Worms Blast

Groover
12 avril 2002 à 10h15
0
0096000000052696-photo-worms-blast.jpg
Sept ans après leur naissance, les petits vers de terre de Team 17 réapparaissent sur nos écrans. Je vois d'ici les fanas de la première heure se réjouir avec un sourire jusqu'aux oreilles. Mais, hélas, trois fois hélas, nos chers lombrics ont malheureusement délaissé le style stratégie/réflexion pour un clonage de Bust-A-Move. On a connu l'équipe de Team beaucoup plus inspirée par le passé.


Du réchauffé à la sauce Worms

Le principe de base du jeu est assez simple. Des blocs constitués de boules de différentes couleurs sont situés en haut de l'écran. Le joueur, placé en bas, doit projeter des boules sur des blocs de même couleur afin de les détruire. Worms Blast reprend ce concept aussi simple que génial en lui ajoutant quelques caractéristiques maison.

L'action de Worms Blast prend place sur l'eau et c'est donc logiquement que votre personnage, issu des volets précédents, se sert d'un bateau pour se déplacer. Bien sûr, qui dit Worms dit armes, et ce sont plusieurs modèles qui vous seront proposés, chacune possédant ses avantages et inconvénients. L'arme de base, le bazooka vous permet de lancer des projectiles en cloche en dosant la puissance de tir. Vient ensuite la carabine qui agit en tir tendu et permet donc de viser plus facilement. Le laser qui fait office d'arme ultime car il détruit toutes les bulles traversées par son faisceau.

Ensuite au gré du jeu, vous pourrez utiliser de la dynamite, des grenades, des monstres de mer, des piranha, des torpilles, des mines et des ballons-sondes. Un peu à l'instar des casse-briques de dernière génération, des bonus sont dissimulés dans des caisses situées au milieu des blocs de boules. Ce sont ces caisses qui renferment les armes du jeu ainsi que tous les objets permettant d'influer sur le jeu de votre adversaire (dans le jeu à deux).

0096000000049769-photo-worms-blast.jpg
0096000000049767-photo-worms-blast.jpg
0096000000004277-photo-worms-blast.jpg

Pour varier les phases de jeu, les développeurs nous offrent plusieurs modes qui, s'ils se présentent sous une forme différente, gardent tous le même principe de base. Vous aurez donc le choix entre le mode énigme, le mode tournoi ou le mode combat, mais peu importe il faudra toujours "casser" de la boule.


Une bonne réalisation

Le meilleur moyen pour commander les actions de votre personnage reste sans aucun doute le clavier. Il permet beaucoup plus de précision qu'avec une manette de jeu. Mais la prise en main nécessitera tout de même un petit entraînement préalable car l'action dans Worms Blast est omniprésente et il vous faudra presque tout faire en même temps. Tout faire en même temps, c'est l'un des reproches que l'on peut faire au jeu. Il vous faudra viser consciencieusement tout en respectant le temps imparti ou gêner l'action de votre adversaire.

La réalisation dans son ensemble est toutefois bonne. L'interface est claire et simple et le joueur n'aura pas a passé par des tonnes de réglages pour profiter pleinement de son acquisition. Côté graphisme, c'est beau. On retrouve les couleurs gaies et chatoyants du monde des Worms avec des graphismes très cartoon. Bref, le jeu est bien fini et aucun bug ne vient gâcher le tableau, ce qui devient de plus en plus en rare sur les jeux PC.

0096000000004278-photo-worms-blast.jpg
0096000000004280-photo-worms-blast.jpg
0096000000050426-photo-worms-blast.jpg

Malgré une bonne réalisation, Worms Blast déçoit. On s'amuse les premiers instants mais les joies des premières heures font vite place à l'ennui. Si le concept de base reste toute fois intéressant, la recette à la sauce Worms ne colle pas du tout. Les développeurs devront réviser leur copie sur ce point. De plus à environ 45 Euros le jeu, on préfèrera se rabattre sur un clone de Bust-A-Move en shareware ou freeware.

Graphismes : 15/20
Bande son : 12/20
Intérêt : 08/20
Durée de vie : 08/20
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top