Avis Private Internet Access (2022) : faut-il encore craquer pour ce VPN à petit prix ?

04 janvier 2022 à 14h11
18
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Créé aux États-Unis en 2010, Private Internet Access (PIA) a été racheté en 2019 par Kape Technologies qui possède également les services CyberGhost et ZenMate. Outre un éventail complet de fonctionnalités avancées, il délivre une connexion parmi les plus sécurisées et stables du marché.

Private Internet Access
  • Rapport qualité/prix
  • Support client à l’écoute
  • Options de configuration réseau avancées
  • Richesse fonctionnelle
  • Ergonomie du menu des clients bureau perfectible
  • Débits moins rapides que ceux des ténors du marché
  • Streaming moins performant que par le passé

Dans l'arène des meilleurs VPN, Private Internet Access (ou PIA) fait partie des services qui se démarquent en termes de fonctionnalités avancées, de sécurité et de chiffrement. Bien qu'il dispose d’une interface accessible au plus grand nombre, PIA constitue surtout une solution idéale pour les utilisateurs experts souhaitant pouvoir configurer le VPN jusque dans les moindres détails. En ce qui concerne la confidentialité des données, sa localisation aux États-Unis (soumis au Patriot Act) n’est a priori pas très rassurante.

Fiche technique Private Internet Access

Caractéristiques

Serveurs
20000 serveurs
Nb de pays
70 pays
Connexions simultanées
10 connexions simultanées
Logs de données
Politique No-log
Stockage
Stockage disque dur
Pays
USA
Protocoles
OpenVPN, WireGuard, L2TP/IPSec, PPTP
OS
Windows, Mac, Linux
Apps
Android, iOS
Extensions
Chrome, Firefox
Paiement Bitcoin
Oui
Chat client
24/7 en anglais

Offre du moment

Prix
1,84€
Engagement
3 ans + 2 mois
Prix par mois
au lieu de 11,69€/mois

London Trust Media, qui est la société à l'origine de la création de PIA, a eu toutefois l’occasion de prouver que son emplacement n’affecte pas le service, et que celui-ci constitue au contraire un excellent moyen d’échapper au système de surveillance de masse américain.

Depuis 2017, la société a été assignée à comparaître à deux reprises par le FBI devant des tribunaux américains pour fournir les journaux d'activité d'utilisateurs impliqués dans des affaires de fausse alerte à la bombe et de piratage informatique. Pour chacune de ces affaires, les avocats de London Trust Media ont réussi à démontrer que, conformément à sa politique de confidentialité, la société n'enregistrait aucune donnée sur ses clients et qu'elle ne pouvait donc fournir aucune information sur ces derniers. Difficile de rêver meilleure publicité pour un service VPN !

Infrastructure

Une fois encore, Private Internet Access sème le trouble autour de son infrastructure. Il y a tout juste deux ans, nous nous étions étonnés de voir son réseau passer de 3 200 à plus de 20 199 serveurs en moins de trois mois ! Nous avions d'ailleurs fait part de notre étonnement au fournisseur qui avait confirmé ces chiffres. Sur le papier, cela signifiait donc que PIA était devenu le VPN possédant la plus grande infrastructure du marché devant CyberGhost (7 000). Une communication totalement fantaisiste sur laquelle PIA est en partie revenu. Il se contente en effet d'annoncer sur son site qu'il dispose de serveurs de nouvelle génération dans 78 pays, sans plus de précisions.

À notre demande, le fournisseur nous a toutefois indiqué qu'il avait désormais 10 000 serveurs. Une information à prendre donc avec des pincettes. Il n’y a pas de serveurs spécifiquement dédiés au Peer To Peer ou à l’accès à des services de streaming bloqués géographiquement, hormis aux États-Unis et le Japon. Tous les serveurs peuvent potentiellement être sollicités pour n'importe quel usage, mais les débits peuvent varier du simple au triple en fonction de la localisation. Selon le fournisseur, les serveurs sont particulièrement optimisés aux États-Unis. Le service n’impose par ailleurs aucune limite de téléchargement.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Couverture multiplateforme et connexions simultanées

Au registre des nouveautés, PIA a complété sa couverture multiplateforme. Le service prend en charge les principaux OS (Windows, macOS, Linux, Android et iOS), ainsi que les navigateurs Chrome, Firefox et Opera, mais il fait étonnamment toujours l'impasse sur une application pour Android TV. Il est néanmoins possible d'installer le VPN sur les Chromebook, les box TV (Apple TV, Fire TV, Chromecast et Roku TV), les consoles de jeux, ou encore les smart TV. Le VPN peut fonctionner également sur la plupart des routeurs du marché afin de protéger l’ensemble des appareils connectés au réseau, y compris ceux pour qui le fournisseur ne propose pas de client spécifique.

À noter que des tutoriels sont disponibles sur le support client de PIA pour connecter le VPN à la plupart des routeurs : Asus, DD-WRT, Tomato, etc. PIA conseille néanmoins d’utiliser plutôt un routeur compatible avec le chiffrage AES afin de pouvoir profiter de performances optimales. Comme ExpressVPN et quelques autres fournisseurs, PIA commercialise des routeurs de différentes marques (Asus, Linksys, Netgear…) préconfigurés avec son service VPN. PIA autorise jusqu’à dix connexions simultanées, contre cinq pour ExpressVPN et six pour NordVPN, par exemple.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Sécurité et confidentialité

Bien qu’originaire des États-Unis, PIA pratique une politique de journalisation « zéro log » qui semble véritablement fiable. Il ne surveille par le trafic et n’enregistre aucune donnée relative à l’activité de ses utilisateurs. Il constitue par ailleurs l’un des trop rares fournisseurs à proposer des méthodes de paiement 100 % anonymes par le biais de cartes cadeaux de grandes marques (Apple, GAP, Starbucks, Uniqlo…), PayPal, ou différentes cryptomonnaies difficilement traçables : bitcoin, bitcoinCash, zcash, ethereum, litecoin, etc. Les seules informations que conserve la société sont l’adresse email, le pseudo et le mode de paiement pour l’enregistrement du compte et assurer le fonctionnement du service.

Au niveau de la sécurité, PIA se démarque du gros des services VPN grâce à des fonctionnalités exhaustives et avancées. Pour pouvoir offrir un débit maximal, le service utilise par défaut le chiffrage AES-128 bits, mais celui-ci peut être facilement augmenté à 256 bits via les paramètres du logiciel. La configuration par défaut comprend également des algorithmes d’authentification SHA1 (utilisés pour protéger les utilisateurs des attaques) et une clé de chiffrage RSA-2048 chargée d’établir une connexion sécurisée sur un serveur de PIA. Au risque de ralentir le débit, il est possible de renforcer considérablement le niveau de sécurité en sélectionnant dans le menu de réglages le chiffrement AES-256, une clé de chiffrage RSA-4096 et une clé d’authentification des données SHA256.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Bien que la configuration par défaut se révèle excellente, le fournisseur souhaite pouvoir offrir le plus de liberté possible à ses utilisateurs. Le service prend en charge de nombreux protocoles, dont OpenVPN, L2PT/IPsec, PPTP, et le plus récent WireGuard qui offre des performances optimales. À noter qu’il est également possible de choisir entre les protocoles OpenVPN UDP ou TCP, ou d’utiliser un proxy SOCKS5 inclus dans tous les comptes. Sans oublier les fonctions de protection contre les fuites DNS (pour rediriger les éventuelles requêtes envoyées au FAI vers les serveurs de PIA), ainsi qu’un bloqueur de pub, de traqueurs et de logiciels malveillants.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Interface et fonctionnalités

Outre un design moderne, l’interface de PIA présente l’avantage de convenir aussi bien aux néophytes qu'aux utilisateurs experts. Configuré par défaut pour offrir à la fois une bonne sécurité et des performances optimales, le VPN est prêt à l'emploi pour le plus grand nombre. Ceux qui le souhaitent peuvent toutefois accéder à une panoplie de réglages avancés via le menu des « Paramètres » que cela soit pour augmenter le niveau de sécurité, utiliser un proxy, ou encore configurer les applications à inclure ou exclure du tunnel sécurisé.

Le design de l'interface du logiciel est très soigné, mais les choix en termes d’ergonomie sont discutables et potentiellement décevants par rapport à d’autres applications VPN bien plus fluides. L’interface du client Windows de PIA comprend d’une part une fenêtre longiligne dédiée à la connexion aux différents serveurs, et d’autre part une seconde fenêtre plus grande pour accéder au menu de configuration. Une conception qui se révèle peu pratique à l'usage, obligeant l'utilisateur à faire d'incessants va-et-vient entre les deux fenêtres.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Le menu de connexion affiche de nombreuses informations intéressantes.
En cliquant sur la petite flèche à droite du menu « Serveur VPN », on accède à la liste des pays et des régions, lorsqu’il y en a plusieurs. Le logiciel affiche la latence, mais fait l’impasse sur le taux d’occupation des serveurs. La fenêtre d’accueil affiche d’autres informations telles que l’adresse IP d’origine et celle du serveur VPN, le niveau de performances de la connexion en upload et download ainsi que le temps de connexion. Une très belle interface, mais une ergonomie en demi-teinte qui mériterait quelques ajustements.

Le menu des « Paramètres » comprend un large éventail de fonctionnalités. À commencer par la désormais classique option « Kill Switch » (menu Paramètres/Intimité) permettant de bloquer l’accès à Internet si la connexion à un serveur VPN décroche afin de ne pas compromettre l’anonymat de l’utilisateur. Elle se voit complétée par une fonction maison baptisée « PIA Mace » pour bloquer les publicités, les trackers et autres logiciels malveillants. Le menu « Réseau » propose quant à lui une protection contre les fuites de DNS permettant de s'assurer que les requêtes DNS soient routées par le bon VPN.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Il dispose également d’une fonction pour diviser le tunnel sécurisé et définir par exemple quelles applications peuvent contourner ou utiliser le VPN pour se connecter à Internet. Dans les « Préférences de connexion » du menu « Connexion », le service offre une multitude d’options de configuration des protocoles réseau (OpenVPN , WireGuard…) ainsi que différentes technologies de chiffrement et d’authentification. PIA se démarque enfin en mettant à disposition des utilisateurs un proxy SOCKS5 via le menu éponyme « Proxy ». Pour finir, une option aussi originale que pratique (au bas de la fenêtre principale) permet de mettre la connexion VPN en veille pour la durée de son choix.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

L’application mobile (Android et iOS) affiche un look soigné identique à celui du bureau et une ergonomie parfaitement ficelée. Contrairement à bon nombre de ses concurrents, PIA propose presque autant de fonctionnalités et d’options de configuration avancées sur son application mobile Android, et dans une moindre mesure iOS, que sur son client PC. Le menu « Paramètres » donne en effet accès au Kill Switch, ainsi qu’aux différents protocoles VPN et technologies de chiffrement.

La version Android comprend en sus les réglages DNS et un menu « Paramètres par application » permettant d’inclure ou d'exclure les applications de la connexion VPN. Elle comprend également un accès direct au support (en anglais) pour contacter le service technique ou consulter des tutoriels (en français et en anglais). Bien qu’elle soit assez complète, l’application mobile de PIA n’atteint pas le niveau d’excellence de celles des ténors du marché tels que NordVPN ou ExpressVPN.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
PIA iOS
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Accès aux services de streaming et de téléchargements P2P/torrents

L'un des principaux arguments de PIA en Europe est de permettre d'accéder aux plateformes de streaming basées aux États-Unis grâce à son important réseau de serveurs basé dans le pays. Le service qui prend en charge Netflix US et UK, Amazon Prime Video, BBC iPlayer, Hulu et Disney+ propose désormais des serveurs sur les côtes est et ouest : US East Streaming Optimized et US West Streaming Optimized. Il parvient notamment à débloquer Netflix sans aucun problème, mais avec toutefois une légère latence avant que la vidéo se lance.

Comme beaucoup d'autres VPN, il est systématiquement bloqué par les garde-fous d'Amazon Prime Video, que l'on passe par les serveurs US optimisés ou non. Une vraie déception sachant que nous n'avions pas rencontré ce problème lors de nos précédents tests avec PIA.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Amazon Prime Video US

Private Internet Access est réputé pour le téléchargement en P2P. Là encore, il n’est pas nécessaire de sélectionner des serveurs spécifiques. Il est possible de télécharger des données sans aucune contrainte et en toute sécurité, mais la vitesse de téléchargement se révèle parfois un peu lente. Mieux vaut choisir un serveur avec un temps de latence (PING) faible pour profiter du meilleur débit possible.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Netflix US

Performances

PIA repose sur une infrastructure de serveurs physiques et virtuels, dont une grande partie se trouve aux États-Unis. Si l'on en croit le fournisseur, il s'agirait du plus grand réseau VPN du marché avec plus de 10 000 serveurs. Des chiffres impossibles à vérifier, mais les débits sont loin d'être aussi rapides que ceux des ténors du marché ExpressVPN, NordVPN, ou même ProtonVPN. Comme le montrent les tests réalisés avec l’outil de mesure de référence Speedtest sur une connexion en fibre optique, il existe d'importants écarts de performances entre les localisations.

*Rappelons que le PING permet de mesurer (en millisecondes) le temps réalisé par des paquets de données pour faire l’aller-retour entre un terminal et le réseau Internet. Plus il est faible, plus la connexion réseau est bonne. Concernant les débits descendants (download) et ascendants (upload), plus ils sont élevés, plus la connexion internet est rapide.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Sans VPN
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
France
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
USA
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Australie
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Royaume-Uni
Private Internet Access 2022 © Private Internet Access
Japon

Comparativement à d’autres services, les serveurs français de PIA ont un impact sur la connexion d'origine (sans VPN) avec des débits divisés par deux. Ils demeurent néanmoins très satisfaisants, y compris pour streamer des contenus. Même constat au Royaume-Uni où les serveurs font jeu égal avec ceux basés en France. Les résultats sont in fine assez décevants aux États-Unis où le fournisseur possède l'essentiel de son infrastructure. Les débits se révèlent suffisamment rapides pour streamer des contenus géobloqués, mais on constate néanmoins un temps de latence de plusieurs secondes au lancement. Contre toute attente, les serveurs d’Australie et du Japon affichent quant à eux des scores honorables par rapport à d'autres VPN. Des résultats qui se situent dans la moyenne des bons VPN.

Support technique

Le fournisseur propose un support technique accessible 24bh/24 et 7 j/7 via un live chat classique ou un système de ticket nécessitant de remplir un formulaire en ligne sur son site internet (Portail d’assistance). Le service de chat répond en anglais dans un délai généralement très court (environ 2 à 3 minutes), mais la pertinence des réponses peut varier énormément d’un interlocuteur à l’autre. En cas de problème technique important, il est vivement conseillé d’ouvrir un ticket. Le service se mobilise généralement assez rapidement pour aider les utilisateurs à résoudre leur problème. Notre avis sur le support de PIA est dans l'ensemble plutôt positif.

PIA VPN © PIA

Tarifs

Malgré quelques défauts, PIA continue d'offrir un très bon rapport qualité/prix/fonctionnalités. Le fournisseur américain affiche des tarifs particulièrement agressifs. L’abonnement annuel revient à seulement 3,10 euros/mois, soit 37,19 euros/an payables en une seule fois. L'offre sur trois ans + trois mois offerts à 1,79 euro/mois (70 euros) est tout simplement la plus attractive du moment. Le forfait mensuel sans engagement à 9,29 euros/mois se positionne également parmi les moins chers du marché.

PIA ne propose malheureusement pas de période d’essai gratuite pour tester son VPN, mais ses abonnements disposent d’une garantie de remboursement sous 30 jours. Chaque forfait de PIA permet d’utiliser jusqu’à 10 appareils simultanément.

Private Internet Access 2022 © Private Internet Access

Faut-il craquer pour PIA ?

Le service VPN américain PIA n’est pas le plus rapide, mais il se démarque en offrant un large choix de fonctions avancées prisées par les utilisateurs experts. C’est par ailleurs l’un des rares fournisseurs VPN à avoir pu prouver à deux reprises devant les tribunaux américains qu’il ne conservait aucun journal d’activité sur ses utilisateurs, et cela même s’ils se trouvent aux États-Unis ! On regrette par contre les cafouillages concernant le nombre de serveurs du VPN qui est passé de 3 000 à plus de 21 000 en 2020, pour revenir à 10 000 début 2022.

Moins efficace que par le passé pour le streaming, PIA est clairement en perte de vitesse. Les tarifs de ses différents abonnements figurent néanmoins toujours parmi les plus attractifs du marché. Un argument de poids à l’heure où la plupart des services VPN ont tendance à augmenter leurs prix.

Private Internet Access

6

Malgré ses nombreuses fonctionnalités avancées, une politique de non-journalisation stricte, des performances satisfaisantes et une meilleure couverture multiplateforme que par le passé, PIA perd du terrain face aux ténors du marché. Outre les défauts ergonomiques de ses clients bureau, il est moins performant que d'autres VPN notamment pour le streaming, y compris aux États-Unis. Un VPN en demie teinte qui propose toutefois des tarifs particulièrement attractifs.

Les plus

  • Rapport qualité/prix
  • Support client à l’écoute
  • Options de configuration réseau avancées
  • Richesse fonctionnelle

Les moins

  • Ergonomie du menu des clients bureau perfectible
  • Débits moins rapides que ceux des ténors du marché
  • Streaming moins performant que par le passé

Performances 6

Ergonomie 6

Accessibilité 6

Prix 10

Jérôme Cartegini

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, en passant par Londres, Taipei, Tokyo, Los Angeles, San Franc...

Lire d'autres articles

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, en passant par Londres, Taipei, Tokyo, Los Angeles, San Francisco et quelques bourgades bien moins célèbres, la chasse aux infos m’a amené aux quatre coins du monde et la route promet d’être encore longue et fascinante. Cyberguerre, robotique, intelligence artificielle, blockchain, véhicules autonomes, informatique quantique, ou transhumanisme, la révolution ne fait que commencer…

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
13
tubezleb
Utilisateur de PIA depuis des années, rien ce redire de leur service. Le fait qu’il supportent l’utilisation d’OpenVPN est un gros plus.
mikamika
C’est quand même dingue toutes ces pubs pour ces VPN depuis quelques mois / années…<br /> Comment nous faire vouloir acheter quelque chose de totalement inutile pour nos besoins, voir la vidéo de Micode https://www.youtube.com/watch?v=ckZGQ5cLIfs
Oldtimer
Qui est Kape ? Et de quoi sont ils cap ?<br /> Je me rappelle d’une société qui avait racheté un service de téléphonie utilisé par les services de différents états… et il a été révélé que ladite société n’était en faite qu’une société écran de la CIA ou de la NSA…
BlBird67
Je l’utilise depuis plusieurs années, et j’en suis très content. Des fois j’oublie de l’enlever pour jouer, je remarque rarement la différence! Et l’interface du programme est vraiment bien faite. De plus c’est un des rares qui ait fermé ses serveurs dans les pays trop intrusifs (ex. Russie).<br /> Je le conseil.
Bibifokencalecon
C’est mon VPN depuis 5 ans maintenant. Je ne peux pas vraiment le comparer aux autres (ne les ayant pas moi-même testés), mais PIA me satisfait réellement : complet, flexible, et performant. Et comme dit l’article, il n’est pas vraiment dispendieux.
mrassol
Pareil, je ne vois pas l’engouement pour ces services auprès des particuliers … pour du pro, je vois totalement l’interet d’un VPN (mais dans son infra) mais pour les particuliers …<br /> Je veux bien des avis d’utilisateurs de ces services pour comprendre
zebul666
Les FAI français sont tenus de loguer toutes vos connexions. La base c’est déjà d’utiliser des DNS autre que ceux de votre FAI, pour éviter cette surveillance. Le mieux étant toutefois un VPN.<br /> Enfin, si vous me répondez je n’ai rien a caché, c’est que vous n’avez pas tout saisi.<br /> Et ce n’est pas pour faire des choses répréhensibles sur les réseaux sociaux ou autres.<br /> Enfin si pour télécharger des torrents quand même <br /> Sinon j’utilise PIA depuis plusieurs années. J’en suis plutôt satisfait même si je ne peux comparer avec d’autres que je ne connais pas.
mrassol
Changer les DNS ne permets pas d’éviter la surveillance des FAI, ca permets surtout de s’affranchir de la «&nbsp;censure&nbsp;» de l’état. Le FAI sais tout ce que tu visites, même avec des DNS autres que les siens.<br /> La suite de la réponse me réconforte dans l’inutilité d’un tel produit pour les particuliers (pour faire du téléchargement illégal, un compte uptobox c’est 30€ par an et tu peux le mutualiser).
Bibifokencalecon
Non. Je pense qu’il y a aussi une mauvaise compréhension du fonctionnement d’un VPN. Le FAI ne sait pas ce que tu visites. Ce qu’il va voir, c’est l’adresse IP du VPN, et les données entre celui-ci et l’ordinateur. Or ces données sont aussi cryptées.<br /> Alors certains diront : «&nbsp;Oui, mais j’utilise la Box de mon FAI, donc il sait&nbsp;». Et effectivement, on peut considérer cela comme un backdoor, mais ce n’est pas pour rien que certains VPN peuvent s’installer sur un routeur-modem.<br /> Autant je n’ai rien sur le fait que l’État me surveille, autant je ne souhaite pas que des compagnies privées comme un FAI le fasse. Mon VPN, c’est surtout pour protéger mes données des regards indiscrets, même pas pour un téléchargement ou un acte illégal. Mais si la Police me demande un jour mon historique, je le ferai.
mrassol
Sans VPN, avec ou sans la box opérateur, avec ou sans les DNS opérateur, ton FAI sait ce que tu fais sur internet. Il doit garder des logs pour des questions légales.<br /> Pour information, je sais comment ca marche les VPN, j’en installe chez mes clients, autant je vois l’intérêt chez les pro, mais aucunement chez les particuliers.<br /> Ouais, OK, en passant par un VPN tu te caches du réseau de ton opérateur … mais tu apparait sur celui de ton fournisseur de VPN … qui lui n’a aucune obligation légale …
Bibifokencalecon
Pour information, je sais comment ca marche les VPN, j’en installe chez mes clients, autant je vois l’intérêt chez les pro, mais aucunement chez les particuliers.<br /> Je ne rentrerai pas dans un combat d’arguments d’autorité, mais comme vous j’expose mon point de vue. Je collabore moi-même avec mon département IT et plus spécifiquement l’équipe SEC, sans pour autant être un technicien-expert : je les écoute, et pour être honnête, j’ai davantage confiance en leur expertise.<br /> Quand bien même un VPN n’est pas une solution d’anonymat parfaite - cela n’existe pas -, pour un particulier, cela est bien suffisant à condition d’en choisir un sérieux et ayant fait ses preuves.<br /> Un VPN fiable et réputé protège de 3 types de traces (logs):<br /> Connection logs<br /> IP address logs<br /> Traffic logs<br /> Ouais, OK, en passant par un VPN tu te caches du réseau de ton opérateur … mais tu apparait sur celui de ton fournisseur de VPN … qui lui n’a aucune obligation légale …<br /> C’est pour cela que le choix du prestataire VPN est important : non stockage des données, anonymat, etc. Plusieurs optent pour un siège en Suisse afin d’éviter de coopérer juridiquement, d’autres indiqueront qu’il leur ait impossible de transmettre quoique ce soit, ne conservant aucune trace officielle de leur côté. On peut décider de les croire ou non, c’est une autre histoire.<br /> Pour un particulier, à part si vous êtes déjà dans le collimateur d’un gouvernement (qui aura d’autres moyens de vous tracer), il n’y a pas vraiment de raison de s’inquiéter.<br /> C’est ben correct que vous décidiez de ne pas en utiliser, ou d’en voir une quelconque utilité. La confidentialité peut être importante pour certain, l’accès à l’information pour d’autres, l’anonymat encore plus dans certains cas.
Jet_Pilot
Pour ma part, je voyage beaucoup et utiliser un VPN est nécessaire, principalement, car je dois me connecter à de nombreux réseau Wi-Fi, à la sécurité douteuse…
Baxter_X
Entièrement d’accord avec les quelques personnes ici qui ne voient pas l’utilité d’un VPN.<br /> Ok vous vous «&nbsp;cachez&nbsp;» de votre fournisseur mais vous ressortirez ailleurs, donc au final ce n’est que déplacer le «&nbsp;problème&nbsp;».<br /> De plus avec le chiffrement ssl le trafic est déjà chiffré.<br /> Pour c’est vraiment faire de l’argent en vendant de la sécurité illusoire.
ABC
À quoi sert un VPN pour un particulier ? À rien mis à part se livrer à des activités illégales ?<br /> D’ailleurs le paragraphe sur le streaming et le téléchargement P2P/torrents laisse peu de place au doute…
MattS32
Bibifokencalecon:<br /> Autant je n’ai rien sur le fait que l’État me surveille, autant je ne souhaite pas que des compagnies privées comme un FAI le fasse.<br /> En utilisant un VPN, tu ne fais que transférer la possibilité de surveillance d’une société privée à une autre. Ton FAI ne peut plus te surveiller, mais ton fournisseur de VPN le peu. Et lui n’est pas forcément soumis à la législation française en matière de respect de la vie privée…<br /> Et perso j’aurai bien plus confiance en mon FAI qu’en un fournisseur de VPN, surtout à très bas prix, qui pourrait être tenté de monétiser les données pour rentrer dans ses frais… Surtout qu’on voit que c’est pas la morale et l’éthique qui étouffent la plupart des fournisseurs de VPN, qui mettent ouvertement en avant les avantages de leur produit pour des usages illégaux… Quand aux promesses d’absence de log, ça ne garanti pas une absence de monétisation des données (on peut le faire sans logs…) ni même une réelle absence de logs…<br /> En dehors de planquer son IP pour certains usages illégaux (P2P, contournement de restrictions géographiques…), un VPN n’a vraiment aucun intérêt pour un particulier quand il se connecte de chez lui. Ça peut être utile par contre quand on utilise un réseau Wi-Fi tiers, dont on ne maîtrise pas forcément la sécurité (hôtel par exemple), et dans ce cas mieux vaut opter pour un VPN «&nbsp;haut de gamme&nbsp;» plutôt que sur du low cost (ou mieux, avoir son propre serveur VPN, hébergé chez soi ou chez un hébergeur).
Baxter_X
Tellement parfaite cette vidéo ! Elle démonte tout de façon factuelle et crédible.<br /> A faire tourner, ça évitera de s’abonner pour rien a des services inutiles
Baxter_X
Voilà! Merci.<br /> Ça me rassure, je ne suis pas le seul à penser cela des vpn.
sylvio50
Oldtimer:<br /> Qui est Kape ? Et de quoi sont ils cap ?<br /> Je me rappelle d’une société qui avait racheté un service de téléphonie utilisé par les services de différents états… et il a été révélé que ladite société n’était en faite qu’une société écran de la CIA ou de la NSA…<br /> Regarde cette article :<br /> L’autre personnage clé derrière Kape est Koby Menachemi. Forbes a écrit un article sur Menachemi, détaillant ses liens avec les services secrets israéliens et le cyberespionnage .<br /> Ce qui est passé inaperçu, jusqu’à présent, c’est que la plupart des organisations recherchées impliquées dans ce commerce potentiellement dangereux sont basées en Israël . Il se trouve qu’elles ont également des liens avec l’armée du pays et sa principale agence de renseignement, l’équivalent israélien de la NSA : l’Unité 8200, qui travaille au sein des Forces de défense israéliennes (FDI).<br /> Forbes a noté les liens que Kape entretenait avec les entités de surveillance de l’État israélien :<br /> “Un grand nombre d’entreprises sont affiliées à des injecteurs de publicité, soit en conditionnant leurs outils, soit en leur envoyant des publicités. L’une des plus importantes est Crossrider, dont la majorité des parts est détenue par le milliardaire Teddy Sagi, un entrepreneur en série et ancien détenu qui a été emprisonné pour délit d’initié dans les années 1990. Sa plus grosse fortune à ce jour est le développeur de logiciels de jeux Playtech. Le cofondateur et PDG Koby Menachemi faisait partie de l’équipe, où il a été développeur pendant trois ans.”<br /> Il est intéressant de noter que nous venons également d’apprendre que le directeur informatique d’ExpressVPN, Daniel Gericke , a également des liens avec les activités de surveillance de l’État.<br /> etc …<br /> opportunites-digitales.com<br /> Comment Kape Technologies fait progressivement main basse sur l’industrie du VPN<br /> Kape Technologies, un ancien distributeur de logiciels malveillants qui opère en Israël, a maintenant acquis 4 services VPN différents et une collection de sites Web spécialisés dans les tests de VPN qui classent les VPN opérés par Kape en tête de...<br />
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page