Toshiba Pocket PC e800BT

0
00055616-photo-logo-toshiba.jpg
Au fil des mois, Toshiba s'est affirmé comme un acteur incontournable sur la scène des assistants personnels. Du Toshiba e350 en passant par l'e740 et l'e750 le constructeur nippon a su se montrer réactif en proposant des produits généralement aboutis et performants. En fin d'année dernière, Toshiba renouvelait son catalogue en lançant deux nouveaux modèles : les Toshiba e400 et e800. Ce dernier modèle, qui nous préoccupe aujourd'hui, est un Pocket PC résolument haut de gamme aux fonctionnalités pour le moins inédites.

Outre un look ravageur sur lequel nous reviendrons plus loin, le Toshiba e800 est le premier Pocket PC au monde à intégrer un écran de 4 pouces offrant une résolution VGA de 480x640 ! De quoi faire souffler un vrai vent de nouveauté sur un marché où rien ne ressemble plus à un Pocket PC qu'un autre Pocket PC.

0000014000070237-photo-toshiba-e800bt.jpg

Design

En sortant l'e800 de son carton, on est tout de suite surpris mais aussi charmé par son look assez innovant. Alors que tous les Pocket PC sont en général de couleur grise argentée, l'e800 tranche avec l'existant, et avec ce que Toshiba avait pu faire jusqu'alors. Les designers du fabricant ont en effet opté pour une coque en plastique bleu nuit métallisé. Si l'ensemble de l'appareil est bleu sombre, la partie arrondie qui surplombe l'écran est pour sa part noire, alors que sur chacun des flancs de l'appareil on découvre un bandeau de plastique argenté. Tout cela contribue à renforcer l'élégance naturelle qui se dégage du e800. La finition est à la hauteur du produit et le plastique semble de bonne qualité. Les mensurations de l'appareil sont de 77x135x16.7 mm pour un poids de 195 grammes. Si l'e800 n'est clairement pas le plus léger des PocketPC ses mensurations restent proches des précédents modèles e740 & e750 du constructeur.

L'e800 dévoile, en dessous de l'exceptionnel écran dont la diagonale mesure quatre pouces, un pavé de boutons chromés imbriqués les uns aux autres. Ils permettent de lancer la page d'accueil Toshiba, d'accéder au calendrier, aux contacts et au gestionnaire de tâches. Mieux chacun des boutons est marqué d'une icône bleutée indiquant sa fonction lorsque le Windows Media Player est lancé : ainsi le bouton calendrier devient un bouton play/pause alors que le bouton contact permet de changer de piste. Cette petite attention s'avérera particulièrement pratique pour utiliser l'e800 comme un baladeur numérique. Le pad multidirectionnel n'a bien sûr pas été oublié et l'innovation vient cette fois-ci de son bouton central qui permet de valider vos actions. Lors de nos tests nous avons pu apprécier la précision du pad qui est agréable à manipuler. Terminons l'inspection de la partie frontale du Pocket PC en ajoutant qu'il dispose d'une diode pour la batterie et d'un haut parleur.

Après avoir vu la partie principale du PocketPC il nous faut parler des autres petits détails. Ainsi la tranche gauche de l'e800 révèle la présence d'un émetteur/récepteur infrarouge, d'une molette de défilement, d'un bouton dictaphone et d'un commutateur Hold. En ajoutant ce bouton anodin Toshiba comble en partie le souhait d'utilisateurs qui souhaitent verrouiller leur Pocket PC avant de le glisser dans une sacoche. Hélas la touche 'Hold' bloque toutes les touches sauf le bouton de mise en route : vous ne serez donc pas à l'abris de retrouver votre Pocket PC allumé au fin fond de votre cartable. Le flanc latéral droit est beaucoup plus sobre puisqu'il ne laisse transparaître qu'un minuscule orifice circulaire qui permet simplement de réinitialiser l'appareil. Le sommet du Pocket PC comporte une prise jack 3.5 pour relier un casque ainsi qu'un minuscule bouton de mise en route qui n'est pas toujours très agréable à manier. On retrouve non loin de là un slot Compact Flash acceptant les cartes de type II, un slot Secure Digital, compatible avec les cartes MMC, une diode témoignant de l'activité de la carte réseau embarquée (Bluetooth ou WiFi selon le modèle) ainsi que le logement du stylet. Ce dernier est télescopique et a pour désagréable particularité d'être très difficile à retirer de son rangement. Il reste tout de même agréable à manipuler bien qu'un peu petit. Terminons notre tour du propriétaire par un mot sur l'embase du Pocket PC : on y trouve un connecteur pour l'adaptateur secteur, un connecteur propriétaire pour le branchement du Pocket PC au socle USB, ainsi qu'un commutateur permettant d'activer ou non le circuit Bluetooth et un commutateur de hard reset. Celui-ci est protégé par un clapet en caoutchouc qui semble vite se déformer. Un mot enfin sur le dos de l'appareil : Toshiba propose toujours une batterie amovible ce qui évite un retour SAV pour le simple remplacement de la batterie et permet l'utilisation d'une batterie longue durée vendue séparément.

0000012C00060592-photo-toshiba-pocketpc-e800.jpg
0000012C00070183-photo-toshiba-e800bt-vue-de-travers.jpg

Toshiba Pocket PC e800BT : un design novateur...


Les entrailles de la bête !

Avec ce Pocket PC, les ingénieurs de Toshiba ont mis les petits plats dans les grands pour nous concocter une véritable bête de course. Le cœur de l'e800 est donc constitué du tout dernier microprocesseur Intel XScale PXA263 cadencé à 400MHz avec un bus fonctionnant à 200 MHz. Ce processeur 32 bits RISC de nouvelle génération reprend les caractéristiques de son prédécesseur le PXA255, et reste gravé en 0.18µ. Il se distingue toutefois par l'utilisation de la technologie de packaging MCP (Multiple-Chip Product) qui permet de regrouper en une seule puce plusieurs éléments. Ainsi le PXA263 embarque 32 Mo de mémoire Intel StrataFlash ce qui permet, pour le constructeur, de réaliser des économies d'échelle au niveau de l'intégration des composants.

Ajoutez à ce processeur près de 128 Mo de mémoire et vous obtenez le Pocket PC disposant de la plus grosse capacité de stockage ! Le Pocket PC e800 de Toshiba embarque en effet quelques 192 Mo de mémoire répartis de la manière suivante : 32 Mo de ROM, 128 Mo de RAM et 32 Mo de mémoire NAND. Les 32 Mo de mémoire NAND constituent un espace de stockage non volatile. Accessible depuis l'explorateur de fichier et depuis n'importe quelle application, la mémoire NAND fonctionne comme une carte Compact Flash : les données stockées ne disparaissent donc pas à chaque réinitialisation du Pocket PC.

0000006400070215-photo-ati-imageon-3200.jpg
L'atout le plus exceptionnel du Pocket PC e800 de Toshiba tient à son écran de 4 pouces. Celui-ci est tout simplement le plus grand écran jamais installé sur un Pocket PC. Offrant une résolution de 300.000 pixels cet écran TFT trans-réflectif peut fonctionner en 240x320 (QVGA) ou en 480x640 (VGA) pixels et affiche jusqu'à 65536 couleurs. Il est géré par un circuit graphique ATI de dernière génération, l'Imageon W3220. Cette puce est épaulée par près de 2Mo de mémoire dédié et dispose de fonctions accélérant le décodage des fichiers JPEG et autres vidéos au format MPEG 4. Il est ainsi possible de visionner des vidéos MP4 avec un framerate de 25 FPS sur son Pocket PC !

Côté connectique l'e800 dispose bien sûr d'un port IRDA mais aussi, selon la version, d'une carte réseau WiFi ou Bluetooth intégrée. Toshiba n'a hélas toujours pas jugé utile de concevoir un produit offrant un support simultané du Bluetooth et du WiFi...

000000B400070194-photo-toshiba-e800-capture-cran-bt.jpg

Le stack Bluetooth de Toshiba

Un affichage hors du commun

Toshiba ayant particulièrement soigné la partie graphique du e800, il ne nous est pas possible de faire l'économie d'un paragraphe dédié à l'affichage. Lors de l'allumage du PDA vous découvrez l'habituel page d'accueil de Windows Mobile 2003 récapitulant les messages, rendez-vous et autres tâches du jour. Ce qui est moins habituel c'est la taille des éléments constituant l'affichage : l'écran étant très grand les légendes et les icônes apparaissent quelque peu étirées, ce qui tranche avec les habituels écrans de 3.5 pouces. La qualité de l'affichage est néanmoins excellente avec une parfaite netteté et un contraste éblouissant. Mais là où l'e800 vous laissera sans voix c'est en mode VGA. Windows Mobile 2003 ne supportant pas encore nativement cette résolution, il faut lancer l'application 'Résolution de l'écran' pour basculer dans ce mode. Petit regret : le basculement entraîne un soft reboot de la machine. La manipulation exige quelques secondes pour que l'affichage apparaisse alors en 480x640. Et là vous serez bouche bée ! La finesse et la précision de l'affichage sont ici tout bonnement exceptionnelles.

Pour le moment seules quatre programmes sont disponibles et utilisables en mode VGA. Il s'agit de ClearVue Document, ClearVue Worksheet, ClearVue Presentation et ClearVue Image. Ces applications permettent de consulter des documents Word, Excel, PowerPoint et des images stockées sur vos Cartes Mémoire. L'intérêt du VGA prend ici tout son sens : la consultation de documents Word devient nettement plus agréable étant donné que l'écran affiche plus d'éléments. Ainsi le recours aux ascenseurs est moins fréquent. Même chose pour les images qui s'affichent en plein écran de manière tout simplement parfaite. Reste le revers de la médaille : en VGA le stylet livré n'est plus assez précis et il est fréquent de tapoter l'écran au mauvais endroit... L'autre problème du mode VGA est qu'il est impossible avec la version commerciale du PocketPC de lancer une quelconque application autre que les logiciels ClearVue. Impossible donc de surfer sur le net, ou de consulter ses emails. Toshiba nous laisse entendre qu'une mise à jour de Windows Mobile 2003 devrait prochainement voir le jour afin d'autoriser l'exécution en 480x640 des diverses applications composant le système. En attendant on peut toujours se rabattre sur le salutaire 'ResFix' : ce freeware développé par un possesseur d'e800 permet d'exécuter toutes les applications Windows Mobile sur votre assistant favori et ce en mode VGA ! Grâce à ResFix il devient possible de surfer sur le net, de saisir des documents Word ou de consulter des PDF avec une confortable résolution.

000000B400070185-photo-toshiba-e800-word-qvga.jpg
000000DC00070186-photo-toshiba-e800-word-vga.jpg
000000B400070188-photo-toshiba-e800-ie-qvga.jpg
000000DC00070189-photo-toshiba-e800-ie-vga.jpg

Microsoft Pocket Word et Pocket IE : affichage en QVGA puis en VGA



Les logiciels

00058876-photo-logo-microsoft-windows-mobile.jpg
Exploitant la version Premium de Microsoft Windows Mobile 2003, le Pocket PC e800 de Toshiba est livré avec quelques applications intéressantes. Outres les modules Clearvue utilisables en QVGA et en VGA, Toshiba livre des applications supplémentaires comme le Voice Recorder et l'horloge mondiale. Le Voice Recorder permet comme son nom le suggère d'enregistrer des notes vocales en bénéficiant d'un chronomètre affichant la durée de l'enregistrement. Le logiciel 'Horloge mondiale' autorise en un clin d'œil la consultation de l'heure dans trois grandes villes de votre choix. Toshiba propose également son logiciel d'accueil qui regroupe en une seule page divers éléments. On y trouve des raccourcis vers les programmes les plus utilisés, la liste des programmes en cours d'exécution avec la possibilité d'arrêter chacune des tâches, l'autonomie estimée de la batterie, l'affichage de la date et de l'heure ainsi que la liste des tâches, rendez-vous et messages à consulter. Pratique, ce module d'accueil est qui plus est personnalisable en ce qui concerne l'agencement de l'affichage.

La version Bluetooth que nous avons reçue pour ce test est livrée avec le stack Toshiba, ici en version 4.0. Toshiba a en effet choisi de ne pas utiliser le support natif de la technologie Bluetooth pourtant partie intégrante de Windows Mobile 2003. Celui-ci reste très simple à utiliser avec une icône présente sur la page d'accueil de Windows Mobile 2003 qui permet de rechercher les périphériques distants et de découvrir les services disponibles avant d'établir une éventuelle connexion. Toshiba livre également un outil de chat Bluetooth ainsi qu'un outil FTP permettant de réaliser des transferts de fichiers entre deux périphériques Bluetooth.

000000B400070190-photo-toshiba-e800-capture-cran-1.jpg
000000B400070191-photo-toshiba-e800-capture-cran-2.jpg
000000B400070192-photo-toshiba-e800-capture-cran-3.jpg
000000B400070193-photo-toshiba-e800-capture-cran-4.jpg

Quelques captures d'écran des logiciels livrés par Toshiba

Toshiba a personnalisé Windows Mobile 2003 de façon à offrir divers petits plus. Ainsi la vitesse du processeur est réglable à 100, 200 ou 400 MHz et un mode économique est disponible. Plus vous réduisez la vitesse de fonctionnement du processeur et plus l'autonomie de l'appareil augmente au détriment bien sûr des performances. Le réglage des sons permet d'ajuster indépendamment le volume des canaux gauche et droit dans le cadre de l'utilisation d'un casque et il est possible de régler les basses et les aiguës, deux fonctions déterminantes pour ceux qui souhaitent utiliser l'e800 comme un baladeur. Le réglage du microphone permet de choisir entre trois modes de fonctionnement : mode interview, mode conférence et mode personnalisé. Sachez enfin qu'il est possible de régler le pad multidirectionnel pour qu'il fonctionne en mode 4 ou 8 directions et que le Jog Dial peut servir à activer la fenêtre précédente.

Lors de nos tests approfondis nous avons pu relever quelques bugs. Tout d'abord les pilotes d'affichage du e800 semblent perfectibles : en effet avec certains jeux ou applications, certaines parties de l'écran ne sont pas rafraîchies ce qui provoque l'apparition d'éléments fantômes pour le moins dérangeant. Autre petit reproche, le stack Bluetooth n'est pas des plus stables : en utilisation intensive avec plusieurs connexions et déconnexions d'affilée, celui-ci a quelque fois engendré le redémarrage impromptu du PocketPC. Mis à part ces quelques bugs qui seront, du moins espérons-le, bientôt corrigés par Toshiba, l'e800BT s'avère tout à fait stable.

Les performances

Utilisant le nec plus ultra des composants actuellement disponibles pour Pocket PC, l'e800BT devait naturellement afficher de très bonnes performances. Afin d'évaluer son comportement nous avons employé le logiciel Pocket PC Mark 2002.

00068755-photo-asus-mypal-a620bt-test-cpu.jpg
00068757-photo-asus-mypal-a620bt-test-m-moire.jpg

Cette première batterie de test montre les très bonnes aptitudes du e800 qui s'avère tout aussi performant que son prédécesseur l'e750 ou que le dernière modèle d'Asus l'A620BT. Il n'y a donc rien à redire et on mesure les progrès accomplis face à un Pocket PC plus ancien comme l'e740.

00068756-photo-asus-mypal-a620bt-test-graphique.jpg

Le test des performances graphiques montre l'excellence du circuit ATI Imageon W3220 qui dépasse de loin ses prédécesseurs qui équipaient déjà les modèles Toshiba e740 et e750. On notera que si les performances processeur et mémoire du e800 sont pour ainsi dire similaires à celles de l'Asus A620BT, le dernier bébé de Toshiba prend largement la tête dans le domaine graphique avec un gain de l'ordre de 22%.


Le Bundle

A Pocket PC exceptionnel, bundle exceptionnel aurait-on pu naïvement penser. Hélas Toshiba semble s'être décidé à faire quelques économies, aussi le Pocket PC e800 est-il livré avec le minimum nécessaire à savoir un adaptateur secteur, un socle, un guide de démarrage rapide, un mode d'emploi et une carte de garantie. Exit la housse... Dans un sursaut de générosité, Toshiba livre quand même un CD-Rom comportant Outlook 2002 et le logiciel ActiveSync, mais c'est hélas tout. Revenons quelques instants sur le socle qui a bénéficié d'un soin tout particulier. Entièrement fait de plastique noir, le socle du Pocket PC e800 est fait d'une base circulaire dont la partie inférieure est translucide. Une fois le sabot relié à votre PC via le port USB, la partie translucide précédemment décrite s'illuminera de bleu à chaque insertion du Pocket PC ! Si cela confère à l'e800 un look high tech il est dommage que cette lumière bleue continue de s'allumer même lorsque le Pocket PC est complètement chargé et que le PC auquel il est relié est éteint.

Conclusion

Le Toshiba Pocket PC e800 marque clairement un tournant dans le monde des Pocket PC en ouvrant la voie d'une nouvelle ère. L'intégration d'un écran VGA aux dimensions généreuses permet de découvrir de nouvelles applications sur Pocket PC et de gagner en productivité : la consultation de documents devient beaucoup plus agréable, alors que la visualisation d'images est enfin exploitable tout comme d'ailleurs le surf sur Internet. Outre un magnifique écran, Toshiba n'a pas lésiné sur les composants puisque le e800 embarque pas moins de 160 Mo de mémoire et est le premier Pocket PC à utiliser un processeur Intel PXA263 de dernière génération. Il faut encore ajouter à cette liste un circuit graphique de haut vol conçu par ATI et optimisé pour l'affichage des vidéos et autres images. Avec tous ces ingrédients, le Pocket PC e800 est redoutablement performant et profite en plus d'un magnifique design.

Toshiba a également apporté un soin particulier à quelques détails, et non des moindres. Le Pocket PC e800 offre ainsi une fonction de blocage des touches et autorise le réglage des basses et des aiguës. Malgré toutes ces qualités, l'e800 a quelques défauts. Le plus criant est le bridage du mode VGA où seules quatre applications sont pour l'instant disponibles. Ceci constitue une limitation importante et il faudra recourir à une application tierce pour exploiter à son plein potentiel ce mode d'affichage inédit. L'encombrement du produit reste assez imposant et certains lui préfèreront un assistant personnel plus léger. Autre regret : il faudra choisir à l'achat entre Bluetooth et Wifi, l'e800 étant disponible en deux versions distinctes. Enfin, le dernier point noir vient bien sûr du prix relativement élevé. A près de 690€ TTC, le Toshiba Pocket PC e800 est clairement réservé à des amateurs fortunés. Mais il nous faut avouer qu'à ce jour le Toshiba Pocket PC e800 est sûrement le plus impressionnant et le plus innovant des Pocket PC.


Toshiba Pocket PC e800BT

8

Les plus

  • Grand écran
  • Résolution VGA
  • Circuit graphique ATI
  • Très bonnes performances

Les moins

  • Prix élevé
  • Bluetooth ou WiFi
  • Quelques petits bugs
  • Mode VGA bridé par défaut

0

Performances9

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Toshiba Pocket PC e800BT en test sur Clubic.com
Une GeForce FX 5900 XT chez MSI et PNY
Prévention : le ver Bagle se propage rapidement
Asus K8V Deluxe : problème de condensateurs
Station MP3 WiFi chez NetGear
Peer To Peer : Morpheus devient multiréseaux
Intel 'Azalia' pour remplacer l'AC97
Vente de musique en ligne en Europe au printemps
Prix de la DDR-II double de l'actuelle DDR ?
Les nouveaux baladeurs Rio seront vendus en France
Haut de page