Nikon Coolpix 4500

Par
Le 09 janvier 2003
 0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Introduction


008f000000056167-photo-logo-nikon.jpg
Il y a des marques dont la simple évocation du nom laisse rêveur n'importe quel quidam en suggérant inconsciemment prestige et qualité. En photographie Nikon fait définitivement partie de ces marques là. Alors que certains fabricants se sont dans un premier temps cassés les dents sur la photographie numérique, le constructeur nippon a su négocier à merveille ce virage stratégique en étant l'un des pionniers de cet avènement et le leader du marché depuis 1998. En effet Nikon a su proposer très tôt une gamme complète d'appareils photos numériques dont les fameux Coolpix au design bi-corps si particulier. Le dernier-né de la famille est le Nikon Coolpix 4500 qui a pour vocation de remplacer les Coolpix 990 et 995. Visant un public d'amateurs avertis cet appareil est pourvu d'un capteur DTC d'une résolution brute de 4,13 méga pixels dont la finesse et la résolution seront de précieux atouts pour réaliser de magnifiques clichés en toute circonstance.


Design


Le Coolpix 4500 ne trahit nullement son appartenance à la famille Coolpix et offre donc un bloc optique orientable à l'allure profilée. L'optique tourne autour de l'axe de l'appareil photo sur presque 320°, dévoilant ainsi de nouvelles possibilités de cadrage. Ce système, cher aux Nikonistes, s'avérera particulièrement utile lors de prises de vue en église ou pour réaliser des autoportraits, par exemple. Il est possible en actionnant un bouton dissimulé sous le sabot de l'appareil de bloquer la rotation avant afin qu'elle ne dépasse pas 90°. L'objectif est muni d'un pas de vis pouvant recevoir divers accessoires commercialisés par Nikon. Comme tout bon Nikon haut de gamme, le boîtier du Coolpix 4500 est entièrement en magnésium lui conférant robustesse et légèreté. Le socle de l'appareil est recouvert de deux minuscules patins antidérapants dont l'efficacité est douteuse. A l'usage et en partie grâce à sa batterie, le Coolpix 4500 est plus léger qu'un Coolpix 990. Comme on peut l'attendre d'un appareil photo numérique le petit dernier de Nikon offre deux modes de visée : optique et LCD.

012c000000056181-photo-nikon-coolpix-4500-vue-1.jpg
012c000000056182-photo-nikon-coolpix-4500-vue-2.jpg

Nikon Coolpix 4500 : De face et de dos


Alors que le design du Coolpix 995 n'avait pas séduit grand monde, Nikon a revu sa copie pour faire du Coolpix 4500 un appareil compact à la forme harmonieuse et aux courbes angulaires fortement inspirées du new Edge design. La poignée est ornée du célèbre ruban rouge et son ergonomie est convenable bien que perfectible. Le logement de la carte mémoire se trouve sur le côté de la poignée et est très facile d'accès. Vous pourrez insérer indifféremment une mémoire Compact Flash de Type I ou II. Juste au-dessus de cet emplacement se trouvent le connecteur USB au format propriétaire et une sortie vidéo analogique.

Lors de la prise en main de l'appareil votre index trouvera naturellement le déclencheur. Votre pouce accédera quant à lui à la molette de réglage et aux commandes de zoom. Les ingénieurs de Nikon ont réorganisé l'agencement des diverses commandes de l'appareil afin de rendre son utilisation encore plus simple et intuitive. Ainsi pour mettre en route l'appareil il suffit de tourner la bague entourant le déclencheur et de répéter l'opération pour l'éteindre. Déjà inauguré avec le Coolpix 995, le flash pop-up bénéficie d'un système d'ouverture automatique. Vous serez d'ailleurs surpris de découvrir sa forme peu ordinaire.

012c000000056183-photo-nikon-coolpix-4500-vue-3.jpg
012c000000056184-photo-nikon-coolpix-4500-vue-4.jpg

Nikon Coolpix 4500 : un flash surprenant...


Le dos de l'appareil abrite un écran rétro-éclairé. Il s'agit d'un écran de type ACL ayant une résolution de 110000 pixels. Si l'écran est plus petit que celui des Coolpix 990 il reste néanmoins très précis et fort lumineux. On regrettera toutefois que Nikon n'ait pas jugé bon de le recouvrir d'une vitre protectrice. Le viseur optique couvre 80% de la scène, suit les mouvements du zoom et permet de régler la dioptrie grâce à une petite molette prévue à cet effet. Juste à côté du viseur se trouvent deux diodes indiquant l'état du flash et la qualité de la mise au point.

Les divers boutons de l'appareil sont identifiés mais leur signification peut demeurer obscure pour nombre d'utilisateurs d'autant que plusieurs fonctionnalités sont cachées dans les tréfonds de certains menus. On remarque que le bouton de navigation multidirectionnel qui ressemblait autrefois à un pad s'est transformé en un simple "trackpoint" (tout aussi multidirectionnel) au demeurant très plaisant à utiliser. Curieusement, Nikon a positionné la touche de changement de mode flash sur le bloc optique. En utilisation le bouton est donc difficilement accessible car déporté des autres touches.
Modifié le 18/09/2018 à 11h59

Les dernières actualités Compact

scroll top