Antivirus : Dossier Vérité

02 avril 2003 à 12h40
0
Cet article, publié en 2003, est obsolète.
Une mise à jour pour l'année 2007 est accessible sur le lien suivant
Comparatif des Antivirus à jour

0118000000057391-photo-illustration-virus.jpg
C'est dans les années 1980 que le monde a découvert, avec effroi et stupeur, la menace que représentent les virus informatiques avec l'apparition et la propagation fulgurante du fameux virus "MichaelAngelo" qui restera à n'en pas douter dans les annales. A l'époque, ce virus a défrayé la chronique de part l'ampleur de la contamination, qui a touchée des milliers de postes à travers le monde alors que l'Internet n'était pas du tout utilisé à l'époque, ou presque. Dès lors une nouvelle race de programme est apparue : les antivirus. Un virus informatique est en réalité un programme développé dans l'intention de nuire et qui se répand lors de l'échange de données. Les effets d'un tel programme sont variés et on peut dire qu'il y a de gentils et de méchants virus. Certains sont juste enquiquinants alors que d'autres peuvent rendre instable le système et effacer tout ou partie de vos données.

La révolution Internet a grandement facilité le travail des concepteurs de virus puisque grâce à l'eMail un seul virus peut infecter des millions de machines à travers le monde. Les infections virales informatiques sont maintenant omniprésentes et les fameux virus ILoveYou, Melissa, Slammer nous le rappellent quotidiennement. Aussi, la première précaution à prendre pour surfer sur le Net est de se munir d'un logiciel antivirus. Aujourd'hui, il existe plusieurs antivirus concurrents et il est parfois bien délicat de choisir le bon ! Cet article devrait donc vous permettre d'y voir plus clair entre les différentes solutions disponibles.


Virus : mais pourquoi tant de haine ?

Pourquoi écrire un virus ? Les motivations sont variées mais les auteurs de virus poursuivent tous un but commun qui peut se résumer de la sorte : la volonté de nuire. Certains écrivent un virus pour le fun, d'autres le font pour se venger, d'autres encore pour gagner une certaine forme de reconnaissance.

Une mentalité française bien connue voudrait que tout ce qui est négatif n'arrive qu'aux autres. Il ne faut pas croire cela et il clair que tout utilisateur d'un ordinateur est susceptible d'être contaminé par un virus, un jour ou l'autre. Pour le particulier l'expérience du premier virus est toujours un moment douloureux et délicat bien que les conséquences soient limitées. Il n'en va pas de même en milieu professionnel où les infections causées par les virus portent gravement préjudice à l'entreprise. Du fait de l'omniprésence des réseaux si un poste est contaminé tous les autres le seront dans un délai plus ou moins long. L'enjeu est de taille car les virus ont occasionné des pertes financières lourdes pour les entreprises (que ce soit des pertes directes ou indirectes).

C'est pourquoi se munir d'un logiciel antivirus est absolument indispensable dès lors que l'on surfe un tant soit peu sur Internet. Devant la multitude de virus existants (plus de 60.000) il est nécessaire de cataloguer ces virus aux effets plus ou moins désastreux. On distingue quatre grandes familles de virus. Le virus normal et standard est un petit programme infectant votre machine et se répliquant dans tous les fichiers hébergés par votre disque dur. Il se propage principalement lors des échanges de fichiers. C'est dans cette catégorie que l'on trouve les virus les plus dangereux. La deuxième grande catégorie de virus est intitulée "Trojans" ou "Chevaux de Troie". Les virus de cette famille sont particulièrement sournois puisqu'ils se font passer pour un petit programme sympathique que vous lancez volontiers et en profite pour infecter votre système et se dupliquer. La troisième catégorie la plus invasive est baptisée "Worm" ou "Ver de terre" en français. Les worms sont généralement concaténés dans des emails anodins et la simple ouverture d'un email infecté provoque l'installation du virus, se propageant par la même occasion chez tous les contacts de votre carnet d'adresse. Enfin, la famille des scripts malicieux concerne plus spécifiquement les sites Internet ou les emails qui peuvent faire appel à des microprogrammes capables de provoquer des dommages non négligeables sur un système donné. Tous les antivirus de notre comparatif reconnaissent et éradiquent les virus appartenant à ces différentes familles.

Norton AntiVirus 2003

00C8000000057351-photo-bo-te-norton-antivirus-2003.jpg
Norton AntiVirus, ou NAV pour les intimes, est un logiciel mythique. Existant depuis la nuit des temps - ou presque - ce logiciel, produit par , fut à l'origine développé par Peter Norton, journaliste de son état. Chaque année Norton AntiVirus évolue et la dernière version en date est Norton Antivirus 2003. Le logiciel a depuis bien longtemps acquis ses lettres de noblesse grâce à son efficacité légendaire et à la fréquence de ses mises à jour. Symantec fut en effet le premier éditeur à proposer un logiciel se mettant automatiquement à jour par Internet via la fonction LiveUpdate. En effet, il faut savoir qu'un antivirus qui n'est pas mis à jour fréquemment ne sert strictement à rien. Chaque jour de nouveaux virus apparaissent et les éditeurs tels Symantec les analysent et incorporent leurs signatures dans un fichier de définition afin de s'assurer que ces virus soient reconnus et éradiqués par leurs logiciels.

L'installation de Norton AntiVirus s'effectue en quelques minutes et une fois votre ordinateur redémarré, le module Norton AutoProtect est automatiquement chargé en tâche de fond afin d'analyser automatiquement les fichiers entrant sur votre système. Une fois le programme installé il est vivement recommandé d'analyser votre machine à la recherche de virus existant.

On reproche souvent à Norton Antivirus son côté usine à gaz. Il est vrai que l'interface de Norton Antivirus, si elle est sans conteste la plus belle et la plus conviviale de ce comparatif, rend le programme un peu lourd et quelque fois un tantinet long à charger. L'interface se compose de trois grandes parties : Etat, Analyse Antivirus et Rapport. L'activité 'Etat' indique la date des définitions de virus et l'état des diverses fonctions de protection. La partie 'Analyse antivirus' permet de sélectionner l'unité que vous souhaitez analyser à la recherche de virus alors que la partie 'Rapports' vous donne accès à la liste des virus, au journal d'activité, à l'encyclopédie des virus et aux éléments en quarantaine.

012C000000057325-photo-dossier-av-norton-antivirus-2003-1.jpg
012C000000057326-photo-dossier-av-norton-antivirus-2003-2.jpg

Une interface claire, nette et précise...

Une fois que vous avez choisi les fichiers, dossiers, unités que vous voulez scanner pour vous assurer de l'absence de virus, une boîte de dialogue animée apparaît et indique la progression de l'analyse. Au cas où un virus est détecté au cours de cette procédure, un assistant apparaît et vous propose de réparer les fichiers contaminés en effaçant toute trace du virus ou bien de supprimer définitivement les fichiers infectés. Une autre possibilité existe et s'appelle la mise en quarantaine : le fichier contenant un virus n'est ni effacé, ni réparé mais déplacé dans un espace protégé et sécurisé du disque dur pour ne pas propager l'infection. L'une des nouveautés majeures de Norton Antivirus 2003 tient à sa transparence. En effet, le logiciel n'interrompt que rarement l'utilisateur grâce à une automatisation maximale de ses fonctionnalités.

Norton AntiVirus s'est adapté aux nouvelles formes d'infection incarnées par les scripts chargées lors de vos séances de surf. Aussi par défaut Norton Antivirus 2003 analyse les scripts (JavaScript et autres) exécutés sur votre machine et vous alerte si l'un des scripts essaie d'appeler une commande jugée dangereuse. Vous aurez alors la possibilité de bloquer le script ou de le laisser s'exécuter. On le sait la propagation des virus se fait aujourd'hui essentiellement par eMail. Aussi, Norton Antivirus 2003 intègre un module analysant en permanence votre messagerie. Symantec a réalisé de gros progrès dans ce domaine puisque l'analyseur de messagerie est automatiquement configuré. En lançant votre client email (Microsoft Outlook, Microsoft Outlook Express) les emails reçus passent d'abord par Norton Antivirus qui s'assure de l'absence de virus. Au cas où un virus est détecté il est automatiquement supprimé et le mail qui le contient également. Ceci représente une amélioration significative dans la mesure où il fallait avec les versions précédentes systématiquement confirmer l'éradication du message ce qui pouvait prendre un certain temps lorsque votre messagerie croule sous les virus. Norton Antivirus 2003 scanne également les emails que vous envoyez. Ceci est à nos yeux inutile dans la plupart des cas : heureusement il est possible de désactiver la fonction de vérification afin de gagner en rapidité d'émission. Norton Antivirus 2003 supporte dorénavant les logiciels de messagerie instantanée aussi il est compatible avec MSN Messenger, AOL Instant Messenger ou . Hélas, Norton Antivirus 2003 ne supporte pas ICQ ce qui est regrettable dans la mesure où ce programme est sans aucun doute le plus répandu, de même NAV 2003 est incompatible avec MSN Messenger 5.0 ce qui pose un vrai problème. Bien sûr, le moteur de détection de Norton Antivirus utilise la technologie heuristique et est donc en théorie capable de détecter des virus encore inconnus à ce jour. Norton Antivirus s'intègre également à Microsoft Office afin de prévenir l'ouverture de documents contenant des macrovirus.

012C000000057357-photo-dossier-av-norton-antivirus-2003-4.jpg
012C000000057327-photo-dossier-av-norton-antivirus-2003-3.jpg

Résultats d'analyse

La fonction LiveUpdate a été améliorée et fonctionne maintenant en tâche de fond et de manière transparente. Lorsque vous vous connectez à Internet, le logiciel détecte automatiquement la présence de mises à jour, les télécharge et les installe et ce sans aucune intervention de votre part. Bien sûr, LiveUpdate demeure utilisable manuellement. Si vous n'utilisez pas fréquemment LiveUpdate, Norton Antivirus affichera un message d'alerte au démarrage de Windows lorsque les définitions de virus datent de plus d'un mois afin que vous puissez les mettre à jour. Le CD de Norton Antivirus 2003 est bootable ce qui permet de désinfecter le système en cas d'infection sérieuse.

Norton Antivirus 2003

4

Les plus

  • Ergonomie irréprochable
  • Facile d'utilisation
  • Fonctionnellement riche

Les moins

  • Efficacité perfectible

Note globale7

Efficacité6

Ergonomie8

Fonctionnalités9

Performances8

McAfee VirusScan 7.0

00C8000000057324-photo-boite-virusscan-7-0.jpg
VirusScan 7.0 est l'autre grand logiciel antivirus. Développé à l'origine par John McAfee, le logiciel est depuis 1997 la propriété de Network Associates. Ce programme est sans nul doute le concurrent le plus direct de Norton Antivirus 2003 et dispose d'ailleurs d'une base d'utilisateurs conséquente. L'installation de Virusscan 7 est assez simple et requiert un redémarrage du système. Lors du redémarrage vous noterez le chargement du module VShield qui est chargé d'analyser en permanence les activités de votre système dans le but de débusquer d'éventuels virus. Sa présence se matérialise par une icône en forme de bouclier apparaissant dans la barre des tâches. Il est bien entendu possible de paramétrer la sensibilité de VShield ainsi que les mesures de surveillance qu'il doit prendre. Curieusement VirusScan 7 n'analyse par défaut que les fichiers dont l'extension est connue. Certes cela a pour avantage d'améliorer les performances du scanner mais le système n'est pas totalement sécurisé.

Pour cette nouvelle version, McAfee a intégralement revu l'interface du logiciel en le dotant d'un look & feel très similaire à celui de Windows XP. Le résultat est convaincant et l'interface est plaisante et agréable à utiliser. Toutefois, cette dernière est parfois un peu trop dépouillée et certaines fonctions avancées sont très bien cachées. Les habitués de VirusScan regretteront amèrement l'ancienne interface introduite par VirusScan pour Windows 95 qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à la fonction rechercher de Windows. VirusScan 7.0, tout comme Norton Antivirus 2003, s'intègre à l'explorateur Windows et vous pouvez d'un simple clic droit sur un fichier vérifier qu'il ne contient pas de virus.

La version 7.0 de VirusScan étrenne un tout nouveau module d'analyse des scripts afin de bloquer tout script dangereux. VirusScan 7 est également capable d'analyser les fichiers Microsoft Word, Excel, PowerPoint (issus de la version 2000 ou ultérieure) pour s'assurer qu'ils ne contiennent pas de macrovirus. Cette fonction est mise en oeuvre uniquement lorsque VShield est désactivé. VirusScan 7.0 embarque également la technologie HAWK qui recherche toute activité suspecte et empêche l'envoi massif d'emails. Lorsqu'un virus est détecté le programme vous alerte et propose d'éradiquer le virus en tentant soit une réparation soit un effacement. Autre solution également disponible la mise en quarantaine. Si VirusScan est bien entendu capable d'analyser les emails entrants il ne s'interface pas avec les logiciels de messagerie instantanée.

012C000000057329-photo-dossier-av-mcafee-virusscan-7-2.jpg
012C000000057328-photo-dossier-av-mcafee-virusscan-7-1.jpg
00C8000000057331-photo-dossier-av-mcafee-virusscan-7-3.jpg

VirusScan 7 propose un module spécialement dédié aux PDA. Compatible Pocket PC et Palm, VirusScan 7 vérifie automatiquement l'absence de virus sur vos assistants personnels dès qu'ils sont connectés au PC. Nous avons pu vérifier le bon fonctionnement de ce module avec un Pocket PC Toshiba e740 et un Palm Tungsten. A l'usage, cette fonction, bien que pratique, est vite agaçante puisque l'analyse, qui prend tout de même quelques minutes, se lance à chaque opération de synchronisation. Ainsi durant une seule et même session l'analyse peut se lancer cinq ou six fois. Heureusement il est possible d'annuler l'analyse en cours mais pas de préciser au logiciel de ne faire qu'une seule analyse par session.

Du côté des mises à jour, VirusScan 7 est doté de la fonction 'InstantUpdater' qui reprend le même principe que LiveUpdate. Toutefois, lors de nos tests, cette fonction ne nous a pas donné entière satisfaction puisque sur nos deux machines de test différentes, InstantUpdater a planté de temps à autre sans raisons particulières. Précisons également que McAfee se contente d'offrir un an de mise à jour gratuite sur son logiciel phare et que celles-ci sont incrémentielles. Comme avec Norton Antivirus 2003, le CD de McAfee VirusScan 7.0 est bootable offrant ainsi une solution pour démarrer et désinfecter un PC gravement atteint.

McAfee VirusScan 7.0

6

Les plus

  • Très bon taux de détection
  • Bonne ergonomie
  • Analyse des PDA

Les moins

  • Vide

Note globale8

Efficacité8

Ergonomie8

Fonctionnalités8

Performances7

Trend PC-Cillin 9.02

00C8000000057321-photo-bo-te-pc-cillin-9-0.jpg
PC-Cillin est un logiciel antivirus développé par l'éditeur américain Trend. Fort répandu outre-atlantique ce logiciel est plus confidentiel en Europe et se retrouve principalement dans les boîtes de Cartes mères plutôt que sur les étalages des revendeurs. Pour ce test nous avons utilisé la version 9.02 : son installation est rapide et nécessite un redémarrage système. Une fois le système redémarré on note l'apparition, prêt de l'horloge Windows, d'une petite pilule. Cet icône indique que PC-Cillin est chargé et protège actuellement votre système. L'interface du logiciel est touffue et arbore un rouge criard. L'onglet simple affiche les fonctions basiques (état du système, analyse des lecteurs, mise à jour) alors que l'onglet standard donne accès à toutes les fonctionnalités du programme.

Comme ses concurrents PC-Cillin monitore en temps réel le système afin de s'assurer qu'aucun virus n'est présent sur les fichiers que vous utilisez. Son intégration avec Windows XP est bonne puisqu'il est possible via un simple clic droit de vérifier l'intégrité d'un fichier ou d'un dossier. On retrouve bien entendu les fonctions classiques comme la mise en quarantaine et l'analyse du système pour laquelle il est possible de définir les lecteurs à analyser. Le logiciel dispose d'une analyse heuristique et est capable de scruter les fichiers compressés à la recherche de virus.

PC-Cillin 9 offre tout comme VirusScan un module PDA qui a pour but de vérifier qu'aucun virus n'infeste votre Pocket PC ou votre Palm. Petite différence toutefois avec VirusScan : le module PDA s'installe en local sur votre assistant personnel. Contrairement aux antivirus généralistes de ce dossier, le CD de PC-Cillin 9 n'est pas bootable. La sécurité Internet n'est pas oubliée puisque PC-Cillin peut empêcher l'exécution de JavaScript ou autre ActiveX jugés malveillants grâce à sa fonction ScriptTrap. Le programme analyse bien entendu les emails que vous recevez afin de prévenir tout risque d'infection par messagerie. Toujours pour protéger les internautes avides de surf, PC-Cillin offre un Firewall intégré. Celui-ci peut bloquer des ports, détecter les chevaux de troie, et restreindre l'accès uniquement à des sites jugés sûrs. Le firewall offre un niveau de sécurité paramétrable sur trois échelons : bas, moyen et élevé.

Comme ses confrères, PC-Cillin 9 est muni d'une fonction de mise à jour. Celle-ci est dans un premier temps lourde à mettre en oeuvre. Pour pouvoir y accéder il faut en effet enregistrer en ligne le logiciel, rentrer le numéro de série pour récupérer un numéro de licence qui permettra d'installer les mises à jour. Ce procédé est un peu fastidieux d'autant que les mises à jour gratuites ne sont disponibles que pendant une seule année (comme pour tous les autres logiciels de ce comparatif). Une fois le numéro de licence obtenu et renseigné, le logiciel vérifiera de lui-même et automatiquement la présence de mises à jour vous affranchissant de toute intervention.

00FA000000057333-photo-dossier-av-pc-cillin-9-0-2.jpg
00FA000000057332-photo-dossier-av-pc-cillin-9-0-1.jpg
00FA000000057334-photo-dossier-av-pc-cillin-9-0-3.jpg
00FA000000057335-photo-dossier-av-pc-cillin-9-0-4.jpg


Trend PC-Cillin 9.02

4

Les plus

  • Analyse des PDA
  • Firewall inclus

Les moins

  • Lenteur d'analyse
  • Impact néfaste sur les performances système
  • CD non bootable

Note globale6

Efficacité7

Ergonomie6

Fonctionnalités7

Performances3

Panda Antivirus Platinum 7.0

00DC000000057336-photo-boite-panda-antivirus-platinum-7.jpg
Panda Antivirus est un logiciel espagnol assez renommé sur le marché des antivirus. La dernière version en date est la 7.0. Son installation sous Windows XP est globalement simple et ne nécessite qu'un seul redémarrage. La version Platinum du logiciel intégrant un Firewall, il est possible d'activer ou non cette fonctionnalité pendant l'installation. Une fois votre machine redémarrée, une icône représentant un panda apparaît non loin de l'horloge Windows et indique que le système est protégé. Un clic droit sur l'icône permet de lancer l'interface de contrôle de Panda ou de désactiver la surveillance en tâche de fond. L'interface du logiciel est un modèle du genre ! S'inspirant de Windows XP, elle est beaucoup plus aboutie et soignée que celle de VirusScan 7.0 ou de PC-Cillin 9.0. Les activités principales disponibles depuis la page d'accueil sont la recherche de virus, le service de quarantaine -ici baptisé hôpital-, le service mise à jour en ligne, ainsi que l'accès aux diverses options de configuration du logiciel. Chose agaçante, lorsque vous lancez le logiciel votre ordinateur vous dit oralement 'Bienvenue à Panda Antivirus'. Fort heureusement il est possible de désactiver les événements sonores. Comme Norton Antivirus 2003, Panda Antivirus 7.0 propose une liste des virus connus ce qui permet d'obtenir rapidement des informations sur un virus donné sans se connecter à Internet. Qui plus est, Panda Antivirus 7.0 s'intègre sans sourciller à Microsoft Windows XP.

Comme tout antivirus digne de ce nom, Panda peut effectuer une analyse sur les lecteurs de votre choix, mais peut aussi être programmé pour effectuer des analyses automatiques à intervalle régulier. Au cas où le logiciel trouve un fichier suspect il est possible de le mettre en quarantaine afin de l'isoler. La vitesse d'analyse de Panda est surprenante car tout bonnement fulgurante ! Le moteur d'analyse du logiciel est dit UltraFast et laisse ses concurrents sur place ! Panda Antivirus est muni d'un scanner d'eMails qui s'assure que les eMails que vous recevez ne sont pas dangereux. Dans le même esprit Panda est muni du classique module de blocage des scripts Visual Basic ou Java malicieux et d'une fonction anti-dialer (pour éviter de se connecter par mégarde à des numéros surtaxés). Le CD du logiciel est bootable ce qui permettra de désinfester rapidement une machine. Les mises à jour de l'antivirus se font de manière automatique ou manuelle, comme chez la concurrence, à ceci près qu'il faut impérativement vous enregistrer en mentionnant le code d'activation pour bénéficier de ce service. Comme nous l'évoquions plus haut cette procédure est tout à fait compréhensible mais est exaspérante car elle vous fait perdre un certain temps à renseigner les informations demandées.

La configuration du Firewall intégré se fait aisément par le biais d'un assistant qui vous permet d'autoriser ou non l'accès à internet pour les programmes les plus courants. Les programmes ne faisant pas partis de cette liste initiale feront l'objet d'une demande d'autorisation qu'il vous faudra approuver ou rejeter.

00DC000000057337-photo-dossier-av-panda-7-0-1.jpg
00DC000000057338-photo-dossier-av-panda-7-0-2.jpg
00C8000000057339-photo-dossier-av-panda-7-0-3.jpg

Une interface agréable


Panda Antivirus Platinum 7.0

6

Les plus

  • Interface ergonomique
  • Vitesse d'analyse fulgurante
  • Impact inexistant sur les performances

Les moins

  • Plantages à répétition lors de la réparation

Note globale8

Efficacité7

Ergonomie9

Fonctionnalités8

Performances10

Kaspersky Anti-Virus 4.0

Développé par une firme Russe, Kaspersky s'est rapidement fait un nom dans la communauté des utilisateurs avancés. Ceux-ci considèrent Kaspersky comme l'antivirus le plus fiable actuellement disponible ce que nous ne manquerons pas de vérifier dans notre test. Le logiciel est francisé et distribué dans l'hexagone par WSKA. Son installation est très rapide et ne nécessite aucun redémarrage. Une fois le programme installé, une icône représentant la lettre K apparaît dans la barre des tâches de Windows. Un double-clic dessus fait apparaître le module AV Control Centre qui est tout bonnement effrayant. En effet cette application dispose d'une ergonomie à la Windows 3.1 dont la particularité est d'être franchement repoussante d'autant qu'il n'est pas évident de comprendre à quoi elle sert. Afin de lancer une analyse antivirus complète il faut visiblement faire l'ENA puisque la fonction est difficile d'accès et c'est là un doux euphémisme. Vous l'aurez compris le principal défaut de Kaspersky tient à son interface qui est tout sauf ergonomique. Comme si cela ne suffisait pas, Kaspersky Anti-Virus a un net côté tentaculaire. En effet, contrairement aux autres antivirus de ce comparatif qui intègrent en une seule et même application diverses fonctions de protection, KAV est éclaté en plusieurs modules distincts. De plus l'intégration du programme avec Windows XP est tout bonnement désastreuse. Et pour couronner le tout, le CD-Rom du programme n'est même pas bootable.

Pour analyser le système à la recherche de virus il faut lancer le scanner de Kaspersky depuis l'AV Control Centre ou depuis le menu démarrer. Le scanner offre en natif deux modes : Standard et Expert. L'initiative est louable mais le mode Standard aura pour effet de rebuter plus d'un utilisateur, tandis que le mode expert est des plus fouillé.

Malgré les points négatifs exprimés plus haut, l'antivirus de Kaspersky n'est pas pour autant à proscrire, loin de là ! Grâce à ses multiples paramétrages il ravira les utilisateurs avertis qui pourront le configurer à leur guise. Le moteur d'analyse de Kaspersky est sans aucun doute l'un des plus aboutis et il s'avère notamment capable de détecter les fichiers contaminés par plusieurs virus. Question fonctionnalités, KAV propose à peu près la même chose que ses concurrents, à savoir : analyse des emails, analyse des documents Office et analyse des scripts. Le logiciel est bien entendu pourvu d'une fonction de mise à jour. Nous fûmes d'ailleurs surpris de constater la lenteur et la longueur de la procédure de mise à jour qui a durée un bon quart d'heure sur notre machine de test, alors que les autres antivirus de ce comparatif se mettent à jour en l'espace d'une ou deux minutes.

00C8000000057342-photo-dossier-av-kaspersky-4-3.jpg
00DC000000057340-photo-dossier-av-kaspersky-4-1.jpg
00DC000000057341-photo-dossier-av-kaspersky-4-2.jpg

Une interface brouillon et vieillote


Kaspersky Anti-Virus 4.0

4

Les plus

  • Efficacité redoutable
  • Outil idéal pour les power users
  • Avalanche de réglages

Les moins

  • Interface horrible
  • Logiciel lourd
  • CD non bootable

Note globale7

Efficacité10

Ergonomie2

Fonctionnalités7

Performances5

AntiVirusKit Professional 11

0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
Autre logiciel payant de ce comparatif, AntiVirusKit Professional 11 est développé par l'éditeur allemand G-DATA et distribué en France par MediaGold. Ce logiciel a la particularité d'utiliser la technologie DoubleScan. De quoi s'agit-il ? Le logiciel utilise tout simplement deux moteurs d'analyse virale ! AntiVirusKit utilise le moteur KAV de Kaspersky ainsi que le moteur RAV de GeCAD Software. On peut donc s'attendre à ce que ce logiciel délivre un niveau de protection sans précédent. L'installation d'AVK se déroule rapidement et ne requiert aucun redémarrage du système.

Au lancement AntiVirusKit surprend par la beauté et la simplicité de son interface qui reprend à son compte l'ergonomie de Windows XP. Les novices ne seront donc pas perdus et pourront utiliser rapidement l'antivirus sans phase d'apprentissage particulière ! Tout comme ses concurrents AVK charge à chaque démarrage de Windows le gardien qui analyse en permanence et en tâche de fond votre système à la recherche de virus. Celui-ci est bien entendu paramétrable et peut se contenter d'analyser les fichiers Office ou l'intégralité du système. Comme les grands, AVK offre un module de quarantaine : ainsi et selon votre choix, les virus détectés seront automatiquement placés en quarantaine s'il n'est pas possible de les désinfecter.

On ne le répétera jamais assez, un antivirus n'est rien sans des mises à jour régulières et hebdomadaires de ses listes de définitions de virus. AntiVirusKit intègre à cet effet un module de mise à jour en ligne qui récupère et installe automatiquement les mises à jour du programme et des virus. Cette fonction n'est pas utilisable de suite puisqu'il faut enregistrer votre logiciel sur le site de l'éditeur pour recevoir les codes d'accès au service ce qui constitue à nos yeux une perte de temps. Une fois l'enregistrement effectué, double moteur d'analyse oblige, le logiciel récupère deux listes de définitions de virus différentes.

Parfaitement intégré à Windows XP, AntiVirusKit dispose bien entendu d'une analyse heuristique capable de détecter les virus inconnus en dépistant les activités suspectes. Le logiciel analyse bien entendu le contenu des emails que vous recevez, de fait le vecteur d'infection par messagerie est éradiqué. Toutefois aucune prise en charge des messageries instantanées n'est au programme ceci étant confié au Gardien. Précisons que le CD d'AVK est bootable.

A la lumière de ce test, il est clair qu'AntiVirusKit Professional 11 constitue une excellente alternative à Kaspersky en combinant les capacités de détection exceptionnelles du moteur KAV à une interface simple et intuitive offrant néanmoins accès à des options avancés. Notons enfin que G-Data a récemment lancé la version 12 de son logiciel qui n'est pas encore disponible en français. Nous avons reçu la version allemande qui présente le même taux de réussite que la version française actuelle. Afin de ne pas léser ses utilisateurs MediaGold vient en conséquence de baisser le prix de son logiciel. A 39,90€ TTC AntiVirusKit Professional 11 est l'antivirus le moins cher de ce dossier et constitue un excellent choix !


00FA000000057343-photo-dossier-av-avk-11-1.jpg
00FA000000057344-photo-dossier-av-avk-11-2.jpg

00FA000000057359-photo-dossier-av-about-avk12.jpg

Une interface... parfaite ?


AntiVirusKit Professional 11

8

Les plus

  • Interface ultime (?)
  • Prix imbattable
  • Efficacité sans faille
  • Excellent taux de réparation
  • Utilisation de deux moteurs

Les moins

  • Vide

Note globale9

Efficacité9

Ergonomie10

Fonctionnalités8

Performances7

BitDefender 7.0 Standard Edition

Développé par une société roumaine ce logiciel est issu de l'ancien Antivirus Expert, autrement connu sous le nom de AVX. Pour ce test nous avons reçu la toute nouvelle version 7.0 anglaise dont le lancement est imminent. L'installation de BitDefender est aisée et ne prend que quelques minutes. Durant ce processus il est possible de sélectionner les composants à installer. Lorsque l'installation s'achève il n'est pas nécessaire de redémarrer le système, BitDefender étant opérationnel de suite. Le logiciel monitore par défaut toutes les activités de votre système grâce à son scanner fonctionnant en tâche de fond. Celui-ci scrute également la base des registres à la recherche d'activités suspectes. Ceci peut d'ailleurs s'avérer exaspérant puisqu'avec certains programmes, BitDefender vous demandera de nombreuses fois si vous souhaitez autoriser la modification de la base des registres. Heureusement la surveillance de la registry est désactivable. Une fois le logiciel installé et une fois ce dernier enregistré, BitDefender télécharge et installe automatiquement les mises à jour des définitions virales. L'interface est relativement sobre et vous donne accès aux divers modules du logiciel : scanner, protection automatique, mise à jour, programmateur, quarantaine et autres. Simple d'accès l'interface est parfois un peu trop dépouillée ce qui ne manquera pas de décontenancer certains utilisateurs. L'éditeur du logiciel mais en avant la possibilité de Skinner l'interface de BitDefender. Ceci est à nos yeux un pur gadget en particulier pour un logiciel antivirus dont le rôle premier est de se faire oublier.

En cas de détection d'un virus BitDefender propose une large palette d'actions : mise en quarantaine (pour que l'infection ne se répande pas), effacement, nettoyage, modification de l'extension du fichier infecté, etc. BitDefender protège bien entendu les messageries POP3 de toute contamination mais ne propose aucune surveillance des messageries instantanées ni d'ailleurs des appareils mobiles comme les PDA et autres SmartPhone. Précisons que la fonction Virus Shield de protection en tâche de fond affiche sur votre bureau une palette transparente quyi affiche un graphique représentant l'activité du scanner. Cet affichage est désactivable.

0118000000057386-photo-dossier-av-bitdefender-7-0-1.jpg
0118000000057387-photo-dossier-av-bitdefender-7-0-2.jpg

Une interface désuette ?


BitDefender 7.0 Standard

4

Les plus

  • Analyse de la base des registres
  • Interface claire

Les moins

  • Taux de détection faiblard
  • Taux de réparation ridicule
  • Fonctionnalités limitées

Note globale5

Efficacité6

Ergonomie7

Fonctionnalités6

Performances6

Et le gratuit dans tout cela ?

Les logiciels antivirus ne sont pas l'apanage des grands éditeurs. Pour preuve il existe quelques antivirus totalement gratuits et capables de véritablement désinfecter votre système pour pas un kopek. Nous avons donc décidé de tester ces logiciels afin de voir s'ils sont véritablement en mesure d'assurer une protection convenable du système. Nous avons pour cela retenu les logiciels Antivir Personal Edition et AVG AntiVirus.


Antivir PE

Ce logiciel, développé par la société allemande H+BEDV, a pour première et principale qualité d'être gratuit (vous pouvez le télécharger ici). Son installation est rapide et ne nécessite aucun redémarrage. Le logiciel est doté d'un module de protection automatique fonctionnant en tâche de fond qui trahit sa présence par une petite icône en forme de parapluie dans la barre des tâches Windows. Notez d'ailleurs qu'un simple clic sur l'icône referme le parapluie et désactive donc la protection en tâche de fond (inutile donc de se perdre dans le menu contextuel). L'interface du logiciel est austère mais après tout s'il est gratuit, pourquoi s'en plaindre ? Bien que peu affriolante l'interface est tout de même nettement plus claire que celle de Kaspersky. Le logiciel dispose d'un module de vérification des mises à jour disponibles mais celles-ci semblent être peu fréquentes. Par ailleurs, il semble que l'intégralité du logiciel soit téléchargé à chaque mise à jour ce qui est assez pénible, surtout pour les connexions RTC.

Question analyse et vous le verrez plus en détails dans ce test, Antivir PE est dramatiquement et mortellement lent. Ainsi il faut compter plusieurs dizaines de minutes pour analyser un répertoire là où ses concurrents payants le font en l'espace d'une ou deux minutes. Malgré cette atroce lenteur, le moteur d'analyse reconnaît les macro virus ainsi que pas moins de 50000 virus récents. Le logiciel peut analyser les pièces jointes arrivant par email et dispose de quelques options pour empécher l'éxécution de scripts malicieux. Si un fichier suspect est détecté au cours de l'analyse le logiciel vous propose de créer une disquette pour l'envoyer au développeur à des fins d'analyse.

00FA000000057345-photo-dossier-av-antivir-pe-1.jpg
00FA000000057346-photo-dossier-av-antivir-pe-2.jpg

Une interface des plus austères...


Antivir

2

Les plus

  • Logiciel gratuit

Les moins

  • Lenteur abominable
  • Interface quelconque
  • Efficacité moyenne

Note globale4

Efficacité5

Ergonomie4

Fonctionnalités4

Performances2




AVG Free Edition 6.0

Cet autre gratuiciel, téléchargeable ici, permet d'analyser votre système à la recherche de virus (NDLR : on s'en serait douter). L'installation du logiciel prend quelques secondes et à son issue une icône apparaît près de l'horloge et permet de lancer rapidement le logiciel. Celui-ci dispose d'une interface pour le moins hideuse mais relativement claire malgré tout. A la différence d'Antivir PE, AVG propose un scanner des emails entrants et sortants. Son module d'analyse automatique est capable d'utiliser la technologie heuristique et il fonctionne correctement. Le logiciel dispose bien entendu d'un module de mise à jour en ligne.

Comme les grands de ce comparatif, AVG intègre une fonction de quarantaine ici baptisée VirusVault. Les fichiers que le logiciel ne parvient pas à réparer sont donc automatiquement déplacés dans cet espace sécurisé afin d'empêcher toute contamination future.

00DC000000057347-photo-dossier-av-avg-1.jpg


AVG 6.0

0

Les plus

  • Logiciel gratuit

Les moins

  • Interface laide
  • Une vraie passoire

Note globale2

Efficacité2

Ergonomie2

Fonctionnalités3

Performances5

Protocole

00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Aujourd'hui il est un fait avéré que les antivirus disponibles sur le marché reconnaissent la grande majorité des virus existants. Aussi en soumettant des virus souches aux divers Antivirus retenus pour ce comparatif nous nous attendions à bien peu de surprises. En effet tous devaient à nos yeux reconnaître et éliminer 100% de nos virus. Et bien nous avions tort !!!

Pour ce test nous avons recueilli pas moins de 6989 virus différents de tout type : Notre collection de virus contenait aussi bien des virus macros affectant Office que des virus récents comme CodeRed, Nimda, et consoeurs ainsi que des "vieux" virus Windows 95. Pour mettre sur un pied d'égalité tous les antivirus, nous les avons réglé de façon à ce qu'ils analysent les 6989 virus présents sur une seule et même partition dédiée. Nous avons commencé le test par l'évaluation de trois critères : le nombre de virus reconnu, le nombre de virus réparés et le temps de l'analyse. Le tableau ci-dessous récapitule les résultats obtenus par les divers logiciel que nous avons pu tester :

01F5000000057388-photo-dossier-av-tableau-virus.jpg


Kaspersky Anti-Virus 4.0 fait ici un sans-faute et a détecté 100% de nos virus, mais c'est le seul ! Si l'analyse a été relativement rapide le logiciel c'est hélas montré incapable de réparer nos virus bloquant systématiquement sur un fichier contenant un macrovirus. En terme de virus détecté Kaspersky est talonné par AntiVirusKit Professional 11 ce qui n'étonne guère vu que ce logiciel utilise le moteur de Kaspersky. Contrairement à KAV, AVK a pu éradiquer près de la moitié des virus présents sur la machine et ce qui lui adjuge le meilleur score de désinfection, le tout en moins d'une minute. Le troisième logiciel arrivant dans le trio de tête est VirusScan 7.0. VirusScan a détecté 6800 virus soit un taux de reconnaissance de l'ordre de 97%. Le logiciel est fait bonne figure en matière de désinfection et s'est montré suffisament véloce.

PC-Cillin 9.02 détecte un nombre de virus presque similaire au taux de reconnaissance de Panda, mais contrairement à son homologue PC-Cillin est parvenu à désinfester plus de 2000 virus, alors que Panda plante régulièrement durant la phase de nettoyage. Il est intéressant de souligner que PC-Cillin est l'un des scanners les moins rapides de ce comparatif avec un temps d'analyse de plus d'une minute. Panda Antivirus Platinum 7.0 est sans conteste l'antivirus le plus véloce, le logiciel ayant mis 25 secondes pour tester l'ensemble de nos 7000 virus. Norton se sort pas si mal de ce test, avec un temps d'analyse figurant parmi les meilleurs et un taux de désinfection convenable. Hélas le taux de reconnaissance des virus est inférieur à 92% ce qui n'est pas franchement fantastique. Seul BitDefender fait pire que Norton avec 6050 virus détectés soit un taux d'efficacité d'à peine plus de 85%.

Les antivirus gratuits montrent quant à eux leurs limites : si Antivir détecte un certain nombre de virus l'analyse a durée pas moins de 30 minutes ! Un temps inacceptable même pour un logiciel gratuit. AVG est pour sa part une vraie passoire puisqu'il n'a trouvé que 18% des virus composants notre échantillon ! Certes AVG est assez véloce mais loupe un bon nombre d'infections.

L'influence sur les performances

Un antivirus n'est véritablement efficace que s'il agit comme une sentinelle. Selon le vieil adage mieux vaut prévenir que guérir, tous les antivirus de ce comparatif disposent d'un module de protection analysant en tâche de fond les fichiers transitant sur votre système. Ce système de protection permanent est parfait pour garantir une sécurité optimale mais influe grandement sur les performances. Aussi nous avons décidé de mesurer l'impact réel de nos divers antivirus sur le système en utilisant le Business Winstone 2003. Notre choix s'est porté sur ce Benchmark pour ses qualités de test applicatif et non générique. Notez que seul BitDefender 7.0 a empéché l'éxécution du Business Winstone 2003, c'est pourquoi l'antivirus n'apparaît pas dans le graphique ci-dessous :

0217000000057389-photo-dossier-av-performances-winstone-2002.jpg


D'après nos tests c'est Panda Antivirus 7.0 qui affecte le moins les performances de notre système. En effet l'analyse en tâche de fond de Panda dégrade les performances de moins de 5%. Norton Antivirus 2003 ralentit de près de 13% le système, alors que VirusScan 7.0 pénalise les performances de près de 19%. AVK Pro 11 ralentit lui aussi de manière sensible notre PC mais cela reste plus supportable que Kaspersky Anti-Virus 4.0 qui est à l'origine d'une dégradation de performances de près de 28%. Enfin PC-Cillin 9.02 obtient si j'ose dire le bonnet d'âne puisque le système est près de deux fois plus lent lorsque le logiciel de Trend analyse en tâche de fond l'activité de la machine.


Bilan

Si les antivirus renommés (McAfee, Norton, Panda) affichent tous un taux de détection similaire la différence se fait réellement au niveau de l'impact sur les performances. En effet contre toute attente Norton Antivirus 2003 n'est pas l'antivirus le plus pénalisant, loin de là. On l'a vu les logiciels de McAfee, Norton et Panda n'affichent pas un taux de détection de 100%, ce qui surprend. En effet Kaspersky qui dispose de bien moins de moyens que les ténors du domaine est parvenu à concevoir l'antivirus ultime affichant un taux de détection de l'ordre de 100%. D'un point de vue purement sécuritaire il est donc premier, loin devant ses concurrents.

Toutefois l'ergonomie et l'impact sur les performances changent la donne. En effet l'utilisateur lambda veut un antivirus qui soit tout à la fois : discret, performant, efficace, facile à utiliser et complet. Et à ce petit jeu là il est bien évident que Norton, McAfee, Panda ont un net avantage. Mais AVK a des arguments à faire valoir et ce logiciel apparement outsider remporte très nettement nos faveurs grâce à une efficacité élevée et à une interface tout simplement merveilleuse.

Conclusion

Après avoir passé au crible pas moins de huit antivirus différents notre verdict n'est pas tranché. Tout d'abord nous fûmes agréablement surpris de constater que tous les antivirus sérieux de ce comparatif offrent un taux de détection supérieur à 85% ! L'utilisateur est donc protégé. On est toutefois loin du 100% que tout un chacun est en droit d'attendre d'un antivirus. Dans notre panel trois logiciels se détachent très nettement au niveau de leur efficacité : VirusScan 7, Kaspersky Anti-Virus 4 et AntiVirusKit Professional 11. Ce trio de tête est particulièrement brillant, et l'excellentissime camarade Kaspersky réussit l'exploit de détecter 100% des virus composant notre large échantillonnage.

Grâce à une efficacité généralement élevée le choix d'un antivirus ne se fait plus vraiment sur la qualité de son moteur mais bien sur ses fonctions, sa rapidité et son ergonomie. Question vitesse d'analyse Panda et Norton Antivirus se sont montrés particulièrement véloces tout en ayant un minimum d'impact sur les performances globales du système. Du côté de la convivialité, Panda Antivirus 7.0 Platinum, AntiVirusKit Professional 11 et Norton Antivirus 2003 sont incontestablement les programmes les plus ergonomiques. Au chapitre des fonctionnalités Norton Antivirus 2003 remporte la palme suivi par Panda et VirusScan 7.0.

L'alternative gratuite aux logiciels antivirus payants n'est pour le moment pas crédible avec un AVG qui ressemble à une passoire et un Antivir qui reconnaît certes nombre de virus mais ne propose qu'un minimum de fonctionnalités et est d'une lenteur à vous glacer le sang.

En définitive Norton Antivirus 2003 et Panda Antivirus Platinum 7.0 nous paraissent les plus adaptés pour un usage grand public. Les utilisateurs avancés se tourneront vraisemblablement vers AntiVirusKit Professional 11 alors que les mordus choisiront Kaspersky Anti-Virus 4.0. PC-Cillin 9.0 malgré une certaine lenteur et McAfee VirusScan 7.0 constituent ici d'excellentes alternatives qui méritent d'être considérées.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Neuf antivirus testés avec 7000 virus sur Clubic !
BF1942 : Secret Weapons officiellement annoncé !
Le Radeon 9600 plus tôt que prévu ?
Metal Gear Solid 2 Substance en test sur Clubic
AMD Barton 3000 et 3200+ FSB 400 MHz
Humvee Assault est terminé
CPGmarket booste sa plate-forme eSupply Chain
Transfert de puissance sans fil.
Wanadoo lance une nouvelle gamme Pro
Orange s'explique au sujet de la signature...
Haut de page