Opera 40 intègre désormais un VPN gratuit pour Windows, Linux et Mac

L'éditeur Opera Software annonce une nouvelle version de son navigateur sur Windows et OS X avec un VPN gratuit

En mars 2015, Opera Software rachetait la société SurfEasy commercialisant une solution de VPN. Ce dernier s'est invité d'abord sur iOS puis sur Android le mois dernier. En avril, les ingénieurs d'Opera avaient finalisé une intégration au sein du navigateur. Jusqu'à présent, pour le retrouver, il fallait se rendre dans les préférences avancées (opera://flags) ainsi que dans les paramètres. Il est désormais activé par défaut.

Une fois la fonctionnalité mise en place, il sera possible de choisir d'être localisé au Canada, en Allemagne, aux Pays-Bas, à Singapour ou aux Etats-Unis via le menu « position virtuelle ». Les développeurs ont rajouté l'option de n'activer le VPN que sur les fenêtres de navigation privée.


Opera 40, basé sur Chromium 53, est également un peu plus intelligent et l'utilisateur pourra choisir de mettre en route automatiquement le mode d'économie d'énergie lorsque l'ordinateur portable est débranché. Par ailleurs, le lecteur d'actualités permet désormais d'ajouter des flux RSS personnalisés lesquels pourront bénéficier des deux affichages proposés par défaut.

0320000008552826-photo-opera-40.jpg
Modifié le 13/09/2019 à 13h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google Trips, l'assistant de voyage, est disponible sur iOS et Android
Nikon rivalise avec GoPro avec ses nouvelles caméras
Google rachète une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle
Samsung Galaxy Note 7 : un patch pour brider le chargement de la batterie (màj)
Amazon dispose désormais d'une voiture en catalogue
Bon plan du jour : un SSD Crucial MX300 525 Go à 119€
Destiny : Les Seigneurs de Fer, l'ultime extension du jeu disponible aujourd'hui
Pixel event : Google envoie les invitations pour le 4 octobre
Des apps pas chères ou gratuites : notre sélection du 19/09
Pour Intel, les ventes de PC iront mieux
Haut de page