3 Webcams Appareil photo numérique

04 décembre 2001 à 17h55
0

Introduction

En avril dernier, nous avons publié un comparatif de trois webcams portables, ces modèles utilisaient des capteurs CMOS. Aujourd'hui, les capteurs CDD, plus performants font leur apparition dans les produits de ce type, c'est l'occasion de voir ce que proposent les fabricants.

Pour chaque Webcam Appareil photo de ce comparatif, nous évaluerons la prise en main générale, l'interface logicielle qui permet d'interagir avec la Webcam lorsqu'elle est connectée au PC, la qualité photo et le pack logiciel fourni en "bundle".


Hercules DualPix

Caractéristiques techniques et impression générale

00FA000000051232-photo-hercules-dualpix-photo.jpg
Hercules poursuit sa diversification en proposant pour la première fois une Webcam, qui plus est elle est portable. Les caractéristiques générales sont très proches de ce que propose la concurrence.

Résolution du capteur : 640x480 pixels
Résolution maxi (avec interpolation logicielle) : 1024x768
Capacité mémoire : 8Mo fixe
Connectique vers le PC : câble USB de 3m
Alimentation : 4 piles AAA fournies
Microphone intégré

Pack logiciel : Ulead Photo Explorer, Ulead Photo Express, Ulead Cool 360º, Earthcam TV Broadcaster, Aist MovieXone et les classiques Windows Media Player et NetMeeting.

Prix : 1000F

Signalons que le DualPix est le seul modèle de ce comparatif à ne pas comprendre de flash.

Rien de particulier à dire sur ces caractéristiques si ce n'est la longueur du câble USB, 3 mètres, largement au dessus de la moyenne. Un bon point pour pouvoir placer la Webcam assez loin du boîtier ou bien pour prendre des photos lorsqu'elle est connectée au PC.

Prise en main et look

Vu de face, le look de la DualPix fait un peu "futuriste", lorsqu'on y regarde de plus près cependant, c'est davantage un aspect un peu "toc" qui ressort, mais c'est une affaire de goût. Une bague de mise au point permet le réglage de la netteté, celui-ci se faisant à l'aveuglette en mode "appareil photo". En mode Webcam, par contre, cette bague permet de régler efficacement la netteté de l'image en fonction de la distance entre la Webcam et le sujet principal.

Côté bouton, Hercules a fait dans la légèreté avec un bouton marche/arrêt, un bouton prise de vue et un bouton mode qui permet à lui seul de faire tous les réglages par pressions successives.

Le socle, élément important pour une Webcam, la supporte par un système de glissière très efficace. Rien à redire côté stabilité de l'ensemble, même lorsque le câble est connecté.

Interface logicielle

00FA000000051231-photo-hercules-dualpix-interface.jpg
Hercules a sous-traité le développement de l'interface logicielle qui permet d'utiliser le DualPix. Le logiciel n'est pas "tout-en-un" comme ceux de la concurrence : une interface, qu'on pourrait qualifier de principale, permet d'accéder aux fonctions de récupération et de classement des images contenues dans la Webcam et fournissant aussi un accès par des boutons aux autres logiciels de la suite (capture vidéo, logiciel de surveillance, diffusion de vidéo sur Internet...).

L'application de gestion et de récupération s'apparente fort à un explorateur Windows en mode "Image". L'ensemble des photos déjà téléchargées depuis l'appareil apparaît dans la zone principale et un double-clic permet d'y appliquer quelques opérations de retouche élémentaires (réglage des couleurs, recadrage, miroir et rotation). Pour interagir avec l'appareil photo, rien de plus qu'un bouton "Import" qui fait appel aux pilotes Twain de l'appareil comme pourrait le faire n'importe quel logiciel de retouche d'images.

Sur ce point, on ne peut pas dire que le logiciel soit en symbiose avec le matériel. Surtout que lorsqu'on lance la fonction d'importation des photos depuis l'appareil puisqu'aucune information n'indique l'état d'avancement de l'opération. L'importation durant parfois plusieurs minutes (ce qui paraît bizarre pour une connexion USB), on a l'impression d'avoir affaire à un plantage. Un détail vraiment regrettable qui nous a valu pas mal d'énervements lors des tests. Si on ajoute à cela le fait qu'il nous ait été impossible de procéder à une récupération des images depuis la Webcam sous Windows 98 SE, et ceci même après une installation fraîche de Windows, on se dit qu'Hercules n'aurait pas dû déléguer la conception du logiciel. Gageons qu'une nouvelle version de l'interface verra le jour pour corriger ces problèmes.

Qualité des captures

Les photos ci-dessous sont un exemple de prises de vues que nous avons réussi à obtenir en mode "appareil photo numérique" dans des conditions quasi idéales pour le commun des mortels (le ciel était dégagé). La conclusion s'impose d'elle même, on ne pourra utiliser le DualPix, ni un quelconque de ses deux concurrents d'ailleurs, dans le but d'imprimer les photos prises. Un tel appareil, en mode appareil photo, est plus destiné à faire des photos d'appoint ou à une utilisation "fun".

00FA000000051233-photo-hercules-dualpix-photo-proche.jpg
00FA000000051234-photo-hercules-dualpix-photo-paysage.jpg

En mode Webcam, la qualité du capteur est bonne, les possibilités de réglages avancés, en passant par le logiciel "Video Recorder" permettent d'ajuster au mieux le contraste, la luminosité, la gamma, etc. De plus la bague de mise au point, peu utile en mode appareil photo l'est beaucoup plus en mode Webcam et il est possible d'obtenir un image nette quelques soit la position du sujet par rapport à la Webcam.

Le capteur CDD utilisé génère un effet de rémanence assez élevé en mode Webcam et même si la DualPix affiche un rafraîchissement de 30 images par secondes les traces générées sur l'enregistrement ne permettront pas de créer une vidéo correcte si les déplacements sont rapides.

Pack logiciel fourni

00C8000000051235-photo-hercules-dualpix-video-recorder.jpg
Commençons par l'excellent Cool360° qui est fourni en version complète et permet à partir d'une série de photos représentant un panorama, de réaliser une image unique ou une animation de celui-ci.

Pour la retouche et la gestion des photos, Hercules a fait confiance à Ulead avec ses logiciels Photo Express 3 (un clone de Paint Shop Pro) et Photo Explorer, proche de ACDSee, tous les deux en version complète.

Le logiciel de diffusion de vidéo fourni n'est autre que EarthCamTV Broadcaster, disponible en téléchargement libre et gratuit sur le site de l'éditeur. En anglais, le logiciel est relativement complet en permettant l'accès à votre "chanel" par le site web de l'éditeur.

Pour terminer, et comme la plupart des Webcams vendues à l'heure actuelle, la DualPix est livrée avec Netmeeting, le logiciel de dialogue en temps réel gratuit de Microsoft et les dernières versions de Windows Media Encoder et de Windows Media Player.

Logitech ClickSmart 510

00DC000000051236-photo-logitech-clicksmart-510.jpg
Logitech n'est pas vraiment né de la dernière pluie lorsqu'il s'agit de Webcam, pour s'en convaincre, il suffit de jeter un oeil au numéro de version du logiciel tout-en-un QuickCam qui sert à la gestion de cette Webcam mais aussi de toutes les autres du constructeur.

Résolution du capteur : CCD 640x480 pixels
Capacité mémoire : 8Mo (SmartMedia) extensible par simple changement de la carte
Connectique vers le PC : cable USB
Alimentation : 4 piles AAA fournies
Microphone et flash intégrés

Pack logiciel : MGI Photosuite III SE et MGI VideoWave III SE

Prix : 1350 FF

Le (bon) point notable avec la ClickSmart 510, c'est le stockage qui s'effectue par le biais d'une carte SmartMedia. Il est ainsi possible d'étendre la capacité mémoire de la Webcam en mode appareil photo numérique simplement en achetant une deuxième carte mémoire. Le reste est en tout point identique à la concurrence.

Prise en main et look

Disons le tout de suite, la ClickSmart 510 est d'un point de vue matériel le modèle le plus abouti de ce comparatif, prix oblige. Les connecteurs (USB et SmartMedia) sont masqués par des caches en caoutchouc. Un bouton marche/arrêt, un déclencheur, un bouton "mode" et un bouton "select" permettent d'interagir simplement avec la Webcam en mode appareil photo. Une molette de mise au point, beaucoup moins précise que sur le modèle Hercules, permet de basculer du mode portrait (sujets proches) au mode paysage (sujets éloignés).

La très large surface d'appui du support assure un bon maintient de la Webcam, même lorsque le câble est fixé et l'orientation se fait grâce à un système de rotule.

Rien à dire non plus sur la prise en main et sur le design : c'est du beau travail.

Interface logicielle

00FA000000051237-photo-logitech-clicksmart-510-interface.jpg
L'interaction avec la Webcam se fait grâce au logiciel "tout en un" QuickCam que tous les possesseurs de Webcam Logitech connaissent puisqu'il est livré à chaque fois. Actuellement en version 6.0, il ne renie pas les atouts de simplicité d'utilisation et d'ergonomie des précédentes versions.

Chaque fonctionnalité est accessible par un onglet en partie supérieure du logiciel : "créer" pour télécharger les photos depuis la mémoire de l'appareil, prendre une photo ou enregistrer une vidéo, "animations" pour enregistrer des captures périodiques et en faire des films (fleurs qui poussent par exemple), "détection de mouvement" pour transformer la webcam en appareil anti-intrusion, "album web", "camera web" et "video en direct" qui permettent de publier sur Internet des photos et des vidéos.

Si ce n'est le bouton de téléchargement des photos depuis la webcam qui n'est pas évident à trouver aux premiers abords, l'ensemble est un modèle d'ergonomie, l'expérience de Logitech y est certainement pour quelque chose.

00FA000000051241-photo-logitech-clicksmart-510-r-glages.jpg
Les bidouilleurs pourront accéder aux réglages avancés de la Webcam (luminosité, contraste, équilibrage des blancs, gamma, tonalité, netteté) grâce au bouton correspondant. Nous avons constaté des plantage récurrents du logiciel QuickCam sous Windows 98 lorsqu'un autre périphérique USB (un Pocket PC) était installé mais pas forcément connecté. Sur un Windows 98 fraîchement installé ou sous Windows XP, nous n'avons remarqué aucun problème particulier.

Il est important de noter que les trois dernières fonctionnalités du logiciel QuickCam (album Web, Camera Web et Vidéo en direct), si pratiques à utiliser pour un débutant, nécessitent l'inscription au site www.spotlife.com. Ce point ne pourrait être qu'un détail si ce service ne devenait payant (3$) au bout de 30 jours. On regrette que Logitech n'ait pas inclus la possibilité de publier ces trois services sur un quelconque site Web par le biais d'une connexion FTP.

Qualité des captures

Dans les mêmes conditions de test, nous avons réalisé des captures en mode appareil photo numérique avec la Logitech ClickSmart 510. Même remarque que pour les autres modèles, l'utilisation de cette Webcam en mode appareil photo numérique est plus à envisager comme un dépannage ou pour le "fun" que dans l'optique d'une impression, les clichés parlent d'eux-mêmes.

00C8000000051238-photo-logitech-clicksmart-510-photo-flash.jpg
00C8000000051239-photo-logitech-clicksmart-510-photo-flash.jpg
00C8000000051240-photo-logitech-clicksmart-510-photo-flash.jpg

En mode Webcam, l'effet de rémanence est très faible, en comparaison des deux autres modèles. Cela constitue un point fort positif pour ce modèle.

Pack Logiciel fourni

Logitech fait dans la simplicité en fournissant deux logiciels du même éditeur dans son pack. MGI Photosuite SE III est un concurrent de Paint Shop Pro et VideoWave III SE permet de faire du montage vidéo. Ces deux logiciels ont fait leurs preuves et suffisent parfaitement pour couvrir les besoins de tout un chacun.

A noter que ce sont des versions anciennes des logiciels de cet éditeur. Photosuite en est actuellement à la version 4 platinium tandis que VideoWave est disponible en version 5.

Creative PC-CAM 300

00FA000000051242-photo-creative-pc-cam-300.jpg
Creative nous livre, avec la PC-CAM 300 une webcam qui, de par la forme de son support, s'apparente plus à un appareil photo numérique. Ses caractéristiques sont tout de même plus proches d'une Webcam.

Résolution du capteur : CCD 640x480 pixels
Résolution maxi (avec interpolation logicielle) : 1024x768
Capacité mémoire : 8Mo fixe
Connectique vers le PC : câble USB
Alimentation : 4 piles AAA fournies
Microphone et flash intégré

Prix : 1190 FF

Rien de particulier à dire sur les caractéristiques de la PC-CAM 300 en regard de ses deux concurrentes, c'est du grand classique.

Prise en main et look

La Creative PC-CAM 300 se distingue fortement de ses par son support. Alors que les deux autres modèles font plutôt dans le classique, la Webcam Creative se pose sur un support massif et articulé dans son ensemble. Cet innovation permet de fixer et d'enlever la Webcam de son support très rapidement, rendant simple la prise de vue même lorsque le câble USB est connecté. C'est assez pratique.

La prise en main est très ergonomique puisque la forme de la PC-CAM 300 suit celle du pouce, même avec une seule main, le maintient est très bon. Cette particularité donne à cette Webcam une forme spéciale en forme d'escargot.

Quatre boutons similaires à ceux du modèle Logitech sont présents (marche/arrêt, prise de vue, mode et flash).

Interface logicielle

012C000000051243-photo-pc-cam-300-interface.jpg
Creative a également choisi de développer sa propre interface d'interaction avec la Webcam. Le "PC-CAM Center", bien qu'un peu moins complet que le logiciel QuickCam de chez Logitech s'oriente vers la simplicité d'utilisation. Tout est très facile d'accès avec simplement trois boutons : "Mon album", "Camera numérique" et "Video en direct".

"Mon album" permet de visualiser et de gérer les captures effectuées dans des albums photo virtuels. C'est ce panneau qui permet d'effectuer des retouches élémentaires sur des captures (luminosité, contraste, recadrage...).

"Camera numérique" permet de voir les photos présentes dans l'appareil photo. Il est ainsi possible de n'en transférer que certaines et d'en supprimer d'autres. C'est d'ailleurs le seul modèle de ce comparatif qui permet avec autant de simplicité de faire le tri dans les photos directement à l'intérieur de l'appareil. Le modèle DualPix et le modèle ClickSmart ne permettent de leur côté que de lancer un transfert ou un effacement complet des photos.

"Video en direct" place la Webcam dans son mode standard puisqu'elle y affiche ce que voit le capteur. Un clic sur le bouton correspondant, ou sur le déclencheur permet de capturer une image, un autre permet de lancer l'enregistrement d'une vidéo.

C'est avec l'interface logicielle de la PC-CAM 300 que nous avons obtenu la plus grande simplicité d'utilisation tout en ne sacrifiant rien aux fonctionnalités. Léger, ergonomique, clair, c'est du beau travail. D'autant qu'aucun plantage n'a été relevé durant tous les tests quelque soit le système d'exploitation utilisé.

Un logiciel annexe, permet de faire de la "télésurveillance". C'est le même que celui livré avec les autres webcams du constructeur. Complet et simple d'utilisation.

Qualité des captures

Pour ceux qui lisent l'article depuis le début, on se le fait une troisième fois : les captures ci-dessous, réalisées dans de bonnes conditions d'éclairage, devraient vous convaincre que ce n'est pas avec cette Webcam, ni avec aucunes des deux autres que vous réaliserez des photos dignes d'être montrées à votre grand-mère. C'est de la photo d'appoint avant tout.

00C8000000051244-photo-pc-cam-300-photo-flash.jpg
00C8000000051245-photo-pc-cam-300-exterieur-paysage.jpg
00C8000000051246-photo-pc-cam-300-rapproch.jpg

On note avec la PC-CAM 300 le même niveau de rémanence qu'avec la DualPix lors des déplacements rapides des sujets pendant l'enregistrement de vidéos.

Pack logiciel fourni

Creative fournit avec sa Webcam le logiciel Ulead Photo Express dans sa version 4 (Hercules l'offre dans sa version 3) ainsi que Oozic Player qui permet d'accompagner la lecture de morceaux MP3 d'animations 3D. Vous allez me dire que l'on ne voit pas bien ce que vient faire un "player MP3" avec une Webcam, je vous répondrais que Creative étant le développeur de ce logiciel, on pourrait considérer ceci comme "un cadeau de la maison".

Conclusion

Avant de se ruer sur l'une des webcams appareil photo de ce comparatif, évaluez bien vos besoins. Si vous vous orientez de préférence vers la photo numérique, oubliez tout de suite ces trois modèles et orientez vous vers un VRAI appareil photo numérique. Des appareils comme le Fujifilm FinePix 2400Z sont d'excellents modèles et pour environ 2500F (oui, je sais c'est plus de 1000 F de plus) vous aurez droit à de la photo numérique digne de ce nom. Dans le cas de ces trois modèles et même si les capteurs bon marché progressent, on ne peux pas vraiment parler de "qualité photo".

Notons que de part leur fonction (webcam avant tout), les photos sont meilleures sur des sujets rapprochés que lointains et ceci quelque soit le modèle de ce comparatif. En effet, les capteurs et l'optique sont plutôt adaptés à des sujets rapprochés.

Si vous souhaitez d'abord une Webcam et que la fonctionnalité "nomade" vous intéresse, alors ces modèles sont fait pour vous.

Le modèle Hercules DualPix (1000F environ) nous a déçu par son interface logicielle : lourde et inadaptée. Du point de vue du matériel, et si l'on oublie la forte rémanence également présente avec la Creative PC-CAM 300, nous avons affaire à un produit correct. La bague de mise au point apporte un plus non négligeable pour la netteté des captures en mode Webcam.

Pour un peu moins de 200F supplémentaires et même si elle ne comprend pas de bague de mise au point, nous préférons la Creative PC-CAM 300 qui allie simplicité d'utilisation et fonctionnalités, aussi bien sur sa partie matérielle que logicielle. Un produit comme on aimerait en trouver plus souvent. Le pack logiciel très correct vient compléter la qualité de l'ensemble.

La Logitech ClickSmart 510 peut être considérée comme le haut de gamme de ce comparatif et seule la carte SmartMedia justifie les quelques 150 F qu'il faut mettre en plus du prix du modèle Creative pour l'acquérir. Si vous n'avez pas besoin de cette possibilité d'évolution, faites l'économie de cette somme, le modèle Creative vous conviendra parfaitement. Dans le cas contraire, vous ne serez pas déçu par une Webcam bien finie et à l'utilisation ergonomique. On regrette vraiment que pour ce prix, Logitech n'ait pas rendu possible la diffusion d'image et de vidéo sur un quelconque serveur Web. Pour celui qui ne désire pas s'abonner à Spotlife.com, il faudra passer par l'utilisation d'un freeware ou d'un shareware annexe qui reconnaîtra les pilotes Twain de la webcam.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nouvelle version de Nero et patch VIA
Le Duron MP arrive
Radeon 8500 All-InWonder en janvier
Le comparatif Webcam nouvelle génération
SiS735 : fréquence mémoire 333 déconseillée
Might And Magic IX et le LithTech
Steelcase organise son helpdesk interne avec Coheris
La distribution Mandrake Linux  8.1 est disponible sur l'architecture Itanium 64 bits
Oreka lance de nouvelles offres encore moins chères
Segway :
Haut de page