AMD Thunderbird 700 Mhz

11 juillet 2000 à 21h02
0
00043791-photo-cebit-mini-logo-amd.jpg
Après avoir réussi à renaître de ses cendres avec l’Athlon, AMD attaque son concurrent Intel de tous les cotés. Ainsi après avoir lancé le Duron pour concurrencer le Celeron d’Intel, AMD lance aujourd’hui l’Athlon «Thunderbird », une version améliorée de l’Athlon ayant pour mission d’éliminer le Pentium III dans le marché haut de gamme. Mission réussie ?

Présentation :

00EC000000045012-photo-thunderbird-article.jpg
Tout comme Intel avec son Pentium III «Coppermine », AMD a décidé de faire évoluer son processeur haut de gamme phare, l’Athlon avec cette nouvelle version baptisée « ThunderBird ». Comme le Pentium III «Coppermine » le nouveau processeur d’AMD existe sous deux formes : en cartouche (format Slot-A) et en format puce (nouveau format Socket A).

Outre cette différence de format, le Thunderbird est exactement la réplique d’un Athlon au niveau de son architecture (K7, bus 200 Mhz DDR, 3D Now !), cependant le Thuderbird présente une modification majeure sur le plan technique et plus particulièrement au niveau de sa mémoire cache.

Si le Thunderbird tout comme l’Athlon possède 128 Ko de cache L1 (contre 32 Ko pour le Pentium III), la situation diffère au niveau du cache L2. Car AMD a en effet décidé de faire évoluer le cache L2 du Thunderbird par rapport à celui de l’Athlon classique. Ainsi on passe d’un cache L2 de 512 Ko non-integré au processeur et cadencé à 50%, 40% ou 33% de la fréquence du processeur pour l’Athlon à un cache L2 de 256 Ko intégré au processeur et donc fonctionnant à la même fréquence que ce dernier. On peut également remarquer que le nouveau cache L2 On-die du Thunderbird est de type « 16 way associative » alors que celui de l’Athlon était de type « 2 way associative » ce qui permet d’avoir un cache L2 encore plus rapide.
Enfin il est important de noter que tout comme le cache L2 du Duron, le Thunderbird dispose d'un cache L2 de type "exclusive" ce qui évite d'avoir les mêmes données à la fois dans le cache L1 et dans le cache L2, ainsi les précieux "Ko" de cache L1 et L2 ne sont pas gaspillés et la gestion du cache est optimale.

Ces changements au niveau du cache L2 constituent les différences majeures entre l’Athlon et le Thunderbird, nous allons maintenant voir les autres différences cette fois-ci mineures entre ces deux Processeurs.

La complexité du processeur, finesse de gravure et voltage:

00FD000000044731-photo-thunderbird-700.jpg
Le fait que le Thunderbird intègre son cache L2 au sein même de son architecture fait augmenté le nombre de transistors on passe ainsi d’un processeur composé de 22 millions de transistors pour l’Athlon à un processeur composé de 37 millions de transistors pour le Thunderbird. Heureusement AMD utilise une finesse de gravure de 0.18 micron pour fabriquer ces nouveaux processeurs qui n’auraient sûrement pas pu voir le jour, du moins dans les hautes fréquences en 0.25 micron.

Puisque nous parlions de finesse de gravure il est important de rappeler que le malgré l’emploi d’une gravure en 0.18 micron, le Thunderbird, nécessite un voltage de 1.7V contre 1.6V pour la majorité des Athlon, cette augmentation de voltage a sans aucun doute un rapport avec l’augmentation de la complexité de processeur (nombre de transistors en hausse).

De l'aluminium et du cuivre:

Une autre particularité du Thunderbird est que ce nouveau processeur existe sous deux versions différentes selon l’endroit ou le processeur est fabriqué. Ainsi les Thunderbird fabriqués dans l’usine Fab25 d’Austin au Texas sont gravés avec des interconnexions en aluminium (comme tous les autres processeurs), par contre le Thunderbird fabriqué dans l’usine Fab30 de Dresden en Allemagne utilise une nouvelle technologie qui permet de produire le processeur avec des interconnexions en cuivre sensé dégagé moins de chaleur.

La grande question qui se pose est comment différencier un Thunderbird fabriqué à Austin (interconnexions en aluminium) et un Thunderbird fabriqué à Dresden (interconnexions en cuivre). La réponse nous provient de chez notre confrère américain, Tom’s Hardware.

L’usine d’Austin (interconnexions Aluminium – ci dessous à gauche) utilise un colorant verdâtre pour colorer la surface des cœurs des processeurs alors que l’usine de Dresden (interconnexions en cuivre – ci dessous à droite) utilise-elle un colorant bleuâtre. On peut donc également en conclure que pour l’instant les processeurs Duron ne sont disponibles qu’avec des interconnexions en aluminium puisqu’ils sont tous colorés en vert.

0068000000045013-photo-t-bird-vert.jpg
007F000000045014-photo-t-bird-bleu.jpg


Voilà pour ce qui est de la présentation de ce nouveau processeur, observons maintenant le niveau de performances offert par ce nouveau concentré de silicium.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top