Kyocera Finecam S3x et S4

03 juin 2002 à 17h53
0
Arrivé depuis peu dans le monde de la photo numérique avec son modèle S3, Kyocera propose deux nouveaux appareils haut de gamme. Le Finecam S3x, une évolution du premier modèle, et le Finecam S4 qui possédent respectivement des capteurs de 3.2 et 4 millions de pixels. De taille très réduite, ces deux appareils sont annoncés par leur constructeur comme "les plus légers du marché".


Caractéristiques

00FA000000053111-photo-finecam-s3x-vue-axono.jpg
Ces deux appareils au nom si proche le sont également dans leurs caractéristiques. Tous deux équipés d'un zoom 3X (équivalent 35-105mm en format 135) et d'un flash, les photos sont sauvegardées sur carte mémoire SD très en vogue en ce moment. Une carte mémoire de 16Mo est livrée avec l'appareil.

Le Finecam S3x est capable de stocker sur une carte mémoire de 16Mo de 7 à 64 photos en fonction de la résolution de sauvegarde (1024x768, 2048x1536 et 2048x1536 Haute Qualité). Le Finecam S4 propose quand à lui des résolutions de 1280x960, 2272x1704 et 2272x1704 Haute qualité.

La vitesse d'obturation ne peut pas être réglée manuellement et la plage varie de 1/2000s à 8s.

Ces deux photoscopes sont destinés à être utilisés principalement en mode automatique mais ils présentent quelques (toutes) petites possibilités pour l'amateur qui souhaiterait plus de contrôle sur ses prises de vues. Le diaphragme est ainsi réglable sur les valeurs de 2,8 ou de 9,6 et une correction d'exposition est appliquable de +2,0 IL à -2,0 IL par palier de 1/3. La Balance des blancs est réglée automatiquement par défaut mais il est là aussi possible de faire un choix parmi quatre modes (soleil, temps clair, temps nuageux et intérieur) ou de la régler manuellement en visant une surface parfaitement blanche.

00FA000000053132-photo-kyocera-finecam-s4x-vue-de-face.jpg
L'alimentation de l'appareil est assurée par une batterie Lithium-ion qui se recharge en reliant directement l'appareil au secteur grâce au cable fourni.

L'attribut "ultra-compact" n'est pas volé pour ces deux appareils puisqu'ils rentrent chacun dans une boite de 91 x 57 x 31,5. Ils peuvent être rangés dans la poche d'une chemise sans problème.

Les essais que nous avons fait donnent un temps d'allumage de 4,5s qu'on pourrait qualifier de "classique" pour un appareil compact numérique et il faudra patienter entre chaque prise environ 3,5 secondes pour le S3x et 4 secondes pour le S4 le temps que la photo soit stockée sur la carte mémoire et que l'appareil soit réarmé. C'est environ le temps qu'il faut au Sony DSCP-5 situé dans la même gamme de résolution.

La durée de vie des Batteries permet de réaliser environ 95 tirages.

Prise en main et Design

Sans leurs couleurs différentes, gris métal et noir anthracyte, il ne serait pas évident de différencier le S3x du S4. Forme du boitier, éléments de contrôle, taille de l'écran LCD, richesse du paramétrage, tout est strictement identique.

012C000000053117-photo-kyocera-finecam-s3x-vue-arri-re.jpg
A l'arrière de l'appareil, on trouve les principaux élements de contrôle. L'écran LCD qui présente une taille de 3cm x 2,2cm. Le pad multidirectionel qui permet de se promener dans les différents menus. Une molette de sélection du mode d'utilisation de l'appareil (prise de vue, visualisation des photos en mémoire et paramétrage). Les deux boutons de zoom. Un bouton de réglage du fonctionnement du flash et un bouton de sélection du type de photo (macro, paysage, normal).

Sans avoir lu la notice, on tire ses premières photos, on se déplace dans les menus pour les revisionner, on fouille dans les réglages... C'est assez complet et surtout très intuitif. Le pad multidirectionnel y est certainement pour quelquechose.

En mode relecture, il est possible de visualiser les images une à une ou bien sous la forme d'imagettes par série de 6. En actionnant la flèche haut du pad sur une des photos tirées, on affiche les paramètres relatifs à la prise de vue (ouverture, correction d'exposition, taille de l'image en ko, date et heure de la prise de vue) ce qui peut être intéressant pour savoir ce qui a été choisi par l'electronique en mode automatique.

Sur le précédent modèle du constructeur, le Finecam S3, le transfert des photos sur le PC se faisait en insérant la carte mémoire dans un lecteur livré avec l'appareil. Dans le cas de ces deux nouveaux appareils, le constructeur a choisi de revenir à quelquechose de plus traditionnel et on trouve sur la tranche de l'appareil, un cache plastique qui masque le mini connecteur USB. Les pilotes de ces deux appareils les font apparaître lorsqu'ils sont connectés au PC comme des disque durs amovible. Pour copier les photos sur le disque dur, il faut soit utiliser le logiciel inclus dans Windows XP, soit copier/coller les images depuis l'arborescence de l'appareil vers le disque dur du PC. A noter que celle-ci n'est pas très claire et que de nombreux répertoires et fichiers inutiles pour l'utilisateur viennent l'encombrer. Pour un débutant, il n'est pas franchement simple lors des premières utilisations de s'y retrouver. Heureusement, la notice est elle très claire sur le sujet.

00C8000000053109-photo-finecam-s4-dans-la-main.jpg
La prise d'alimentation secteur et une prise vidéo qui permet de visionner les photos directement sur un téléviseur sont positionnés juste à côté.

Habitué à mon bon vieux réflex argentique, j'avais quelques apprioris sur la prise en main de ces deux appareils ultra compacts. Entre le flash qui s'ouvre sur le dessus, le zoom qui sort sur l'avant, l'écran LCD et tous les boutons qui couvrent l'arrière, il ne reste pas beaucoup de place pour poser les doigts. Après avoir essayé pas mal de position, il semble que la meilleure prise consiste à prendre l'appareil latéralement entre le pouce l'index en se servant du majeur pour le caler à l'avant. La main droite servant uniquement à déclancher. Ca n'est pas très naturel mais le faible poids de l'appareil (175g sans l'accu ni la carte) compense ce défaut.

Après quelques prises de vues, il faut se rendre à l'évidence, le viseur optique est quasi inutilisable. Il souffre, comme tous les autres appareils photo compacts (numériques ou pas) d'un sérieux défaut de cadrage lorsque le sujet se trouve à moins de 5m (rien à dire là dessus, c'est "normal"). A cela il faut rajouter l'absence de marques de cadrage dans le viseur. Ceci laisse à penser au départ que c'est l'intégralité du trou de visée qu'il faut prendre en compte, il n'en est rien et même sur une photo à l'infini (paysage) le résultat obtenu avec le viseur optique sera toujours plus grand que celui escompté. Pour terminer avec ce viseur optique, il est très petit ce qui n'est pas pour accroître le confort d'utilisation (surtout avec des lunettes). Si l'on veut éviter d'avoir à recadrer de manière logicielle toutes les photos, il vaudra mieux passer par une visée par l'écran LCD... Au détriment de l'autonomie de l'appareil.

Qualité des photos

La qualité des clichés a été évaluée grâce à une composition en intérieur, un paysage, des photos macro et de nombreuses photos en utilisation courante.

Composition en intérieur

010A000000053112-photo-finecam-s3x-composition-int-rieur-avec-flash.jpg
010A000000053113-photo-finecam-s3x-composition-int-rieur-avec-flash-zoom.jpg

La composition ci-dessus est éclairée par une lampe à incandescence, l'utilisation du flash permettant de compléter l'éclairage. A droite, un zoom X2 sur un détail.
Sur cette composition et sur les différents tirages que nous avons effectué en intérieur en utilisation courante (avec flash et sans pied), les tons rendus sont assez proches des tons originaux. Sur les portraits réalisés, l'effet "yeux rouges" est faible, même sans utiliser la fonction had'oc.

Photos en exterieur

010A000000053115-photo-kyocera-finecam-s4x-exterieur.jpg
010A000000053116-photo-kyocera-finecam-s4x-exterieur-zoom.jpg

Les conditions de prise de vue du cliché de gauche sont optimale pour un paysage (temps très clair et profondeur de champ limitée). A droite, un agrandissement X2 d'un détail de ce paysage.

Les photos réalisées avec le Finecam S3x et le S4 sont un peu "molles" (manque de netteté dans les détails). Il semble que cela vienne de l'optique de l'appareil car on retrouve le problème sur les clichés des deux modèles et quelquesoit la résolution choisie.

Mode macro

010A000000053126-photo-finecam-s4-macro1.jpg
010A000000053127-photo-finecam-s3x-macro-exterieur.jpg

S'il fallait parler d'un gros point fort de ces deux appareils, il sagirait certainement de leur mode Macro. Les deux clichés ci-dessus ont été réalisés l'un en intérieur sans flash, l'autre en extérieur, l'objectif étant situé à environ 5cm des sujets.

Les détails sont prononcés et les couleurs bien rendues.

Photos en utilisation courante

010A000000053128-photo-finecam-s4-paysage-1.jpg
010A000000053129-photo-finecam-s4-ruisseau.jpg

010A000000053130-photo-finecam-s4-facade.jpg
010A000000053131-photo-finecam-s4-facade-sous-expos-e.jpg

Certains des clichés ci-dessus ont été redimentionnés en 800x600 (affiché lorsqu'on clique sur l'image) afin de les faire entrer dans le navigateur.

Conclusion

Proposés respectivement à 669€ et 899€, le Kyocera Finecam S3x et Finecam S4 surprennent par leur compacité qui devrait en séduire plus d'un. Leur design travaillé et leur couleur, noire pour S4 et gris métallisé pour le S3x, viennent compléter le tableau "séduction" de ces deux photoscopes.

Le capteur respecte bien les différentes tonalités de couleur et se débrouille très bien en macro. Dommage que la qualité optique ne soit pas au rendez vous et que les clichés manquent de "pêche", surtout lorsque l'on sait que les capteurs sont capables de produire 3,3 et 4 millions de pixels.

Kyocera Finecam S3x et S4

4

Les plus

  • Design séduisant
  • Prise en main aisée
  • Bonne exposition au flash
  • Bon comportement macro

Les moins

  • Manque de netteté des clichés
  • Prix

Note globale6

Qualité des clichés5

Fonctionnalités6

Facilité d'utilisation8

Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Invasion : votre chronique SF livre un dernier carré héroïque !
Nintendo Indie World : le résumé des annonces
Sites 5G ouverts : Orange et Free toujours très en avance sur leurs concurrents
Paper Mario: The Origami King sur Nintendo Switch voit son prix chuter !
Les meilleures batteries externes pour éviter le coup de la panne
Surveillez votre ligne avec la balance connectée Xiaomi Mi Body Composition Scale 2 à prix cassé
Comparatif des meilleures batteries externes (2021)
Amazon Music Unlimited : profitez de 3 mois gratuit pour découvrir le service de streaming Amazon
Bouygues Telecom et H4D dévoilent une cabine de télémédecine connectée en 5G
Huawei va investir un milliard dans les voitures électriques et autonomes
Haut de page