Asus CUSL2-C

03 décembre 2000 à 16h10
0
00045205-photo-chipset-intel.jpg
Depuis la disparition du célèbre chipset BX le géant du microprocesseur Intel, ne proposait plus que le chipset i815E aux fabricants de Cartes mères qui souhaitaient mettre au point des cartes permettant d’exploiter à la fois les Processeurs Intel Pentium III ou Celeron, et la mémoire SDRAM bon marché. Même si le chipset i815E était globalement satisfaisant sur le plan technique il l’était moins sur le plan économique, ce qui peut expliquer le succès non négligeable de son concurrent principal : l’Apollo Pro133A du taiwanais VIA.

Intel soucieux de récupérer au plus vite ses parts de marché nous propose aujourd’hui une version « light » et plus économique du i815E, baptisée i815EP.

Asus est aujourd’hui le premier fabricant de cartes mères à proposer en France des cartes basées sur ce nouveau chipset à travers sa dernière carte, la CUSL2-C. C’est donc l’occasion idéale pour nous de nous pencher et de nous prononcer sur cette nouvelle version du chipset SDRAM d’Intel.

Le chipset i815EP, ses caractéristiques :

0077000000046518-photo-i815ep.jpg
Au niveau des spécifications une seule et unique différence subsiste entre le chipset i815E et le nouveau i815EP : la version EP est dépourvue de la solution graphique qu’était intégrée dans la version E. Intel s’est en effet rendu compte que sa solution graphique intégrée était loin d’intéresser tous les utilisateurs et que ces derniers étaient nombreux à payer la partie graphique du chipset i815E pour rien puisque la majorité des utilisateurs exploitaient une solution graphique externe via le port AGP présent sur les cartes mères i815E.

Histoire de nous rafraichir la mémoire voici un résultat de bench des performances 3D de la solution graphique intégrée du chipset i815E, que nous avions déjà publié dans notre comparatifs des cartes mères i815E.


00045183-photo-performances-graphiques-i815e.jpg


0136000000045197-photo-chipset-i815e.jpg
Comme vous pouvez le pouvoir les performances 3D de cette solution graphique intégrée sont plutôt désastreuses. Cette solution graphique est donc dans la plupart des cas restreinte à un usage 2D, et les amoureux de jeu 3D ne peuvent que se réjouir de voir disparaître cette solution graphique intégrée avec l'apparition du chipset i815EP, et ce au plus grand bénéfice de notre porte-monnaie.
A noter également qu'ainsi débarrasser de sa solution graphique intégrée le chipset i815EP devrait également mieux supporter l’overclocking que son prédécesseur qui dégageait bien plus de chaleur étant donné qu'environ 80% des transistors du i815E étaient dédiés à la solution graphique intégrée.

Outre cette différence le chipset i815EP offre les mêmes caractéristiques que l’i815E, à savoir le support :

  • De l’UDMA100
  • Des fréquences de bus de 100 et 133 Mhz
  • De l’AGP4X via l'utilisation du port graphique externe
  • De la mémoire SDRAM (jusqu'à 512 Mo)
  • 4 ports USB
  • Du port CNR (port destiné à recevoir des cartes Modem, réseaux, audio bas de gamme)
  • Du Codec AC’97 6 canaux qui peut faire office de carte son mais qui est loin d’être l’équivalent d’une carte son de qualité comme la Sound Blaster !

    Passons maintenant à la présentation de la première carte mère a intégrer ce nouveau chipset, j'ai nommé l'Asus CUSL2-C.

    Présentation de la carte mère :

    0152000000046378-photo-asus-cusl-c.jpg
    Comme nous l’avons annoncé précédemment, l’Asus CUSL2-C est la première carte mère a être équipée du nouveau chipset i815EP. Comme vous aurez pu le deviner, la CUSL2-C n’est qu’une nouvelle version de la célèbre carte mère Asus CUSL2, basée à l’origine sur un chipset i815E.

    Ainsi la CUSL2 et la CUSL2-C sont basées sur le même « reference design » c’est à dire que sur les deux cartes les composants sont situés aux mêmes emplacements et le PCB utilisé pour les deux cartes reste le même.

    Toutefois et ce malgré l’utilisation d’un même « reference design », quelques différences au niveau des ports d’extensions subsistent entre la CUSL2 et la CUSL2-C.

    Ainsi, dans un soucis de réduction des coûts de production Asus a décidé d’intégrer cette fois-ci un classique port AGP 4x alors que la marque avait auparavant prôné sur la CUSL2 un port AGP-4x Pro.
    Asus a également décidé de pratiquer une petite ablation au niveau des ports CNR (ports destinés à recevoir des cartes Modem, réseaux, audio bas de gamme), ainsi la CUSL2-C n’est composée que d’un seul et unique port CNR alors que la classique CUSL2 en possédait deux. Vu la faible utilité de ce type de port on ne peut qu'être satisfait de cette décision.

    On retrouve également sur la CUSL2-C deux classiques ports COM, comme sur la plupart des Cartes mères, exception faite des cartes i815E qui avait transformé le deuxième port COM en une sortie VGA (celle de la solution graphique intégrée). Il est toutefois important de préciser qu’Asus n’a pu souder directement le deuxième port COM sur la carte mère, ce dernier prend en fait la forme d’une carte d’extension.
    Asus a également limité le nombre de ports USB sur sa dernière carte mère qui est de 4 sur la CUSL2-C, contre 6 pour la CUSL2.
    Hormis les exceptions citées ci-dessus, le nombre des autres ports d’extensions reste le même sur les deux cartes : 6 ports PCI, 2 ports IDE UDMA100 et 3 ports mémoires DIMM SDRAM.

    0060000000043451-photo-intel-celeron-370.jpg
    Avant de conclure sur ces différences il est important de noter que les deux cartes se distinguent également au niveau du support processeur, car contrairement à la CUSL2, la CUSL2-C ne supporte pas tous les types de Processeurs Intel. Cette dernière refuse de fonctionner avec des processeurs Celeron de première génération (Celeron PPGA gravé en 0.25 micron, cf.photo). Inutile donc de vous ruer sur la CUSL2-C si vous possédez un processeur Celeron I.

    Maintenant que les présentations sont faites passons au test à proprement parler.

    Les performances :

    Afin de vérifier si les performances offertes par le chipset i815E et le chipset i815EP étaient belles et bien équivalentes nous avons effectué quelques benchs sur les configurations suivantes :

    Cartes mères : Asus CUSL2 , Asus CUSL2-C, Abit SA6R
    Processeur : Pentium III 800EB
    Mémoire : 128 Mo de SDRAM PC133
    Carte graphique : Abit Siluro GeForce2
    Carte son : Sound Blaster Live !
    Disque dur: DTLA 30 Go

    Voici les résultats que nous avons obtenu à l’aide des trois cartes mères sous 3D Mark et Quake III en 640*480*16 afin de ne pas être limité par les performances de la carte graphique :

    0152000000046671-photo-quake-iii-i815ep.jpg


    Comme vous pouvez le constater, la différence de performances entre les trois cartes tient dans un mouchoir de poche. Le chipset i815EP offre donc, comme on pouvait s’y attendre, les mêmes performances que le chipset i815E.

    Observons maintenant le comportement de la carte en overclocking, avant de conclure ce test.

    Overclocking :

    Au niveau overclocking la CUSL2-C offre un BIOS jumperfree (sans jumper) qui offre comme sur la CUSL2 un grand nombre de fréquences de bus que nous avons pu résumer dans le tableau que voici :

    00045191-photo-fsb-asus-cusl2.jpg


    Comme vous pouvez le voir le nombre de fréquences proposé est assez élevé, mais deumeure inférieure à celui proposé par l’Abit SA6R qui permet d’ajuster n’importe quelle fréquence de bus par pas de 1 Mhz.

    00043729-photo-piii-500e.jpg
    A noter également que la CUSL2-C permet comme la CUSL2, de modifier le voltage appliqué au processeur de 1.5 à 1.95V (paramètre variable selon le processeur utilisé) mais également le voltage appliqué aux différentes cartes d’extensions et à la mémoire (I/O voltage). Pour ce réglage trois voltages différents sont proposés : 3.3V (valeur par défaut), 3.4V et 3.6V, ce choix s'effectue via la modification d’un jumper sur la carte.
    Une fonction que même la nouvelle carte mère Abit SA6R ne propose pas et ce malgré l’utilisation du célèbre SoftMenu III.

    Dans la pratique l’Asus CUSL2-C s’est montrée à la hauteur de nos espérances puisqu’elle à réussi à faire fonctionner notre processeur Pentium III 800EB à 972 Mhz (162*6) avec un voltage de 1.85V, alors que la CUSL2 et l’Abit SA6R limitaient l'overclocking à la fréquence de 966 Mhz (6*161) avec le même voltage. Un petit avantage pour l'Asus CUSL2-C qui n'est certes par extraordinaire mais qui fait de l'Asus CUSL2-C l'une des meilleures Cartes mères FCPGA pour overclocker des Processeurs Pentium III EB.

    Conclusion :

    00043407-photo-asus-logo.jpg
    L’achat d’une carte mère à base de chipset i815EP permet de réaliser une économie d'environ 200 FF par rapport à l’achat d’une carte mère i815E (la CUSL2-C est vendue 1250 FF, alors que la CUSL2 est vendue 1450 FF). Une économie non négligeable qui permet au chipset i815EP d’être le plus proche successeur du chipset BX.
    Quant à l’Asus CUSL2-C il s’agit la d’une très bonne carte qui ne souffre pour l’instant d’aucune concurrence puisqu’elle est la première carte à base d'i815EP à être disponible en France, un achat à envisager pour les plus impatients d’entre vous, les plus patients pourront attendre l’arrivé de la concurrence qui pourrait bien changer la donne, mais nous verrons cela à travers un nouveau comparatif.
  • Modifié le 01/06/2018 à 15h36
    Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
    Respectez le réglement de la communauté.
    0
    0

    Actualités du moment

    Koobuy en liquidation
    Orange va remplacer Itineris
    Orange va remplacer Itineris
    Des photos numériques sans fil
    Gainward lance la plus rapide des GeForce2 Ultra
    Spécifications du Rio 800
    AMD va t'il utiliser un nouveau type de silicium ?
    De la mémoire performante pour l'overclocking
    Relier les ponts L1 d'un Duron avec une étiquette!
    Trois nouvelles cartes mères DDR chez MSI
    Haut de page