IBM 60 GXP

08 mai 2001 à 17h33
0
00AE000000048464-photo-ibm-60-gxp.jpg
Depuis quelques temps IBM fait figure de numéro un dans le domaine des Disques durs IDE notamment grâce à sa gamme de disques Deskstar qui offrent des performances exceptionnelles à un prix défiant toute concurrence.

Toutefois le modèle DTLA (75GXP) introduit en juin 2000 commençait ces derniers temps à se faire rejoindre en terme de performances par les nouvelles générations de disques durs issues de la concurrence, disques capables de stocker 20 Go de données sur un plateau contre 15 Go avec le DTLA (75GXP) d’IBM.

Face à cette monté en puissance de la concurrence Big Blue a décidé de réagir en introduisant il y a quelques semaines son nouveau modèle, le 60GXP également capable de stocker 20 Go de données sur un plateau. Ce nouveau disque permettra-t-il à IBM de faire un nouveau pied de nez à la concurrence ? C’est ce que nous allons chercher à savoir tout au long de ce test.


Présentation et installation :

00C0000000048465-photo-ibm-60-gxp-derri-re.jpg
Outre sa capacité a pouvoir stocker 20 Go de données sur un plateau, les caractéristiques des disques 60GXP restent très proches de ceux issus de la génération 75GXP, puisqu’on retrouve le support de l’interface UDMA100, une mémoire cache de 2 Mo, un temps d’accès moyen de 8.5 ms et une vitesse de rotation de 7200 tours/minute.

Changement de capacité par plateau oblige, seuls les débits annoncés entre les deux générations sont réellement différents : 40 Mo/sec avec les IBM 60GXP, contre 37 Mo pour les DTLA. Un gain de performance au niveau du débit que nous n’hésiterons pas à vérifier lors de la séance de Benchmark.

Enfin sachez que cette nouvelle génération se compose de trois modèles ayant des capacités de stockage différentes : le 20 Go (un plateau) vendu 1200 FF, le 40 Go (deux plateaux) vendu 1450 FF et le modèle 60 Go (trois plateaux) vendu 2100 FF.

L’installation du disque se fait sans problème et la configuration des cavaliers est très simplifiée grâce à la petite étiquette placée depuis quelques temps à l’arrière du disque (cf. photo ci-dessous).

01A7000000048466-photo-ibm-60-gxp-configuration.jpg


Les disques sont livrés sans accessoire mais IBM met quand même à votre disposition sur son site de nombreux utilitaires qui pourraient vous être indispensables pour installer votre disque, notamment si vous l’installez sur une carte mère dotée d’un BIOS très ancien et incapable de supporter les unités de stockage de très hautes capacités.

Passons maintenant sans plus tarder à l’évaluation des performances du disque que nous avons pu tester, l’IBM 60GXP 60 Go.

Les performances :

007E000000046521-photo-ibm-60gxp.jpg
Pour évaluer les performances de notre disque 60GXP nous avons fait appel a deux benchmarks de référence : HD Tach et DiskWinmark de ZDBench 99 1.2 (bench qui présente l’avantage de refléter les performances sous des applications professionnelles telles que Photoshop 4, des applications très dépendantes des performances disques).

Nous avons comparé les performances relevées avec celles obtenues par l'IBM 75GXP 30 Go (ancienne gamme DTLA) et le Western Digital WD200BB 20 Go qui offre, comme le 60GXP, une capacité de stockage par plateau de 20 Go.

Voici la machine qui a été utilisée pour l’évaluation des performances de chaque disque :

Processeur AMD Duron cadencé à 1 Ghz
128 Mo de mémoire PC133
Carte mère Abit KT7-RAID (UDMA 100 – Driver HPT370 : 1.0.3b)

Voici à présent les temps d’accès moyens que nous avons mesuré pour chaque disque sous HD Tach (ici plus le résultat est faible, meilleures sont les performances) :

0151000000048460-photo-temps-acc-s-ibm-60gxp.jpg


Comme vous pouvez le voir le Western Digital est légèrement à la traîne au niveau du temps d’accès, la différence entre le IBM 60GXP et l’IBM DTLA est assez minime mais existe tout de même ce qui signifie qu’IBM ne s’est certainement pas contenté d’augmenter la capacité de stockage par plateau, mais a également amélioré la mécanique du disque.

Observons maintenant les performances au niveau des débits en lecture et en écriture toujours sous HD Tach :

0196000000048461-photo-performances-criture-lecture-ibm-60gxp.jpg


Grâce à sa capacité de stockage de 20 Go par plateau et au savoir faire d’IBM, le nouveau 60GXP domine le Western Digital WD200BB, pourtant doté de la même densité par plateau, aussi bien en lecture qu’en écriture. Il n'arrive cependant à faire la différence avec l’IBM DTLA (15 Go par plateau) qu’en mode écriture.

Pour finir, voici les performances des disques obtenues sous des applications haut de gamme grâce au Disk WinMark :

0150000000048462-photo-performances-disk-winmark-ibm-60gxp.jpg


Dans ce benchmark, les disques IBM DTLA et Western Digital WD200BB sont au coude-à-coude tandis que l’IBM 60GXP domine un fois de plus ses deux concurrents.

Overclocking et nuisance sonore :

00AE000000048464-photo-ibm-60-gxp.jpg
Comme vous le savez surement lorsqu'on utilise pour overclocker son processeur une fréquence de bus non officielle (comme dans le cas de l’overclocking des Processeurs Intel) on overclocke également les autres éléments de notre machine et notamment le bus PCI par lequel sont échangées les données du disque dur, or certains disques supportent plus ou moins bien cette hausse de fréquence.

Nous avons donc cherché à savoir ce qu’il en était pour le nouveau disque d’IBM, et il s’est avéré tout à fait docile, puique tout comme l’IBM DTLA, il n’a posé aucun problème avec un bus PCI à 41,5 Mhz (bus système à 83 Mhz sur une Abit BX133). Une bonne chose pour les amoureux de l’overclocking qui font parfois appel à des fréquences de bus très élevées.

Au niveau de la nuisance sonore le nouveau disque d’IBM s’est montré tout aussi silencieux que « l’ancien » modèle DTLA. Toutefois une bonne fixation du disque dans un boîtier adéquat sera nécessaire pour éviter les vibrations métalliques dans tous le boîtier.


Fiabilité :

0076000000044978-photo-ibm-dtla.jpg
Les modèles DTLA ont quelque peu souffert d’une mauvaise réputation aux niveaux des SAV. Ces disques avaient en effet tendance à tomber en panne plus rapidement que les autres Disques durs.

Aujourd’hui il est évidemment difficile de se prononcer sur la fiabilité du nouveau 60GXP étant donné qu’il n’est disponible que depuis très peu de temps. Toutefois aussi bien en France, qu’outre-atlantique nous n’avons pas eu le moindre écho d’une quelconque mauvaise fiabilité de ces nouveaux disques. Il n’y a donc pour l’instant rien à signalé à ce niveau-là.


Conclusion :

00043751-photo-logo-ibm.jpg
Comme à son habitude, IBM nous offre là une nouvelle génération de disques à la hauteur de ses prédécesseurs : plus performant que ses concurrents, au rapport performance/prix imbattable : 1400 FF pour un disque 40 Go, qui offre ce qui se fait de mieux en terme de performances. Il ne reste plus qu’a espérer que la fiabilité suivra avec le temps. IBM aura alors réussi a nous offrir une génération de disque exempte de défaut.

0133000000048463-photo-conclusion-ibm-60gxp.jpg
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mémoire DDR : les prix baissent outre-atlantique
Pentium IV Xeon retardé
GeForce3 Leadtek 3.8 ou 4ns ?
Les drivers du jour
Nouvelles cartes graphiques Powercolor
Nouvelles captures de Return Castle Of Wolfenstein
Intel en difficulté avec le 0.13 micron
Hercules lance sa 3D Prophet 4000XT
Lancement du VIA P4X266 au mois de juin ?
Yahoo se lance dans la téléphonie IP
Haut de page