Abit BF6 (Slot 1)

18 septembre 2018 à 11h59
0
015E000000043397-photo-abit-logo.jpg
Depuis l'apparition du chipset Intel BX (en 1997), Abit, un des plus grands constructeurs de carte mère, a sorti pas de moins quatre Cartes mères basées sur ce chipset (BX6, BH6, BX6 2.0, BE6).
Chaque carte a apporté son lot de nouveautés et sa touche d'originalité ce qui permettait à ces cartes mères de se distinguer de la concurrence. Aujourd'hui Abit nous propose leur cinquième carte mère basée sur le chipset BX: la BF6, histoire de nous faire patienter jusqu'à la sortie du chipset i820.
Voyons donc comment cette fois-ci Abit compte-t-il se démarquer avec cette nouvelle carte.

Présentation de la carte

Comme nous le disions la BF6 est une carte mère Slot 1 basée sur le désormais très classique chipset Intel BX, elle est donc destinée à accueillir les Processeurs fonctionnant avec une vitesse de bus de 66 ou de 100 Mhz, c'est-à-dire: les Celeron (via un adaptateur Socket 370 vers Slot-1), les Pentium II et les Pentium III (non Coppermine). Elle se compose de six ports PCI, d'un seul port ISA, ce qui ne pose pas de problème puisque toutes les nouvelles cartes d'extensions sortent désormais au format PCI (mais les possesseurs d'anciennes cartes risquent eux, d'être un peu embêtés) et d'un port AGP 2X destiné à accueillir la carte graphique.
Les possesseurs de carte son PCI seront eux heureux d'apprendre la présence d'un connecteur SB-Link. Côté mémoire, la BF6 offre trois connecteurs DIMM. Deux connecteurs IDE UDMA33 pour connecter Disques durs et autres lecteurs CD-ROM sont également présents mais aucun port UDMA 66 n'est présent (ce n'est pas une catastrophe étant donné que l'UDMA 66 n'apporte actuellement aucun gain de performances par rapport à la norme UDMA 33), bien sûr le connecteur Floppy est lui aussi présent. On trouve trois connecteurs d'alimentation pour ventilateur (FAN) sur cette carte, à noter qu'ils sont cette fois-ci disposés de façon optimale: les 2 connecteurs CPU FAN sont placés l'un à côté de l'autre, pratique pour connecter un système double ventilos. L'autre connecteur FAN est lui placé tout en bas sur le bord droit de la carte de façon à pouvoir connecter un ventilo supplémentaire dans votre boîtier histoire de faire rentrer de l'air frais à l'intérieur de celui-ci.
Pour la connectique c'est du classique: deux ports COM, un port parallèle, deux ports USB, deux ports PS/2 (souris + clavier), tout ceci est bien sûr codé en couleur selon la norme PC99, histoire de faciliter le repérage. Cette carte Abit présente également une petite nouveauté sur la carte elle-même puisqu'on trouve sur celle-ci à côté des ports IDE, un système de DIP SWITCH (c'est un ensemble de plusieurs petits interrupteurs que l'on peut mettre en position ON ou OFF) qui permet de régler la fréquence de son processeur, cela a cependant très peu d'intérêt étant donné qu'il est possible de régler cette fréquence en passant directement par le BIOS comme nous le verrons plus tard dans le test.
A noter pour les plus exigeants d'entre vous que l'on trouve également sur la carte un connecteur infrarouge (IR), deux autres connecteurs destinés aux fonctions Wake On Line et au Wake On Ring et un connecteur destiné à alimenter une sonde thermique (livrée avec la carte, qui vous permettra de mesurer la température d'un élément spécifique de votre choix).Tous les éléments de cette carte sont vraiment très bien disposés (sauf le connecteur pour la sonde thermique qui est un peu trop près de la carte graphique) et par conséquent l'installation de la carte ne pose aucun problème.

00043426-photo-abit-bf6-sch-ma.jpg


Enfin sachez que la BF6 est livrée avec les classiques supports plastiques pour le connecteur Slot-1, avec une sonde thermique et un CD de driver qui comprend également les logiciels Hardware Doctor (Monitoring) et XStore, un logiciel sensé améliorer les performances de vos disques durs mais les résultats obtenus avec ce logiciel sont plus que discutables! La notice de la carte est très bien réalisée, explicative (avec schéma à l'appuie) et en français.

Performances

Peu de choses à dire sur les performances de la BF6 puisqu'elles sont proches des performances des autres Cartes mères basées sur un chipset BX. Pour être plus précis nous avons relevé des performances quasi-identiques à une Abit BE6. La BF6 ne se distingue donc pas sur ce point, comme on en aurait pu s'en douter.

0087000000043586-photo-abit-logo.jpg

BIOS

Le BIOS de la BF6 se différencie des BIOS des autres cartes mères du marché puisque la BF6 est équipée du BIOS Award version 6.00 alors que les autres cartes mères sont elles équipées de la version 4.51. La différence entre ces deux versions se situe notamment au niveau de la présentation qui est composé de deux parties, la partie gauche permet d'effectuer les réglages, la partie droite, elle, vous renseigne (en anglais) sur la fonction de l'option sur laquelle vous êtes, ce qui évite d'avoir recours au manuel toutes les cinq minutes. Mis à part la présentation la version 6.0 du BIOS Award propose quelques nouvelles options. De plus, grâce au composant Winbond présent sur la carte, le Bios est également capable de vous renseigner sur la température de votre machine et sur la vitesse de rotation de vos ventilateurs. Il est même possible pour les plus vigilants d'entre vous de fixer une température limite à votre système. Si cette limite est dépassée, l'ordinateur s'éteindra automatiquement.

00C8000000043436-photo-abit-bf6-boite.jpg

Overclocking

Voilà la partie où la BF6 se distingue de toutes les autres cartes mères (y compris de ses sœurs) puisque la nouvelle carte d'Abit est équipée du CPU SoftMenu III (qui, je le rappelle, permet de régler la fréquence de son processeur directement dans le BIOS), alors que les autres cartes Abit étaient jusqu'à aujourd'hui équipées du CPU Softmenu II. Le CPU Softmenu III : il reprend tous les réglages qui ont fait le succès du CPU SoftMenu en les améliorant et propose également quelques nouveaux réglages. On peut choisir comme auparavant le coefficient multiplicateur (de 2.0 à 8.0 par pas de 0.5) mais ça ne sert plus à grand chose puisque tous les Processeurs Intel sont bloqués à ce niveau. La fréquence de bus est également définissable mais la grande nouveauté est que la BF6 dispose elle de 119 fréquences différentes! A savoir les fréquences classiques: 66, 75, 83 mhz et un intervalle de fréquences allant de 84 à 200 mhz par pas de 1 mhz! Idéal donc pour l'overclocking des processeurs Celeron et Pentium III ! Le coefficient du bus PCI (choix entre 1/2, 1/3 et 1/4 selon la fréquence de bus choisie) et celui port AGP (choix entre 1/1 et 2/3) est également modifiable. Comme avec le SoftMenu II, le voltage affecté au processeur est lui aussi modulable: de 1.3 à 2.05 Volts par pas de 0.05 et de 2.1 à 2.3 Volts par pas de 0.1. Mais avec la BF6 Il n'y a pas que le voltage du processeur que l'on peut modifier puisque grâce à l'option I/O Voltage, il est désormais possible de régler également le voltage affecté aux barrettes de mémoires, au chipset et au port AGP. Une augmentation de ce voltage peut aider ainsi le système à supporter une fréquence de bus élevée (nous le verrons dans la page suivante), les valeurs disponibles pour cette option vont de 3.2 à 3.9 Volts par pas de 0.1 (3.3 est le voltage par défaut). L'option In-Order Queue-Depth quant à elle permet de choisir la taille du cache buffer de votre processeur (choix entre 1 et 8). Enfin pour finir l'option L2 Cache Latency, que certains d'entre vous connaissent déjà, permet de choisir le temps de latence (temps d'attente avant de transférer les données) affecté à la mémoire cache L2 de votre processeur, les choix possibles vont de 1 à 15 par pas de 1. Malgré toutes ces options il n'a pas été possible de pousser mon Celeron 366 au delà de 568 Mhz :( Mais sachez qu'avec toutes ces fonctions vous serez en mesure de pousser votre processeur au maximum de ses possibilités d'overclocking !

Stabilité

Dans les fréquences officielles (66 Mhz et 100 Mhz), la carte est d'une stabilité exemplaire puisque je n'ai subit aucun plantage. Mais la partie qui nous intéresse vraiment c''est surtout la stabilité de la carte dans les fréquences intermédiaires, pour cela j'ai eu recours à une barrette de mémoire Hyundai PC100 et à un "ancien" Pentium II 233 qui n'était pas bloqué au niveau de coefficients multiplicateurs. Nous avons donc placé le coefficient multiplicateur du Pentium II sur 2.0 (étant donné qu'il s'overclocke jusqu'à 333 Mhz) et nous avons progressivement testé les fréquences intermédiaires cinq par cinq en laissant à chaque fois tourner pendant 10 minutes sous Midtown Madness. Si une fréquence intermédiaire posait problème nous augmentions le I/O Voltage pour essayer d'améliorer la stabilité du système.

Machine de test et résultats

Pentium II 233, 64 Mo de Ram Hyundai PC100, Disque dur 13.2 Go 7200 Tours/minute, Diamond Viper 550 (TNT avec driver Detonator 3.53), carte son Sound Blaster 64 PCI. A noter que les timings mémoire ont été placés aux minimum c'est à dire sur la valeur 2.



Commentaires

Comme vous pouvez le voir les résultats sont très satisfaisant puisque la BF6 se révèle relativement stable dans beaucoup de fréquences intermediaires. On voit ici l'importance de l'option I/O Voltage qui permet à la BF6 d'ameliorer la stabilité du système dans les hautes fréquences. Le fait que les fréquences supérieures à 153 Mhz ne soit pas stable n'a rien de dramatique étant donné que pour overclocker un processeur (même un Pentium III) on n'y aura pas recours puisque qu'avec un Pentium III 450 et une fréquence de bus à 140 mhz on pourra déjà atteindre les 630 Mhz or il est peu probable qu'un Pentium III 450 tienne déjà à cette fréquence!

La BF6 arrive au niveau stabilité mémoire à battre la Asus P3B-F qui était jusqu'a lors une référence en la matière et pour cause elle a un I/O voltage de 3.4 Volts d'origine alors qu'il est normalement de 3.3 Volts par défaut sur toutes les autres cartes. Mais grâce à un 3.6 Volts la BF6 elle arrive à atteindre le bus 150 mhz chose que la Asus P3B-F est incapable de faire. Pour cause cette augmentation du I/O voltage de 0.3 Volts permet aux différents éléments de la configuration (au port AGP, au chipset et surtout à la mémoire) d'éliminer des signaux parasites qui apparaisent avec l'augmentation de la fréquence, c'est pourquoi l'Abit BF6 avec un I/O Voltage fonctionnant à 3.6 volt est plus stable que l'Asus P3B-F qui fonctionne elle toujours avec un I/O Voltage à 3.4 Volts. Attention cependant il faut toujours garder à l'esprit qu'une augmentation du voltage ce traduit toujours par une augmentation de chaleur dégagée et par une réduction de durée de vie, c'est pourquoi il n'est pas conseillé de trop pousser le voltage de n'importe quel composant.

Problème

Nous avons rencontré lors du test de cette carte mère un problème avec un modem interne bas de gamme, en effet lorsqu'on essayait de se connecter certains composants de la carte mère semblaient exercer des perturbations sur le modem qui se résultaient en des bruits affreux lors de la numérotation et une impossibilité de se connecter! Alors que ce modem marche parfaitement sur une Abit ZM6 ou encore sur une Abit BH6... prudence donc si vous possédez un modem interne et si vous souhaitez acquérir une BF6.

015E000000043397-photo-abit-logo.jpg

Conclusion

La BF6 est avec sa soeur la BE6 2.0 (que nous ne manquerons pas de vous parler prochainement) la carte de référence BX. Le nombre deréglage et de fréquences de bus disponibles sur cette carte en font la référence pour overclocker son Pentium III (fréquence supérieures à 100 mhz par pas de 1 mhz) ou son Celeron (fréquence supérieure à 83 Mhz par pas de 1 mhz) et ce quelles que soit la fréquence initiale de votre processeur. Bref, un grand bravo à Abit qui encore une fois à su se démarquer de la concurrence et qui gâte tous les petits bidouilleurs que nous sommes et ce pour un prix tout à fait correct !

Merci à Gros Bill Micro pour le prêt de Materiel.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
La clé USB SanDisk 256 Go est en promo avec 44% de réduction !
Fatigué de Vinted ? Snapchat vous permet de partager vos annonces eBay directement sur son application
Renault Scénic Vision : le Scénic renaît
Apple : un iPhone 12 pour environ 600€ ? C'est possible et c'est aujourd'hui
Le spyware Predator a infecté des smartphones Android en exploitant une faille 0-day
Haut de page