Pentium III 600E - FCPGA

30 avril 2000 à 18h03
0
00043545-photo-intel-pentium-inside.jpg
S'il y a bien un modèle de Pentium III qui remporte un franc succès, c'est bien le modèle Pentium III E au format FC-PGA. En effet les deux premières versions cadencées respectivement à 500 et 550 Mhz avaient tout pour plaire sur le plan technique : bonnes performances, possibilités d'overclocking excellentes, compatible avec les Cartes mères BX. Aujourd'hui Intel nous propose un modèle cadencé à 600 Mhz de ce célèbre Pentium III E FC-PGA, alors ce nouveau venu est-il à la hauteur de ses "prédécesseurs" ?

Présentation et rappel:

Pour ceux qui n'ont pas lu nos précédents tests sur les Pentium III E FCPGA voici comment se présente et de quoi est composé ce modèle de Pentium III:

009D000000044261-photo-pentium-iii-600e-fcpga.jpg
Le Pentium III 600E que nous avons testé était un processeur au format FC-PGA (Socket 370) et se présentait donc sous la forme d'un processeur de type Socket (cf. photo ci-dessous). Ce processeur intègre donc son cache L2 dont la taille est de 256 Ko, directement sur le processeur (On-Die) par conséquent ce dernier fonctionne à la même fréquence que le processeur (tout comme sur les Processeurs Celeron). Etant donné que ce processeur est basé sur la technologie Coppermine, il dispose comme nous venons de le dire d'un cache L2 de 256 Ko On-Die et il est concu à l'aide d'une finesse de gravure de 0.18 micron et par conséquent le processeur fonctionne avec un voltage moindre que ceux des processeurs gravés en 0.25 micron (1.6V pour les processeurs 0.18 micron contre 2V pour ceux gravés en 0.25 micron). Les avantages de cela? Le processeur dégage moins de chaleur que les processeurs gravés en 0.25 micron, ce qui propose de nombreux avantages, notamment pour l'overclocking.

A part cela il est important de rappeler que les processeurs basés sur la technologie Coppermine dispose également d'un cache L2 plus performant que celui utilisé dans l'ancienne génération de processeurs Pentium III. Ainsi, le nombre de zones tampons (buffer)
00A5000000044262-photo-pentium-iii-600e-fcpga-back.jpg
qui sont des espaces de stockages temporaires ont été augmentées et la largeur du bus de la mémoire cache, est passée de 128 à 256 Bits. L'intérêt ? Plus de données peuvent être échangées dans un même temps évitant ainsi les éventuels goulots d'étranglement et améliorant du même coup les performances globales du processeur.

D'un point de vu physique le format FCPGA qui est utilisé par les processeurs Pentium III E est assez impressionnant lorsqu'on en tient un pour la première fois dans la main. Et pour cause, le processeur est très léger et son épaisseur est vraiment minime, par rapport au format PPGA, le FCPGA est vraiment différent. Alors que sur les Celeron le coeur du processeur en Silicium occupait plus de la moitié de la surface totale du processeur en lui-même, sur les Pentium III E on remarque uniquement une toute petite surface bleutée qui fera contact avec le radiateur.

Voyons maintenant ce que vaut ce nouveau Pentium III E cadencé à 600 Mhz en terme de performances.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top