Creative Audigy 2 ZS Platinum Pro

0
00FA000000060221-photo-audigy-2-zs-creative-audigy-2-zs-bo-te.jpg
Creative est l'un des pionniers de la carte son sur PC et c'est d'ailleurs sa réussite sur ce créneau qui a permis à la compagnie de Singapour de se faire connaître. A chaque nouvelle génération de produits, Creative avait un modèle à proposer et bien souvent ses modèles ont servi de référence à l'industrie vidéo-ludique. Aujourd'hui toutefois et alors qu'il doit déjà lutter contre des concurrents comme l'Allemand Terratec, Creative doit faire face à une autre menace : la montée en puissance des solutions audio intégrées aux cartes mère comme le fameux nForce 2 de NVIDIA.

Ces solutions intégrées disposent de nombreux avantages et en premier lieu bien sûr celui du rapport qualité / prix. Pour un coût somme toute modique, ces solutions offrent en effet le son sur plusieurs canaux, des possibilités de gestion 3D pour les jeux et un nombre relativement important de connecteurs pour satisfaire la plupart des utilisateurs. Pour convaincre les utilisateurs, Creative devait donc offrir des fonctionnalités encore plus abouties et une qualité sonore irréprochable... Tout en se démarquant de la gamme Audigy 2 sortie il y a tout juste un an !


Une Audigy 2 version "plus" ?

En apparence, il est d'ailleurs vraiment difficile de faire la différence entre les Audigy 2 et les Audigy 2 ZS. Physiquement les cartes sont très proches et Creative distribue deux déclinaisons de son nouveau produit comme il l'avait déjà fait il y a un an : Audigy 2 ZS et Audigy 2 ZS Platnium Pro. Comme nous allons le voir, la seconde se démarque principalement par la présence de nombreux accessoires comme le module externe ou la télécommande infra-rouge. Cette apparente proximité entre les deux gammes se révèle fort heureusement inexacte. Creative nous propose un produit véritablement innovant tant au niveau du matériel que du logiciel qui l'accompagne. L'Audigy 2 ZS offre une meilleure qualité de restitution et permet à Creative de rejoindre ses concurrents dans le domaine du son surround.

0190000000060223-photo-audigy-2-zs-le-module-externe-de-la-version-platinum-pro.jpg

Le module du modèle Platinum Pro est pratiquement identique à celui de la version précédente

Nous l'avons déjà dit, Creative ne s'est pas vraiment cassé la tête pour la mise au point de sa nouvelle gamme de cartes son. La compagnie de Singapour a tout simplement décidé de reconduire les critères de différenciation qu'elle avait choisi l'an passé pour la gamme Audigy 2. Nous nous retrouvons donc avec deux modèles bien distincts, proposés à des tarifs très éloignés et destinés à deux types d'utilisateurs eux-aussi bien différents. Ces différences étant essentiellement d'ordre matériel, nous avons décidé de présenter brièvement les deux cartes avant de nous attaquer à leurs parties communes : la suite logicielle Creative et les performances observées.


00FA000000060224-photo-audigy-2-zs-creative-audigy-2-zs.jpg

Sound Blaster Audigy 2 ZS

Premier modèle de la nouvelle gamme Audigy, la version "ZS" est en quelque sorte une version "de base". A l'intérieur de la boîte on ne trouve en effet aucun accessoire pour accompagner l'unique carte au classique format PCI, exception fait de la petite équerre disponible pour offrir un connecteur MIDI/Jeux 15 broches. Pour l'essentiel des utilisateurs l'Audigy 2 ZS se suffira d'ailleurs à elle-même, il faut dire que ce type d'équerre a perdu une bonne part de son intérêt depuis que les périphériques de jeu ont unanimement adopté l'interface USB. Sur la photo de la carte, vous pourrez retrouver l'essentiel des connecteurs accessibles et décrit dans le petit tableau qui nous permet de présenter les caractéristiques essentielles de l'Audigy 2 ZS.

On remarquera en premier lieu l'abondance de connecteurs au format mini-jack (3.5 mm) parmi lesquels se trouvent bien sûr les deux habituelles entrées micro et ligne. A côté, Creative a ménagé un espace pour les connecteurs que nous retrouvons depuis un moment sur toutes les cartes 5.1 à un détail près : ici deux d'entre eux offrent trois canaux afin d'autoriser le 7.1 ! Aux extrémités de la carte, on retrouve enfin le connecteur numérique lui aussi au format mini-jack 3.5 mm et une prise FireWire. Sur le PCB de la carte, Creative a ajouté quelques connecteurs supplémentaires afin par exemple de pouvoir bénéficier d'un port FireWire interne mais aussi afin de pouvoir brancher le rack interne que Creative ne semble hélas pas décidé à distribuer dans nos contrées. A ce titre sachez d'ailleurs que l'Audigy 2 ZS est parfaitement compatible avec le rack de l'Audigy 2 Platinum.

01AF000000060201-photo-audigy-2-zs-caract-ristiques-principales.jpg

Audigy 2 ZS : les caractéristiques principales


00FA000000060225-photo-audigy-2-zs-creative-audigy-2-zs-platinum-pro.jpg

Sound Blaster Audigy 2 ZS Platinum Pro

Alors que Creative semble devoir (au moins en Europe) faire l'impasse sur le modèle intermédiaire de la gamme Audigy simplement baptisé "Platinum", la compagnie propose une nouvelle version "haut de gamme" qu'il a "sobrement" intitulé Audigy 2 ZS Platinum Pro. Elle se caractérise comme le produit de l'année passée par un module externe se connectant à la carte PCI par un double câble pour le moins imposant. Ce module a pour premier objectif de décharger la carte PCI qui ne contient plus alors que le strict minimum : les trois prises mini-jack (pour le son 7.1) ! A contrario, le module externe est extrêmement chargé. Cette technique a un double avantage : tout d'abord cela permet d'éviter de faire de la spéléologie derrière le PC à chaque branchement, le module pouvant être par exemple placé sur le bureau (le câble n'est toutefois pas très long).

Le second avantage est plus technique et n'intéressera que les puristes : il s'agit d'éloigner certains circuits sensibles de la chaîne du son le plus possible des éléments perturbateurs que ne manque pas de contenir un PC. Les nuisances et autres parasites sont de fait bien moins gênants et la qualité des enregistrements s'en ressent. En plus des très nombreux connecteurs détaillés dans le tableau récapitulatif ci-dessous, le module externe intègre le fameux récepteur infra-rouge qui permet à Creative de proposer une petite télécommande entièrement relookée par rapport au modèle précédent. Nous reviendrons sur la partie logicielle de cette dernière mais une chose est d'ores et déjà certaine : elle dispose d'une silhouette bien plus agréable et offre une ergonomie nettement supérieure.

01AF000000060202-photo-audigy-2-zs-caract-ristiques-principales.jpg

Audigy 2 ZS Platinum Pro : les caractéristiques principales

00FA000000060199-photo-audigy-2-zs-ce-launcher-est-une-vieille-connaissance.jpg
Qui dit nouvelle carte son dit évidemment nouvelle suite logicielle pour en exploiter toute la richesse. De ce point de vue Creative a rarement déçu les utilisateurs en proposant toujours de nombreux programmes et c'est d'ailleurs en fait là que les critiques commençaient à fuser. En effet, les précédentes versions des produits Creative avaient la fâcheuse tendance à installer tout et n'importe quoi, sans consulter l'utilisateur et surtout sans donner de réelles informations sur ce qui avait été fait. Résultat, on se retrouvait bien souvent avec une véritable usine à gaz lourde et peu ergonomique !


Du neuf avec du vieux...

Le commentaire précédent force évidemment un peu le trait, mais il reste absolument certain que l'ergonomie et le dialogue n'ont jamais été le point fort des logiciels d'installation Creative. Avec l'Audigy 2, Creative avait toutefois amorcé un important virage dans la conception de sa suite, virage qui se poursuit aujourd'hui avec les Audigy 2 ZS. C'est ainsi que les efforts réalisés l'an passé ont tous été conservés et dès l'installation, nous nous réjouirons de ne pouvoir par exemple choisir que les pilotes de la carte. Il est de la même manière possible de sélectionner un à un les différents éléments que le logiciel Creative devra installer en plus des pilotes. Tout se fait bien sûr dans un français impeccable afin de ne perdre personne en route ! Le nombre de fonctions intégrées aux Audigy 2 ZS étant ce qu'il est, il ne fallait par contre pas espérer de miracle au niveau de l'espace disque nécessaire et c'est autour de 180 Mo qui seront mobilisés dans le cas d'une installation maximale... Ouch ! Autre déception, Creative n'a pas juger bon de revoir la présentation générale de ses softs. C'est bien sûr une question de goût mais elle m'apparaît relativement laide et grossière comparée à ce que peuvent proposer certains concurrents.

0190000000060200-photo-audigy-2-zs-mediasource-organiseur.jpg

L'Organiseur n'a pas mes faveurs mais ses fans seront heureux de le retrouver

Alors que l'onglet "programmes" ne regroupe que six applications, un ascenseur est nécessaire pour être à même de sélectionner les deux dernières et l'onglet "paramètres produits" souffre de la même tare. Il n'aurait pourtant pas été bien difficile de choisir une représentation sur deux lignes ou bien d'employer des icônes un peu plus petites. A partir de l'onglet programme, il n'y a pas vraiment de nouveautés puisque Creative se contente de nous "resservir" des applications que nous connaissons maintenant bien. C'est ainsi que nous retrouvons de vieux compagnons comme le Creative MediaSource Player et son module de bibliothèque musicale perfectible, le Creative WaveStudio qui permet sans trop se casser la tête d'éditer des fichiers son, le AudioStream Recorder et le lecteur DVD Audio de Creative. Ce dernier est le complément indispensable d'une fonction certes pas nouvelle mais que les Audigy 2 sont les seules à offrir : la lecture des DVD Audio et de leur fameuse qualité 24 bits / 96 kHz en 5.1 ou 24 bits / 192 kHz en stéréo. Notez au passage que ce lecteur est incomplet puisqu'il ne permet pas de profiter du contenu vidéo souvent intégré à ces DVD Audio. Plus grave, vous noterez également que Creative ne livre toujours pas le moindre lecteur de DVD Vidéo ce qui, compte tenu des possibilités "multicanales" avancées des Audigy 2 ZS est un peu surprenant. Les outils de paramétrages ressemblent eux-aussi beaucoup à ceux de la précédente version (Surround Mixer, Soundfont...), mais avec les nouveautés que nous allons maintenant mettre en évidence, vous allez voir que Creative ne s'est tout de même pas moqué de nous... Bien au contraire !


00FA000000060203-photo-audigy-2-zs-l-galiseur-graphique-enfin-pr-sent.jpg

... Mais aussi de vraies nouveautés !

Tout d'abord, Creative a intégré un petit outil bien pratique qui permet faire de la conversion de fichiers audio simplement et rapidement. Seulement trois formats sont accessibles (WAV, MP3 et WMA) et le glisser / déposer ne semble pas fonctionner mais malgré cela, il s'agit d'un outil très pratique pour de petites opérations ponctuelles. A côté de cet accessoire, Creative fournit un outil que l'on trouve depuis bien longtemps chez certains concurrents comme Terratec : un égaliseur graphique. Relativement sobre dans sa présentation (si l'on fait abstraction du design douteux de la suite logicielle elle-même), cet égaliseur propose sept bandes d'action ainsi que de nombreux préréglages qui, comme d'habitude, ne présentent pas vraiment d'intérêt lorsque l'on peut faire ses propres choix ! Exceptions faites de ces deux outils, l'essentiel des nouveautés logicielles concerne en fait les options de paramétrages et sont tantôt là pour optimiser des réglages ou tantôt là pour ajouter une fonction plus ou moins agréable. Réglons d'ailleurs tout de suite le sort de la fonction karaoké que l'on trouve en complément des réglages de la console EAX. Pourquoi tant de haine à l'égard de ce nouvel accessoire ? Tout simplement parce qu'il n'apporte vraiment pas grand chose d'utile : il est censé faire disparaître la voix d'une composition afin de permettre aux chanteurs que nous sommes de prendre le relais.

Hélas, le résultat est globalement raté. Tout d'abord la voix est encore largement audible mais surtout c'est l'ensemble de la musique qui est altérée : déjà que je chante extrêmement mal mais si en plus les instruments sont eux-aussi massacrés, je risque de me faire écharper par l'auditoire ! La console EAX propose heureusement d'autres réglages plus utiles comme le nettoyage en temps réel des pistes audios (ce n'est pas nouveau) et la fonction CMSS 3D. Cette dernière permet de répartir un son sur l'ensemble des enceintes disponibles afin par exemple de donner plus de relief à un enregistrement stéréo. C'est bien sûr une question de goûts, mais le fait que Creative ajoute un nouveau mode de fonctionnement à ce CMSS 3D (le Surround Stéréo) laissera à coup sûr plus de latitude aux utilisateurs. A côté de la console EAX, on retrouve l'habituel outil de configuration de la télécommande qui, hélas, n'est pas très intéressant. En effet et alors que les changements "physiques" opérés sur la télécommande sont très intéressants (elle offre les mêmes fonctions, mais est plus petite, mieux conçue et plus jolie), les options "logicielles" sont pour ainsi dire identiques. Il n'est de ce fait toujours pas possible de régler précisément chacun des boutons de cette télécommande pour, par exemple, ouvrir le programme de son choix. L'interface de paramétrage est d'ailleurs strictement identique à ce que nous trouvions avec les anciens modèles et c'est, hélas, toujours aussi peu ergonomique.

012C000000060196-photo-audigy-2-zs-r-glages-cmss3d.jpg
012C000000060197-photo-audigy-2-zs-activation-du-mode-karaok.jpg

CMSS3D Surround Stéréo et Karaoké : du bon et du moins bon !

Comme il est cependant triste de finir sur un point négatif lorsque le produit ne le mérite pas, nous terminerons ce petit tour d'horizon de la suite logiciel Creative par un point que nous développons dans la partie suivante de notre article et qui découle directement des nouvelles fonctions "multicanales" des Audigy 2 ZS. L'outil de "contrôle" (Device Control - Audio HQ) permet en effet de paramétrer le décodage du Dolby Digtal EX et, pour faire bonne mesure, du DTS ES. Couplé à la console THX mise au point par Creative, ces fonctions permettent de régler très précisément son installation home-cinéma comme nous allons maintenant le voir.
Si tout ce dont nous avons déjà parlé est intéressant, la nouveauté qui attirera le plus grand nombre d'utilisateurs est sans conteste la présence du son sur de très nombreux canaux. Les Audigy 2 ZS ajoutent au 5.1 des précédentes Audigy la gestion d'une sixième et même d'une septième enceinte que les anglophones appellent "back surround" et qui sont bien sûr censées permettre une immersion plus profonde lors des séances cinéma évidemment mais également avec les derniers jeux vidéos !


Dolby et DTS sont dans un bateau

Nous l'avons rapidement dit en page précédente, Creative s'est mis en tête de passer aux systèmes multicanaux "avancés". Les connecteurs ont donc été modifiés afin de pouvoir supporter un plus grand nombre d'enceintes alors que la partie logicielle s'est enrichie de fonctions de décodage du son. En plus du classique et déjà très performant Dolby Digital, il est maintenant possible de décoder ave une Audigy 2 ZS, le Dolby Digital EX et surtout le fameux DTS dans sa version "de base" mais aussi dans sa version ES. Le Dolby Digital EX et le DTS ES sont, pour ceux qui l'ignoreraient, les deux standards les plus en vogue lorsqu'il est question d'aller au-delà du 5.1. Aux classiques ensembles multicanaux, ils ajoutent en effet une sixième voire une septième enceinte afin d'offrir une immersion plus importante. Comme les Audigy 2 ZS sont capables de décoder elles-mêmes ces pistes sonores, il n'est donc plus nécessaire de s'embêter avec un programme de lecture DVD capable de ce décodage : c'est toujours ça d'économisé ! Si le décodage du DTS est à mon sens vraiment intéressant et sans vouloir jouer les rabats-joies, la gestion des 6.1 et 7.1 tient davantage du gadget.

0258000000060195-photo-audigy-2-zs-dolby-digital-et-dts.jpg

Dolby Digital, DTS ou décodeur externe : vous avez le choix des armes

Bien sûr les possesseurs de grands salons et les adorateurs d'ambiances très riches pourront remarquer des différences mais dans la plupart des cas, il faut bien reconnaître que la sixième voie (et à fortiori la septième) est généralement très discrète. C'est d'autant plus vrai que le Dolby Digital EX n'offre pas une sixième voie réellement indépendante (elle est obtenue en mixant les deux voies surround). Le cas du DTS est un peu différent puisqu'il existe deux formats DTS ES distincts : le "matrix" fonctionne comme le Dolby Digital EX alors que le "discrete" est le seul à offrir une véritable voie supplémentaire mais le nombre de DVD disponibles à ce format est tout simplement ridicule ! Je dénigre, je dénigre mais la position de Creative est tout à fait compréhensible. Le constructeur cherche à offrir un produit destiné au plus grand nombre et propose de ce fait le plus large panel de fonctions possible. Alors que la concurrence livre depuis déjà quelques temps des produits 6.1 et 7.1, il était normal de retrouver cela sur les dernières cartes son Creative. Il n'y a pas lieu de critiquer Creative qui a d'ailleurs bien fait les choses en proposant toute la connectique nécessaire à une bonne utilisation du son multicanal (analogie, numérique coaxiale, numérique optique) et en s'attachant à offrir le décodage le plus complet possible.

Creative est d'ailleurs allé encore plus loin en proposant en sus une nouvelle norme 3D pour les jeux vidéos. Déjà à l'origine des célèbres EAX 1.0 et 2.0, Creative a distribué avec les premières Audigy 2 une nouvelle version de sa norme 3D : l'EAX 3.0 ou EAX HD. Plutôt intéressante, cette norme est toutefois déjà supplantée par la venue de l'EAX 4.0 des Audigy 2 ZS qui ajoute au son multicanal de nombreux effets en réel. Hélas, rares aujourd'hui sont les jeux exploitant ce nouveau format et il est de ce fait difficile de décider si oui ou non cette nouvelle norme a de l'avenir.


Certification THX ?

Il y a un an, la carte Audigy 2 avait déjà obtenu la certification THX et à l'époque, je n'avais que moyennement été convaincu par cet accessoire qui me semblait beaucoup plus tenir de l'argument purement marketing. Il faut en effet bien comprendre ce qu'est la certification THX. Il n'est ici nullement question de nouvelle norme de définition du son comme pourrait l'être le Dolby Digital. Non, le THX est simplement un label de qualité mis au point par LucasFilm afin de garantir au public un son de haute tenue dans les salles certifiées THX. L'obtention de ce label ne se fait pas en soufflant dessus et appliquer une telle "distinction" à une carte son me semblait pour le moins saugrenue puisqu'il n'était pas possible pour les responsables THX de savoir ce qui allait entourer la carte au sein du PC. Ces considérations me semblent toujours valables avec l'Audigy 2 ZS pour laquelle Creative met également en avant la certification THX.

012C000000060193-photo-audigy-2-zs-console-thx-la-s-lection-des-haut-parleurs.jpg
012C000000060194-photo-audigy-2-zs-console-thx-le-calibrage.jpg

Les deux volets de la console THX permettent des réglages fins et efficaces !

Cette certification nous garanti donc que l'Audigy 2 ZS est une carte de qualité en ce qui concerne la restitution sonore mais, encore une fois, elle ne garantie hélas rien sur ce que vous ferez de la carte ensuite ou sur les composants qui pourraient engendrer des perturbations. A moins de venir installer lui-même la carte dans votre machine et procéder à quelques vérifications, Creative ne peut toutefois pas grand chose sur ce point. En revanche, la compagnie a fait de beaux efforts sur la configuration de votre installation home-cinéma avec l'ajout d'une console THX tout simplement parfaite. Au travers de deux fenêtres aussi complètes que simples d'emploi, il est possible de définir le nombre d'enceintes exploitées mais surtout de calibrer très précisément la position des satellites. La liste des enceintes apparaît et pour chacune d'elles, on définit tout simplement la distance, le niveau sonore et l'angle. Cet outil unique en son genre permet pour la première fois dans le cadre d'une installation PC "grand public" de régler aux petits oignons son installation audio !
00BE000000055538-photo-eax-advanced-hd.jpg
Les fonctionnalités de l'Audigy 2 ZS en font la carte la plus riche du moment et sans la moindre contestation possible. Elle est la seule à pouvoir en faire autant et l'accompagnement logiciel, s'il est encore perfectible, est en net progrès. Creative semble donc en passe de remporter son pari : offrir, seulement un an plus tard, une carte réellement plus intéressante que l'Audigy 2. Il nous faut toutefois jeter un oeil du côté des performances "techniques" de la ZS afin d'être à même de trancher définitivement. Il y a un an, l'Audigy 2 nous avait déjà permis de mettre en évidence l'excellente qualité des composants sélectionnés par Creative et la carte son se hissait parmi les meilleures de sa catégorie. Avec l'Audigy 2 ZS, Creative était évidemment dans l'obligation de faire au moins aussi bien et la venue de solutions audios intégrées toujours plus performantes devait même conduire Creative à aller encore plus loin.

Pour vérifier ce genre de choses, nous avons l'habitude de mélanger mesures de performances dans les jeux, tests subjectifs et utilisation de l'outil RightMark Audio Analyzer. Hélas et suite à quelques problèmes techniques, il ne nous a pas été possible d'utiliser ce dernier programme et donc de vérifier les progrès réalisés sur le papier comme par exemple le rapport signal / bruit en hausse à 108 dB contre 106 dB sur les Audigy 2. Nous comblerons évidemment ce manque le plus tôt possible mais nous ne pouvons pas dire quand ces mesures seront prêtes. Il faudra donc nous contenter des autres outils de mesure ainsi que de ce que j'ai pu ressentir au cours de mes différents essais. On n'imagine toutefois assez mal qu'en se basant sur le même processeur central, Creative puisse vraiment proposer quelque chose de moins bon qu'avec l'Audigy 2.

Pour vérifier cela dans le domaine du jeu, nous avons utiliser deux titres parmi les plus célèbres : Quake 3 et Splinter Cell. Alors que le titre d'ID Software est principalement là pour son côté "universel", celui signé Ubi Soft nous permet de mesurer les performances en mode EAX 3 puisqu'il l'active automatiquement si la carte le permet (pour l'EAX 4, il faudra attendre que les jeux se multiplient et que Creative fournisse des Drivers implantant cette nouvelle fonction). Pour ces deux tests, nous avons confronté l'Audigy 2 ZS à sa petite soeur l'Audigy 2 et à une autre carte "haut de gamme", la Terratec DMX 6fire équipée d'un processeur Envy24. Notre machine de test était basée sur une Gigabyte GA-8KNXP (i875P) équipée d'un Pentium 4 2.6 GHz et de 512 Mo de mémoire DDR400. La carte graphique était une Hercules Radeon 9700 et le disque dur un 120GXP de 120 Go. Les deux titres ont été configurés en 1024x768 et 32 bits alors que les pilotes utilisés étaient bien sûr les derniers disponibles pour la carte graphique comme pour les différentes cartes son.

0225000000060218-photo-audigy-2-zs-quake-3-arena.jpg

0225000000060219-photo-audigy-2-zs-splinter-cell.jpg

Quake 3 et Splinter Cell donnent des résultats sensiblement équivalent et l'Audigy 2 ZS semble offrir une très légère amélioration des performances. L'Audigy 2 avait déjà une courte avance sur la carte signée Terratec et c'est donc fort logiquement que l'Audigy 2 ZS creuse encore un peu cet écart. Remarquons tout de même que 0.2 image par seconde de mieux sous Splinter Cell ne rend strictement rien pendant le jeu ! On retiendra donc surtout de ces tests que l'Audigy 2 ZS est la carte son qui permet les meilleures performances dans les jeux et qu'elle est du niveau de sa petite soeur Audigy 2.

0225000000060220-photo-audigy-2-zs-winbench-99.jpg

A côté des performances dans les Jeux Vidéo, il est intéressant de mesurer l'impact de la carte son sur les performances générales en mesurant l'occupation processeur lorsque DirectSound 3D est employé. En attendant d'utiliser le plus complet RightMark 3D Sound, nous nous sommes encore une fois contenté du vieillissant mais toujours intéressant WinBench 99 (les résultats les plus faibles sont les meilleurs). Les cartes Creative se sont toujours relativement bien comportées face à la concurrence mais depuis la venue des Audigy, Creative truste même les podiums et ce n'est pas la venue de l'Audigy 2 ZS qui va changer la donne. La petite dernière se permet en effet d'améliorer encore les résultats déjà excellents de l'Audigy 2. Cette amélioration est certes ridicule mais elle permet de maintenir encore plus loin la Terratec DMX6fire pourtant déjà très bonne dans ce domaine.

Terminons cette partie performances par un petit commentaire à propos des pilotes ASIO fournit par Creative. Comme son nom l'indique, l'ASIO (Audio Streaming Input Output) permet, schématiquement, de contrôler les entrées / sorties lors de l'utilisation de certains logiciels audio sans avoir à passer par le cheminement "normal" du système d'exploitation afin de profiter d'une latence très faible (autour de 2ms ici). Pour aller encore plus loin, l'Audigy 2 ZS Platinum Pro est accompagnée de pilotes ASIO 2.0 qui suivent les directives de cette nouvelle norme afin de permettre entre autre le Direct Monitoring afin que le signal ne passe plus par l'application. Sachez enfin que si l'Audigy 2 ZS Platinum Pro permet l'enregistrement sur six canaux même en 24 bits / 96 KHz, l'Audigy 2 ZS "de base" est limitée au 16 bits / 48 KHz et que dans un cas comme dans l'autre le 44.1 KHz reste inaccessible.

Conclusion

Que dire en substance à propos de la petite nouvelle de Creative, l'Audigy 2 ZS ? Tout d'abord, il est certain que malgré ses qualités, elle n'a que peu d'intérêt pour les possesseurs d'Audigy 2 "basiques". L'ancienne carte haut de gamme de Creative est déjà un produit de grande qualité et les différences avec la nouvelle venue ne sont pas vraiment suffisantes pour justifier un achat supplémentaire.

Malgré cette entrée en matière plutôt négative, il est indiscutable que Creative a réussi une bien belle carte son avec cette Audigy 2 ZS. Alors que la tâche semblait de prime abord relativement difficile, la compagnie de Singapour est parvenue à innover sur de nombreux points en enrichissant sensiblement les fonctionnalités de son bébé. Le 7.1 fait évidemment figure de gadget à une époque où encore bien peu de gens possèdent une installation 5.1 de qualité, mais la présence par exemple de la console THX permettra de calibrer au mieux son environnement sonore. Plus généralement, c'est l'ensemble de la suite logicielle qui a fait l'objet d'attentions particulières. Bien sûr c'est encore largement perfectible et on s'étonnera de ne pas retrouver de lecteur DVD Vidéo ou de n'avoir qu'un lecteur DVD Audio "partiel", mais alors que Creative a souvent été critiqué sur ce point, les logiciels sont globalement plus abouti et mieux agencés.

Enfin, et c'est sans doute l'un des points les plus importants malgré son importante subjectivité : l'Audigy 2 ZS propose une qualité de restitution sonore améliorée par rapport à celle de l'Audigy 2. Elle se situe donc parmi ce qui se fait de mieux en terme de cartes son "grand public" et même si la différence avec sa petite soeur est faible (donc seulement perceptible avec une installation de qualité), elle est suffisamment sensible pour que l'on félicite Creative sur ce point également. Creative qui nous propose donc une nouvelle réussite avec l'Audigy 2 ZS. Le modèle de base permettra aux joueurs fortunés de ne pas s'embêter avec du matériel (le module externe) inutile, alors que le modèle Platinum Pro offrira tout ce que l'amateur d'enregistrements en tous genres est en droit d'attendre. L'Audigy 2 ZS : un peu chère certes, mais une polyvalence exceptionnelle !


Creative Audigy 2 ZS Platinum Pro

6

Les plus

  • Polyvalence impressionnante
  • Suite logicielle en progrès
  • Module externe très pratique
  • Excellentes performances

Les moins

  • Presque trop de fonctions !
  • Prix relativement élevé

Note globale8

Performances9

Fonctionnalités9

Confort d'utilisation8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Creative Audigy 2 ZS en test sur Clubic
Rugby 2004 en test sur Clubic
Rugby 2004
Empires : L'Aube D'Un Nouveau Monde gold !
Nouveau Joystick chez Saitek
Ne parlons pas d'Half-Life 2
Adobe lance PhotoShop Album 2.0
Un Pentium 4 3.4GHz pour patienter ?
Leadtek annonce ses nouvelles cartes mères K8
Les Sims Abracadabra est gold
Haut de page