Pentium III 600E - FCPGA

Par Vincent RAMARQUES
le 30 avril 2000 à 18h03
0
00043545-photo-intel-pentium-inside.jpg
S'il y a bien un modèle de Pentium III qui remporte un franc succès, c'est bien le modèle Pentium III E au format FC-PGA. En effet les deux premières versions cadencées respectivement à 500 et 550 Mhz avaient tout pour plaire sur le plan technique : bonnes performances, possibilités d'overclocking excellentes, compatible avec les Cartes mères BX. Aujourd'hui Intel nous propose un modèle cadencé à 600 Mhz de ce célèbre Pentium III E FC-PGA, alors ce nouveau venu est-il à la hauteur de ses "prédécesseurs" ?

Présentation et rappel:



Pour ceux qui n'ont pas lu nos précédents tests sur les Pentium III E FCPGA voici comment se présente et de quoi est composé ce modèle de Pentium III:

009D000000044261-photo-pentium-iii-600e-fcpga.jpg
Le Pentium III 600E que nous avons testé était un processeur au format FC-PGA (Socket 370) et se présentait donc sous la forme d'un processeur de type Socket (cf. photo ci-dessous). Ce processeur intègre donc son cache L2 dont la taille est de 256 Ko, directement sur le processeur (On-Die) par conséquent ce dernier fonctionne à la même fréquence que le processeur (tout comme sur les Processeurs Celeron). Etant donné que ce processeur est basé sur la technologie Coppermine, il dispose comme nous venons de le dire d'un cache L2 de 256 Ko On-Die et il est concu à l'aide d'une finesse de gravure de 0.18 micron et par conséquent le processeur fonctionne avec un voltage moindre que ceux des processeurs gravés en 0.25 micron (1.6V pour les processeurs 0.18 micron contre 2V pour ceux gravés en 0.25 micron). Les avantages de cela? Le processeur dégage moins de chaleur que les processeurs gravés en 0.25 micron, ce qui propose de nombreux avantages, notamment pour l'overclocking.

A part cela il est important de rappeler que les processeurs basés sur la technologie Coppermine dispose également d'un cache L2 plus performant que celui utilisé dans l'ancienne génération de processeurs Pentium III. Ainsi, le nombre de zones tampons (buffer)
00A5000000044262-photo-pentium-iii-600e-fcpga-back.jpg
qui sont des espaces de stockages temporaires ont été augmentées et la largeur du bus de la mémoire cache, est passée de 128 à 256 Bits. L'intérêt ? Plus de données peuvent être échangées dans un même temps évitant ainsi les éventuels goulots d'étranglement et améliorant du même coup les performances globales du processeur.

D'un point de vu physique le format FCPGA qui est utilisé par les processeurs Pentium III E est assez impressionnant lorsqu'on en tient un pour la première fois dans la main. Et pour cause, le processeur est très léger et son épaisseur est vraiment minime, par rapport au format PPGA, le FCPGA est vraiment différent. Alors que sur les Celeron le coeur du processeur en Silicium occupait plus de la moitié de la surface totale du processeur en lui-même, sur les Pentium III E on remarque uniquement une toute petite surface bleutée qui fera contact avec le radiateur.

Voyons maintenant ce que vaut ce nouveau Pentium III E cadencé à 600 Mhz en terme de performances.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Processeur

TSMC a achevé la conception de son infra destiné à la production de puces 5 nm
TSMC : les commandes de puces 7 nm en hausse grâce à AMD et Android
AMD : le silicium des processeurs ne sera pas remplacé avant au moins 10 ans
Spectre : aucun correctif logiciel n'en viendra à bout, selon des chercheurs de Google
TSMC : l'incident survenu fin janvier coûtera 550 millions de dollars au groupe
Le Machine Learning pourrait permettre d'exploiter des processeurs composés de diamant
TSMC : la production de masse en 7nm démarre dès mars
Le fondeur américain GlobalFoundries, second mondial derrière TSMC, chercherait un acheteur
Google recrute à tout va chez Intel ou Qualcomm pour concevoir ses propres processeurs
TSMC : le 7 nm représente maintenant la plus grosse source de revenus du fondeur
Les premières puces Exynos Auto de Samsung arriveront sur les futures Audi
Qualcomm dévoile le processeur mobile Snapdragon 855
Intel pourrait préparer le
scroll top