleur choix, y compris pour un usage bureautique, pour peu que vous puissiez vous accommoder d'une connexion filaire.

Logitech MX510

8

Les plus

  • Design réussi
  • Avalanche de boutons
  • Précision optique redoutable

Les moins

  • Filaire ?

0

Confort9

Précision10

Boutons9

Drivers7



Logitech Cordless Click ! Plus Optical Mouse

4

Les plus

  • Molette 3D très réussie
  • Nombre de boutons adéquat
  • Stick radio ultra compact

Les moins

  • Précision optique en retrait
  • Pilotes lourds et perfectibles
  • Confort de prise en main à revoir

0

Confort7

Précision6

Boutons8

Drivers6



Microsoft Wireless Optical Mouse

6

Les plus

  • Bonne autonomie
  • Design ergonomique
  • Précision du capteur optique

Les moins

  • Manque de boutons
  • Molette "molle" désagréable

0

Confort8

Précision8

Boutons6

Drivers8



Ces articles vous intéressent ? Retrouvez les dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Logitech MX510
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Logitech Cordless Click Plus!
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Microsoft Wireless Optical Mouse
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Oddworld Soulstorm : une relecture sympathique, mais imparfaite de L'Exode d'Abe
15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Haut de page