Pentium III 500 E

Said
11 mai 2000 à 14h17
0
S'il y'a bien une architecture qui a fait son temps, c'est bien celle transmise du Pentium Pro au Pentium III tout en passant par le Celeron. Souvenez-vous, en 1995 Intel sort le Pentium Pro avec 256 Ko de cache intégré. Devant les prix à la fabrication, il est définitivement réservé aux professionels. A sa place, Intel présente un nouveau processeur au grand public : le Pentium II. La mémoire cache est placée à l'extérieur du CPU sous forme de module et la fréquence des puces est réduite (fréquence du processeur divisée par deux) afin de réduire les coûts. Profitant d'un passage de la finesse de gravure de 0.35 à 0.25 micron, Intel sort une version du Celeron avec 128 Ko de cache intégré. Le Pentium III (qui se diférencie du Pentium II par l'ajout des instructions SSE) gardaient jusqu'à présent sa cache à la manière du Pentium II. Aujourd'hui, Intel est capable de fabriquer des CPUs en technologie en 0.18 micron et un nouveau design, le coppermine, fait son apparition.

Pentium III E ?



00043729-photo-piii-500e.jpg
Dernier né des laboratoires d'Intel, les nouveaux Pentium III portant l'extension E profitent d'une finesse de gravure plus fine (0.18 micron) pour intégrer 256 Ko de cache interne (contre 512 Ko externe pour les PIII classiques). Ainsi, la mémoire cache (L2) est cadencée à la même vitesse que le processeur afin d'assurer un flux continu de données à traiter pour le processeur. Vous serez également amené à voir la lettre B. Elle signifie que le Pentium III en question est prévu pour fonctionner avec un bus à 133 MHz (contre 100 MHz sans le B). Si vous voyez les deux lettres en même temps, celà signifie tout simplement que le Pentium III est gravé en 0.18 micron, qu'il intègre 256 Ko de cache interne et est prévu pour fonctionner sur bus 133 MHz. Simple non ? :o)

Le passage en technologie 0.18 micron permet d'insérer les 256 Ko de cache sur le processeur sans atteindre des coûts monstrueux. De même, une gravure plus fine réduit la distance que les électrons parcourent dans le processeur. Il y'a donc moins de résistance, et au final moins de dissipation thermique. Enfin, l'alimentation électrique peut-être diminuée : dans ce cas là, les versions E du PIII sont à 1.65V contre 2V (2.05 Volts pour le PIII600) pour les PIII classiques.

Une mémoire cache plus performante



Un des principaux problèmes dans nos PC, est que les bus de données sont biens trop lents face aux fréquences des Processeurs. Afin d'atténuer le problème, on stocke dans les mémoires caches afin d'éviter au processeur de se tourner les pouces. Intel a donc chercher à optimiser cette mémoire cache. Ainsi, le nombre de zone tampon (buffer) qui sont des espaces de stockages temporaires ont été augmentés. La largeur du bus de la mémoire cache, passe de 128 à 256 Bits. L'intérêt ? Plus de données peuvent être échangées dans le même temps évitant ainsi des goulots d'étranglement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top