Western Digital WD200BB

28 décembre 2000 à 17h14
0
005D000000046963-photo-western-digital-logo.jpg
Depuis quelques années les fabricants de disques continus de nous proposer des produits de plus en plus performants et ayant une capacité de stockage de plus en plus élevée. Dans ce secteur ou la concurrence reste rude le géant avait pris depuis quelques temps une longueur d’avance sur ses concurrents avec les disques DPTA et plus récemment avec la gamme DTLA qui est capable de stocker 15 Go de données sur un seul plateau. Aujourd’hui Western Digital, un autre pilier du marché des Disques durs, tente de revenir sur la plus haute marche du podium avec sa nouvelle gamme de disque baptisée : WDxxxBB, qui offre une capacité de stockage de 20 Go par plateau, la suprématie d’IBM serait-elle enfin vaincue ?

Présentation :

0096000000046962-photo-western-digital.jpg
Cette nouvelle gamme de disque est assez similaire à la gamme DTLA d’IBM, ainsi chaque disque de la gamme WDxxxBB intègre un cache de 2 Mo, performances obliges la vitesse de rotation de ces nouveaux disques est bien sur de 7200 tours/minute. L’UDMA100 étant d’actualité sur les dernières Cartes mères, Western Digital ne s’est pas privé d’ajouter cette spécification à sa nouvelle gamme de disques.

008F000000046964-photo-western-wd2000bb.jpg
Pour rappel l’UDMA 100 permet d’offrir aux disques durs une bande passante de 100 Mo/sec, une bande passante énorme qui n’est malheureusement pas encore utilisée puisque les meilleurs disques durs IDE actuels sont à peine capables de saturer l’UDMA 33 qui offre une bande passante de 33 Mo/sec. Heureusement la compatibilité des disques durs UDMA100 avec les autres contrôleurs (PIO4, UDMA33, UDMA66) reste assurée, inutile donc de vous affoler si vous ne possédez pas de contrôleur UDMA100 sur votre carte mère.

Au niveau stockage la gamme WDxxxBB offre, comme nous l’avons dit précédemment, une capacité de 20 Go par plateau. La gamme WDxxxBB est ainsi composée des disques WD200BB (espace disque de 20 Go), WD300BB (espace disque de 30 Go) et WD400BB (espace disque de 40 Go).

Pour ce qui est des performances Western Digital gratifie sa nouvelle gamme d’un temps d’accès moyen de 8.9 ms en lecture et de 10.9 ms en écriture.

Histoire d’améliorer la fiabilité de ses nouveaux disques Western Digital à également intégré la technologie «Data Lifeguard » dans sa nouvelle gamme WDxxxBB.
Cette technologie consiste à protéger au maximum les données comprises sur les disques en intégrant des protections importantes comme : la détection et la réparation des erreurs de façon automatique, la protection des têtes de lecture/écriture, l’utilisation de nouveaux filtres de protection au sein du disque pour éviter tous les problèmes ayant une relation avec l’environnement (humidité, température trop élevée ou trop basse…).

Maintenant que les présentations sont faites passons à l’évaluation des performances.

Les performances :

0050000000044770-photo-disque-dur-caviar-mini-shot.jpg
Pour évaluer les performances de notre disque WD200BB nous avons fait appel a deux benchmarks de référence : HD Tach et DiskWinmark de ZDBench 99 1.2 (bench qui présente l’avantage de refléter les performances sous des applications professionnelles telles que Photoshop 4, des applications très dépendantes des performances disques).

Nous avons comparé les performances obtenues avec le WD200BB à celles obtenues avec la référence du moment, j’ai nommé l’IBM DTLA 30 Go.
Voici la machine qui a été utilisée pour l’évaluation des performances de chaque disque :

Processeur AMD Duron cadencé à 1 Ghz
128 Mo de mémoire PC133
Carte mère Abit KT7-RAID (UDMA 100 – Driver HPT370 : 1.0.3b)

A présent voici les résultats obtenus sous HD Tach en mode écriture et en mode lecture :

0156000000046958-photo-perf-western-wd200bb-hdtach.jpg


Comme vous pouvez le constater malgré sa capacité de stockage par plateau de 20 Go, le nouveau bébé de Western Digital n’arrive pas à faire la différence face à l’excellent DTLA d’IBM.
La différence de performances entre les deux disques est assez négligeable en écriture mais en lecture l'écart est bien réel.

Observons désormais les performances des disques sous les applications haut de gamme grâce au Disk WinMark :

0152000000046959-photo-western-wd2000-bb-windisk-mark.jpg


Les performances reflétées sous HD Tach sont encore d’actualité sous le WindiskMark , à savoir que le WD200BB de Western Digital reste toujours en dessous du DTLA d’IBM.

Pour en finir avec cette série de benchmark voici les temps d’accès moyen que nous avons mesuré pour chaque disque sous HD Tach (ici plus le résultat est faible, meilleures sont les performances) :

0156000000046960-photo-western-wd2000-bb-temps-d-acc-s.jpg


Le temps d’accès moyen du WD200BB plus élevé que celui de l’IBM 30 Go permet d’expliquer en partie l’infériorité du WD200B dans les précédents benchmarks.

Overclocking et nuisance sonore :

00044524-photo-disque-dur.jpg
Comme vous le savez surement lorsqu'on utilise pour overclocker son processeur une fréquence de bus non officielle (comme dans le cas de l’overclocking des Processeurs Intel) on overclock également les différents Bus de notre machine et notamment le bus PCI par lequel sont échangées les données du disque dur, or certains disques supportent plus ou moins bien cette hausse de fréquence.

Nous avons donc cherché à savoir ce qu’il en était pour le nouveau disque de Western Digital, et il c’est avéré que ce nouveau disque supporte plutôt bien cette hausse de fréquence tout comme l’IBM DTLA, puisqu’il n’a posé aucun problème avec un bus PCI à 41,5 Mhz (bus système à 83 Mhz sur une Asus CUSL2-C). Une bonne chose pour les amoureux de l’overclocking qui font parfois appel à des fréquences de bus non officielles très élevées.

Au niveau de la nuisance sonore le nouveau disque de Western Digital s’est montré légèrement plus silencieux que le DTLA d’IBM. Cette légère différence s’accentue lorsqu’on remplit les deux disques. Ainsi lorsque les deux disques sont quasiment remplis à 100% le DTLA d’IBM devient bien plus bruyant que le WD200BB.

Fiabilité :

00045105-photo-quantum-disques-durs.jpg
La fiabilité d’un disque est très difficile à évaluer et plusieurs mois de test sont généralement nécessaires pour se prononcer sur ce critère. Aujourd’hui la fiabilité des disques Western Digital et sa technologie « Data Life Guard » n’est plus à faire, par contre les derniers disques IBM semblent souffrir d’une réputation moins prestigieuse, nous nous sommes nous-mêmes heurtés à la déficience d’un disque DTLA 15 Go après cinq mois d’utilisation.

Certains revendeurs nous ont également fait savoir qu’il y avait plus de retour (sans être démesurés) sur les disques IBM DTLA que sur les autres disques. Espérons qu’IBM corrigera le tir avec sa nouvelle génération de disque.

Conclusion :

Avec la disparition du DTLA 15 Go d'IBM, le WD200BB de Western Digital vendu environ 1050 FF est certainement le disque dur le plus adapté aux utilisateurs qui n’ont pas besoin d’une capacité de stockage extraordinaire et qui souhaitent profiter de performances satisfaisantes.

Pour les très exigeants en terme de performances, ainsi que pour les gourmands en espace disque les modèles DTLA d’IBM restent des références (en attendant les nouveaux disques IBM capables également de stocker 20 Go de données par plateau), mais prenez garde à ces disques si vous souhaitez stocker dessus des données importantes, perdre toutes ses données au bout de quelques mois n’est jamais une partie de plaisir ...

01FC000000046961-photo-western-wd200bb-et.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Gigabyte s'oriente vers l'overclocking
L'Asus A7V133 fait ses débuts au japon
Jouez à la Neogeo Pocket sur votre Pocket PC
Pascal Pouquet : Venture Director chez Venturepark Paris
Une chaîne HiFi Sony USB
Les prochaines cartes mères Abit
Roadmap Asus : janvier 2001
Microsoft dévoile son
5 millions de clients chez Bouygues Telecom
RueduCommerce génère un CA de 18 MF sur décembre
Haut de page