Chenbro 'Gaming Bomb' PC61166

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
09 septembre 2003 à 10h09
0

Aux petits oignons

Le Gaming Bomb s'ouvre comme la plupart des boîtiers récents, par le côté à l'aide d'une porte latérale coulissante. Elle peut être fixée via deux vis (non-moletées, dommage) mais le plus souvent on la laissera simplement enclenchée puisque même ainsi elle reste bien en place. Elle s'enlève le plus facilement du monde et on prendra simplement garde à ne pas rayer la fenêtre, élément évidemment plus fragile que le reste. Pour un montage plus aisé, il est également nécessaire d'enlever la façade mais pas de problème car là aussi Chenbro a bien fait les choses : deux petits clips servent à désenclencher la façade que l'on peut alors retirer aisément. Ainsi désossé, le Gaming Bomb s'avère relativement spacieux. On reste bien sûr assez loin des grandes tours comme les Xaser de Thermaltake mais comme nous allons maintenant le voir, l'espace disponible est largement suffisant pour un montage sans soucis de tous les composants d'un PC moderne.

00A7000000059837-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-avant-nu.jpg
00EC000000059838-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-ouverture-du-bo-tier.jpg
00A7000000059839-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-arri-re.jpg

L'ouverture du Gaming Bomb ne pose aucun problème

On regrettera tout de même que la carte mère ne soit pas montée sur un rail escamotable. Son montage nécessitera un petit peu de dextérité mais rien de surhumain d'autant qu'ensuite les différentes cartes d'extension viennent s'insérer sans le moindre effort. Pas non plus besoin de la moindre vis puisque Chenbro a décidé de mettre en place un petit système bien pratique : une sorte de loquet s'ouvre et se referme pour maintenir la carte bien en place. Du côté des périphériques de stockage, pas de soucis non plus même si nous aurions d'emblée aimé retrouver davantage de possibilités. Si le nombre d'emplacements 5"1/4 est plus que suffisant (4), il est bien regrettable de ne disposer que d'un seul emplacement 3"1/2 externe et, pire encore, 2 emplacements 3"1/2 internes ! Alors que les boîtiers les plus récents proposent plutôt 4 ou 5 de ces emplacements internes, on s'étonnera de la politique adoptée par Chenbro. Il est toutefois possible de prendre en option un berceau 4 emplacements afin de bénéficier d'un espace de stockage plus confortable.

Seule la fixation du lecteur de disquettes sera légèrement problématique puisqu'il est tout bonnement impossible de démonter le second panneau latéral. Les deux autres emplacements 3"1/2 profitent eux du système de berceau qui a largement fait ses preuves (cf photo). Les emplacements 5"1/4 généralement plus compliqués sont ici très bien dotés puisque Chenbro a adopté le système de rails cher à Antec. Deux petites baguettes se fixent sur les différents lecteurs (CD, DVD, graveur...) et il suffit alors de faire glisser l'ensemble dans l'emplacement choisi jusqu'à entendre un petit clic. Ainsi équipé, le Gaming Bomb se monte vraiment très rapidement et seul le branchement des connecteurs de façade pourra troubler les moins habitués, mais Chenbro n'est pas vraiment responsable. L'amateur de tuning et de décoration pourra mettre une touche finale à son boîtier en exploitant la fenêtre latérale du Gaming Bomb. Il suffit en effet de fixer dans le boîtier l'un des nombreux kits néon-PC existant sur le marché pour que le "B" dessiné sur le panneau latéral prenne une certaine ampleur : effet garanti ! Sachez en revanche qu'avec ses 8.2 Kg à vide le Gaming Bomb ne sera pas le plus léger des boîtiers !

00D2000000059840-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-des-loquets-pour-fixer-les-cartes-d-extension.jpg
00D2000000059841-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-les-rails-pour-p-riph-riques-5-1-4.jpg
00D2000000059842-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-les-clips-pour-maintenir-la-fa-ade.jpg

00D2000000059844-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-un-berceau-pratique-mais-tr-s-petit.jpg
00D2000000059845-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-classiques-connecteurs-de-fa-ade.jpg

Loquets, rails, berceau et clips de maintient : tout a été particulièrement pensé !


Un boîtier correctement ventilé

Le montage effectué, il faut encore voir le comportement "en situation" du Gaming Bomb afin de déterminer les nuisances sonores qu'il génère, la qualité de l'alimentation embarquée et enfin, bien sûr, l'efficacité de son système de ventilation. Nous avions en effet précédemment dis qu'il était possible de trouver le Gaming Bomb dans le commerce "tout nu". Il vous sera alors possible de lui ajouter alimentation ou ventilateurs de votre choix mais Chenbro à également pensé à ceux qui n'aiment pas "se prendre la tête" et livre donc le plus souvent son boîtier avec une alimentation ATX 350W de très bonne facture puisque signée Fortron. En plus de délivrer un courant d'une remarquable stabilité, cette alimentation s'avère tout à fait discrète de part l'utilisation d'un unique ventilateur 120x120 mm disposé complètement à l'intérieur. Le reste de la ventilation du Gaming Bomb semble de prime abord tout à fait conventionnelle confiée qu'elle est à deux ventilateurs : un en façade et un à l'arrière au niveau du processeur.

En réalité, Chenbro a là aussi fait preuve d'une certaine imagination en permettant l'utilisation de ventilateurs aux dimensions variées. Par un truchement plutôt malin, il est en effet possible de fixer sur l'emplacement avant un ventilateur 80x80 mm ou bien 92x92 mm et à l'arrière un 80x80 mm, 92x92 mm ou carrément un 120x120 mm. Ce système permet de fixer des ventilateurs selon ce que l'on a "sous la main", selon ce que l'on trouve chez les revendeurs ou bien afin de satisfaire un besoin précis. L'utilisation de ventilateurs 92x92 mm ou 120x120 mm permet quant à elle de réduire les nuisances sonores tout en offrant une ventilation sensiblement supérieure à celle d'un 80x80 mm. Ces précautions sont garantes d'une meilleure dissipation thermique mais on regrettera tout de même que Chenbro n'ait pas amélioré les choses en ce qui concerne l'alimentation. Celle-ci s'avère certes excellente mais elle dispose de câbles très longs pas forcément en rapport avec la taille du boîtier. On se retrouve à avoir trop de longueur et cela pourra parfois gêner les flux d'air.

00D2000000059846-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-une-excellente-fortron-350w.jpg
00D2000000059847-photo-chenbro-pc61166-gaming-bomb-un-emplacement-qui-accepte-jusqu-au-120x120-mm.jpg

Alimentation Fortron, emplacements pour grands ventilateurs : seul le Sunon livré avec le boîtier détonne.

En "situation", le Chenbro se distingue de la masse des boîtiers par des résultats tout à fait intéressants tant du point de vue de la dissipation thermique que du point de vue des nuisances sonores... A condition toutefois de changer le ventilateur qui équipait la "baie" arrière. Bien qu'il s'agisse d'un modèle 120 mm de marque Sunon, celui-ci s'avérait en effet relativement bruyant et massacrait en tout cas joyeusement tous les efforts effectués par Chenbro. Nous avons donc décidé de le remplacer par un PAPST 120 mm et avons testé avec les composants suivants : une carte mère i875P, un Pentium 2.6 GHz @ 3.25 GHz (refroidi par un Zalman CNPS7000A-Cu), une Hercules Radeon 9700 et un disque dur 120GXP 120 Go. Le boîtier restait alors relativement discret puisque nous n'avons jamais relevé plus de 46dB. C'est bien sûr beaucoup trop pour parler d'un boîtier silencieux mais compte tenu de la puissance de la bête c'est un résultat tout à fait convenable d'autant que la température relevée au niveau du processeur et du système n'excédait pas 46°C / 34°C. Il est évident qu'en ajoutant un second ventilateur en face avant les résultats auraient été meilleurs sans que les nuisances sonores ne soient vraiment plus importantes.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
scroll top