Minolta Dimage F-200

24 juin 2003 à 11h00
0

Introduction

005B000000055066-photo-logo-minolta.jpg
La photographie numérique pour tous n'est plus une chimère à tel point d'ailleurs que les ventes d'appareils numériques atteignent régulièrement des sommets et ont permis à un secteur de la photographie plutôt moribond de se refaire une nouvelle jeunesse. Si dans un premier temps les constructeurs ont fait la course aux mégapixels, cette époque semble révolue puisque les fabricants mettent depuis plusieurs mois maintenant l'accent sur le design et la compacité de leurs appareils. Avouons d'ailleurs que cela est appréciable dans la mesure où un capteur de 3Megapixels est qualitativement suffisant pour la plupart des utilisateurs fussent-il exigeants.

Minolta, l'un des ténors de la photographie, revient sur le devant de la scène avec son tout nouveau DiMAGE F200, un appareil numérique milieu de gamme relativement compact étrennant un capteur de 4 Mégapixels. Reprenant les principaux atouts des précédents modèles de la série F, le F200 se veut si l'on en croit Minolta encore plus simple d'utilisation.

012C000000058739-photo-minolta-f200-1.jpg

Design du F200

Le carénage du Minolta F200 est bien entendu ce qui se remarque le plus au premier coup d'oeil, l'appareil étant doté d'une coque métallique à l'aspect argenté du plus bel effet. Cubique la ligne du F200 est rehaussée par des arrondis et des inserts judicieusement placés qui confèrent au dernier bébé de Minolta une élégance certaine. Compact, l'appareil est aussi relativement léger et pèse à vide seulement 185 grammes. La prise en main est aisée mais n'est guère confortable puisque l'appareil est dépourvu d'une quelconque poignée ergonomique et n'a visiblement pas été conçu pour être tenu à deux mains. On note toutefois qu'un revêtement en simili cuir est présent sur le côté droit de l'appareil afin que ce dernier ne vous glisse pas entre les doigts. Une petite diode est astucieusement présente sur le grip de l'appareil et indique l'activité en lecture/écriture de la carte mémoire insérée : cela devrait permettre de ne pas éteindre l'appareil ou extraire votre carte mémoire lorsqu'il enregistre encore vos photos.

L'appareil est doté en façade avant d'un objectif avec volet de protection intégré, d'un flash et d'un traditionnel viseur optique. Viseur qui suit les mouvements du zoom et auquel sont accolés deux diodes (rouge/vert) indiquant si le déclenchement est autorisé. Lorsque l'appareil est allumé l'objectif se déploie de manière quelque peu poussive dans un chuchotement engendré par le mécanisme. L'extinction du F200 provoque bien entendu la rétractation de l'objectif. On trouve sur le sommet de l'appareil un écran à cristaux liquides affichant pêle-mêle l'état de la batterie, le nombre de vues restantes et le mode flash, une molette de zooming ainsi que le bouton de mise en route et le déclencheur. L'arrière de l'appareil héberge un écran ACL de 3,8cm de diagonale d'une résolution de 110000 pixels. Celui-ci est très agréable à utiliser et est relativement lumineux. A côté de l'écran on trouve divers boutons ainsi qu'un mini joystick permettant de naviguer dans les menus de l'appareil. Le socle de l'appareil est pour sa part muni d'un pas de vis alors que le côté droit du F200 dissimule deux trappes. Dans la première vous pourrez insérer votre carte mémoire au format Secure Digital ou MMC alors que la deuxième trappe permet d'accéder au logement à piles. Minolta livre son F200 avec deux piles rechargeables LR6 mais vous avez la possibilité de l'utiliser avec une pile Lithium CR-V3. Minolta livre naturellement le F200 avec une dragonne qui s'attachera sur le flanc droit de l'appareil.

012C000000058740-photo-minolta-f200-2.jpg
012C000000058742-photo-minolta-f200-3.jpg

Design du Minolta F-200


Caractéristiques techniques

Minolta n'a jamais fait les choses à moitié et le constructeur nippon le prouve une fois de plus avec le F200. C'est ainsi que l'optique de l'appareil est tout de même constituée d'un zoom 3x qui correspond à une focale de 38-114mm. Dotée de lentilles asphériques l'objectif dispose d'une ouverture comprise entre f/2.8 et f/4.7. Au-delà du zoom optique le F200 propose un zoom numérique d'un facteur de 4x qui permet de se rapprocher un peu plus du sujet (maximum 456mm) au prix d'une nette perte de qualité. L'obturateur F200 est suffisamment véloce avec une vitesse de 1/1000ème de seconde. Le mode pose Bulb est supporté pour une durée de 12 secondes maximum. Le coeur de l'appareil est constitué d'un capteur optique CCD de 4,1 millions de pixels réels offrant une résolution maximale de 2272x1704. Le capteur CCD s'appuie sur la technologie CxProcess et est épaulé par un convertisseur 12 bit.

Autofocus le F200 utilise un système de mesure de type TTL passif par CCD. A cela s'ajoute la technologie Subject Tracking AF qui permet à l'appareil de se concentrer sur le sujet de la scène pour assurer en permanence une netteté parfaite de l'image en suivant les mouvements du sujet. Notez que cette fonction est par défaut désactivée, il faudra donc faire un détour dans le menu de configuration pour en profiter. Le système de mesure Area-AF fonctionne sur une plage constituée de cinq capteurs et offre un système de mesure central, multizones ou SPOT. Comme à l'accoutumée avec ce type d'appareil le flash n'est guère puissant (2 mètres de portée maximum) mais il offre tout de même un mode de synchro lente. La mesure flash est de type ADI.

Fonctions de base

012C000000058741-photo-logo-dimage-f200.jpg
Les fonctions proposées par le F200 sont relativement classiques et l'appareil propose deux modes de prise de vue distincts : automatique et multifonction. En mode automatique l'appareil détermine de lui-même le mode d'exposition approprié et offre cinq programmes résultat : portrait, sport, paysage, coucher de soleil et portrait de nuit. L'une des innovations apportée par le F200 est sa faculté à sélectionner automatiquement le bon programme résultat en fonction de la scène. Il reste toutefois possible de sélectionner un programme résultat manuellement ce qui aura pour effet d'optimiser les résultats en fonction de la situation. L'appareil offre également un mode macro permettant de se rapprocher jusqu'à 0,45m du sujet. Le flash est entièrement paramétrable et offre une fonction de réduction des yeux rouges. Lors de la prise de vue diverses indications apparaissent sur l'écran ACL en incrustation (indicateur de mise au point, vitesse d'obturation, etc.) : une pression sur le bouton ad-hoc permettra de faire disparaître ces informations qui obstruent parfois la vision que l'on peut avoir d'une scène.

En mode multifonction il est possible de sélectionner manuellement la plage AF de mise au point en déplaçant le curseur adéquat. La mémorisation de la mise au point est également supportée ce qui permet d'éviter les effets de flou qui peuvent apparaître lorsque vous photographiez par exemple deux personnes. En sus des programmes résultats il est possible de changer le mode d'exposition automatique par les traditionnels modes A (priorité ouverture), mode S (priorité vitesse) ou mode manuel où vous pourrez régler manuellement l'ouverture et la vitesse. Hélas le changement du mode d'exposition s'opère de manière fort peut intuitive puisqu'il faut obligatoirement accéder au menu de l'appareil pour modifier ce réglage. La sensibilité (ISO) et la Balance des blancs sont également réglables toujours depuis le même menu. Précisons que le F200 autorise un réglage manuel de la balance des blancs mais permet également d'utiliser un profil existant (tungsten, lumière du jour, etc). La mise au point est également réglable manuellement si vous choisissez de débrayer l'autofocus.

L'appareil propose un retardateur, ainsi que la possibilité d'effectuer des photos en continu tant que le déclencheur est enfoncé ou bien encore un mode Bracketing pour prendre une série de trois vues avec un écart d'exposition entre chacune d'elles.

Une fois la prise de vue réalisée il est possible de voir le résultat de la photo en appuyant sur le bouton QuickView qui permet également de supprimer les photos considérées comme ratées. Sans quitter le mode de prise de vue il est possible de naviguer entre les photos stockées sur les Cartes Mémoire. Une touche information permet d'accéder aux détails de la photo : vitesse d'obturation, réglage diaphragme, ISO, etc.


Fonctions avancées

Le F200 permet comme tout appareil photo numérique de sélectionner la définition des épreuves et offre le choix parmi les résolutions suivantes : 2272x1704, 1600x1200, 1280x960 et 640x480. A la lecture de ces tailles d'image on ne peut s'empêcher de se demander pourquoi Minolta n'a pas jugé bon de retenir les formats 1024x768 et 1280x1024 pourtant relativement courants. La qualité de la définition est également réglable et l'appareil propose le choix entre les modes TIFF (aucune compression qualité maximale), Fin, Standard et Economique. L'appareil vous laisse libre de corriger l'exposition des vues par palier d'un tiers d'IL. Les concepteurs du F200 n'ont pas oublié de lui adjoindre une fonction qui permet d'agir lors de la prise de vue sur les paramètres de netteté, contraste et saturation afin de les ajuster au mieux. Quelques effets de couleur sont également disponibles avec la possibilité de réaliser des clichés en noir & blanc, sepia ou saturé. L'appareil peut être réglé afin d'enregistrer la date et l'heure de prise de vue sur chaque épreuve de même qu'il est possible de lui demander d'afficher ou non une vignette de la photo que vous venez de prendre.

Outre les innombrables réglages et modes de prise de vue évoqués précédemment le F200 dispose d'un classique mode de lecture. Celui-ci a été relativement bien pensé : vous pouvez bien sûr consulter et gérer les photos stockés sur la carte mémoire directement depuis l'écran. Outre la possibilité d'effectuer un zoom sur la photo, il est possible de les supprimer mais également de lancer un mini diaporama ce qui sera particulièrement utile lorsque l'appareil est connecté à un téléviseur. Raffinement ultime l'appareil effectuera une rotation automatique des prises de vue en pied pour qu'elles apparaissent correctement à l'écran. Compatible DPOF le F200 permet d'imprimer une photo en se passant d'ordinateur.

Au chapitre des inévitables fonctions gadget le F200 propose un mode d'annotations vocales qui permet d'assigner à chaque image un mémo vocal d'une durée de 15 secondes maximum. L'appareil peut également enregistrer des séquences vidéo et audio au format MOV (QuickTime) avec une définition de 320x240 ou 160x120. La durée de l'enregistrement d'un clip vidéo n'est pas limité tant qu'il reste de la place sur la carte mémoire.

Autonomie

Minolta se contente de livrer le F200 avec une simple pile Lithium CRV3. Le constructeur ne livre donc ni batterie rechargeable ni chargeur. Ces éléments sont optionnels et l'utilisateur peut sans problème remplacer la pile Lithium par deux piles LR6 ou deux accus LR6 rechargeables. Pour un appareil qui se veut pratique Minolta aurait pu être un brin moins mesquin en livrant au moins un chargeur de piles. Notez tout de même qu'en vue d'économiser l'autonomie des piles l'écran LCD s'éteint automatiquement au bout de quelques secondes d'inutilisation.


Connexion à l'ordinateur et Bundle

Une fois relié à l'ordinateur en utilisant le câble USB au format propriétaire, l'appareil est instantanément reconnu par Windows XP comme un simple lecteur de disques amovibles. Difficile d'envisager une connexion plus facile. Le F200 est également pourvu d'un câble au format propriétaire permettant d'afficher les photos stockées sur toute source, comme un téléviseur, disposant d'une entrée vidéo au format RCA.

Minolta livre le F200 avec différents accessoires. On trouve donc dans la boîte en sus de l'appareil, une carte mémoire Secure Digital de seulement 16Mo, une dragonne, un manuel fort épais, une pile Lithium CRV3, un câble USB et un câble vidéo tous deux au format propriétaire. Minolta fournit également un CD contenant le manuel d'utilisation ainsi qu'un CD contenant son logiciel maison le Dimage Viewer ici en version 2.1.2.


Test de qualité

Lors de nos tests du F200 nous avons tout d'abord pu observer la bonne qualité des clichés produits. Les tests nous ont également permis de mesurer la facilité d'utilisation de l'appareil : son utilisation se résume dans la plupart des cas à actionner le bouton de mise en route puis le déclencheur. On ne peut donc guère faire plus simple.

En ces temps très ensoleillés le premier défaut évident de l'appareil tient à son écran ACL qui devient quasiment inutilisable en plein jour. Il faudra donc se rabattre sur le viseur optique qui offre un aperçu assez fidèle de la scène se déroulant devant l'appareil. Bien sûr le viseur optique étant décalé par rapport à l'objectif ce que vous voyez dans le viseur ne correspond pas exactement à la photo qui sera prise...

Abordons maintenant les choses sérieuses à savoir la qualité des prises de vue. Pour les portraits l'appareil donne toute satisfaction et son flash Anti Yeux rouges est particulièrement efficace. Précisons d'ailleurs que le mode de réduction des yeux rouges fonctionne en émettant une rafale d'éclairs. Si en mode portrait le F200 ne souffre d'aucune critique il n'en va pas de même lorsque vous photographiez des paysages. En effet l'appareil a parfois du mal à sélectionner automatiquement le meilleur mode de prise de vue et il en résultera parfois des problèmes de profondeur de champ sur certains clichés. Ainsi nous avons pu prendre en défaut le mode automatique de l'appareil qui lors de la photographie de paysages a la fâcheuse habitude de rendre l'arrière-plan totalement flou. Bien sûr en sélectionnant manuellement le mode paysage ou lorsque le mode automatique est de bonne humeur le problème ne se produit pas et l'intégralité du paysage est net. Une fois encore la qualité des clichés est très satisfaisante et le capteur CCD de 4MPixels semble pleinement exploité grâce au piqué de certaines photos. Dans des conditions de forte luminosité on pourra noter la présence d'un léger grain. Enfin en contre jour l'appareil s'en sort plutôt bien sauf peut être pour la mise au point qui est parfois très légèrement floue.

00FA000000058743-photo-minolta-dimage-f200-sample-1.jpg
00FA000000058744-photo-minolta-dimage-f200-sample-2.jpg
00FA000000058745-photo-minolta-dimage-f200-sample-3.jpg
00FA000000058746-photo-minolta-dimage-f200-sample-4.jpg
00FA000000058747-photo-minolta-dimage-f200-sample-5.jpg
00FA000000058749-photo-minolta-dimage-f200-sample-6.jpg

Quelques photographies...

Conclusion

En concevant le F200 les équipes de Minolta ont visiblement tout compris à ce que les utilisateurs attendent aujourd'hui d'un appareil photo numérique milieu de gamme. Combinant un design sobre mais classieux à une taille de guêpe, le F200 réalise des prises de vue de très bonne qualité. Doté d'un capteur 4 Megapixels et malgré tout muni d'un objectif relativement généreux le F200 a vraiment tout d'un grand. Vendu à un prix raisonnable (à partir de 430€ TTC) le dernier-né de Minolta surprend par le nombre impressionnant de fonctions qu'il propose. Minolta parvient même à innover avec des fonctions comme le Subject Tracking AF, la sélection automatique du programme de résultat adéquat ou l'auto rotate qui contribuent à simplifier grandement la vie de l'utilisateur. Bien sûr tout n'est pas parfait et on pourra reprocher à Minolta de ne livrer aucun logiciel de retouche d'image, de ne fournir qu'une carte mémoire de 16Mo ou bien encore de proposer un système de chargement des Batteries quelque peu contraignant... Mais au vu des qualités globales de l'appareil et du soin apporté à sa conception ce n'est finalement que bien peu de chose...

Après de longs mois de vaches maigres où Minolta a totalement raté le virage du numérique alors que ses concurrents s'en donnaient à coeur joie, on peut aujourd'hui affirmer haut et fort que Minolta est devenu un acteur majeur sur lequel il faudra dorénavant compter.

Minolta F-200

6

Les plus

  • Design compact et élégant
  • Simple d'emploi
  • Entièrement débrayable
  • Bonne qualité des épreuves

Les moins

  • Pas de batterie rechargeable
  • Aucun bundle logiciel
  • Manque de piqué/netteté dans certaines conditions

Note globale8

Qualité des clichés8

Fonctionnalités9

Facilité d'utilisation9



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Starlink lance la version française de son site, l'internet très haut-débit bientôt chez vous ?
Test JBL Live Pro+ TWS : des intras designs et confortables, mais pas très autonomes
Avis Microsoft OneDrive (2021) : la meilleure intégration dans Windows et Office
iPhone reconditionné : 2 deals chocs à moins de 200€ à saisir ce week-end
Aux US, 4% des utilisateurs d'iPhone laissent le tracking des applications activé après la mise à jour iOS 14.5
Mass Effect en 4K : c'est déjà possible grâce aux mods (et c'est gratuit)
Vite Ma Dose de Vaccin : trouvez votre rendez-vous de vaccination contre la COVID-19
WhatsApp ne supprimera pas votre compte le 15 mai si vous n'acceptez pas ses règles de confidentialité
Test ASUS ZenBook 13 OLED : agilité et maîtrise, cette fois grâce à AMD
Sunshine : une quête de sens à la surface du Soleil
Haut de page